Politique Nationale/Internationale

La Russie, alliée secrète de l'Amérique (Kommersant)



Ria Novosti
Mardi 17 Avril 2007

Le fait que l'Amérique tente de donner des leçons aux autres n'a rien de nouveau. Le fait que personne n'aime l'Amérique, non plus. La télévision russe montre plus souvent les manifestations antiaméricaines qui se déroulent dans le monde entier que n'importe quelles autres actions de protestation. L'Amérique ne jouit pas d'affection même dans les pays qu'on accuse en Russie de trop aimer les Etats-Unis. L'antiaméricanisme prospère même dans les républiques "orange" de l'ex-URSS. Mais l'Amérique a un allié secret qui ne la laisse pas seule face au monde entier.

Les Européens vénéraient les valeurs américaines lorsqu'ils craignaient l'URSS. Cette crainte a disparu après l'écroulement de l'Union soviétique. Le président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe René van der Linden a carrément déclaré lundi que, si quelqu'un pouvait parler de droits de l'homme, ce n'était certainement pas les Etats-Unis. Les Européens de l'Ouest accueillent froidement presque toutes les initiatives américaines: que ce soit la guerre en Irak, l'adhésion de la Turquie à l'UE ou le déploiement de la défense antimissile.

On se souvient que l'Europe occidentale a réagi avec méfiance aux révolutions "orange" dans la CEI (Communauté des Etats indépendants). En novembre 2005, Viktor Iouchtchenko et son équipe ont bénéficié du soutien du président polonais Aleksander Kwasnievski, puis de celui des Etats-Unis. L'Europe, elle, a gardé le silence. Il n'y a pas longtemps, un diplomate européen haut placé a affirmé au correspondant du quotidien Kommersant que la Russie était si importante pour l'UE que l'Europe était prête à fermer les yeux sur les pays de la CEI et que les processus démocratiques "orange", quels qu'ils soient, n'intéressaient nullement les Européens.

Bref, le monde est sur le point de réprouver unanimement l'Amérique. Les actes irrationnels de Washington suscitent partout l'irritation. Mais, quoi qu'il en soit, l'Amérique a un allié secret qui ne la laisse pas seule, un allié dont la politique n'inspire pas moins de crainte à ses amis et voisins que n'en inspire un Washington importun. Et s'il n'avait pas cette attitude agressive disproportionnée à l'égard de ses proches voisins, l'Amérique aurait mérité depuis longtemps la réputation de principal scélérat. Cet ami fidèle secret des Etats-Unis est, bien entendu, la Russie.

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.


Mardi 17 Avril 2007


Commentaires

1.Posté par Mike le 17/04/2007 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidément on lit parfois tout et son contraire.....

La Russie grande alliée de USA, quel est donc l'auteur de cette théorie et quel est le développement de son raisonnement ?

Ce genre d'article n'apporte rien de constructif si ce n'est de la confusion dans le décryptage des réels enjeux ce qui est déjà en soit un exercice trés difficile.

2.Posté par al akl le 18/04/2007 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Malgré les apparences le sionisme n’a pas quitté la Russie, et Poutine n’a pas les pleins pouvoirs. De tout temps le vrai pouvoir s’opère en coulisse et c’est par pressions tous azimuts que s’exerce le vrai pouvoir. Il faut penser que le Venezuela est dans le même cas ainsi que la plupart des pays d’Amérique du sud. Derrière la façade les financiers sont les marionnettistes qu’ils ont toujours été. L’opposition n’est trop souvent qu’un trompe nigaud qui fait basculer les crédules. Quand à croire que ces hommes qui passent pour des révolutionnaires soient des menteurs, l’histoire est le seul juge… l’exemple de Castro est édifiant, loin de desservir la politique US, il la renforce en créant une fausse menace et s’allie avec le communisme qui a prouvé son allégeance totale à Sion. Les hommes de Batista ont été remplacés par d’autres pires encore. Quand la gronde monte au créneau les marionnettistes proposent toujours leurs hommes providentiels. C’est les médias qui nous font croire, quitte à le bousculer un peu que la pièce de théâtre est la réalité. La Russie est occupée depuis plus de cent ans, comment croire qu’elle ait pu se libérer sans coup férir ? Tous les outils sont en place, seule la marionnette change. Cela ne veut pas pour autant dire que Poutine est consentant, mais généralement c’est le cas. Il faut juste quelques années pour que la chose soit évidente. Et c’est toujours trop tard car les actes sont commis et ils sont pratiquement irréversibles. Les pouvoirs sont multiples, en plus de la finance la justice et les médias, mais aussi la médecine et tant d’autres qu’il est quasi impossible de savoir d’où viennent les coups. Les élites de chaque pays se sont depuis des temps immémoriaux alliés à ceux qui les aident dans la recherche de pouvoir et d’enrichissement personnel, même s’ils détruisent leur propres pays pour y parvenir. C’est d’ailleurs les premiers mots du livre ancien qui ne se nome pas… Et qui pourtant décrit notre réalité sans la moindre erreur, et nous force à constater que le programme est dans ses dernières phases. Bien sur la confusion est ajoutée, pour qu’aucune décision ne puisse être prise. Comme c’est le cas de la plupart des gouvernements actuels.
Le dogme le plus maléfique pour l’humanité est la propriété et pour l’instant personne ne la remet en question. La plupart des sociétés dites primitives considèrent que rien ne leur appartient, et c’est ce qui permettait de respecter la nature et de la transmettre intacte aux générations suivantes.
La révolution française n’a institué la charte des droits de l’homme que pour l’article sur la propriété. Et confirmé son inutilité. C’est d’ailleurs le seul article qui soit intégralement respecté. En moins de deux siècles nous avons réduit la terre à une peau de chagrin, nous avons oublié que nous n’avons que l’usufruit et non la propriété matérielle des choses. Les animaux et les hommes sont devenus des aliens sur ce qui était le paradis et s’est transformé pour la plupart d’entre nous en enfer.
D’ailleurs pour finir, c’est le sionisme qui a institué la première propriété. Dieu donnant la terre à une bande d’escrocs. C’est le point de départ de l’illusion qui s’est perpétuée et développée.

3.Posté par modération le 18/04/2007 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mike,
Lisez ce texte traduit aujourd'hui, vous y verrez sans doute plus clair:

La voix de la Maison Blanche : Les plans contre Poutine

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires