Histoire et repères

La France a triché et trahi les accords d’Evian avec l’Algérie ?


La France a trahi les accords d’Evian , les accords d’Evian stipulaient l’indépendance et la récupération des puits de pétrole au bout de 40 ans c’est à dire les accords devaient durer 40 ans.


abdelkarim Elhawass
Dimanche 9 Juin 2019

De 1962 à 1972 la France prenait 80 pourcent des hydrocarbures, de 1972 à 1982 la France prenait 60 pourcent et de 1982 à 1992 la France selon les accords avait droit à 40 pourcent et de 1992 à 2002 la France avait droit à 20 pourcent et normalement en 2012 selon les accords d’Evian la France n’avait plus aucun droit en Algérie ! Mais la France a triché et la guerre civile entre 1988 et 1995, puis la venue de Bouteflika a permis à la France et à Total de récupérer entre 50 et 80 pourcent des richesses en Algérie ! Les bouteflikas ont illégalement prolongé les accords d’Evian en faveur de la France alors qu’ils devaient se terminer en 2012 ! En 1956, d’énormes gisements pétroliers ont été découverts dans le Sahara, alors estimés à un milliard de tonnes, soit 7 milliards de barils. Ils permettraient à la France de passer du statut de pays importateur de pétrole à celui d’exportateur. Il faut donc, à tout prix, que la France garde le contrôle des hydrocarbures algériens. Elle y parviendra avec les accords d’Évian en mars 1962. Outre les difficultés propres à la gestion politique d’un conflit qui a généré des passions difficilement extinguibles, c’est là la raison essentielle de la poursuite de la guerre. Pendant quatre ans, De Gaulle, en représentant de la France et de sa bourgeoisie, va chercher à se donner les moyens d’octroyer l’indépendance à l’Algérie sans perdre la mine d’or noire qui créé l’euphorie des milieux pétroliers français. A défaut d’une Algérie française, il faut que le pétrole le soit, d’autant plus que l’échec de l’expédition de Suez en 1956 et la nationalisation du canal par Gamal Abdel Nasser ont obligé la France à instaurer un système de rationnement de l’essence.

Par ailleurs, le Sahara, depuis janvier 1957, est le lieu choisi par l’armée française pour faire des essais nucléaires, d’armes chimiques et bactériologiques qui démarreront en 1960. Au-delà de la reconnaissance essentielle pour l’Algérie de son statut de nation indépendante, les accords d’Evian sont très favorables à la France. Ils confirment « l’intégralité des droits attachés aux titres miniers et de transport accordés par la République française, en application du code pétrolier saharien ». Une fois garanti le « droit du concessionnaire et de ses associés (…) de vendre et de disposer librement de leur production », c’est l’approvisionnement de la France en pétrole qui l’est. L’exploitation des hydrocarbures ne peut devenir plus onéreuse en raison de la fiscalité qui lui est appliquée. Pendant six années, sur des offres égales, l’Algérie doit favoriser les sociétés françaises. Enfin, les compagnies françaises ont un droit de propriété du sol et du sous-sol dès lors qu’elles ont une concession. En somme, la manne pétrolière algérienne reste largement aux mains des Français. Le conflit, d’après les historiens, aurait fait plus un millions et demie de morts, très majoritairement des civils sans armes, des Algériens musulmans. Alors que son issue était inéluctable, la guerre a perduré des années durant. A la suite de l’Indochine, elle a fait de l’armée française une école reconnue pour l’usage de la torture. Quant à la société algérienne, elle est sortie de cette guerre d’indépendance exsangue, et dominée par l’armée. Mais pour la bourgeoisie française l’essentiel était préservé : elle pouvait se retirer d’Algérie, ses intérêts y étant durablement sauvegardés !

Le rachat de Anadarko par Total donne le contrôle de la majorité des richesses minérales algériennes à la France comme en 1962, c’est une recolonisation et une trahison des accords d’Evian et un retour à la situation de 1962 !

Comme le disait Chirac les accords et promesses n’engagent que ceux qui veulent bien y croire !

Tout d'abord en 1962 il y a eu les accords d'Evian largement en faveur de la France ! De plus la France avait fait stipuler que tout gaz ou pétrole algérien exporté par la Sonatrach plus de 15 pourcent des bénéfices seraient pour la France avec interdiction à l'Algérie d'acheter les tuyaux français ou d'en construire de nouveaux !

Un homme d'affaire algérien pour pouvoir décrocher un visa français doit fournir un certificat du fisc algérien stipulant qu'il ne doit rien au fisc algérien, en quoi cela regarde la France? Est ce qu'en fait le fisc algérien ne reverse pas une partie de ses rentrées fiscales à la France ? De plus c'est un fait établi que le code douanier algérien est un simple copié collé du code douanier français et que donc il est fort à parier que l'administration des douanes algériennes reversent une partie des taxes d'importations payées par les importateurs algériens au fisc français !

Beaucoup d'algériens se demandent pourquoi ils payent la TVA et d'autres impôts comme en France mais sans avoir les mêmes droits que les français comme le RSA ou les allocations familiales ? Plusieurs indices tentent à prouver que l'Algérie n'est nullement une nation indépendante et continue de payer des impôts et taxes au trésor français, ainsi il est facile de constater que toutes les lois en Algérie sont de simples copiés collés des lois françaises votées et décidées en France !



Dimanche 9 Juin 2019


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires