Palestine occupée

LIBAN: Le 8 mars lance un ultimatum à Siniora


Dans la même rubrique:
< >


Lundi 23 Juin 2008

LIBAN: Le 8 mars lance un ultimatum à Siniora
Fouad Siniora a 48 heures pour mettre sur pied le ‎gouvernement d'union nationale libanais ! A l'issue d'une ‎réunion d'urgence, les ténors de l'opposition ont décidé de ‎donner un ultimatum de deux jours au Premier ministre ‎Siniora pour former son cabinet. La Constitution ‎libanaise est claire, a déclaré Nabih Berry : si le Premier ‎ministre n'arrive pas dans deux mois, depuis sa nomination, ‎à accomplir sa tâche, son gouvernement d'union nationale ‎se mutera en un gouvernement par intérim. Dans ce sens, ‎un ancien premier ministre Salim al-Hos a haussé le ton ‎contre le laxisme du 14 mars, entravant la formation du ‎cabinet. « La reconduction de Fouad Siniora dans ses ‎fonctions a eu lieu sans aucun doute sous pression ‎américaine », a constaté Salim al-Hos, selon qui, à travers ‎une telle option le 14 mars a miné le chemin sur la ‎formation du gouvernement d'union nationale. « Bush avait ‎clamé partout dans le Liban son soutien à Fouad Siniora et ‎la visite à Beyrouth de Condoleezza Rice s'inscrivait dans ‎le cadre de ce complot concocté dans les think tank de la ‎Maison Blanche », s'est indigné l'ancien premier ministre ‎libanais. C'est dans ce même contexte que le dignitaire ‎religieux libanais, l'Allameh Mohamed Hossein Fazallah a ‎fustigé la politique moyen-orientale de l'administration ‎Bush. « Que les nations et les courants dynamiques dans la ‎région sachent que le gouvernement en fin de mandat de ‎Bush est bien déterminé de jeter les bases de la paix sur le ‎sang des enfants, des jeunes, des femmes et des personnes ‎âgées. », a lancé la source d'imitation des chiites libanais. ‎‎« Le slogan de paix, proféré par Bush ne vise qu'à réaliser ‎les complots que la guerre de 33 jours n'a pu atteindre. », a ‎rappelé l'Allameh Fazallah. « Il est hors de question que le ‎Liban capitule devant les Etats-Unis. Le Liban ne ‎reconnaîtra aucune légitimité à un gouvernement qui ‎estimerait légitime la vassalité à l'Amérique. », a martelé le ‎haut dignitaire religieux libanais.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 23 Juin 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires