PRESSE ET MEDIAS

La Mairie de Puteaux persiste : MonPuteaux.com devant le tribunal le 3 février 2006


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Le blogueur de MonPuteaux.com, Christophe Grébert, est convoqué devant la 17e Chambre correctionnelle de Paris, le vendredi 3 février à 13h30, à la suite d’une plainte en diffamation déposée par la mairie de Puteaux. L’audience, qui devait se tenir le 21 juin 2005, avait été renvoyée : l’avocat de la ville était absent ! C’est la première fois qu’un blogueur est jugé par les magistrats de la « 17e » qui fixe généralement la jurisprudence en matière de Presse. D’où l’importance de ce procès pour tous les blogueurs français : c’est la question de leur liberté d’expression qui sera posée.


Samedi 14 Janvier 2006


L’auteur de MonPuteaux.com comparaîtra en même temps que Le Parisien. C’est en effet pour avoir reproduit un extrait d’un article du quotidien national, mettant en cause la mairie de Puteaux dans une affaire d’attribution de marché public, que le blogueur est poursuivi.

Christophe Grébert se défend d’avoir jamais voulu diffamer « sa » ville : « J’ai cité quelques lignes d’une enquête du Parisien et j’ai ajouté un commentaire. A la suite de cela, je me retrouve en correctionnel ! Est-ce que tous les blogueurs qui citent et commentent des articles risquent la même chose ? ». Le blogueur putéolien s’estime victime d’un « véritable harcèlement ».

Ce « Putéolien qui a décidé de l’ouvrir » raconte sur son blog comment il a été interpellé par la police municipale de Puteaux après « avoir été vu en train de photographier des fleurs dans le parc municipal » (sic) ou bien comment la mairie a exercé son droit de préemption pour acheter l’appartement à côté du sien, le maire déclarant ensuite qu’il y « mettrait un voisin pénible » ! Récemment encore, Christophe Grébert était empêché « manu militari » d’assister au conseil municipal, sans que la mairie puisse justifier la raison de cette interdiction.

Depuis 4 ans, la Ville de Puteaux a par ailleurs multiplié les procédures judiciaires contre le blogueur, engageant plus de 40.000 euros sur le budget municipal en frais d’huissier et d’avocat. De son côté, pour faire face à ses frais de défense, Christophe Grébert a lancé un appel aux dons, en plaçant sur son blog un bouton sécurisé « Paypal » : Il a ainsi recueilli en 1 an plus de 3.500 euros. « J’ai pu continuer de bloguer, grâce à la solidarité des Putéoliens et des internautes », déclare-t-il.

MonPuteaux.com a été créé le 1er mai 2002. Christophe Grébert, journaliste, militant socialiste, chronique l’actualité de sa ville. Son blog compte plus de 2.000 notes et reçoit 45.000 visiteurs par mois, pour 90.000 pages vues. MonPuteaux.com a été plusieurs fois distingué : CLIC D’OR 2005 du meilleur blog personnel, sélectionné par Reporters sans Frontières pour les "Freedom Blog Awards 2005".

Puteaux, située à l’ouest de Paris, est l’une des villes les plus riches de France. Les 2 tiers du quartiers d’affaires de La Défense se trouvent sur son territoire (le CNIT et la Grande Arche sont à Puteaux). Son budget est de 200 millions d’euros pour 41.000 habitants. La municipalité est dirigée depuis 2004 par l’UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud, qui a succédé à son père, Charles Ceccaldi-Raynaud, maire de 1969 à 2004, toujours 9e maire-adjoint et conseiller général de Puteaux. Joëlle Ceccaldi-Raynaud est aussi députée de la 6e circonscription des Hauts-de-Seine (Puteaux-Neuilly), après avoir été suppléante de Nicolas Sarkozy.

CONTACT : Christophe Grébert - christophe@grebert.net 06 10 14 88 20 - www.monputeaux.com/proces/



acrimed


Samedi 14 Janvier 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires