Conflits et guerres actuelles

La France "restera le temps qu'il faudra pour stabiliser l'Afghanistan"



Jeudi 11 Février 2010

La France "restera le temps qu'il faudra pour stabiliser l'Afghanistan"
L'armée française restera en Afghanistan "le temps qu'il faudra pour assurer la stabilité" de ce pays, a déclaré jeudi à Kaboul le Premier ministre français François Fillon.

"Nous estimons que nous avons engagé les moyens nécessaires à l'accomplissement de la mission qui nous a été confiée", a-t-il ajouté, en répondant à une question sur l'envoi annoncé de 80 instructeurs militaires supplémentaires, loin des attentes des Etats-Unis.
 
Selon lui, "les moyens supplémentaires que nous allons engager sont des efforts au service de la formation de l'armée et de la police afghane".  Fillon est arrivé dans la matinée pour une visite de quelques heures en Afghanistan.
 
Il a présidé, à l'aéroport de Kaboul, une cérémonie d'hommage funèbre à Enguerrand Libaert, un soldat de 20 ans du 13e bataillon de chasseurs alpins de Chambéry, tué mardi, à l'est du pays, avant de s'entretenir trois quarts d'heure avec Hamid Karzaï au palais présidentiel.

Berlin réitère son refus de fixer une date pour son retrait d'Afghanistan


Le chef de la diplomatie allemande, Guido Westerwelle, a réitéré mercredi devant les députés son refus de fixer une date de retrait définitif de la Bundeswehr d'Afghanistan.
 
"Fin 2011, nous voulons être en mesure de réduire notre propre contingent de la Bundeswehr. Et en 2014 nous voulons atteindre le but du président (afghan Hamid) Karzaï: que les Afghans prennent en charge eux-mêmes leur propre sécurité", selon le ministre du parti libéral FDP.
 
"C'est une perspective réaliste (...) mais pas une date concrète de retrait. En nommer une serait un encouragement pour les terroristes et donc une erreur", a-t-il dit devant le Bundestag qui débattait en première lecture de la nouvelle stratégie de la Bundeswehr en Afghanistan.
 
La chancelière Angela Merkel a annoncé le 26 janvier que l'Allemagne prévoyait d'envoyer 500 soldats supplémentaires en Afghanistan.
 
Les effectifs doivent passer de 4.500 à 5.000 soldats au maximum, auxquels s'ajoute une réserve souple de 350 hommes.
 
Le nouveau mandat de la Bundeswehr en Afghanistan a été approuvé mardi en conseil des ministres et devrait être adopté au Bundestag fin février, la coalition gouvernementale y disposant d'une large majorité.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 11 Février 2010


Commentaires

1.Posté par damien le 11/02/2010 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la france resteras le temps qu'elle reconnaisse l'illégitimité de cette guerre et quand sarko reconnaitra enfin sa défaite en afghanistan

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires