Sciences et croyances

La Face Cachée de la Chimiothérapie


Lorsque le remède est pire que le mal


DJAMELITO
Mardi 14 Septembre 2010

La Face Cachée de la Chimiothérapie
La chimiothérapie nous vient de la recherche sur les armes chimiques de la
Seconde Guerre mondiale, et a fait son apparition dans les années cinquante.

Il fut découvert ensuite que le gaz moutarde et autres produits chimiques
dangereux du même genre freinaient la croissance des tumeurs.

Cette découverte arrivait à point à un moment où la recherche piétinait
dans ce domaine (ça n’a pas changé depuis). Le problème, évidemment, est
que ces produits tuent autant de cellules saines que de cellules cancéreuses
et, en particulier, les cellules à reproduction rapide, c’est-à-dire le
sang. C’est ainsi que ce traitement est capable de mettre dans un état
pitoyable n’importe quelle personne en pleine santé.  


Le fait d’utiliser des poisons dangereux et mortels en médecine n’est pas
nouveau. Dans son ouvrage Cancer: médecine traditionnelle et médecine
alternative, Jane Heimlich rappelle que, tout au long du XIXe siècle, l'on a
prescrit une potion de mercure appelée Calomel, et ceci pour soigner à peu
près toutes les maladies. Ce traitement administré au long cours était
souvent fatal. L'on recommandait 5 à 10 grains à prendre la nuit. Ceci
représentait 320 à 640 mg de chlorate de mercure. Des études menées en 1984
précisèrent que 500 mg de ce sel pouvait entraîner la mort. Donc, pendant
près d’un siècle, les médecins ont allègrement «exécuté» leurs malades
par empoisonnement, sans trop se poser de questions.


Les choses n’ont guère changé depuis, la chimiothérapie et autres drogues
homologuées ayant pris le relais.


Un ami médecin est entré un jour dans une salle hospitalière (c’est une
façon de parler !) où dix-huit personnes alitées se faisaient perfuser un
cocktail chimio. Il fut violemment pris à la gorge et resta aphone pendant
presque deux jours. Il y a de quoi s’inquiéter pour le personnel soignant.  


Une personne m’a raconté après avoir reçu une chimiothérapie, que
l’infirmière lui avait dit pendant le branchement: «Il ne faut pas qu’une
seule goutte du produit sorte de la seringue, car ses vapeurs attaquent les
bronches et cela laisserait une marque indélébile sur votre peau». Lorsque
l’on pense que c’est cela qui est diffusé dans les veines, ça fait froid
dans le dos!  


Plus "cocasse" encore, un scoop relevé dans le Figaro il y a une dizaine
d’années m’a été rapporté: trois morts dans une salle d’opération
parmi le personnel médical suite à l’ouverture de l’abdomen d’une
patiente. Elle venait de recevoir une chimio, et des gaz très toxiques ont
été libérés.  


Enfin, j’ai pu avoir connaissance de la facture d’une seule séance de
chimio «douce»: 2600 €uros. Mais selon le cocktail, la facture peut
atteindre dans certains cas, paraît-il, plus de 6000 €uros.


Qui paie? La Sécurité Sociale bien sûr; mais la Sécu, c’est le
contribuable, donc nous. Multiplié par 20 séances et par 60000 cancéreux
chimiqués par an (en voie de progression constante), cela donne sur une base
moyenne de 4500 €uros, le chiffre de 90.000 €uros que rapporte chaque
cancéreux, et cela pour un jackpot annuel de 5,4 milliards d’€uros.

Par ailleurs, sachant que le coût de fabrication de ce type de produits
initialement à vocation militaire doit être dérisoire, l'on imagine les
profits colossaux générés dans la chaîne de distribution et l’on comprend
que personne n’a intérêt à ce que le cancer soit éradiqué. Alors, malheur
aux Géo-trouv’tout!


Dernière minute: J’ai rencontré un haut responsable de grands laboratoires
pharmaceutiques dont l’épouse a été guérie «illégalement» d’un cancer
de la langue, et qui m’a avoué que, depuis plus de 30 ans, ils avaient des
«recommandations» pour n’orienter aucune recherche en ce qui concerne le
cancer!!!


Ceci n’est pas une surprise mais seulement une confirmation de nos
certitudes.  


Extrait du livre «Prenez en main votre santé – Tome 2» - Michel Dogna –
Guy Trédaniel Editeur


DJAMELITO

http://djamelitosante.blogspot.com


Mardi 14 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par yogifou le 15/09/2010 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hé oui
rien d'étonnant que la bêtise médicale domine le monde étant donné ce que ça rapporte
et comme ceux qui iomposent leur remèdes meurtrier sont les même qui empochent ou presque...
et qu'il y a collusion entre les lobies pharmaco-industrio-économiques et els médecins et compagnie via les ministère etc...
ça fait partie du même arsenal pour faire de l'argent et diminuer sans doute la population sous prétexte de nous soigner
J'ai eu le cancer, enfin juste un début
j'ai eu la chance de ne pas passer par la chimio
et je retarde les suivis car je doute même des résultats prétenduement honnêtes qui résulte de certains examen...
car il y a collusion je le dis et redis entre certains médecins et groupes et lobies pharmaceutiques etc, ministères
on ne peux avoir en confiance personne ou presque
il faut être attentif à qui on se confie et tout vérifier
Oui la chimio est plus dangereuses que le cancer lui-même
et il faut la refuser
il y a bien d'autres traitements sains et qui aide à retrouver sa santé
c'est ce que j'ai fait avec succès
mais évidemment pour ce qui est du cancer étant donné la pollution généralisé jsuque dans l'alimentation non bio, l'eau, les médicamentations "classiques", l'air etc. etc.
on est à l'abri de rien
cependant de toute façon la mort est inéluctable et on ne sait pas quand ni comment elle surviendra...
alors autant vivre le mieux possible le plsu sainement possible et abandonner toutes le "co...ries" pseudo médicales de la médecine moderne occidentale qui n'est qu'une belle industrie qui rapporte gros et fait tout pour rester en place à notre détriment...
Que chacun réfléchisse bien à ce qu'il peut faire pour lui et les siens pour rester en bonne santé le mieux qu'il peut de façon naturelle et saine et BON SENS
et là la médecine moderne est égale à ZERO
bon c'ets mon avis... par expérience
mais il y a parfois aussi des bonnes choses dans cette grande dame empoisonneuse... même si c'est rare

2.Posté par Simon le 16/09/2010 02:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bouquin exceptionnel d'une rare qualité !

3.Posté par Pepin le 26/09/2010 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les grands laboratoires cherchent des façons de guérir le cancer mais à leurs manières et à leurs conditions, c-a-d avec des produits ou des techniques qui ne doivent pas guérir un patient trop vite et si possible le rendre dépendant pour le restant de sa vie, il faut bien comprendre que les laboratoires sont des business et qui dit business dit avant tout rentabilité.
Si un médicament était découvert et qu'il guérissait le cancer comme on claque des doigts, que se passerait-il ? il y aurait un effondrement économique de tout un réseau tentaculaire qui pourrait jusqu'à menaçer l'économie d'un pays, alors ne rêvez pas en couleur, le remède miracle contre le cancer ne sera jamais mis sur le marché.
La seule solution pour éviter le cancer est d'éviter ce qui cause le cancer mais dans notre société c'est de plus en plus difficile car tout est contaminé, eau, nourriture, mobilier, air, onde, la sécurité que le peuple demande ne devrait pas être dans les caméra, les réseaux informatiques, les enregistrements vidéos mais dans l'environnement car l'environnement malsain que laisse derrière lui le libéralisme économique est en train de tuer tout le monde.

4.Posté par machiavélamitiés le 28/09/2010 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La chimio ainsi que la radiothérapie foutent un désastre dans les organismes des patients atteints de cancer lourd . Au final, ça fait gagner quoi, quelques mois à quelques années de vie supplémentaires ( 2-8 ans dans le meilleur des cas), et quelle vie? un drame pour le patient et pour son entourage qui ne sait plus où donner de la tête face à l'impasse, à un tunnel sombre, noir, fait de misère humaine profonde, de " légumisation " du patient et qui ne laisse entrevoir aucune lumière, aucune éclaircie . Devant ces tristes résultats, certains n'hésitent pas à faire le difficile choix d'attendre la fin sans trop de dégâts moyennant des soins palliatifs, des anti-douleurs essentiellement et personnellement je trouve cette initiative très humaine et très sage; cela ne veut pas dire qu'il faille inciter toute personne atteinte, de renoncer à cette médication conventionnelle. Mais dans des cas vraiment bien atteints et irrécupérables, l'acharnement thérapeutique devient supplice et torture volontaires. En tout état de cause, comme l'affirme le Dr David Servan-Chreiber, psychiatre et chercheur en neuro-sciences, lui même passé par une difficile période de sa vie avec une tumeur au cerveau, il n'y a pas pour le moment d'alternative à la thérapie conventionnelle qui peut être accompagnée par une bonne hygiène de vie, autrement dit notre santé se trouverait dans notre assiette : " David Servan-Schreiber – Je dis aujourd’hui sur tous les tons possibles et imaginables qu’il n’y a pas d’alternative dans le traitement du cancer aux méthodes conventionnelles. Il n’y a pas d’alternative à la chirurgie, à la chimiothérapie, à la radiothérapie. Quelqu’un qui a un cancer doit se tourner vers ces méthodes conventionnelles. Je l’ai fait, j’ai été opéré deux fois, j’ai fait 13 mois de chimiothérapie, c’est incontournable. Par contre, ce n’est pas suffisant. Il faut aller plus loin et aussi donner à son corps toutes les chances de se battre avec ses défenses naturelles. Alors, est-ce qu’on peut remplacer la chimiothérapie par les brocolis? Non. On ne peut pas. Est-ce que si on fait de la chimiothérapie on doit prendre des brocolis? Oui. Il faut le faire. Vous comprenez la distinction entre les deux? Il n’y a pas d’alternative au traitement conventionnel du cancer aujourd’hui." - entretien avec un magazine de santé -

5.Posté par DJAMELITO le 06/10/2010 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Conférence du Docteur David Servan-Schreiber (11-2009) à voir d’URGENCE :

6.Posté par Enola le 10/11/2015 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j en suis persuadée mais quelles alternatives avons-nous alors ????

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires