Conflits et guerres actuelles

La Georgie : nouveau conflit entre Washington et Moscou



Mardi 12 Août 2008

La Georgie : nouveau conflit entre Washington et Moscou
Quelques jours après le début des affrontements, en Géorgie, ‎cette question s'est transformée en une partie de bras de fer entre ‎les Etats-Unis et la Russie. Ces derniers jours, certaines autorités ‎américaines de haut rang ont mis en garde contre les conséquences ‎néfastes qu'aura cette guerre sur les relations Washington- ‎Moscou. Dans une conversation téléphonique avec le Président ‎géorgien, Mikhaïl Saakachvili, le vice-Président américain, Dick ‎Cheney, a apporté son soutien à Tbilissi, avant d'ajouter que ‎l'attaque russe ne devait pas rester sans réponse. Bush, pour sa ‎part, dans une conversation téléphonique avec le Premier ministre ‎russe, Vladimir poutine, a qualifié les démarches russes ‎d'inacceptables et de trop intensives. De l'avis des observateurs ‎politiques, avec la poursuite des affrontements entre la Georgie et ‎la Russie, les lignes politiques et propagandistes, russe et ‎américaine, deviennent de plus en plus claires. L'extension des ‎affrontements entre les Russes et les Géorgiens, hors de l'Ossétie ‎du Sud, pourrait se voir confrontée à la vive réaction de ‎Washington, d'autant plus qu'il est possible que de tels ‎affrontements éclatent, également, en Ukraine, pays qui souhaite, ‎comme la Géorgie, adhérer à l'OTAN, idée soutenue par ‎Washington. En tout état de cause, il semblerait qu'aux premiers ‎mois de la Présidence de Medvedev et des derniers mois de la ‎Présidence de Bush, la Russie et les Etats-Unis soient confrontés à ‎une épreuve difficile. Sans nul doute, la vive réaction de Moscou, ‎face à la question de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, peut ‎s'expliquer par les tensions politico-sécuritaires entre Washington ‎et Moscou. Ces deux dernières années, les relations des deux ‎parties se sont tendues, en raison du plan du bouclier anti-missiles ‎américain, en Europe de l'Est, et de la présence active de la Russie, ‎en Amérique latine. Il y a deux ans, Poutine avait mis en garde, ‎quant à un retour de la guerre froide, lors du Sommet sécuritaire de ‎Munich. A présent, cet avertissement est plus manifeste, en ‎Géorgie, considérée par la Russie comme faisant partie de sa ‎sphère d'influence. De l'avis des observateurs, les moyens ‎américains sont très limités pour faire pression sur la Russie, en ‎Géorgie. En tant que membre permanent du Conseil de sécurité, la ‎Russie apposerait son veto à toute résolution et n'hésiterait pas à ‎instrumentaliser la question de l'énergie contre l'Occident. La ‎Géorgie et l'Ukraine se trouvent sur l'itinéraire de l'énergie vers ‎l'Europe et la poursuite de la crise, dans cette région, pourrait ‎mettre en danger l'économie européenne. En vérité, les problèmes ‎américains, en Afghanistan et en Irak, ont restreint les champs de ‎manœuvres de Washington, dans la crise géorgienne, et il est ‎certain que la guerre de Géorgie aura des impacts notables sur les ‎relations Moscou-Washington, dans l'avenir.‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mardi 12 Août 2008


Commentaires

1.Posté par arno le 12/08/2008 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Russes ont des immenses réserves en matières premieres les US et Europe zéro.
Les Russes vont se tourner vers leurs partenaires Inde et Chine et nous et les US une fois que la finance aura fait sa dégringolade on sera devenu un espace européen d'indigence avec une industrie démantelée réduite à la portion minimale et c'est ce qui arrive fatalement quand la corruption généralisée est trop manifeste !
Jamais il ne fallait engager un conflit direct avec les russes il faut être abruti pour le faire on alors être un zéro en matière de stratégie.

2.Posté par michel49 le 12/08/2008 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Poutine avait prevenu il y a quelque temps dejà: la Russie ne pourra pas toujours reculer, un jour elle devra faire face...

3.Posté par Mestchersky Boris le 12/08/2008 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Les pôles d'inffluances changent, les avertîssements russes n'ont pa étes pris en comptes, ni a Munich, pour ce qui concerne la guerre froide, qui devient une fameuse patâte chaude; et le probléme du Kosovo, surs on auto-proclamation, fesant sécéssion avec l'aide de l'Otan de L' europe et des Etats-Unis d' Amérique du Nord, contre l'état serbe, dont elle était une province.

La menace de ce changement international, allait provoquer l'ouverture de la boite à Pandôre, que l'Occident à provoqué, dans quel but ? Pour quelle fin ?

A ce jeu là, lesrusses savent comme tout bon joueur d'echec placer leur jeu à l' avance, même si dans la course au opinion public les médias occidentaux les devancent ! Ils sâvent anticiper.
Ils, les russes n'en n'ont cûres !
Rappellez-vous combien de soldats russes fûrent sacrifiés sur l'autel de la victoire, durant la seconde guerre ,avec le troisième Reich !
Vous croyez que les temps ont changés ?
La boucherie, de la deuxième et de la première guérre mondiale, ne suffît pas !

Quelqu'un veut la domination mondiale, et il l'aura !
Tant pis, s'il faut sacrifier, s'il y a des pertes, l'important c'est d'atteindre l'objectif voulut, ce fameux ordre mondial.

Ne regardez pas seulement ce qu'on vous pousse à voir, mais sâchez analyser et prendre du recul, pour comprendre où tout cela nous conduit.

Mestchersky Boris

4.Posté par arno le 12/08/2008 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui bien sur l'oeil au dessus des briques

5.Posté par SORAVARDI le 12/08/2008 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il n auras pas de probleme de livraison de gaz pour l europe l algerie,le quatar etc... sont des gros fournisseur en cela mais pour ce qui est de la russie elle commence depuis un certain temps a perdre de son prestige les usa feront tout pour l affaiblir encore plus .La guerre froide ne finira que lorsqu un des deux camps aura completement disparu .Je pense qu a long terme les usa finiront par perdre leur monopole dans cette region du monde parce qu ils ont tellement d enemis potentiel( ne pas prendre la georgie comme un pays puissant ).La russie devra faire des alliances avec ses voisins mais jusqu ou ira cette situation

6.Posté par rachi le 12/08/2008 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'etait la provocation de trop! les Russes ont assez avalé de couleuvres mais avec l'attaque de l'Ossetie trop c'est trop.
Une fois de plus c'est par pays interposés que les guerres se mènent. Les USisraeliens alliés à l'Europe se sont servis de la Géorgie mais surtout du peuple géorgien pour mener leur guerre. Sakachvili n'est qu'une marionette aux mains des US. Il serait bien inspiré de méditer sur le sort de Sadam Hussein qui lui aussi s'est servi de son peuple pour mener une guerre contre l'Iran à la place des US et des Occidentaux...L'histoire n'est qu'un éternel recommencement...

7.Posté par Moukawama le 12/08/2008 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bonjour,

Depuis l'effondrement de l'Union Soviètique, les Etats-Unis ne cessent de rogner dans la périphérie de la Russie. Un des buts : asphyxier pour ensuite mettre à terre. Ils essayent mais n'y parviennent pas. L'économie etats-unienne est exsangue et l'armée des criminels US est beaucoup trop limitée pour dominer le monde.
Aprés l'Afghanistan, l'Irak et le Liban, les voilà une nouvelle fois contraint d'accepter leur nullité crasse. Quand les Etats-Unis et l'entité sioniste auront disparu des tables du temps, le monde se portera beaucoup mieux.
Un peu de patience.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires