Actualité en ligne

La Russie multiplie les manoeuvres militaires (Nezavissimaïa gazeta)



Nezavissimaïa gazeta
Vendredi 13 Juillet 2007

La Russie multiplie les manoeuvres militaires (Nezavissimaïa gazeta)
D'importantes manoeuvres militaires qui, de par leur ampleur, n'ont pas eu d'équivalents dans l'histoire postsoviétique se déroulent aujourd'hui aux quatre coins de la Russie.

La particularité de ces exercices est qu'ils se déroulent tous à proximité des frontières russes, qu'ils engagent l'aviation pendant toutes les phases et qu'ils remplissent des missions pratiques liées à la situation politique et militaire dans les différents théâtres de conflit.

Lors d'une manoeuvre baptisée Kavkazski Roubej-2007 ("frontière caucasienne" en français) qui s'est déroulée dans la république russe d'Ossétie du Nord, des unités d'infanterie ont "liquidé" une grande bande armée de plus de 500 personnes en faisant usage de l'aviation, de canons automoteurs, de chars et de lance-roquettes multiples Grad, raconte le colonel Igor Konachenkov, porte-parole du commandant en chef de l'armée de terre. A la veille des exercices, poursuit le colonel, des extrémistes avaient réellement tiré sur la cité militaire du régiment en question, et les militaires avaient repoussé l'attaque.

Selon M. Konachenkov, Kavkazski Roubej-2007 est une manoeuvre routinière qui n'a rien à avoir avec l'aggravation de la situation en Ossétie du Sud et en Abkhazie, deux républiques autoproclamées sur le territoire de la Géorgie voisine, ou avec les exercices de l'OTAN organisés en mer Noire. Ces manoeuvres ont engagé plus de 250 blindés et canons d'artillerie, plus de 30 avions et hélicoptères.

La flotte du Nord a de son côté mobilisé des navires de différentes classes, l'aviation embarquée et des unités côtières. Selon le colonel Alexandre Drobychevski, porte-parole du commandant en chef de l'armée de l'air, l'aviation militaire a appuyé les manoeuvres de l'armée de terre dans le Caucase comme en haute mer. Dans les eaux de la mer de Barents, par exemple, des avions Su-27, MiG-29, Su-24 et des hélicoptères Mi-24 ont procédé à des tirs réels, alors que des bombardiers stratégiques Tu-22MZ ont lancé des missiles de croisière air-sol.

Pendant les exercices Krylo-2007 ("aile" en français) organisés dans le territoire de Khabarovsk, en Extrême-Orient, des pilotes se sont entraînés à échapper aux missiles ennemis, poursuit M. Drobychevski. Plus de 20 avions Su-24 ont décollé de l'aérodrome à 40 sec d'intervalle, effectué la reconnaissance du terrain et attaqué l'ennemi avant d'atterrir sur des aérodromes différents. Jeudi, deux avions Su-27SM ont simulé un atterrissage sur une route automobile en descendant jusqu'à 4 mètres d'altitude, à 50-60 sec d'intervalle, avant de reprendre leur envol. En revanche, un avion Iak-52 et des hélicoptères Mi-8, Mi-24 et Mi-2B ont réellement atterri sur la route automobile où ils ont subi un entretien pour redécoller ensuite.



Vendredi 13 Juillet 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires