Flagrant délit media-mensonges

La Rand Corporation recommande au Pentagone un dialogue stratégique avec l’Iran


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 12:55 LE 4ieme POUVOIR AU SERVICE DES OLIGARCHIES

Mercredi 7 Septembre 2016 - 15:34 Will'ow be back



Vendredi 29 Mai 2009



Une longue étude, réalisée par la Rand Corporation à la demande de l’U.S. Air Force, marque une rupture dans le discours stratégique à Washington. Intitulée Dangereux, mais pas omnipotent. Examen de l’influence et des limites du pouvoir iranien au Proche-Orient (Dangerous But Not Omnipotent. Exploring the Reach and Limitations of Iranian Power in the Middle East), elle conclut :
1) L’Iran se pense comme un modèle dans l’islam, mais n’a pas de prétention hégémonique sur le monde musulman.
Il s’ensuit que la politique étrangère iranienne est beaucoup plus pragmatique qu’idéologique. Ainsi en Irak, Téhéran a cherché à éviter l’éclatement du pays plutôt qu’à soutenir les factions qui lui sont proches. De même, Téhéran a tissé des liens étroits avec Damas malgré le caractère séculier du régime syrien.
2) Le Hezbollah et le Hamas ne sont pas des courroies de transmission de la politique iranienne. Ce sont des alliés indépendants sur lesquels Téhéran exerce une influence, mais pas d’autorité. C’est d’autant plus évident avec le Hamas qu’il est sunnite et lié aux frères musulmans.
3) Les deux principales menaces contre l’Iran, l’Irak et les Talibans, ont été détruites par les États-Unis après le 11-Septembre. Cependant l’Iran doit faire face à d’autres dangers : le terrorisme sunnite au Khuzestan et au Balouchistan ; l’arrivée massive de réfugiés irakiens qui déstabilise son économie ; et la concurrence théologique des centres chiites irakiens.
Dans ce contexte, l’Iran ne cherche pas à se doter de la bombe atomique, ce qui ne l’empêche pas de disposer des moyens nécessaires pour lancer rapidement un programme de recherche en la matière.
La Rand Corporation recommande un changement d’attitude vis-à-vis de l’Iran : la reconnaissance claire de son rôle régional, l’abandon de toute tentative d’isolement ou de containment, un dialogue construction sur les sujets d’intérêt commun comme l’Irak et l’Afghanistan.
La Rand Corporation est le principal centre de recherche stratégique du complexe militaro-industriel US. Ses rapports ne sont pas tant des études universitaires que des argumentaires pour soutenir des conclusions écrites à l’avance. La présente étude marque le ralliement du complexe militaro-industriel à un point de vue qui avait déjà été énoncé fin 2006 par la Commission Baker-Hamilton.

L’administration Obama prévoit de prolonger 10 ans l’occupation de l’Irak




Lors d’un entretien privé avec une douzaine de journalistes, le 26 mai 2009, le général George Casey, chef d’état-major de l’Armée de terre US, a indiqué que ses troupes pourraient rester encore une décennie en Irak, rapporte Associated Press.
L’administration Bush avait négocié un accord avec le gouvernement irakien prévoyant un retrait total au plus tard le 31 décembre 2011. Barack Obama s’était engagé durant sa campagne électorale à hâter ce retrait de sorte qu’il soit pour l’essentiel effectif courant 2010.
Le général a fait valoir une évolution négative de la situation sur le terrain qui conduirait probablement à amender le traité irako-US à la demande du gouvernement irakien. Quoi qu’il en soit, le général Ray Odierno mène une étude pour déterminer les modalités du retrait. Il doit présenter des propositions pour retirer le plus grand nombre d’hommes le plus vite possible, tout en maintenant l’ordre sur place
Il y a actuellement 139 000 soldats réguliers états-uniens stationnés en Irak.

http://www.voltairenet.org http://www.voltairenet.org



Vendredi 29 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par loubna le 22/06/2009 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L IRAK APPARTIENT DEPUIS 2001 A L AMERIQUE QU ON LE VEUILLE OU NON L ADMINISTRATION TERRORISTE NAZI AMERICAINE NE PARTIRA DE L IRAK QU UNE FOIS QU IL N Y AURA PLUS QU UNE GOUTTE DE PETROLE SUR LE SOL DE L IRAK MAIS QUE FAIT L ONU QUI EST CENSE PROTEGE TOUS LES PEUPLES DE L INVASION ET DU COLONIALISME DES CRIMINELS DES ETATS VOYOUS QUE SONT LES USA ISRAEL ET TOUT LEURS TOUTOUS

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires