Conflits et guerres actuelles

La France lance une offensive militaire et de propagande au Mali


Dans la même rubrique:
< >

Des soldats français ont lancé une nouvelle offensive au Nord Mali. L’opération surnommée « Gustav » implique un millier de soldats utilisant des dizaines de blindés, de l’artillerie et des chasseurs-bombardiers ainsi que pour la première fois des drones. L’offensive fait partie de l’expansion systématique de la guerre menée par la France et ses alliés.


Ernst Wolff
Mardi 16 Avril 2013

La France lance une offensive militaire et de propagande au Mali
La semaine passée l’Union européenne (UE) a aussi commencé sa « Mission de formation de l’Union européenne » (EUTM), au Mali. Quelque 550 soldats issus de 22 pays de l’UE sont chargés de former au cours de ces 15 prochains mois la moitié de l’armée malienne. Un premier contingent de 570 soldats venus de la capitale malienne, Bamako, est arrivé pour débuter l’entraînement spécial de base, dont les télécommunications ou la formation de tireurs d’élite.

L’objectif officiel de la mission évaluée à 12,3 millions d’euros (16,1 millions de dollars) est de « reconstruire » l’armée malienne, pour que les forces françaises puissent progressivement se retirer. Le 28 mars, le président français, François Hollande, a annoncé lors d’une interview télévisée que son pays allait commencer fin avril à retirer progressivement ses 4.000 soldats et réduire de moitié leur nombre pour coïncider avec la « mission de maintien de la paix » de l’ONU devant avoir lieu en juillet. A la fin de l’année, un millier de soldats français resteraient au Mali.

Hollande n’a toutefois pas fait référence au fait que deux jours plus tôt, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avait annoncé dans un rapport remis au Conseil de Sécurité de l’ONU que la force de « maintien de la paix » de l’ONU forte de 11.200 hommes serait considérablement plus nombreuse qu’annoncée précédemment. Ban a aussi signalé pour la première fois la perspective d’une seconde « force parallèle » afin de mener des opérations importantes de combat et des opérations anti-terroristes « hors cadre de l’ONU ». Cette unité spéciale devrait être mise en place principalement par la France et sera stationnée soit à l'intérieur des frontières maliennes soit ailleurs en Afrique occidentale.

La déclaration de Hollande vise à duper l’opinion publique. Au lieu d’une réduction des opérations militaires, beaucoup plus de soldats vont être envoyés au Mali dans la période à venir. Ils stationneront plus longtemps qu’il n’avait été officiellement annoncé et leur champ d’action a été significativement élargi pour s’étendre au-delà des frontières du Mali.

Ce n’est pas la première fois que le président social-démocrate français cherche à tromper l’opinion publique internationale. Son affirmation initiale selon laquelle la France avait été contrainte d’intervenir pour endiguer un soulèvement des combattants islamiste dans la capitale Bamako était tout aussi fausse.

Dans une interview accordée au journal Suisse Tagesanzeiger, Georg Klute, professeur d’ethnologie à l’université de Bayreuth et spécialiste de l’Afrique, a révélé que le gouvernement malien est en pourparlers avec le groupe islamiste Ansar Al-Dine depuis trois ans.

Lors de ces pourparlers, Ansar al Dine avait proposé de déclarer un cessez-le-feu et d’abandonner sa campagne pour imposer par la violence la loi islamique de la charia. La France a réagi l’été dernier, menaçant maintes fois d’intervenir.

C’est dans ce contexte de provocations françaises que les forces islamistes ont lancé une offensive pour s’emparer de l’aéroport Sévaré – afin d’empêcher l’atterrissage des troupes françaises – ce qui a servi de prétexte à Paris pour lancer sa guerre au Mali.

Les activités des agences internationales de renseignement ont confirmé que la guerre au Mali n’était pas la conséquence d’une décision prise à court terme.

Selon le magazine allemand Der Spiegel, les troupes d’élite de l’armée française étaient actives au Mali plusieurs mois avant l’intervention officielle. En septembre 2012, une centaine de membres du Commandement des opérations spéciales (COS) étaient arrivés secrètement dans le pays par avion, prenant position à des emplacements stratégiques hors de la capitale, Bamako. Leur mission a été complétée par une reconnaissance navale et l’écoute électronique à partir du Niger voisin.

Selon le magazine français Marianne, l’unité du COS a bénéficié du soutien de troupes qui avaient précédemment été impliquées dans l’intervention française en Côte d’Ivoire voisine.

La mission qui porte le nom d’opération Sabre a été effectuée avec l’autorisation expresse des gouvernements des pays voisins. Le centre de commandement de l’opération était à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso où se trouve le quartier général de l’armée américaine.

Depuis 2007, les Etats-Unis ont mis en place en Afrique plus d’une dizaine de bases aériennes. Le Washington Post a produit dernièrement un rapport sur une mission au nom de code « Creek Sand » effectuée en 2012 par l’armée américaine et des entreprises locales sous contrat. L’opération impliquait une surveillance aérienne du Mali et d’autres pays d’Afrique occidentale ainsi que des manœuvres militaires comprenant des soldats américains et des soldats maliens formés par l’armée américaine.

L’ensemble de ces informations montre clairement que, contrairement aux affirmations du président français selon lesquelles son pays avait préparé une riposte éclair à la menace terroriste, l’intervention au Mali était planifiée et minutieusement préparée longtemps à l’avance.

https://www.wsws.org/fr/articles/2013/avr2013/mali-a15.shtml https://www.wsws.org/fr/articles/2013/avr2013/mali-a15.shtml



Mardi 16 Avril 2013


Commentaires

1.Posté par job le 16/04/2013 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

absolument, nous le savons depuis longtemps,nous ne sommes plus des ignorants

2.Posté par Depositaire le 16/04/2013 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'auteur de l'article aurait du préciser aussi que si cette guerre était programmée depuis longtemps, elle n'avait strictement rien à voir avec la défense du Mali contre les bandes d'islamistes venues de la Libye voisine.

D'ailleurs, on oublie très soigneusement de préciser que ces bandes sont en grande partie des mercenaires payés par le Qatar. Le même Qatar qui paye les bandes de mercenaires qui sévissent en Syrie, qui là, comme c'est curieux, sont qualifiés non pas comme des bandes de terroristes mercenaires islamistes, mais comme une opposition au régime de Bachar el Assad, soutenues, armées et entrainées par les grandes puissances, dont la France !

Alors arrêtons de prendre les gens pour des imbéciles. Nous savons très bien que seuls des intérêts mercantiles, pour défendre les multinationales qui veulent piller sans contrainte l'Afrique a motivé l'envoi des troupes au Mali. Ceci en dit long sur le degré de collusion des gouvernements occidentaux vis à vis des multinationales. Ce phénomène n'est pas nouveau. Déjà en France, lors de la mise en place du gouvernement sous la présidence de M. Giscard d'Estaing, beaucoup de gens ont eu cette réflexion : "Ce n'est pas un gouvernement, c'est un conseil d'administration" ! Tous les ministres étaient administrateurs de différentes sociétés. On ne peut pas dire que le choses ont beaucoup changé.

La seule différence c'est qu'aujourd'hui, avec Internet, l'info circule mieux. Au train où vont les choses, M. Hollande aura beaucoup de chances s'il termine son mandat de Président de la république. La somme de mensonges, d'hypocrisies, de reniement de ses promesses électorales est telle que même tous ceux qui pensaient que la venue des socialistes au pouvoir allait enfin changer les choses en mieux après la période extrêmement brutale UMP de Sarkozy, finit par être dégoûtée de la crapulerie de ces politiciens.

Nous disons ça suffit ! Basta ! Nous ne voulons plus de cette clique de politiciens menteurs, hypocrites, corrompus. Le peuple est lent à réagir, et les politiciens ainsi que les oligarques qui sont derrière eux, pensent qu'ils peuvent le tromper indéfiniment. Qu'ils sachent que leur temps est compté. Le peuple commence à se réveiller, et quand il se réveillera, les politiciens et les oligarques trembleront.

Nous ne souhaitons pas la violence, qui n'arrange rien. Mais à force de se moquer, de tromper délibérément la population, les risques de débordement sont très grands. Alors mesdames et messieurs les politiciens de tous bords, s'il vous reste ne serait-ce qu'un zeste de conscience, faites machine arrière. Ayez le courage de ne pas céder aux desiderata des multinationales et de l'oligarchie mondiale subversive. Prenez conscience que le jour où vous ne leur serez plus utiles, ils vous lâcheront sans remord et vous jetterons en pâture à tous ceux qui chercheront des boucs émissaires. Il sera trop tard pour revenir en arrière. Il vaut mieux le faire maintenant. L'histoire retiendra de vous le courage dont vous avez fait preuve. Et vous ne serez pas seuls, la population sera derrière vous.

Maintenant, si vous préférez l'illusion éphémère des coups tordus, de l'hypocrisie, de pouvoir agir dans la "cour des grands", libre à vous. Mais vous verrez où le mensonge, l'hypocrisie et la cupidité vous emmèneront. Honnêtement, nous ne voudrions pas être à votre place ce jour là !

Et comme on dit, "à bon entendeur, salut " !

3.Posté par ho-daz le 17/04/2013 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oeuvrant sous les ordres du diable,dans leurs paroles et leurs actes ils n'apporteront rien de bon...

exemple: la propagande trompeuse sur l'Irak,la Libye et la Syrie..etc,ne sont pas loin...

malheureusement ,il y a beaucoup de naifs.s'ils tombent aujourd'hui dans le trou au milieu de la route,demain ils y retombent

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires