Palestine occupée

La République bananière de Ramallah


Au moment où le Président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, s’adressait aux Israéliens par le biais des médias, il ordonnait l’interdiction d'accès à un site web d'informations populaires dans la bande de Gaza.
Les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza sont maintenant dans l’impossibilité de visualiser le site Donia Al-Watan. Abbas a publié l'ordre de blocage du site sans effectuer les procédures normales, sans avis juridique ou sans la possibilité au site internet de se défendre, selon un rapport publié sur le site.
La raison en est que le site avait fait un reportage sur la corruption généralisée dans l’entourage d’Abbas.

Par Jamal Dajani


Lundi 24 Novembre 2008

Photo : Suite au blocage du site Donia Al-Watan par le président palestinien, Mahmoud Abbas, en représailles, le site affiche une image d'Abbas avec le titre: «La République bananière de Ramallah."
Photo : Suite au blocage du site Donia Al-Watan par le président palestinien, Mahmoud Abbas, en représailles, le site affiche une image d'Abbas avec le titre: «La République bananière de Ramallah."
Lors de son huitième et peut-être dernier voyage en Israël et en Cisjordanie, la secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice a déclaré au cours d'une conférence de presse dans la ville de Jénine que les Palestiniens et les Israéliens restaient attachés aux négociations de paix, et que les États-Unis continueront à soutenir leurs efforts .

"La distance vers la paix a diminué», dit-elle, "bien que nous ne sommes pas encore arrivés à la paix."

Jénine a été le théâtre sanglant de la «bataille de Jénine" en 2002. C’était une zone interdite aux dignitaires étrangers et un lieu sûr pour les militants palestiniens. Jusqu’à récemment, l'Autorité Palestinienne avait peu ou pas de contrôle sur la ville. En 2005, j'avais interviewé certains des militants qui la contrôlaient.

En y organisant la conférence de presse, Condoleezza Rice, et le Premier ministre de l'Autorité Palestinienne, Salam Fayyad voulaient mettre en évidence les progrès réalisés dans le chemin vers la paix; que l'activité économique était de retour, et que les forces de sécurité palestiniennes faisaient respecter la loi à Jénine.



Pendant ce temps, dans une précipitation de dernière minute, l'administration Bush a envoyé au moins 300 millions de dollars à l'Autorité Palestinienne qui auraient autrement fait face au contrôle sévère d’un Congrès préoccupé par l’effondrement économique. L'argent est un dernier effort visant à renforcer le Président très critiqué de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas.

Une partie de cette somme pourrait avoir servi à payer les derniers encarts publicitaires que Mahmoud Abbas a fait paraitre dans les journaux israéliens pour tenter d'accroître l'intérêt dans un plan de paix arabe pour la région.

L'initiative, qui offre Israël des relations normales avec les pays arabes, a été proposée pour la première fois en 2002.

Ce jeudi, ces pleine page des publicités ont été publiées en hébreu dans quatre journaux israéliens. Le texte de l'annonce dit:

"Cinquante-sept pays arabes et islamiques établiront des relations diplomatiques et des relations normales avec Israël en échange d'un accord de paix et la fin de l'occupation."

Madison Avenue semble avoir déménagé à Ramallah. Pas mal de la part d'un président dont le mandat est "censé" se terminer le 9 Janvier 2009. Mais souvenez-vous bien de ce que je vous dis... il ne partira pas.

Toutefois, le problème est que Mahmoud Abbas semble avoir oublié l'autre gouvernement palestinien - celui dans la bande de Gaza ... ou peut-être pas.

Au moment où le Président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, s’adressait aux Israéliens par le biais des médias, il ordonnait l’interdiction d'accès à un site web d'informations populaires dans la bande de Gaza.

Les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza sont maintenant dans l’impossibilité de visualiser le site Donia Al-Watan. Abbas a publié l'ordre de blocage du site sans effectuer les procédures normales, sans avis juridique ou sans la possibilité au site internet de se défendre, selon un rapport publié sur le site. La raison en est que le site avait fait un reportage sur la corruption généralisée dans l’entourage d’Abbas.

Selon une interview accordé à The Electronic Intifada, le rédacteur en chef de Donia Al-Watan, Abdallah al-Issa, a déclaré qu’avec les coupures d'électricité, qui dure souvent pendant dix-huit heures par jour et les graves privations dans la bande de Gaza, son travail de journaliste a été suffisamment difficile sans avoir à faire face à la censure de l'Autorité palestinienne. Mais le site peut encore être vu de l'étranger.

En représailles, le site affiche une image d'Abbas avec le titre: «La République bananière de Ramallah."
Source : http://www.huffingtonpost.com/
Traduction : MG pourISM





Lundi 24 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par RESISTANCE le 24/11/2008 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mahmoud Abbas ne représente que ses intérêts personnel et ceux de ses sbires, tous des affairistes et des corrompus, c’est d’ailleurs pour cette raison que le peuple Palestinien à voté en masse pour le Hamas….Un vote sanction qui avait pour but de lutter contre la corruption qui a gangréné tous les appareils du Fatah.
Des millions de dollars ont été distribués par différents partenaires UE, Ligue Arabe, US…à cette autorité bananière et cela depuis des années...Ou est l’argent, qu’en ont’ il fait ??
Pourtant toute la communauté internationale sait que cette autorité est corrompue et que celui-ci ne fait rien pour y remédier, au contraire. Ceux qui en subissent les conséquences en premier c’est le Peuple lui-même…
Mais à croire que l’oncle Sam ne veut traiter qu’avec cette autorité illégale de corrompus, Ehud Olmert à un très bon partenaire en Mahmoud Abbas pour négocier et discuter affaire !! Hô pardon, plutôt de Paix !! Entre affairistes alors….

Il y à bien longtemps qu’Abou Mazen n’existe plus, il à été enterré juste avant l’empoisonnement de Feu Yasser Arafat un assassinat organisé par des traitres qui eux continue à parler au nom du Peuple Palestinien.
Aujourd’hui, qu’il est à la tête d’un mini territoire « Ramallah » pour superficie entouré des mêmes requins qu’a l’époque de feu Abou Amar, bisness oblige…Les yankees aiment bien les corrompus d’ailleurs il doit y avoir retour à l’envoyeur de quelque dividende, évidemment…!!
Le Hamas est plus difficile à corrompre, je dirais même incorruptible, c’est pour cela qu’il est considéré comme terroriste bien évidemment par les Yankees, les sionistes, du bout des lèvres du reste de la communauté internationale et de quelques pays arabes notamment l’Arabie Yahoudite …

On peut ne pas aimer le Hamas pour ce qu’il représente mais avant tous, ils sont tous Palestiniens, Résistants à l’occupation sioniste, le Hamas est plus proche du peuple que le Fatah d’aujourd’hui qui ne s’intéresse qu’a leur intérêt personnel !!

Ces hommes qui sont à la tête de cette soit disant autorité illégal Palestinienne ne sont que l’ombre d’eux-mêmes, considéré comme des traitres à négocier un semblant de feuille de route qui ne verra jamais le jour, alors que le Peuple Ghazaoui agonise dans des condition inhumaine avec la complicité de la communauté internationale. Mahmoud Abbas a part faire la bise à Ehud Olmert et à Condoleezza Rice « l’oiseau de mauvaise augure » aux ennemis incontesté du peuple Palestinien…Il ferait mieux de se hâter dans une démarche concrète vers la réconciliation nationale et sans condition car elle est la seule solution pour retrouver l’unité de la nation, il grand temps pour lui de revenir ceux à quoi il est le président de l’autorité Palestienne sans état, défendre l’intégrité du territoire des sionistes et non pas avoir des bons points de la communauté internationale pour avoir mis le Hamas en retrait pour faire bonne figure.

Malheureusement, les souffrances à Ghaza ne préoccupe pas Mahmoud Abbas ni la communauté internationale…

Maintenant, il veut anticipé des éléctions seulement en cisjordanie ?
Pour qui Mahmoud Abbas roule t’il ?
Ceci s’appelle de la haute trahison, viendra le jour ou ton visage sera humilié Mahmoud Abbas, honte à toi !

Et, il y a de part le monde des personnalités de tout horizon et qui ont eu à tenir différentes responsabilités sortent de leurs réserves et ne supportent plus, ce silence INHUMAIN de cette « communauté "blanche" internationale ».

Il y à peu de temps, Monsieur Jimmy Carter ancien président des Etats-Unis d’Amérique qui a rencontré des leaders du Hamas venus de Ghaza, il a fait une intervention à l’Université américaine du Caire, où il a été accueilli par un public très nombreux et tout aussi chaleureux.

A un étudiant américain, qui reprenait les mêmes termes du reproche de Condoleezza Rice, à savoir « rencontrer des terroristes "en parlant du Hamas" qui tuent des civils innocents », Jimmy Carter a eu une réponse qui a suscité une pluie d’ovations : « En sept ans, il y a eu 13 personnes tuées par les roquettes, et je considère que tuer des civils innocents est du terrorisme, mais ces roquettes sont rudimentaires, et si tu vivais toi à Ghaza, tu verrais que pour un Israélien tombé sous les roquettes palestiniennes, 30 à 40 Palestiniens sont tués par les militaires israéliens, ce qui, selon moi, relève aussi du terrorisme. »


L’ex-président américain a également affirmé que tous ses efforts sont consacrés à faire lever le siège sur Ghaza. Un siège qui, a-t-il précisé, est le résultat d’une « stratégie américaine et israélienne qui vise à vouloir accentuer la différence entre la vie en Cisjordanie et à Ghaza, mais qui aboutit au résultat contraire du but escompté et renforce la popularité du Hamas au détriment du Fatah ».
Ce qui se passe à Ghaza à cause du blocus israélien, a-t-il ajouté, « est une atrocité perpétrée en guise de punition contre la population, réduite à mourir de faim… c’est un crime… j’estime que c’est une abomination que cela continue. »

Et, c’est ce que beaucoup d’organisations humanitaires clament haut et fort sur la réalité du terrain à Ghaza sans que cette soit disant "communauté internationale" ne bouge le petit doigt.

D’ailleurs n’attendez rien des médias (détenue par des multinationales dirigés par des sioniSStes) qui ont l'obligation de protéger et défendre, c’est pour çà qu’ils sont payés ces journalistes….rire..!!

Vive la RESISTANCE

TAHYA FALESTINE

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires