ALTER INFO

La CIA derrière les protestations contre les jeux olympiques en Chine


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 14 Septembre 2014 - 11:16 Livre: "Gaza va mal... Ne vous en faites pas !"



Dimanche 13 Avril 2008

La CIA derrière les protestations contre les jeux olympiques en Chine


Online Journal, par Larry Chin, le 11 avril 2008


​​​​L'accueil des jeux olympiques de 2008 par Beijing (Pékin) est devenu partout dans le monde la cible des protestations de masse d'une ampleur sans précédent, bien orchestrées et extrêmement hostiles. [1]


​​​​Pendant ce temps, les réalités géostratégiques et historiques, et les faits parapolitiques actuels, suggèrent que les manifestants et les activistes passionnés sont une fois de plus les dupes bien intentionnés, les complices propagandistes, les intimidateurs des rues, des « causes » créées, dirigées, et mises en avant par le renseignement anglo-étasuniens (CIA, espionnage britannique, etc), qui perpétue la prise pour cible d'un gouvernement (cette fois Beijing) avec une multitude de projets à long terme de subversion et de sabotage.




Cherchez l'erreur



Le Tibet, un pion impérial


​​​​Derrière le puissant vacarme créée par la populaire campagne « Sauvez le Tibet » embrassée par des célébrités, le fait est que la CIA est derrière le mouvement d'indépendance du Tibet.


​​​​Selon de nombreux rapports, le Dalaï Lama lui-même pourrait être depuis longtemps un atout de la CIA. Voir [en anglais] Le rôle de la CIA derrière le saint manteau du Dalaï Lama et La carte du Tibet.


​​​​En plus de sa position géostratégique, le Tibet est aussi riche en pétrole, gaz et ressources minières, et ce n'est qu'un aspect de la guerre des superpuissances entre les États-Unis et la Chine. Voir [en anglais] Tibet, le « grand jeu, » et la CIA.


​​​​Les légions d'activistes pro-tibétains semblent aussi ignorer largement ce fait historique : la « terre sainte de la compassion » est un pion de la CIA depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. L'infâme Mission Tolstoi envoyait au Tibet des agents secrets de la CIA, avec pour projet qu'il devienne une base militaire des États-Unis, d'où ils pourraient contrôler l'ensemble des régions d'Asie. Cette activité s'est développée sous le régime nationaliste du Kuomintang de Chiang Kai-Shek, soutenu par les États-Unis et financé par l'opium.


​​​​Quand les communistes sont montés au pouvoir, la CIA, a formé des Tibétains à l'usage des tactiques de guérilla contre le régime de Pékin, et des milliers de Tibétains ont perdu la vie dans ces combats. Qui en a bénéficié ? Qui a vraiment donné les ordres à l'époque, et qui dirige le programme aujourd'hui ?


​​​​Il ne fait guère de doute que les intérêts anglo-étasuniens continuent à se servir du Tibet, exploitent son image de lieu saint assiégé, et embobinent les activistes naïfs (et cossus) de l'extérieur grâce à un habile marketing pour saper Beijing.


​​​​Les dénonciations des mesures énergiques brutales de Beijing ne prennent pas en compte les opérations secrètes et les infiltrations de l'extérieur à l'origine du déclenchement de la répression.



Les forces externes derrière le Falun Gong


​​​​En surface, pour des yeux dépourvus d'esprit critique, les adeptes du Falun Gong, une école de qi gong chinois, sont d'innocentes victimes de l'horrible répression de Beijing. Dans une situation parallèle à la répression au Tibet, c'est aussi un fait que le Falun Gong est l'objet à travers la Chine depuis plusieurs années de répression brutales et d'atrocités contre les droits de l'homme.


​​​​Mais tout comme c'est le cas au Tibet, dans l'affaire du Falun Gong il y a plus que de la simple persécution. Derrière les forces politiques et les intérêts corporatifs poussant de plus en plus le Falun Gong dans les activités politiques, peuvent notamment être trouvés les bien financés, bien organisés et omniprésents protestataires du monde entier contre le Parti Communiste Chinois.


​​​​Parmi les étrangers (en majorité occidentaux) Amis du Falun Gong, nous trouvons des gens comme Mark Palmer, de Freedom House. Freedom House (communauté de la liberté) est pour ainsi dire une organisation façade du renseignement, créée par la CIA et reliée à l'Open Society Institute de l'élitiste George Soros. En plus de Palmer, Freedom House a eu parmi ses cadres supérieurs l'ancien directeur de la CIA, James Woolsey, les néo-conservateurs Bernie Aronson et Diana Negroponte, le génial élitiste Zbigniew Brzezinski, l'ancien conseiller à la Sécurité Nationale de Clinton, Anthony Lake, le Ministre du Commerce de Clinton Stuart Eizenstat, et les derniers, le député étasunien Tom Lantos et son épouse.


​​​​Freedom House est soutenue par la National Endowment for Democracy (NED, fondation nationale pour la démocratie), laquelle, amplement documentée par l'ancien agent de la CIA Philip Agee et beaucoup d'autres, se révèle être un appareil du renseignement des États-Unis qui a été l'un des puissants moteurs derrière les forces d'opposition (« révolutions démocratiques ») de nombreux pays [les fameuses révolutions colorées, NDT].


​​​​Comme l'a fait remarquer William Blum dans son livre, Rogue State (L'État voyou existe en français), la CIA a créé une série de « chevaux de Troie » du genre de la NED, spécifiquement pour subvertir certains pays étrangers sous couvert humanitaire :

​​​​La NED fut créée au début des années 80 sous le Président Reagan suite aux révélations des effets négatifs de la CIA dans la seconde moitié des années 70. . . L'idée était que la NED ferait ouvertement en quelque sorte ce que la CIA faisait secrètement depuis des décennies, et donc, avec optimisme, supprimerait l'infamie associée à ses activités clandestines.


​​​​Ce fut un chef d'œuvre. De politique, de relations publiques et de cynisme.


​​​​La National Endowment for Democracy fut créé pour « soutenir les institutions démocratiques dans le monde entier par l'intermédiaire d'efforts privés non gouvernementaux. . . » En réalité, chaque centime de son financement provient du gouvernement fédéral. . . La NED aime se désigner elle-même comme une ONG. Le NED est une « GO » (Organisation Gouvernementale).


​​​​De multiples manières, la NED se mêle des affaires internes de pays étrangers. . . En bref, les programmes de la NED sont synchronisés sur les besoins basiques et sur les objectifs économique de la globalisation du Nouvel Ordre Mondial, exactement comme ces programmes sont depuis des années sur la même longueur d'onde que la politique étrangère étasunienne. [2]


​​​​La NED, comme la CIA avant elle, appelle ce qu'elle trafique du soutènement à la démocratie. Les gouvernements et les mouvements ciblés par la NED appellent cela de la déstabilisation.


​​​​Une analyse effectuée en 1999 (durant l'administration Clinton) donne un aperçu du rôle de la NED derrière une longue liste de façades « démocratiques, » notamment derrière le Falun Gong et l'indépendance du Tibet. Imaginez juste que cette liste ressemble à celle d'aujourd'hui, en temps de guerre, forcée par le monde des Bush-Cheney.


​​​​Pour des raisons légitimes évidentes, Beijing suspecte les États-Unis et la CIA d'implication derrière le Falun Gong. Bien que légitimes, les dénonciations d'infractions aux droits de l'homme commis contre le Falun Gong sont inéquitables tant qu'elles ne prennent pas aussi en compte le financement et la réquisition du groupe de l'extérieur par des forces politiques.



La manipulation derrière le Darfour


​​​​Similaire au mouvement « Sauvez le Tibet, » le mouvement « Sauvez le Darfour » / « Arrêtez le génocide au Darfour » est devenu une cause célèbre dans le monde entier, embrassée et claironnée par une foule de célébrités hollywoodiennes, de grosses légumes politiques aimant les gros titres, et d'activistes agressifs. Pendant que cette cause est favorisée sans interruption par de la propagande, le véritable jeu géostratégique en Afrique est en grande partie ignoré.


​​​​La Chine et les États-Unis ne sont que quelques-unes des nombreuses nations dont les intérêts politiques et corporatifs luttent pour contrôler le butin énergétique du Darfour, et de l'ensemble de la Corne de l'Afrique.


​​​​La Chine n'est pas la seule à réaliser des affaires là-bas. En fait, les compagnies pétrolières occidentales sont engagées dans des activités beaucoup plus agressives, pour encore de nombreuses années.


​​​​Le Darfour regorge d'opérations clandestines, et il est indéniable que le renseignement militaire anglo-étasuniens est impliqué derrière les guerres tribales, les élections, les escarmouches militaires transfrontalières, et les massacres. [3]


​​​​En d'autres termes, un « grand jeu » se joue en Afrique, tout comme un autre se joue autour du Tibet. Par le biais de la propagande, la Chine est transformé en l'unique grand criminel.



Passions sur objets lointains, faciles à manipuler


​​​​Pratiquement chaque gouvernement de la planète est coupable de violations des droits humains, et ces abus méritent d'être exposés et des protestations. Mais par simple irréflexion (et avec plus qu'un peu de racisme rajouté), la protestation contre la Chine, basée sur la « cause » des droits de l'homme créée, manipulée et réquisitionnée par la propagande des renseignements anglo-étasuniens, tombe directement dans les mains du plus grand violateur des droits de l'homme partout dans le monde de manière exponentielle : les États-Unis et leurs alliés.


​​​​Les militants et les manifestants du monde entier se demandent-ils vraiment pour qui ils sont réellement, et à quels ordres ils roulent ? La vaste majorité des protestataires pro et anti-chinois ne connaissent pas la complexité sous-jacente de leur cause favorite, ni la corruption qui gangrène la situation de chaque côté.


​​​​Loin d'alléger vraiment les souffrances au Darfour, au Tibet ou en Chine elle-même, les activistes sont conduits à l'approfondir, en aidant les propres plans de l'empire anglo-étasunien pour déstabiliser et conquérir l'Afrique (riche en énergie et position stratégique) et le Tibet (riche en énergie et position stratégique), et en entravant Beijing politiquement.


​​​​La Chine est la cible permanente de l'agression militaire et politique des États-Unis. Un conflit de superpuissance de la plus grande envergure est en cours. La Chine sert simultanément de moteur de main-d'œuvre dans le monde de l'économie capitaliste, tout en étant encerclée de manière géostratégique et militaire. La Chine est aussi en train d'être saisie et vidée financièrement par l'Organisation Mondiale du Commerce. Chaque démarche effectuée par le gouvernement de Pékin, en particulier pour ses propres intérêts pétroliers et gaziers, a été violemment contestée par les puissances occidentales.


​​​​La tentative de la Chine pour monter sur la scène mondiale, pour sortir de décennies d'isolement, se voit barrer la route par des machinations menées par les rapaces des États-Unis. Les protestations d'aujourd'hui contre les jeux olympiques chinois sont simplement leur dernière manifestation.


​​​​Il n'est pas surprenant que les aspirants présidents, Hillary Clinton et Barack Obama, aient sauté dans char des musiciens du boycott olympique en Chine, se joignant au bruit de la propagande du monde entier contre la Chine. Il est maintenant politiquement correct pour tout candidat à la présidentielle, tout comme pour l'administration Bush-Cheney, de cogner dur sur Beijing, sans se soucier de mentionner la véritable complexité de la politique sino-étasunienne.


​​​​Il est tragiquement ironique que, majoritairement, les activistes de la foire établie et développée par l'Occident sur « Sauvez le Tibet » et « Sauvez le Darfour » et les manifestants hostiles à la Chine aient fait relativement peu de choses si ce n'est rien du tout pour « se sauver eux-mêmes. »


​​​​Comparé au zèle militant dépensé contre la Chine, relativement peu de passion ou d'indignation n'a visé l'administration Bush-Cheney. Ces « militants » se concentreraient plutôt sur le « sauvetage de ces pauvres Tibétains et Africains » alors même que leurs propres droits de l'homme, libertés, biens matériels et bien-être, ont été systématiquement arrachés par une administration ouvertement criminelle (avec l'aide des corrompus : Cour Suprême, Congrès, Wall Street, Réserve Fédérale, etc) qui jouit d'un pouvoir absolu non contenu.


​​​​Les mouvements « Sauvez le Tibet, » « Sauvez le Darfour, » et « Aidez le Falun Gong » sont aussi trompeurs que la « guerre contre le terrorisme. » Ces « causes » sont contrôlées et/ou réquisitionnées par les appareils du renseignement anglo-étasunien, afin d'alimenter les masses en propagande pour justifier leurs guerres et interventions, et la conquête des ressources.


​​​​Le « puissant Wurlitzer » de la CIA n'a jamais été aussi assourdissant, et les masses populaires dansent sur sa mélodie.



Original : http://onlinejournal.com/artman/publish/article_3167.shtml
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info


Notes de traduction


​​​​[1] Ce qui surprend le plus, c'est l'ampleur de cette mobilisation pour une cause relativement inconnue et étrangère, comparée aux réactions minimes provoquées par les crimes d'Israël, qui sont bien connus dans le monde, eux, envers la Palestine, le Liban et la Syrie.

​​​​Personnellement je n'ai entendu qu'une seule personnalité s'élever contre cette folie collective. Le sénateur Jean-Luc Mélanchon a parlé sur France Inter pour dénoncer les critiques de la Chine, disant que l'invasion du Tibet avait libéré le peuple d'un servage médiéval perpétué par les grands propriétaires du pays. Ce n'est qu'un aspect de la réalité mais c'était la voix de la raison.

​​​​Tous les autres politiques ayant parlé se sont comportés en ignorants ou en manipulateurs qu'ils sont. Ils n'ont fait que dire qu'il fallait ménager Pékin, sous-entendant que, « malgré ses crimes, » il faut rester ami de ce pays dont on a tant besoin.

​​​​Il y a manifestement un très gros problème en Occident. Et il se trouve dans l'éducation des gens. Une éducation digne de ce nom doit former l'objectivité et la raison, et non pas crétiniser.

​​​​À moins peut-être qu'il ne faille aussi s'interroger d'urgence sur les capacités de la CIA, méthodes subliminales et radiofréquences par exemple, à pervertir la raison des foules ?



​​​​[2] En fait, tout ce que font les États-Unis est conforme aux ordres du Nouvel Ordre Mondial, piloté par deux cliques de psychopathes, l'une anglaise et l'autre étasunienne. Par exemple, les génocides à l'uranium appauvri en Iraq et en Afghanistan répondent à leur exigence de réduire les populations de culture musulmane, pour qui l'usure bancaire sera toujours un interdit. L'atomisation de l'Iran correspond aussi à cette ligne de vue, mais pour le moment l'Iran intimide. Le silence des médias sur tout ce qui se passe ne fait que révéler l'étendue de la machination.



​​​​[3] La Chine concurrence les États-Unis au Soudan, mais elle le fait de manière humaine. Au lieu de piller ce pays en l'asservissant avec sa Banque Mondiale et son FMI, comme le font les États-Unis pour maintenir tout pays du tiers monde en sous-développement avec une dette insolvable envers les « institutions occidentales, » la Chine développe réellement ce pays en bâtissant ses infrastructures et en fournissant des prêts gratuits. Les États-Unis, eux, fournissent armes et finances aux diverses tribus rivales qui jalousent le pouvoir de Khartoum, pour bordéliser le pays. Voir en français La guerre pétrolière oubliée du Soudan :

http://www.alterinfo.net/La-guerre-petroliere-oubliee-du-Soudan,-c-est-le-petrole,-andouille-_a17570.html




Mercredi 16 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par hélène le 13/04/2008 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voilà pourquoi tous les sites de "dessous des cartes" sont sous le couperet de l'aipac(usa) et le erif(france)- et les mêmes partout -e ils demandent ni plus ni moins que leur suppression!.

2.Posté par jz le 14/04/2008 03:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi la France joue elle le rôle du bouffon au risque d'être le bouc émissaire de la haine chinoise?
existe il une entente cordiale entre EU et UE contre l'émergence de la chine?

3.Posté par souad le 14/04/2008 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Comment se fait-il alors que la chine ne fout pas l'economie us parterre en lächant le dollar ?

4.Posté par n'dikitolè le 14/04/2008 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la chine attend stoïquement la fin des jeux olympiques pour renvoyer l'ascenseur aux pays occidentaux ( etats-unis, union européenne, et israel ) ! N'oublions pas que c'est grâce aux services de renseignements chinois que la grande imposture du darfour plus connue sous le sobriquet de " arche de zoé · avait été revelée ! ( tout le décors avait été planté :une campagne médiatique sans précédent dans tous les pays occidentaux avec des slogans du genre " toutes les heures meurent 8 petits enfants noirs du darfour ", une ONG pseudohumanitaire non reconnue par personne mais qui curieusement pouvait louer un avion et avoir des autorisations de vols, un appui logistique plus que questionnable de l'armée française stationnée au tchad,des centaines de journalistes qui attendaient l'arrivée de l'avion dans un aeroport préparé à cet effet près de paris, les images de cette centaine d'enfants moribonds du darfour qui devaient par la suite être relayées par les chaînes de télévision du monde entier, et enfin le voyage de sarkozy quelques jours plus tard aux états unis pour demander au nom des fameux droits de l'homme une intervention militaire massive de l'occident au darfour ) mais malheureusement pour eux la chine ayant vu ses intérêts menacés a tout simplement fait avorter la machination ! ( rappelons que le soudan a lui seul livre les 25 % du pétrole de ce grand dragon ). Rappelos aussi pour terminer que les asiatiques sont beaucoup moins bruyants que les occidentaux et qu'ils ont aussi un sentiment très prononcé de la notion de " l'honneur ". Cela dit les chinois répondront de manière effective à cette nouvelle provocation de l'occident le moment venu ! ! !

5.Posté par boss le 14/04/2008 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mossad et la cia sont de meche dans tout les problemes dans les pays (renverser un gouvernement, critiquer pour pouvoir s'implanter ou casser une mentalité) pour leur economie

6.Posté par feinix le 15/04/2008 00:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La chine ne lâche pas le dollar car il est conscient de ses faiblisses (en outre un pays qui as l’image de l’usine du monde des produits de base technologie à faible marge ne peut pas se prétendre au statut d’une super puissance). Le jeu perdant –perdant n’étant pas préconise par l’art de la guerre de sun zi, la chine préfère renforce son économie, son arme et sa géopolitique. De sorte que quand les choses seront aux points, l'abondant du dollar ne sera qu’une conséquence naturel ou bien une simple formalité. De l'autre côte l’US conscient aussi de cette évolution inéluctable veut tout faire pour empêche la chine d’accèder au statut de la super puissance. Le but de CIA avec le Tibet n'est pas de déstabilise la chine mais bien de noircir l'image de la chine dans le monde ainsi faire échouer le plan des chinois qui veulent se servir du JO pour montre au monde la nouvelle chine : l’image d’une chine super puissant !

7.Posté par nems le 20/04/2008 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quel bande de cretin ces R.S.F. et compagnie. C'est les Anglo saxon qui foutent la merde contre la Chine, mais c'est la France qui va subir le plus gros des boycotts.
merci Sarkozy et Menard. Déjà que notre economie est desastreuse, merci d'avance pour les fururs chomeurs...

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves

VIDEO
| 12/09/2014 | 2124 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Hicham Hamza | 12/09/2014 | 3211 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 174


Commentaires