ALTER INFO

La Conférence sur l'Holocauste, un test pour la liberté d'expression


Dans la même rubrique:
< >

La Conférence sur l'Holocauste, qui s'est tenue, la semaine dernière, à Téhéran, s'est transformée en un test, pour évaluer la liberté d'expression, en Occident. L'enseignant suédois, Yan Brenhov, qui avait participé à cette conférence, deux jours après son retour en Suède, a été licencié.


irib
Mardi 19 Décembre 2006

La Conférence sur l'Holocauste, un test pour la liberté d'expression



De même, l'ancien professeur d'Université, chercheur et écrivain français, Robert Faurisson, qui, lui aussi, avait participé à ladite conférence, est poursuivi, par le gouvernement français. La France figure parmi les 10 pays européens qui considèrent, comme un délit, toute remise en question de l'Holocauste et qui condamnent et mettent en prison les écrivains et tout ceux qui rejettent ou expriment des doutes sur son existence. Mais, en Suède, la remise en cause de l'Holocauste n'est pas un délit et le licenciement de l'enseignant suédois, qui a participé à la Conférence de l'Holocauste, n'est pas justifiable, même, selon les critères officiels de l'Occident. Dans ce droit fil, le Ministre français des A.E., Philippe Douste-Blazy, au cours de la réunion des membres du gouvernement avec le parlement, la semaine dernière, a déclaré que le gouvernement avait envisagé toutes les voies juridiques, pour poursuivre Faurisson. En 1995, après la première élection de Jacques Chirac à la magistrature suprême, celui-ci a reconnu la responsabilité de la France dans la déportation des Juifs dans les camps nazis. Ce geste de Chirac témoigne, clairement, de l'influence du lobby sioniste, au sein du gouvernement français. Les Etats européens, notamment, la Grande Bretagne, ont mis sur pied le régime illégal sioniste, dans les territoires islamiques palestiniens, afin, selon les hommes d'Etat occidentaux, de compenser une partie de la barbarie, exercée, par l'Occident, à l'encontre des Juifs. Mais, durant ces derniers jours, un groupe de chercheurs occidentaux a commencé à faire toute la lumière sur les réalités et à éliminer toutes les ambiguïtés qui planaient, encore, sur l'Holocauste, et tout cela, dans le but de révéler au monde entier que l'Holocauste était utilisé comme un instrument, afin de présenter les Sionistes comme des victimes de l'oppression. Ces personnes éprises de liberté s'attèlent à étudier et à réviser l'histoire, écrite, par les vainqueurs de la seconde guerre mondiale, afin de mettre au jour la vérité sur l'Holocauste. En tout état de cause, la révélation de la vraie nature de l'Holocauste n'est pas dans l'intérêt du régime sioniste, des Etats-Unis et de ses alliés européens, car, dans ce cas, on comprendra que le régime sioniste a imposé sa souveraineté, sur le territoire palestinien, afin d'agir en tant que levier et bras militaire de l'Occident, dans la région névralgique et hautement énergétique du Moyen-Orient.


Mardi 19 Décembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires