Actualité en ligne

La Royal Air Force britannique en état d'alerte face à deux bombardiers russes (The Times)



Ria-Novosti
Mercredi 18 Juillet 2007

La Royal Air Force britannique en état d'alerte face à deux bombardiers russes (The Times)
La Grande-Bretagne a mobilisé deux chasseurs pour intercepter, en cas de nécessité, deux bombardiers stratégiques russes patrouillant le littoral norvégien qui auraient mis le cap sur les îles Britanniques, a déclaré la Royal Air Force cité mercredi par le quotidien "The Times".

Selon l'armée britannique, deux bombardiers stratégiques Tu-95 ont quitté une base russe stationnée sur la presqu'île de Kola pour patrouiller le littoral norvégien, pratique régulière pour l'armée de l'air russe. Mais, tout en longeant la côte, les avions se sont approchés de l'espace aérien britannique, au large de l'Ecosse, en suscitant l'inquiétude de la Royal Air Force.

Deux chasseurs Tornado des forces d'action rapide britanniques ont alors quitté la base aérienne située dans le comté de Yorkshire. A ce moment, deux chasseurs F-16 de l'armée de l'air norvégienne surveillaient déjà le vol des bombardiers russes. Ces derniers ont cependant fait demi-tour avant d'atteindre le ciel britannique.

Les relations entre la Russie et la Grande-Bretagne se sont dégradées après le meurtre à Londres de l'ex-officier des services secrets russes Alexandre Litvinenko. Lundi, le chef de la diplomatie britannique a annoncé l'expulsion de quatre diplomates russes et le gel des pourparlers sur l'allégement du régime des visas en réponse au refus russe d'extrader l'homme d'affaires Andreï Lougovoï accusé par les Britanniques d'implication dans le meurtre.

Moscou n'a toujours pas pris de mesures de rétorsion pratiques face à la démarche de Londres, mais le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Alexandre Grouchko, a assuré que la réaction russe serait adéquate et ciblée.


Mercredi 18 Juillet 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires