ALTER INFO

La Russie, l’« Occident » et les pays musulmans


Dans la même rubrique:
< >

Comme chapeau de cet article, je vous propose une dépêche de l'agence russe d'information Novosti (15:32, le 17/ 09/ 2008) :

Géorgie: tête de pont d'une intervention américaine en Iran (Rogozine)

BRUXELLES, 17 septembre - RIA Novosti. La Géorgie représente une tête de pont idéale pour lancer une intervention en Iran, a déclaré mercredi Dmitri Rogozine, représentant de la Russie auprès de l'OTAN.

"C'est, entre autres, en cela que consiste l'importance de M. Saakachvili pour Washington", a-t-il affirmé lors d'un entretien avec des journalistes à Bruxelles.

Selon M. Rogozine, la partie russe dispose d'informations attestant que le rétablissement des infrastructures militaires en Géorgie a pour but d'apporter un appui logistique à l'intervention des Etats-Unis en Iran et que Washington mène "des préparatifs de guerre sur le territoire géorgien".

L'ambassadeur de Russie auprès de l'OTAN a souligné que le président géorgien "était prêt à faire de son peuple l'otage d'une nouvelle aventure militaire".


abdellah.ouahhabi@online.fr
Mercredi 17 Septembre 2008

Image: Ria Novosti
Image: Ria Novosti
Au regard des peuples musulmans et arabes, la Russie porte une tare héritée de l’URSS de Staline : elle a permis la création de la chimère de droit international qu’est Israël. Ce fut aussi le premier État à en reconnaître l’existence.

Par ailleurs, la Russie compte plusieurs millions de citoyens de culte musulman, souvent ce sont les habitants de régions très vastes et très riches en matières premières.
Pourtant, ces millions de citoyens ne sont pas représentés en proportion dans les instances dirigeantes et d’encadrement de la fonction publique de la Fédération de Russie. Ni dans la répartition de la propriété privée.
La politique internationale de la Russie ne tient pas compte de la sensibilité politique de ces citoyens russes : elle a signé des sanctions contre l’Iran, elle a permis les attaques contre l’Irak, puis sa destruction, elle n’exige pas haut et fort le départ immédiat des troupes d’occupation à partir de la fin du mandat de l’ONU, en janvier 2009. La Russie maintient des relations excellentes avec Israël : voyages sans visa, achat et ventes d’armes qui serviront à tuer des Palestiniens ou des Libanais ou d’autres Arabes.

Enfin, aujourd’hui, la Russie ne montre aucun signe d’un retour sur la décision de reconnaître la légitimité de la création coloniale d’Israël sur un territoire habité, aucun signe d’exiger strictement et explicitement le retour des réfugiés Palestiniens.

Les peuples musulmans et arabes seraient donc en droit de soutenir activement les mouvements indépendantistes qui pourraient faire éclater la Russie et lui faire perdre définitivement son statut de grande puissance : perte du grand espace, perte des richesses minières, perte d’une grande masse démographique. La grandeur de l’URSS et maintenant de la Russie, c’est le pouvoir fédérateur de ces États ; s’il ne fédère plus, alors il ne reste rien.

Or les conditions demandées par les peuples fédérées ne sont plus les mêmes en ce début de XXIème siècle qu’aux siècles précédents.

De nos jours, un pays démocratique doit non seulement assurer une répartition équitable des responsabilités et des richesses nationales, mais il doit en plus respecter les sensibilités des différentes minorités qui le constituent en tenant compte des lignes rouges de chacune d’entre elles. Cela est valable aussi bien dans le domaine religieux, culturel, de politique intérieure qu’en politique internationale.

Par exemple, l’argent, la puissance générés par la contribution des peuples musulmans de Russie ne doivent pas servit à renforcer Israël aux dépens du peuple palestinien martyr.

D’un autre côté, la Russie, tout comme les peuples musulmans et arabes – je ne parle pas des régimes correspondants qui sont souvent inféodés aux USA – sont la cible de la convoitise impérialistes des États Unis d’Amérique. Le gouvernement des USA souhaite maintenir par la force un haut niveau de vie de ses concitoyens en pillant les richesses des premiers, en y installant des régimes fantoches, comme en Géorgie.

Il ne faut pas rêver à l’occasion de la campagne électorale : quels que soient les gouvernements installés à Washington et dans les capitales européennes, la donne ne changera pas. Les élites actuelles de ces pays, rangés derrière la bannière US, se perçoivent à tord comme les représentants de peuples (voire d’une race « Occidentale ») supérieures ; ils se sentent solidaires au nom d’ « un héritage commun industriel et de valeurs morales » particulièrement positives, voire universelles. Ils oublient la barbarie morale de l’esclavagisme, du colonialisme et de l’impérialisme.

Il suffit de faire le total des pertes humaines occasionnées par ces régimes en cent ans à travers le monde (quelques cent cinquante millions de morts !) pour que la nausée vous monte à la gorge et pour comprendre que le progrès technologique ne fut pas accompagné d’un progrès moral de ces métropoles. Et nous ne comptons pas les morts par privation (de scolarisation, de soins, de nourriture, etc.) imposées aux peuples des territoires qu’ils ont dominés.

L’« Occident » comme il aime à se qualifier est encore pour longtemps lancé dans la dynamique impérialiste destructive qui est pour ses élites une tradition intangible, culturelle, économique et militaire. Cette notion « Occident » d’ailleurs n’a pas de consistance. C’est une idée fausse, c’est juste une étiquette idéologique.

Géographiquement, le Maroc est plus à l’ouest que le Royaume-Uni et Caracas est plus à l’ouest que New York.
De quel droit peut-on exclure de la notion d’Europe, intimement liée à la définition de l’« Occident » (la population dominante dans les Amérique est d’origine lointaine européenne) les populations de l’Europe orientale. Pourtant celles-ci ont participé elles aussi à l’immigration européenne vers les Amériques, y compris de l’Amérique du Nord.

Il en ressort que les délimitations géographiques et démographiques de la notion d’« Occident » n’ont pas de consistance.

Culturellement, l’héritage gréco-romain, revendiqué à titre exclusif et comme élément définitoire de l’Occident est une supercherie : cet héritage fut récupéré par le biais des Arabes qui l’ont intégré dans leur propre civilisation de manière beaucoup plus intime. Pour l’Europe médiévale, l’héritage gréco-romain est une acquisition de seconde main, acheminée par les Arabo-musulmans.
Et dès la période romaine, ce fut un empereur d’Afrique du Nord qui a accordé la nationalité romaine à des provinces peuplées jusque là par des « indigènes » : la Gaulle, une partie de l’Espagne, l’Angleterre actuelle, etc.
Il n’y eut jamais d’empereur romain originaire de La Gaule, l’Angleterre ou l’Espagne ; l’Afrique du Nord, la Syrie, l’Arabie (Philippe l’Arabe), eux, donnèrent bien des empereurs à Rome. Il y a plus de vestiges romains et grecs en Afrique du Nord qu’en France, qu’en Espagne ou au Royaume-Uni.
Revendiquer à titre exclusif cet héritage, c’est du vol intellectuel. Et ça ne marche qu’avec les ignorants de l’histoire.

Religieusement, la revendication du Christianisme est elle aussi une supercherie.
Pourquoi la Russie chrétienne ne ferait-elle pas partie de l’« Occident » alors que la Grèce en fait partie ?
Et pourquoi le Christianisme orthodoxe aurait-il moins de capacité à définir la Chrétienté ou l’Europe que le Christianisme de Rome ou celui des multiples églises réformées ?
Depuis les massacres sans nom contre les Juifs lors de la Seconde Guerre mondiale, l’« Occident » se reconnaît un héritage « judéo-chrétien ».
Ce faisant, il zappe l’apport islamique sans lequel la logique de la construction en tient tout simplement pas et verse dans l’escroquerie intellectuelle, notamment concernant la civilisation européenne actuelle : la compréhension de la civilisation humaine actuelle est impossible si on n’y intègre pas tous les apports de l’humanité : je parle ici de l’apport africain sub-saharien, asiatique, amérindien et bien sûr islamique.

L’ « Occident » n’a aucune consistance conceptuelle. C’est une invention vide de sens comme le furent en leur temps Jupiter ou l’éther emplissant l’espace ou les anges qui volent autour de nous.

L’« Occident » est l’étiquette idéologique d’une politique agressive post-coloniale d’un certains groupe d’États dirigés par des élites solidaires contre les intérêts de leurs propres peuples et contre les autres peuple du monde.
Cette idéologie se résume à ceci :
nous, élites « occidentales », nous nous enrichissons de manière exorbitante d’abord aux dépens de nos peuples respectifs.
Pour ne pas avoir de révolution chez nous, nous engageons nos pays dans le pillage systématique du reste du monde ; une partie de ces rapines reviendra à notre classe sociale et l’autre partie servira à satisfaire les réclamations populaires chez nous de façon à rendre nos peuples complices de nos crimes à travers le monde.
Cette complicité servira aussi à nous protéger contre des tribunaux ultérieurs : après l’abandon du colonialisme, les politiciens pro-colonialistes n’ont pas été jugés et encore moins condamnés pour incitation et complicité de guerres et de crimes coloniaux. De même, ces dernières années, les politiciens « occidentaux » qui ont promu et lancé des guerres criminelles, qui ont ordonnés des crimes de guerres, dans les anciennes colonies, en Irak au Rwanda n’ont pas été jugés. En « Occident », l’appareil d’État, les classes moyennes et volens nolens les classes laborieuses aussi ont aussi mangé de ce pain arrosé du sang et de la faim des peuples-gibiers.

Voilà pourquoi la Russie et les peuples musulmans et parmi ceux-ci certains États ont bien un adversaire commun : les tenants de cette idéologie raciste, théocratique, les tenants de l’« occidentalisme ». L’« Occident » est aussi l’ennemi de beaucoup de pays d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie.
Certains parmi les élites russes souhaitent ouvertement devenir les caniches de l’impérialisme US au même titre que le Royaume-Uni ou la France pur s’engage dans ses guerres comme l’Afghanistan ou l’Irak ou encore contre l’Iran. Ils espèrent en retirer quelques os à ronger. Et il n’y aura que des os.
Pour preuve : la France, tout en étant contre la destruction de l’Iran, son grand client, ne s’est pas impliquée à faire échouer les plans US. Au contraire, sur le terrain, ses services spéciaux ont aidé les Américains au nom de la solidarité « occidentale ». Et pourtant, elle ne retire que des miettes de cette attitude conciliante ; au contraire, elle a perdu l’important marché irakien qui était un débouché solvable pour ses industries.
Autre preuve : actuellement les enfants de la France sont en train de servir de chair à canon pour soulager les USA en Afghanistan. Or il est notoire que ce n’est pas notre guerre, que nous n’y avons aucun intérêt économique ni même politique. C’est par contre un poste stratégique pour les USA qui veulent se placer militairement derrière la Chine et la Russie.

Si la France et le Royaume-Uni qui sont depuis longtemps les deuxièmes couteaux des USA ne retirent pas de profits tangibles des aventures impérialistes US, que va retirer la Russie qui sera au plus un nouveau pion ? Regardez la Pologne : qu’a-t-elle gagné de l’OTAN ? Rien. Tout ce qu’elle a obtenu venait en fait de l’Union Européenne et son marché principal, c’est l’Europe. Seul l’aveuglement politique et l’aventurisme anti-russe de ses dirigeants expliquent la politique actuelle pro-OTAN de ce pays. En aucun cas, vous ne trouverez un intérêt économique ou le bien-être de son peuple.

La conclusion de cet article est que les dirigeants de la Russie devraient comprendre que l’antagonisme qui opposait l’URSS aux USA et à l’« Occident » d’une façon générale, puis qui oppose actuellement la Russie à l’« Occident » n’était pas et n’est pas de nature idéologique au sens où « l’Occident, porteur de valeurs démocratiques s’opposait à une idéologie totalitaire ». Le Chili de Pinochet était autrement plus totalitaire que l’URSS et il a toujours été considéré qu’il faisait partie de l’« Occident », qu’il défendait « les valeurs occidentales ».
L’antagonisme vient de ce que l’Occident considère que l’humanité se divise en prédateur et en gibier, que le reste du monde est son terrain de chasse. Et il met aussi bien la Russie que les autres peuples d’Amérique Latine, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie dans la catégorie des gibiers.

L’opposition entre l’« Occident » et le reste du monde vient d’une conviction de supériorité raciale qui ne dit pas son nom, culturelle. Cette supériorité fut aussi longtemps militaire. À partir de 1945, elle ne l’était plus et s’il n’y eut pas le chauvinisme mal placé de Staline, relayé par celui de Khroutchev, l’association militaire sincère de l’URSS et de la Chine aurait changé le monde.
L’impérialisme a joué de cette dissension et il continue ses manigances à travers le monde.

Cette communauté de destins est historique. Le passage de l’URSS à la Russie a permis de démontrer que les mobiles idéologiques anticommunistes de l’« Occident » étaient des faux arguments.

La vérité est là devant nous.

Les « peuples-gibiers » doivent unir leurs forces pour mettre définitivement en échec les politiques agressives, aventureuses des USA et de leurs « caniches », c’est-à-dire de l’« Occident » et en vue de poser les bases d’un monde pacifique, un monde qui renie l’accaparement de territoires habités par la force et la soumission des peuples autochtones, un monde géré collégialement sans interdire à tel ou tel pays l’accès à la science sous des prétextes fallacieux, en réalité pour soutenir militairement la chimère qu’est Israël, un monde qui remette à plat la répartition des responsabilités dans les organisations internationales comme l’ONU et ses différentes institutions.

Je comprends que des États musulmans qui ne sont pas inféodés aux USA restent dubitatifs avant de reconnaître l’indépendance de l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie, deux nouveaux États musulmans : ils se disent si je soutiens aujourd’hui la Russie, celle-ci soutiendra-t-elle par la suite la cause de notre développement indépendant, soutiendra-t-elle les Palestiniens ?

La Russie, selon des déclarations de son Président et de son Premier ministre, semble avoir compris que quoi qu’elle fasse, elle reste et sera toujours un gibier pour les tenants de l’idéologie « occidentale ». Monsieur Medvedev a même parlé d’ « illusions » passées : ils ne croiraient plus à l’accès libre au marché US, à l’admission au sein de l’OMC… à un partenariat entre égaux.

Cette désillusion signifie-t-il une réorientation durable de la politique russe ?
Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse sous la forme d’une évolution positive des relations irano-russes qui viendrait confirmer le réchauffement des relations sino-russes, puis russo-cubaines, notamment le transfert de technologies balistiques et spatiales à Cuba rapporté par l’agence russe d’information ce mercredi 17 septembre 2008.

Pour mon compte, je serais pour faire confiance à la nouvelle Russie, née des dernières élections et aussi de la crise du caucase. Il faut l’aider et la soutenir parce que c’est une composante d’une redéfinition des relations internationales qui mettrait un point final à la situation que l’on connaît depuis la fin de l’URSS. J’appellerais de mes vœux un resserrement des relations islamo-russes sur la base du respect des droits de l’homme. À cela près que je considère que le respect des droits de l’homme doit être mesuré en relation avec le niveau de vie des pays concernés : il n’est pas facile de faire régner l’ordre et la liberté d’expression dans un pays où la population crève de faim et est prête à tous les embrasements. Les droits de l’homme (le « droits-de-l’hommisme »), « la lutte contre les narco-trafics », les convictions religieuses (« l’extrémisme religieux ») sont des prétextes qui ne peuvent pas servir de justificatif pour lancer des guerres coloniales ou post-coloniales.

Quand à nous, nous sommes des habitants de la France, nous sommes des citoyens français, nous sommes des membres de l’Union Européenne, nous ne nous considérons pas comme des « Occidentaux ». Au sens politique, les « Occidentaux » sont de mauvais Français et de mauvais citoyens de l’Union Européenne. Nous voulons un développement harmonieux et pacifique de l’humanité, ouvert à tous les peuples. Nous ne voulons manger du pain souillé du sang des habitants des autres pays du monde, ni des desserts délicieux obtenus en affamant des millions d’êtres humains. Nous considérons qu’en répartissant équitablement les richesses de notre pays et en profitant de notre avantage technologique actuel, nous pouvons garantir à notre peuple français un haut niveau de vie, dans la liberté, l’égalité et la fraternité.

Point n’est besoin d’aller mourir ou tuer des pauvres gens à l’autre bout du monde.

Nous sommes pour que la France engage des relations internationales d’un autre type, sincèrement amicales non seulement avec les États qui se désignent comme « occidentaux », mais aussi avec la Russie, avec les pays arabes ou musulmans et avec tous les pays du monde : l’amitié et la coopération librement consentie et mutuellement profitable à la place de l’usage de la force, de la violence, des coups d’États tordus et des présidents-marionnettes qui n’ont aucune base sociale au sein de leur peuple : l’OTAN doit être dissoute ; elle n’a plus de raison d’être ; elle n’a pas sa place en Europe orientale et surtout elle n’a aucun rôle à jouer au Moyen Orient ou en Asie. Cette dissolution aurait dû normalement intervenir avec la disparition du pacte de Varsovie ; la dissolution de l’URSS aurait dû emporter la décision des derniers hésitants. L’OTAN n’est plus qu’un instrument de domination des USA ; cette alliance est en train de faire renaître la tradition coloniale des promenades militaires à travers le monde.



Jeudi 18 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par jean de la fontaine de coca cola le 17/09/2008 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

conclusion: conflit armée
on discute pas avec des arnaqueurs

2.Posté par remo le 17/09/2008 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le monde entier est cocacolonisé et macdonalisé.

3.Posté par MIG-27 le 17/09/2008 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A brêve échéance le calendrier politique de la russie va dans le sens de vos propos ! a plus longue échéance il est certain qu'une prise en compte géostratégique des poussées indépendantistes sud américaine va monopoliser plus surement le gouvernement.
en cela que les enjeux sécéssionistes de plus en plus présents en amérique latine dégagent pour la russie une marge de manoeuvre plus importante au regard du gain térritorial amassé par les us dans les près carré russes.
une sorte d'arroseur arrosé.

mais il est clair que le ciment sino russe ne peut prendre que sur une partie pragmatique des enjeux mondiaux ! l'énergie en fait partie ! le moyen orient et l'afrique seront donc la pierre angulaire symbolique d'une réorientation politique de ces deux poids lourds.

4.Posté par raskolnikov le 18/09/2008 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je voudrais profiter de cet article pour répéter la diffusion de lappel de Besanceneot pour une manif le samedi 20 septembre contre l'envoi de soldats français en Afghanistan et aussi contre une base militaire française à Qatar d'autant que cette décision a été prise par le président Sarkozi dans une totale discrétion sans aucune consultation

5.Posté par mouemina le 19/09/2008 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


&#1605;&#1604;&#1603;&#1606;&#1575; &#1607;&#1584;&#1607; &#1575;&#1604;&#1583;&#1606;&#1610;&#1575; &#1602;&#1585;&#1608;&#1606;&#1575; &#1608;&#1571;&#1582;&#1590;&#1593;&#1607;&#1575; &#1580;&#1583;&#1608;&#1583; &#1582;&#1575;&#1604;&#1583;&#1608;&#1606;

&#1608;&#1587;&#1591;&#1585;&#1606;&#1575; &#1589;&#1581;&#1575;&#1574;&#1601; &#1605;&#1606; &#1590;&#1610;&#1575;&#1569; &#1601;&#1605;&#1575; &#1606;&#1587;&#1609; &#1575;&#1604;&#1586;&#1605;&#1575;&#1606; &#1608;&#1605;&#1575; &#1606;&#1610;&#1587;&#1606;&#1575;

&#1608;&#1605;&#1575; &#1601;&#1578;&#1574; &#1575;&#1604;&#1586;&#1605;&#1575;&#1606; &#1610;&#1583;&#1608;&#1585; &#1581;&#1578;&#1609; &#1605;&#1590;&#1609; &#1576;&#1575;&#1604;&#1605;&#1580;&#1583; &#1602;&#1608;&#1605; &#1570;&#1582;&#1585;&#1608;&#1606;

&#1608;&#1571;&#1589;&#1576;&#1581; &#1604;&#1575; &#1610;&#1585;&#1609; &#1601;&#1610; &#1575;&#1604;&#1585;&#1603;&#1576; &#1602;&#1608;&#1605;&#1610; &#1608;&#1602;&#1583; &#1603;&#1575;&#1606;&#1608;&#1575; &#1571;&#1574;&#1605;&#1578;&#1607; &#1587;&#1606;&#1610;&#1606;&#1575;

&#1608;&#1602;&#1583; &#1570;&#1604;&#1605;&#1606;&#1610; &#1608;&#1570;&#1604;&#1605; &#1603;&#1604; &#1581;&#1585;&#1613; &#1587;&#1572;&#1575;&#1604; &#1575;&#1604;&#1583;&#1607;&#1585; &#1571;&#1610;&#1606; &#1575;&#1604;&#1605;&#1587;&#1604;&#1605;&#1608;&#1606;

&#1578;&#1585;&#1609; &#1571;&#1606; &#1610;&#1585;&#1580;&#1593; &#1575;&#1604;&#1605;&#1575;&#1590;&#1610; &#1601;&#1573;&#1606;&#1610; &#1571;&#1578;&#1608;&#1602; &#1604;&#1584;&#1604;&#1603; &#1575;&#1604;&#1605;&#1575;&#1590;&#1610; &#1581;&#1606;&#1610;&#1606;&#1575;

Nous avons conquis ce monde durant des siècles
et avons dompté des ancêtres sempiternels
Nous avons écrit des ouvrages en lumière
Que le temps n'a pas oublié, et nous non plus
Et à peine l'époque a changé
La gloire, c’est une autre nation qui l’a emportée
Et on ne voit plus aucune éminence parmi mon peuple
alors qu'ils ont été les maîtres, pendant des siècles
Et ce qui m'attriste et attriste tout homme libre
La question de tout le temps : ILS SONT OU LES MUSULMANS ??

Est que ce passé, reviendra -t–il ?
Avec nostalgie je le regrette ce passé

Hachim Errifai’i (poète arabe d'Égypte)


6.Posté par mouemina le 19/09/2008 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

&#1605;&#1604;&#1603;&#1606;&#1575; &#1607;&#1584;&#1607; &#1575;&#1604;&#1583;&#1606;&#1610;&#1575; &#1602;&#1585;&#1608;&#1606;&#1575; ******** &#1608;&#1571;&#1582;&#1590;&#1593;&#1607;&#1575; &#1580;&#1583;&#1608;&#1583; &#1582;&#1575;&#1604;&#1583;&#1608;&#1606;

&#1608;&#1587;&#1591;&#1585;&#1606;&#1575; &#1589;&#1581;&#1575;&#1574;&#1601; &#1605;&#1606; &#1590;&#1610;&#1575;&#1569; ********* &#1601;&#1605;&#1575; &#1606;&#1587;&#1609; &#1575;&#1604;&#1586;&#1605;&#1575;&#1606; &#1608;&#1605;&#1575; &#1606;&#1610;&#1587;&#1606;&#1575;

&#1608;&#1605;&#1575; &#1601;&#1578;&#1574; &#1575;&#1604;&#1586;&#1605;&#1575;&#1606; &#1610;&#1583;&#1608;&#1585; &#1581;&#1578;&#1609; ******** &#1605;&#1590;&#1609; &#1576;&#1575;&#1604;&#1605;&#1580;&#1583; &#1602;&#1608;&#1605; &#1570;&#1582;&#1585;&#1608;&#1606;

&#1608;&#1571;&#1589;&#1576;&#1581; &#1604;&#1575; &#1610;&#1585;&#1609; &#1601;&#1610; &#1575;&#1604;&#1585;&#1603;&#1576; &#1602;&#1608;&#1605;&#1610; ********** &#1608;&#1602;&#1583; &#1603;&#1575;&#1606;&#1608;&#1575; &#1571;&#1574;&#1605;&#1578;&#1607; &#1587;&#1606;&#1610;&#1606;&#1575;

&#1608;&#1602;&#1583; &#1570;&#1604;&#1605;&#1606;&#1610; &#1608;&#1570;&#1604;&#1605; &#1603;&#1604; &#1581;&#1585;&#1613; ********* &#1587;&#1572;&#1575;&#1604; &#1575;&#1604;&#1583;&#1607;&#1585; &#1571;&#1610;&#1606; &#1575;&#1604;&#1605;&#1587;&#1604;&#1605;&#1608;&#1606;

&#1578;&#1585;&#1609; &#1571;&#1606; &#1610;&#1585;&#1580;&#1593; &#1575;&#1604;&#1605;&#1575;&#1590;&#1610; ******** &#1601;&#1573;&#1606;&#1610; &#1571;&#1578;&#1608;&#1602; &#1604;&#1584;&#1604;&#1603; &#1575;&#1604;&#1605;&#1575;&#1590;&#1610; &#1581;&#1606;&#1610;&#1606;&#1575;


Hachim Errifai’i


7.Posté par marioad le 21/09/2008 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mouemina, tu as ecrit pour qui? Combien des lecteurs d'alterinfo connaissent l'arabe? Raisonnez donc, pour le nom de Dieu!

8.Posté par kamel le 02/01/2009 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam : comment puis-je acceder a lire la poeme:riseletoun fi leileti ettenfidh svp merci

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires