ALTER INFO

La Russie joue très gros (Gazeta.ru)


Dans la même rubrique:
< >


Vendredi 29 Août 2008

La Russie joue très gros (Gazeta.ru)
La reconnaissance par la Russie de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud dépasse de loin le cadre de la crise régionale qui éclaté début août, lit-on vendredi dans le quotidien Gazeta.ru.

Il ne s'agit déjà plus de la Géorgie et de son leader. Les enjeux ont considérablement augmenté. Il semble que Moscou ait décidé de jouer son va-tout et d'assumer le rôle de fossoyeur du système des relations internationales, étrange et dénaturé à bien des égards, qui s'est instauré dans le monde à la fin de la deuxième décennie après l'achèvement de la guerre froide.

Les dirigeants russes, de même que la majorité écrasante de la société, sont sincèrement surpris par l'ampleur et l'unanimité du soutien apporté en Occident à Mikhaïl Saakachvili. Moscou ne comprend pas comment l'Europe et les Etats-Unis ont pu se ranger unanimement au côté de cet homme coupable de crimes de guerre qui a bafoué tous les principes que le "monde civilisé" ne cesse de répéter. Le fossé entre les perceptions n'a probablement jamais été aussi grave. Dans la position de l'Occident, la Russie ne voit même plus seulement des doubles standards, mais un cynisme non dissimulé dépassant le cadre de la pratique politique normale.

Cette atmosphère émotionnelle, associée au sentiment qu'il est inutile de discuter avec les capitales occidentales, ont certainement rendu la position de Moscou plus radicale.

Le facteur intérieur a probablement joué également son rôle. Dans l'atmosphère qui s'est créée autour de cette guerre dans la société, il était difficile de faire des compromis diplomatiques et de les expliquer à la population, même dans les conditions d'un contrôle des médias télévisuels.

Bref, la sensation qu'on pourrait de nouveau enlever à la Russie une victoire considérée comme telle à juste titre sur le plan moral, militaire et politique, l'a obligée à virer brusquement de bord.

On a l'impression que la décision de reconnaître les républiques caucasiennes a été prise en vue d'exclure tout recul de Moscou et de rendre ainsi la situation concernant l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud irréversible. Cela n'est pas un signe de confiance en soi, mais reflète plutôt une disposition à prendre un grand risque. A présent, il ne serait possible d'annuler le verdict prononcé que dans le cadre d'une capitulation totale et inconditionnelle.

La Russie a brusquement changé de cours, en renonçant à toute tentative de recevoir une légitimation extérieure de ses actions et, en fait, en renonçant à agir dans le cadre du droit. Elle ne mise que sur ses propres forces (il n'y a personne sur qui elle puisse compter) et sur le fait que les pays voisins réfléchiront sérieusement à la question de savoir qui est le véritable "boss" dans cette région. Si, dans l'espace postsoviétique, le pendule oscille en direction de la Russie, la question de l'établissement de nouvelles règles du jeu au niveau international, qui seront élaborées avec la participation à part entière de Moscou, passera sur le terrain des réalités pratiques.

Auteur: Fedor Loukianov, rédacteur en chef de la revue "Rossiïa v globalnoï politike" (La Russie dans la politique globale).

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

La Russie joue très gros (Gazeta.ru)

Géorgie: Obama promet une

Le candidat démocrate à la Maison Blanche, Barack Obama, a déclaré qu'en cas de victoire à l'élection présidentielle de novembre, il mettrait en place une "diplomatie directe et sans compromis", afin de stopper "l'agression russe".

"Je rebâtirai notre armée afin de pouvoir répondre aux futurs conflits. Mais je rétablirai également une diplomatie directe et sans compromis, capable d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire et de faire plier l'agression russe (en Géorgie)", a déclaré M. Obama devant 75.000 personnes réunies à l'occasion de la convention démocrate de Denver (Colorado).

L'armée géorgienne est intervenue dans la nuit du 7 au 8 aout dernier en Ossétie du Sud pilonnant Tskhinvali, la capitale. Les tirs géorgiens ont fait des centaines de morts. Pour protéger les civils dont la plupart se sont vu attribuer des passeports russes, Moscou a riposté par une opération militaire de grande envergure visant à "contraindre la Géorgie à la paix", selon le président Medvedev, avant de retirer ses troupes, le 22 août, sur les positions antérieures au conflit.

Le président russe Dmitri Medvedev a signé le 26 août les décrets reconnaissant l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud par rapport à Tbilissi.

La Russie joue très gros (Gazeta.ru)

Conseil de sécurité de l'ONU: la Russie déplore les doubles standards

L'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine a condamné jeudi la politique de doubles standards du Conseil de sécurité, avec d'un côté l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud et de l'autre, le Kosovo.

"L'Abkhazie et l'Ossétie du Sud possèdent plus de raisons pour accéder à l'indépendance que le Kosovo (dont l'indépendance proclamée unilatéralement le 17 février dernier vis-à-vis de la Serbie a été reconnue par 46 des 192 membres de l'ONU), a fait savoir le diplomate russe lors d'une réunion du Conseil de sécurité, convoquée jeudi à l'initiative de la partie géorgienne, répondant au représentant américain qui accusait la Russie d'avoir transgressé les résolutions du Conseil de sécurité.

De plus, M.Tchourkine s'est dit perplexe en raison du comportement des membres du Conseil de sécurité qui soutiennent l'indépendance du Kosovo et mais la refusent à l'Ossétie du Sud et à l'Abkhazie.

La Russie joue très gros (Gazeta.ru)

Géorgie: l'intervention de pays tiers aurait pu être évitée (Ahmadinejad)

Les hauts responsables géorgiens auraient pu éviter l'intervention de pays tiers dans leur politique, a annoncé jeudi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad en visite à Douchanbé, au Tadjikistan.

"Nous savons que les sionistes se sont immiscés dans les problèmes géorgiens, mais nous espérerons que les peuples du Caucase du sud viendront à bout de leurs difficultés et vivront en paix", a fait savoir le président iranien à l'issue d'une rencontre avec ses homologues tadjik et afghan.

En ce qui concerne l'éventuelle adhésion de l'Iran à l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), d'après M.Ahmadinejad "le monde ne repose pas uniquement sur l'OTAN et les Etats-Unis. Ils font face à un tel nombre de problèmes qu'ils n'ont assez de temps pour les démêler tous".

Selon le chef de l'Etat iranien, les relations russo-iraniennes sont au beau fixe, "nous sommes de bons voisins et des partenaires régionaux, l'Iran est en contact permanent avec les dirigeants russes pour résoudre conjointement tout un éventail de problèmes".

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/



Vendredi 29 Août 2008


Commentaires

1.Posté par MIJEON Amaury Lucien Joseph le 29/08/2008 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut en effet rétablir un équilibre des forces.
Cela passe par l'entrée en action de l'organisation de coopération de Shanghai.
Ce qui n'est pas surprenant,
c'est l'ignorance complète des peuples occidentaux.

2.Posté par MIJEON Amaury Lucien Joseph le 29/08/2008 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Barack Obama est plus que dangereux!
Si on jette toute la négation sur Bush,
cela sert à faire croire au peuple américain qu'il y a une alternative à l'après Bush.
Alors qu'en réalité,
Barack Obama fait partie intégrante du cercle fermé des organisations occultes tel les Scull and Bones,le Bohémian Club!
BREF!
L'élite du 33ème degrés de la franc-maçonnerie écossaise!Ou plus exactement,le 33ème degrés de la classe pyramidale dont doivent être membre tous les candidats présidentiels.

3.Posté par MIJEON Amaury Lucien Joseph le 29/08/2008 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Derrière de belles manipulations médiatiques et politiques,
la situations internationale sera pire qu'actuellement!
Et cela sera entretenu par l'ignorance croissante du peuple occidental dans sa grande majorité.(on le voit avec le conflit Géorgien ou l'opinion inculte met la Russie dans le rang de coupable dangereux).

4.Posté par Zorro m.d.s le 29/08/2008 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une (petite) ruade de la Russie et le bon terroriste musulman américanisé passe aux oubliettes...méditez çà.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires