ALTER INFO

La Ponérologie Politique: La science de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques


Dans la même rubrique:
< >


Dimanche 6 Janvier 2008

La Ponérologie Politique - La science de la genèse du mal, appliqué à des fins politique

Andrew Łobaczewski

Le premier manuscrit de cet ouvrage a été jeté au feu cinq minutes avant l’arrivée de la police secrète en Pologne communiste.

Le deuxième, rassemblé péniblement par des scientifiques travaillant dans des conditions, quasiment invivables, de répression, a été envoyé par l’intermédiaire d’un messager au Vatican. Aucun accusé de réception n’a été transmis, aucun signe de vie n’a été reçu du messager - la manuscrit et toutes ses précieuses données était perdu.

Le troisième manuscrit a été produit dans les années 1980, après la fuite en Amérique de l’un des scientifiques qui avait collaboré au projet. Zbigniew Brzezinski l’a supprimé.

« La ponérologie politique – une étude scientifique de la genèse du Mal, appliqué à des fins politique » a été façonnée dans le creuset même du sujet étudié.

Des hommes de science vivant sous un régime répressif ont décidé de l’étudier cliniquement, d’étudier les fondateurs et les partisans d’un régime du Mal pour pouvoir déterminer quel est le commun dénominateur dans la naissance et la propagation de l’inhumanité de l’homme envers l’homme.

Choquant dans la sobriété clinique de ses descriptions de la vraie nature du mal, poignant dans les passages plus littéraires où l’auteur révèle les souffrances vécues par les chercheurs qui ont été contaminés ou anéantis par la maladie qu’ils étudiaient, cet ouvrage devrait être lu par tout citoyen de tout pays qui se revendique d’une base morale ou humaniste. Car il est certain que la moralité et l’humanisme ne peuvent longtemps supporter les déprédations du Mal. La connaissance de sa nature, de la façon dont il crée ses réseaux et s’étend, de la perfidie de son approche pernicieuse, en est l’unique antidote.

"La science du mal et de son usage à des fin politiques"
Critique du livre par Carolyn Baker

Introduction de Laura Knight-Jadczyk

Télécharger un pdf gratuit d'un chapitre

L'Auteur

Andrew M. Łobaczewski est né en Pologne en 1921. Il a été élevé dans le domaine familial, dans une superbe région de montagnes. Sous l’occupation nazie il a travaillé à la ferme, est devenu apiculteur, puis soldat de l’armée intérieure, une armée secrète émanation de la résistance polonaise. Après l’invasion de la Pologne par l’armée soviétique le domaine familial a été confisqué et les habitants de la vieille demeure ont été forcés de quitter les lieux.

Obligé de travailler dur pour gagner sa vie, il a étudié la psychologie à la Yagiellonian University de Cracovie. Les conditions de vie sous le régime communiste ont suscité son intérêt pour la psychopathologie, et en particulier pour le rôle des psychopathes sous ce régime. Il n’était pas le premier chercheur à s’intéresser à ces questions. Ces travaux avaient été entrepris par un groupe secret de scientifiques de l’ancienne génération, bientôt anéanti par les autorités du gouvernement rouge. Łobaczewski a repris le flambeau et a mis par écrit les résultats des travaux.

C’est en travaillant dans un hôpital psychiatrique puis dans un hôpital général, ainsi que dans des services indépendants de santé mentale que l’auteur a acquis ses compétences en diagnostic clinique et en psychothérapie. Lorsqu’en 1977 il a été trouvé suspect, par les autorités politiques, d’en savoir trop sur la nature pathologique du système il a été forcé d’émigrer aux Etats-Unis d’Amérique, où il s’est retrouvé dans les griffes de la “dérive rouge”. L’ouvrage présenté ici a été écrit à New York en 1984 pendant cette dure période. Toutes ses tentatives de publication ont échoué alors.

Sa santé s’étant dégradée, il est retourné en Pologne en 1990 pour se faire soigner par ses vieux amis médecins. Sa santé s’est alors peu à peu rétablie, et il a pu se remettre au travail et publier un autre de ses ouvrages sur la psychothérapie et la sociopsychologie. Il vit toujours dans son pays d’origine.

Commander

324 pages
20,00 euro
ISBN: 978-2-916721-01-9

Pour commander :

Envoyez une chèque pour
23,99 euro ( 20,00 pour le livre plus 3,99 pour les frais du port ) à

Les Editions Pilule Rouge
B.P. 121
82100 CASTELSARRASIN
France

à l'ordre de: Les Editions Pilule Rouge

http://www.pilulerouge.com/livres/ponerologie.html http://www.pilulerouge.com/livres/ponerologie.html



Dimanche 6 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par Tiamat le 06/01/2008 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un livre a lire de toute urgence....pour tous ceux qui veulent comprendre.

2.Posté par Comprendre, connaitre, savoir le 16/01/2008 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement, il y a peu d'urgence plus grande que de lire ce livre.

3.Posté par 1 multiple le 15/06/2009 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OK,

lisons ce livre, sensibilisons-nous, culpabilisons-nous et taxons-nous à cette théorie qui, à priori, semble enfoncer une porte ouverte avec l' élégance nécessaire et suffisante pour séduire la classe moyenne.

Bien, et après ?

La question est-elle vraiment de chercher à savoir si nous sommes dirigé par des fous (l' histoire ne nous dit-elle pas que cela est un pléonasme ?) ou, ne serait-elle pas plutôt de comprendre comment les sociétés humaines finissent-elles systématiquement par être conquises par des irrationnels ?

Peu importe qu' il y ait des fous sur Terre, cela n' est ni nouveau (quelque soit le nom qu' on leur donne) ni important et eux-aussi ont le droit de vivre après tout, même sous l' anathème d' une "science" inquisitrice.

Pour moi, la bonne question et la bonne analyse est de découvrir le processus, la mécanique qui les instrumentalise et leur permet d' accèder et de se maintenir au sommet du pouvoir.

A quoi bon s' amuser à nommer et à photographier les désignés "cavaliers de l' apocalypse" si on ne leur confisque pas leurs montures ?

4.Posté par Jean le 15/06/2009 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour 1 multiple,

"
Pour moi, la bonne question et la bonne analyse est de découvrir le processus, la mécanique qui les instrumentalise et leur permet d' accèder et de se maintenir au sommet du pouvoir."

Le livre est justement centré su ça. Il pourrait donc vous intéresser.
La vidéo n'est qu'une présentation, une publicité.

Bien à vous.

5.Posté par 1 multiple le 16/06/2009 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Jean,

En effet, je n' ai pas lu le livre et je comptais bien sur les critiques, l' extrait ainsi que sur cette vidéo pour me donner l' envie de le faire. Malheureusement, ce ne fus pas le cas et c' est bien dommage que la promotion de cet ouvrage l' ai occulté.

Je reste donc toujours sur ma faim concernant la réponse à ce que je crois être la question fondamentale: "comment" et non par la faute de "qui" ou de "quoi" les sociétés humaines arrivent toujours et inéluctablement au même autoritarisme irrationnel quelque semblent être, apparement, les causes.

Lorsque la promotion du livre écrit:
Car il est certain que la moralité et l’humanisme ne peuvent longtemps supporter les déprédations du Mal. La connaissance de sa nature, de la façon dont il crée ses réseaux et s’étend, de la perfidie de son approche pernicieuse, en est l’unique antidote.
Cela décrit un complot, sa nature et la nature de ses comploteurs mais, hélas, cela ne répond toujours pas à cette question: comment la puissante pyramide du pouvoir peut-elle être attaquée et vaincue par une cabbale marginale ?

Il est quand même fâcheux, si cete réponse occupe une place centrale dans le livre, qu' elle ait été oubliée dans la publicité.

Un avion ne vole pas seulement parceque la technologie lui a donné des ailes et un moteur mais, parceque la technique de l' écoulement gazeux plus rapide sur le dessus de l' aile qu' en dessous provoque une dépression d' air sustentatrice et suffisante. Ce que la science confirma par A plus B.

Ici la question est abordée soit sur le plan technologique (l' outil du complot: le matériel) soit sur le plan "sciences" humaines (la nature psychiâtrique des comploteurs: les ouvriers) mais apparement jamais sous l' angle de la technique (ça se fait comment ?) qui elle, justement, sous-entend l' élément peut-être censuré dans toute cette affaire: la structure hiérarchique éxécutant la discipline définissant l' ordre: le matériau.

On nous parle d' un buttin, d' un coffre-fort, de voleurs de banque et de leurs outils mais, jamais de la banque ni de comment ils ont fait pour rentrer dedans...

Là est je crois la faille dans cette théorie: l' exclusion du contexte, du lieu, de la matière, de l' objet de l' attaque: la pyramide du commandement.

Un mauvais préjugé certainement, ou un simple oubli sans doute...

6.Posté par 1 multiple le 17/06/2009 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour conclure avant d' éteindre la lumière,

un complot n' est possible que si la cible l' y autorise.

Sans faille dans la structure (faite de pierres) d' un château-fort pour conspirer afin de l' écrouler ou de l' envahir la nuit en catimini, et il faudra alors se résigner au siège ou au brutal assaut frontal.

Inversement, si un complot est déjoué ou démontré c' est qu' il y a une faille dans la structure. D' après ce livre où est-elle ?

Or,si le complot est possible pour s' infiltrer dans une forteresse pyramidale c' est que celle-ci ne peut-être que faillible, d' une part, et puisqu' il s'agit d' une bâtisse faite d' hommes, cette corruption concerne aussi la nature humaine de ses briques d' autre part. C.Q.F.D.

(clic)

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires