Coup de gueule

La France : a du pétrole et des idées


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



georges zeter
Jeudi 17 Mai 2018

Ben oui, en France encore plus que des idées, on a du bon pétrole à foison… C’est pour cela que nous pouvons nous permettre une telle gabegie de dépenses inutiles telles les ronds-points, les parterres de fleur au milieux de nul part, les bordures de trottoir le long des champs, et bien d’autres « ornements » qui égayent nos routes. C’est à croire que lorsque l’on traverse la France, ainsi que l’Arabie saoudite qui construit des autoroutes se terminant dans le désert, chez nous, nous pouvons nous permettre ces dépenses somptuaires de bon argent qui dort à chaque carrefour giratoire.
Vue du ciel, la France ressemble à un immense champ de taupinières. Des ronds-points qui renvoient vers d’autres ronds-points proches, après un passage obligé sur une série de ralentisseurs. Campagne, rase-campagne, banlieue, ville, village, centres commerciaux… Aucun endroit n’échappe à la folie des giratoires. En France, c’est une idée fixe. Rares sont les conducteurs qui ne se sont pas demandé pourquoi on avait planté un de ces trucs en pleine cambrousse. Et si cette motte de ciment ne servait d’abord qu’à enrichir l’entreprise de BTP locale?
Pas moins de 40.000 de ces tournicotons nous font tourner la tête. Chaque un coute en moyenne entre 300.000 et 800.000 euros… Faites le calcul ! Je l’ai fait ! à une moyenne basse de 400.000 = 16 milliards dorment à jamais. Je vous réaffirme donc qu’à la vue d’une telle dépense, notre pays doit certainement posséder des puits de pétrole, des gisements de gaz, pour assumer de tels capitaux sommeillant.
N’est pas inclus, la décoration par des « œuvres d’art » d’artistes locaux, en cour ; et surtout l’entretien par les employés municipaux. Combien de fois lorsque vous arrivez à un de ces tourniquets, vous entrapercevez 3 ou quatre jardiniers s’activant, pas trop violement (ya pas l’feu) sur des parterres de fleurs, des plantes, aidés il est vrai pas un outillage ad hoc amené par camionnette. Ces scénettes se répètent à l’infini en notre beau pays, et aucun n’y trouve à redire.
Quand le BTP va, tout, mais alors tout va… à vaulot!
Titre de Chalenge : « Veolia, Vinci, Bouygues, Eiffage... Le réveil des juges contre la corruption en France (réveil seulement en 2018 !!!) - La France est nulle en matière de lutte anti-corruption? L'OCDE et l'ONG Transparency s'en plaignent chaque année » etc… « La France est régulièrement épinglée comme la mauvaise élève européenne en matière de lutte anti-corruption. Classée au 26ème rang mondial par l'ONG Transparency pour son niveau de corruption, au même rang que l'Estonie. Alina Mungiu-Pippidi, professeure en études démocratiques à Berlin dans une chronique du Monde lâche: " 50% des entreprises tricolores s'y plaignent de l'importance du favoritisme familial dans le secteur public, 42% jugeant " courants " les cas d'évasion fiscale et de fraude à la TVA, et 37% considérant qu'accorder des faveurs aux sociétés en échange de contributions aux campagnes électorales est fréquent ".
Afin d’illustrer en quelle haute opinion nous tiennent nos partenaires : Je me souviens lors d’une émission en duplex entre des journalistes français invités par la Chabot et un député européen suédois, lorsque celui-ci déclara tout de go que « de toute manière la France est une république bananière », aucun des invités de l’émission ne releva, ne commenta, à croire que c’est un fait acquis dans les instances Européennes…
La corruption passe par les rond points : Comme tous devis proposé - c’est à dire à plus ou moins 15%... C’est toujours à +, et donc ? Mais où ce « reliquat » va-t-il ? Au mieux dans les caisses du parti politique du maire en place, et au pire dans ses poches ou celles de ses familiers. Sans compter le clientélisme, avec le recrutement d’agents municipaux, supporteurs éternellement reconnaissant de l’édile, ainsi que les « artistes » sculpteurs, designers, vendeurs de perlimpinpin, les horticulteurs, les vendeurs de plantes, outils ; bref, toute une cohorte de redevables qui commercent qui permettent à ce que des maires corrompus jusqu’à l’os (voir la condamnation récente du maire d’Avignon) soient aux manettes durant des lustres… Balkany, suivez mon panache rond-point blanc !
A titre d’exemple de gabegie: J’habite une tite commune
De bord de mer.
En m’baladant à vélo, j’ai contourné pas moins de 6 ronds points aménagés, fleuris en l’espace de 2 km. Mais, ce qui m’a le plus interpelé, ce sont ces parterres de fleur, bien entretenus qui sont là pour égayer la vue des vaches, ou celle des mouettes. Voir photo plus haut. Remarquez aussi les bordures et tout cet agencement… Une vraie petite fortune repose là, et continue de couter un bras à la collectivité en entretien ; mais c’est tellement entré dans les mœurs, que si vous faites la remarque à un élu, il vous prendra pour un original ou un black block.
Nous sommes depuis toujours dans la culture de l’apparence, l’être et le paraître ; alors nos villages doivent être rutilants, proprets, sentir le bon ; quant aux pauvres aux vieux, aux écoles (lorsqu’il en reste une), aux monuments historique, aux dispensaires, la poste, les services publics et j’en passe ? -- Comme ça ne se voit pas, alors…Cachez donc cette misère sous des parterres fleuris et des ronds points-point-point !
Comme « ils » ne savent plus en coller de ces circulaires, qui enlaidissent le paysage, accompagnés de leur frères les ralentisseurs, « ils » n’ont rien trouvés de mieux que de créer les « doubles ronds points giratoires»…Allez à Nantes, et vous verrez, c’est un gymkhana. « Avant les années 90, il n'en existait quasiment pas à Nantes », sourit Gweltas Morice, responsable du service presse au conseil général de Loire-Atlantique. Aujourd'hui, on en trouve à tous les coins de rue. Ou presque. La Loire-Atlantique en compte 900 ; à lui seul, le Pays de Retz en totalise 118. » Waouh ! Ca tournicote, d’autant que pour le business c’est une mine d’or… Renouvelée. On casse tout du rond point simple, puis on construit un double à la place, bingo BTP mi amor !!! Suis certain « qu’ils » vont appliquer la recette sur tout le pays, et alors bonjour les bouchons causés par les travaux. Et fait ca ne changera rien. Vous avez certainement remarqué et subit les embouteillages en ras de campagne au milieu des champs…Rond point oblige.
Récemment je me suis rendu en voiture en Italie. Un paradis sur route. Très très peu de ronds points, ainsi que des ralentisseurs (au plus, 5 cm de haut). Chez nous, un vrai stress de prendre l’auto : accélérer-ralentir-tourner autour de ces trucs-re accélérer-ralentir-passer un ralentisseur de 15 cm de haut-re accélérer-re ralentir…Pas étonnant que sans raison apparente tout le monde se sente stressé. Mais, comme « ils » l’avancent, c’est pour notre sécurité…En Italie, pourtant le nombre de morts par millions de km parcourus est inférieur à chez nous ; cherchez l’erreur ? Trouvez la peur ! (du gendarme planqué avec son radar pour vous allumer).
France: du rond de cuir au rond point ya qu'un pas...Giratoire mon colonel !
Pour conclure, citons ce grand économiste que fut feu maitre Sergio Gainsbar :
- J'fais des points des p'tits points encore des ronds-points
- Des ronds-points, des ronds-points, toujours des points-points
- Des ronds-points d’seconde classe
- Des ronds-points d'première classe.
- J'fais des trous des p'tits trous encore des p'tits trous,
- Des p'tits trous des p'tits trous toujours des p'tits trous
… et ca coute un bras !

Georges Zeter/mai 2018


Jeudi 17 Mai 2018


Commentaires

1.Posté par Saber le 18/05/2018 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Quand la France sera complètement privatisée, on verra que le pétrole et gaz jailliront du sol pour le compte du privé.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires