ANALYSES

La Russie va-t-elle entrer dans l’OTAN ?


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 20 Août 2014 - 22:37 Libye : rétrospective et perspective


Volker Rühe, ex-ministre de la Défense et actuel expert de la CDU pour les questions de sécurité, a déclaré dans une tribune parue dans la „Rheinische Post“ de Düsseldorf le 16 octobre 2010 : « Dans des régions d’importance vitale pour nous, l’Europe, l’ Amérique et la Russie ont des intérêts communs » Et de citer des défis communs : le soi-disant « combat contre le terrorisme », la question de la non-prolifération nucléaire et de l’instabilité au Moyen-Orient. En outre, « la Russie aurait de nombreuses possibilités de soutenir l’engagement de l’OTAN en Afghanistan » Frithjof Schmidt, le chef de la fraction parlementaire des Verts a déclaré le 22 octobre 2010 qu’il était important, « de cesser de considérer la Russie comme un ennemi ». Il faudrait créer « un véritable système de sécurité collective allant de Vancouver à Vladivostok » Cette unanimité entre des politiciens allemands de premier plan est-elle un hasard ?

Traduit par Michèle Mialane
Edité par Fausto Giudice


Brigitte Queck
Jeudi 28 Octobre 2010

Il faut voir que la dernière Conférence de Bilderberg où de grosses pointures de l’économie, des politiciens, des grands pontes des médias et des journalistes influents et sponsorisés par le patronat se rencontrent chaque année pour débattre de la stratégie et de la tactique à mettre en œuvre en direction des États qui ne font pas partie de notre « communauté de valeurs » a eu lieu récemment ! I

Il est sûr que quelques politiciens occidentaux, principalement usaméricains, aimeraient bien faire entrer la Russie dans l’OTAN. On ne peut s’empêcher à cette occasion de se rappeler comment l’Occident fit froidement main basse sur la RDA et les autres États socialistes à la belle époque de la perestroïka.

Simplement, aujourd’hui, il n’ya plus de Russie socialiste, mais une tentative de l’Occident de dépouiller totalement la Russie de sa souveraineté et de la faire entrer dans le système de valeurs occidental. Le discours-programme prononcé par Hillary Clinton le 8 septembre 2010 devant le Council on Foreign Relations a révélé l’intérêt majeur qu’y trouvent les USA.

Elle y confirme que les USA s’en tiennent à leur principe d’hégémonie mondiale. Et déclare notamment :

« La complexité et l’interdépendance qui caractérisent le monde actuel ont ouvert une nouvelle ère pour l’Amérique, une ère où notre rôle de leader mondial revêt une grande importance, même si nous devons souvent emprunter des chemins inédits. »
Et le Dr Josef Brame de la DGAP (Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik, Société allemande de politique étrangère) cite dans sa contribution « L’Occident et le monde. Perspectives politiques américaines pour l’OTAN sous la présidence d’Obama à la Zeitschrift für Außen-und Sicherheitspolitik (Revue de politique étrangère et de sécurité) n° 3/2009 les paroles du Président US :


« Une OTAN mondiale est un instrument qui permettra aux USA de promouvoirleurs intérêts à l’échelon mondial. Outre leurs alliés transatlantiques, les démocraties asiatiques doivent aussi être tenues de contribuer militairement et financièrement à un ordre mondial libéral. »
 


Valentin Drouchinine, Russie/Ukraine
L’entrée de la Russie dans l’Otan permettrait aux USA :

1/ de faire un grand pas en direction de leur rôle d’unique puissance dominante mondiale, car en acceptant de devenir membre de l’OTAN, la Russie accepterait tous les autres engagements qu’implique l’Alliance.
2/Les USA et leurs alliés de l’OTAN se verraient ouvrir un contrôle illimité sur les ressources du sous-sol russe et leur exploitation.
3/ La Russie perdrait toute possibilité de défendre à l’ONU un monde multipolaire.
4/L’implication désormais totale de la Russie dans l’invasion de l’Afghanistan l’affaiblirait très fortement aux plans politique, économique et militaire et entraînerait sa transformation progressive en une simple province de l’Occident.
5/ Cela repousserait à plus tard, voire rendrait impossibles, l’élaboration des nécessaires solutions au problème du Moyen-Orient ou la fin de la guerre de l’OTAN en Afghanistan.
6/ En perdant le soutien de la Russie la recherche d’un ordre mondial plus juste serait renvoyée à beaucoup plus tard. Autrement dit : l’entrée de la Russie dans l’OTAN ne servirait ni les intérêts de la Russie, ni ceux de la communauté mondiale.


Merci à Tlaxcala
Source: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=2136&enligne=aff
Date de parution de l'article original: 25/10/2010
URL de cet article: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=2184

Christiane Pfohlmann, Allemagne (NATOD: jeu de mots entre NATO (OTAN en allemand et anglais), et Tod: mort)
Christiane Pfohlmann, Allemagne (NATOD: jeu de mots entre NATO (OTAN en allemand et anglais), et Tod: mort)


Jeudi 28 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par sousou le 28/10/2010 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Foutaises. Surement un gars du CFR qui écrit ça

2.Posté par joszik le 28/10/2010 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d'accord, avec Brigitte Queck, je ne vois pas l'intérêt de la Russie de rentrer dans l'Otan, si ce n'est par crainte de se faire complètement déglinguer par la coalition fasciste
si c'est une foutaise alors il faut l'expliciter...non?

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves

VIDEO
Ghisham Doyle | 22/08/2014 | 2197 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
1 sur 173


Commentaires