Palestine occupée

LIBAN: L'accord de Doha, le Liban est-il prêt à voir le bout du ‎tunnel ?



Samedi 24 Mai 2008

LIBAN: L'accord de Doha, le Liban est-il prêt à voir le bout du ‎tunnel ?
Est-ce le désir de paix qui a vaincu ? Est-ce un réveil ‎de la conscience? Il semble que oui. Ce qui est venu à bout ‎de 18 mois de crise majeure, faisant du Liban un pays ‎‎"assisté", c'est un salutaire retour à la raison. Signe de cet ‎incontestable changement de tendance, l'élection du ‎président de la République aura lieu dès demain dimanche ‎après 19 reports consécutifs. Plus longtemps et sans doute ‎plus inconfortablement que toute autre personnalité ‎promise à la première magistrature, le général Sleimane ‎aura été, tout au long de la crise, condamné à ronger son ‎frein, à être assigné à résidence, faute d'empathie d'une ‎majorité qui n'a jamais vu en lui, un candidat de cœur. Il ‎faut bien croire que les bonnes manières de l'émir du Qatar ‎ont été à même d'aider cette même majorité à se ‎décomplexer au point de déverrouiller tour à tour le ‎processus électoral et la relance des institutions. Le ‎gouvernement d'Union nationale qui devra naître de ‎l'accord de Doha réservera ainsi 16 portefeuilles aux pro-‎occidentaux du 14 mars, contre 11 allant à l'opposition ‎souverainiste et 3 au président. Ces 11 sièges au sein du ‎futur cabinet assureront au 8 mars, une minorité de blocage ‎qu'il compte bien mettre à profit en cas de danger pour ‎l'intérêt de la nation. Car ces dangers, on s'en doute, ne sont ‎jamais bien loin. Dans un pays sans cesse poussé vers le ‎précipice par la forte griffe du diable, les rechutes sont, ‎hélas, trop fréquentes pour que l'opposition puisse se ‎permettre de dormir sur ses lauriers. Devant la faillite d'un ‎establishment dirigeant, miné par mille et une ingérences ‎occidentales et qui en était, ces dernier temps, à évoluer ‎hors de toute règle institutionnelle, il est impératif que la ‎vigilance soit à son maximum. Après tout, rien n'est plus ‎périlleux que la cruelle recrue des eaux dormantes! ‎

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Samedi 24 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par nada le 25/05/2008 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand les eaux sont dormantes, elles deviennent impropres, mais les eaux du Liban sont saumâtres, amères, baignées du sang. Cette mer méditérranéenne qu'elle fût un secret d'état, pour l'empire Greco-Romaine, la clé de tous les secrets sous verrous chez les sages, au Liban où se dessinent les chocs de toutes les civilisations, mais celle du Liban, demeure invariable par son genre, aux yeux de tous ses convoitants, qui avaient percés les mystères de tous les dieux, qui ont aidé l'homme à construire SA GRANDE EMPIRE, d'emprise et qui detiennent l'art de "comment dominer ses frères", mais n'ayant pas sû déceler que l'allégeance d'un Libanais voue d'abord son amour vers cette terre, et avant tout avilissement. Vous verriez cet après midi les marchands des tapis qui se succéderont, de doubles regards, pour apprivoiser l'amitié d'un antagoniste pas plus tard qu'hier, aujourd'hui, est devenu louable, honorable, fréquentable parmi ses gens. Il faut croire, que l'histoire d'un modeste qui ne vente ses qualités par crainte que la vanité ne dévore et ne prenne pied sur toutes ses prières, et qu'un vaniteux les prennent à son compte comme tout autre outrecuidant.
Ce fauteuil resté vaccant 6 mois, il honore cette terre, pour dire être démocrate il ne suffit pas de porter une cravate et chez le meilleur tailleur, sur mesure, un costume en lin, suffit pour devenir Président.
J'espère que tous ces dignitaires, se disent pour une fois, il est lourd à porter le poids du sang.
Liban est Cher de son emblême, ce Cèdre millénaire orné de ces deux Bandes Rouges, pour mieux surgir l'éclat de son Blanc.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires