Sciences et croyances

La FDA reconnaît à contrecœur les effets neurotoxiques des amalgames dentaires sur les enfants



Jeudi 4 Décembre 2008

La FDA reconnaît à contrecœur les effets neurotoxiques des amalgames dentaires sur les enfants

Natural News, David Gutierrez, 2 décembre 2008


    Pour la première fois, la FDA a émis une recommandation sur le fait que le mercure associé à l’argent dans les plombages dentaires peut présenter un risque neurologique pour les enfants et les femmes enceintes.


    Un communiqué rajouté au site Internet de l’agence indique : « Les amalgames dentaires peuvent avoir des effets neurotoxiques sur le système nerveux en développement des fœtus et des enfants. Les femmes enceintes et les personnes dont l’état de santé les rend plus sensibles à l’exposition au mercure, notamment les gens ayant un taux de mercure élevé dans l’organisme, ne devrait pas éviter les soins dentaires, mais plutôt discuter des options avec leur praticien de santé. »


    Ce conseil était l'une des clauses acceptées par la FDA, convenue lors d’un procès intenté par plusieurs collectifs de santé du consommateur.


    « Orgueilleuses, outrecuidantes, prétentieuses, sont toutes les déclarations de la FDA prétendant qu’il n’existe aucune donnée scientifique sur la dangerosité de l'amalgame, » a déclaré Charles Brown, un avocat de Consumers for Dental Choice, l'un des plaignants.


    « C'est un moment décisif, » a déclaré Michael Bender de Mercury Policy Project, un autre plaignant.


    Le mercure, un neurotoxique bien connu, peut provoquer des problèmes cognitifs et de développement, en particulier chez le fœtus et l’enfant. Il peut aussi produire des dommages cérébraux et rénaux chez l’adulte.


    Les fameux amalgames dentaires ou plombages, faits d’un alliage de mercure et d’autres métaux, sont utilisés depuis les années 1800. Bien que l’on sache que de petites quantités de mercure s’évaporent (et peuvent être inhalées) en mastiquant les aliments avec des amalgames, et malgré le fait que le Canada, la France [*] et la Suède ont tous imposé des restrictions sur l'usage des plombages au mercure, la FDA soutient toujours que les amalgames sont inoffensifs.


    Les amalgames dentaires sont considérés comme des techniques médicales, réglementées par la FDA.


    Même la nouvelle mise en garde de la FDA s’arrête juste avant de reconnaître le danger des amalgames dentaires pour la population en général. À la place, elle se concentre sur une même population déjà conseillée d’éviter de s’exposer au mercure en consommant moins de fruits de mer : les enfants et les femmes enceintes. La FDA déclare ne pas recommander à ceux qui ont déjà des plombages au mercure de se les faire enlever.


    Des millions de gens ont accepté des amalgames dentaires, bien que leur popularité ait chuté au cours des dernières années. Actuellement, seulement 30 pour cent des plombages dentaires contiennent du mercure, les autres sont des dents en résine composite colorée, faites de verre, de ciment et de porcelaine. Cependant, ces matériaux de remplacement sont plus chers et moins durables que l’amalgame.


    En 2002, la FDA a entamé un examen de contrôle de l'amalgame qui devrait être achevé dans quelques années. En 2006, la révision étant toujours inachevée, un groupe consultatif de la FDA, de médecins et de dentistes indépendants, a rejeté le point de vue de l'agence, selon lequel il n'y a aucune raison de s'inquiéter du recours à l'amalgame. Bien que le groupe ait convenu que la majorité des gens bénéficiant d'une telle plombages ne seraient pas lésés, les membres du comité ont exprimé leur inquiétude pour la santé de certaines populations sensibles, notamment les enfants de moins de six ans.


    Le groupe a recommandé à la FDA de conduire de plus amples études sur les risques de l'amalgame dentaire pour les enfants, et d'envisager une politique de consentement éclairée pour les enfants et les femmes enceintes : c'est-à-dire, avertir ces groupes des risques liés aux plombages avant de les installer.


    Une partie du procès était centrée sur le manquement de la FDA à répondre à ces recommandations en temps opportun.


    « C’est votre incapacité traditionnelle à agir, » a dit à l'agence la juge fédéral Ellen Segal Huvelle.


    Dans le cadre du règlement du procès, la FDA doit prendre une décision finale sur la réglementation de l'amalgame pour le 28 juillet 2009.


    « Cette décision du tribunal signifie le glas des plombages au mercure, » a prédit Brown. Mais Ipsita Smolinski, l’analyste de JP Morgan Securities, n’était pas d’accord, affirmant qu’il est peu probable que la FDA interdise totalement l'amalgame


    « Nous pensons que l'agence demandera l'étiquetage pour indiquer que le mercure est un ingrédient du plombage, et que certaines populations devraient être exemptées de ces garnitures, comme les femmes allaitantes et enceintes, les jeunes enfants et les personnes immunodéficientes, » a dit Smolinski.



Original : http://www.naturalnews.com/024993.html
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info



* NDT : On est content d’apprendre que les Yankees croient à cette couillonnade. Comme la FDA, l’AFSSAPS fournit des débouchés à ses compères de l’industrie pharmaceutique en faisant la promotion de l’amalgame dentaire. À la page 91 de son rapport « Le Mercure des amalgames dentaires, » l'AFSSAPS décrète : « L’amalgame reste le matériau le mieux adapté pour la restauration des dents. . . » après avoir exposé ses multiples dangers dans les pages 10 à 24. Ces dangers sont tirés de nombreuses études étrangères, citées dans le document, qui exposent clairement que l’empoisonnement au mercure est à l’origine de la plupart des maladies émergentes.




Jeudi 4 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par 1200μgrammes le 04/12/2008 04:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

meme leurs verités sont partielles. le mercure fait partie des metaux lourds neuro-toxique POUR TOUT LE MONDE, pas seulement pour les femmes enceintes et les foetus, il attaque les reins aussi, 50 % de l'amalgame du plombage est de mercure et la norvege l'a interdit, c'est pas rien ça.

je me souviens d'un cas d'une femme qui a traité sa depression durant 40 ans, pour sen rendre compte que c'est son vieux plombage qui est en cause en liberant du mercure.

il ya aussi le fluor (tres toxique) contenu dans l'eau, le dentifrice...sujet à de grandes ploemique aux etats-unies. des collectifs inpressionant des professionels de la santé se sont rassemblé contre, le mot lobby n'a jamais été cité qu'aujourd'hui.

http://www.fluoridealert.org

2.Posté par pier le 04/12/2008 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce genre d'information est une bénédiction. Plus elle circule, plus de gens choisiront les autres matériaux. Ca demeure le choix du client. Personnellement, j'ai refusé les amalgames au mercure-argent depuis que j'ai pris connaissance du danger du mercure. Depuis 12 ans maintenant. J'ai changé de dentiste pour un qui n'utilise que des matériaux composite ou de l'or, le plus cher, mais aussi le plus durable et il est inaltérable, une fois installé, c'est pour la vie, sans accident).

3.Posté par oliv le 09/12/2008 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

..."pour les enfants et pour les femmes enceinte" ... EST-CE QUE NOUS, LES AUTRES, ON EST DES EXTRATERRESTRES ????? hahahaha...quelle imbecilite de la parte de FDA ??? qui peut encore croire quoi que se soit ...vu les cachets dans tous les domaines : cigarettes, petrol, alimentaires, OGM, medicamentes...etc...etc...

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires