Proche et Moyen-Orient

LIBYE ÉVOLUE COMME ON POUVAIT S'Y ATTENDRE


Nouvelle guerre civile et exportation du terrorisme islamiste


Jean Bonnevey
Samedi 10 Mars 2012

LIBYE ÉVOLUE COMME ON POUVAIT S'Y ATTENDRE
Les apprentis sorciers de l’exportation démocratique dans le monde arabo-musulman par la subversion technologique ou la guerre sont en train de récolter les fruits de leur irresponsabilité libyenne. Comme annoncé, ici et ailleurs, par tous les esprits critiques non sclérosés par un sectarisme idéologique, la Libye, sans Kadhafi, se dirige vers tout, sauf vers la démocratie.

Elle se dirige vers une nouvelle guerre civile, alors même que les islamistes les plus durs prêtent main forte à leurs compagnons de route syriens, sous les yeux attendris d'Alain Juppé. Bengazi. La capitale cyrénaïque s'est doté d'un conseil autonome, étape vers l’indépendance souhaitée. A Tripoli, le CNT menace donc d'utiliser la force pour empêcher l'Est du pays de se soustraire à son influence. L'Est du pays veut profiter de son pétrole et se débarrasser de cet Ouest et ce Sud coûteux et suspects au regard des premiers révolutionnaires.

Promise par Alain Juppé et d’autres à un avenir stable, fondé sur des bases démocratiques, la Libye post-Kadhafi va de fait de mal en pis. Jusque-là, c'est en grande partie la situation sécuritaire qui était la plus préoccupante. C’était la loi des milices et des tribus dans le chaos.

Le Conseil national de transition, qui fait déjà face à une situation plus que délicate, se voit confronté aux aspirations séparatistes, ou officiellement autonomistes, des chefs de tribus et de milices de l'Est libyen à Benghazi, d'où est partie la révolte. Les «autonomistes» revendiquent un système fédéral. Dans un communiqué conjoint, ils avaient fait état de l'élection d'Ahmed Zoubaïr el-Senoussi à la tête de la Cyrénaïque.


La région s’estime marginalisée durant les 42 années de règne du colonel. Des milliers de personnes ont assisté à la cérémonie, au cours de laquelle a également été nommé un Conseil chargé de gérer les affaires de cette région, qui fut longtemps indépendant de la Tripolitaine. Ce Conseil reconnaît toutefois le Conseil national de transition, qualifié de «symbole de l'unité du pays et représentant légitime aux sommets internationaux».

A cette prétention d’éloignement, le président du Conseil national de transition, Moustapha Abdeljalil, a répondu «Nous ne sommes pas préparés à une division de la Libye», dans des propos diffusés par la télévision, appelant ses frères de cette région baptisée «Cyrénaïque» au dialogue. Il les a ainsi mis en garde contre les «restes» de l’ancien pouvoir, en précisant qu'ils devraient savoir que des «infiltrés» et des restes du régime déchu tentaient de les utiliser. «Nous sommes prêts à les en dissuader, même par la force», a averti Abdeljalil.

Soutien officialisé des Islamistes libyens au rebelles syriens

Ce n’est pas tout. Les Islamistes, bien présents comme l’avait dit le défunt colonel, sont actifs déjà en dehors des frontières. L'ambassadeur russe à l'ONU a accusé le gouvernement libyen d'abriter un camp d'entraînement pour des rebelles syriens qui ont mené des actions contre le régime de Damas.

"Nous avons reçu des informations selon lesquelles il existe en Libye, avec le plein soutien des autorités, un centre d'entraînement spécial pour des rebelles syriens; ces personnes sont ensuite envoyées en Syrie pour attaquer le gouvernement en place", a lancé Vitali Tchourkine, lors d'une réunion du Conseil de sécurité dédiée à la Libye, en présence du Premier ministre par intérim, Abdel Rahim al-Kib. "Cette situation est totalement inacceptable sur le plan légal et de telles activités sapent la stabilité au Moyen-Orient", a renchéri l'ambassadeur, provoquant la fureur du responsable libyen.

Le diplomate a, par ailleurs, souligné que son pays était certain que l'organisation extrémiste, Al-Qaïda, est présente en Syrie. D'où cette question à présent: est-ce que l'exportation de la rébellion démocratique libyenne va se transformer en une exportation du terrorisme dans le moyen orient? Question accessoire, BLH et Juppé sont-ils toujours aussi contents d’eux ?


Samedi 10 Mars 2012


Commentaires

1.Posté par BAB le 10/03/2012 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Occidentaux n'ont jamais voulu la démocratie en Lybie mais seulement prendre le contrôle du pays et de ses ressources, et c'est ce qu'ils sont entrain de faire.

Il avaient prevu depuis des années de diviser ce grand pays en plusieurs petits états impuissants.

2.Posté par BAB le 10/03/2012 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ceci a été planifié et voulu par les Occidentaux.

Ce sont surtout les traîtres du CNT qui se sont fait de grosses illusions, ainsi que la gauche caviar française, car les élites occidentales n'en ont rien à foutre du CNT ni de la démocratie.
Ils veulent seulement mettre en place des marionnettes : des idiots utiles pour leur propres interêts. .
Tout ce qui les interesse est le pétrole et ils sont prêts à s'allier à n'importe qui pour cela, même au Diable Satan.,

Que ce soit un avertissement!!

3.Posté par Saber le 10/03/2012 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une gifle aux luttes anti-coloniale et anti-oligarchique.
C'est triste.

4.Posté par analyse le 10/03/2012 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on faisant appel à l'OTAN pour intervenir militairement en Libye Bhl est consorts sionistes savaient très bien ce qu'ils faisaient, leur but contrairement à ce que nous a affirmés les médias PROPAGANDISTES n'était pas de "protéger les civils, installer la démocratie, blabla.." mais bel est bien de disloqué la Libye comme le stipule le plan sioniste d'Oded Ynon qui est de démembrer tout les pays arabes en de petits Etats, ne soyons pas naïf, ils ont corrompus certains responsables politiques libyens tels Mustapha Abdeljalil et les autres pour ensuite légitimer cette intervention, donc les premiers responsables de ce qui arrive à la Libye sont BHL, Sarkozy, Juppé, Cameron et Obama, mais le pire si la Russie et la Chine n'auraient pas mis leurs Véto, la Syrie aurait connu le même sort!

5.Posté par MOSSINGUE_MOUTSINGA le 10/03/2012 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En ne comptant que sur les hautes technologies pour instaurer la démocratie absolutiste, la théorie philosophique de Bernard Henri Levy (BHL) a coulé comme le titanic en son temps, sous l'effet des "forces lunaires", hors de sa portée. L'école relativiste sait elle, faire la paix et instaurer la vraie démocratie. La guerre pour elle, doit rester l'exception.

6.Posté par MOSSINGUE_MOUTSINGA le 10/03/2012 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Counting only on high technology to bring democracy absolutist, the philosophical theory of Bernard Henri Levy (BHL) sank like the Titanic in her time, as a result of "lunar forces" beyond his reach. The relativist school knows it, make peace and establish true democracy. The war for it, must be the exception.

7.Posté par TBK le 11/03/2012 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'essentiel c'est que la résistance continue ,quand au "fédéralisme" il s'est imposé de lui-même car aucun consensus national n'a été dégagé, même du temps du roi Senoussi, pour que les libyens puissent vivre ensemble, quand aux occidentaux la Libye est en train de leur échapper peu a peu.
Quand aux "médias" occidentaux il faut être un idiot pour continuer a les suivre et encore plus a en faire état.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires