ALTER INFO

LETTRE AU PREMIER MINISTRE CANADIEN


Dans la même rubrique:
< >

DANS UN ARTICLE PRÉCÉDENT JE PARLAIS D'UNE RENCONTRE À PRAGUE VISANT LE RENVERSEMENT DU GOUVERNEMENT VÉNÉZUÉLIEN À LAQUELLE PARTICIPAIT UNE CERTAINE MICHAËLLE JEAN. IL SE TROUVE QUE NOTRE GOUVERNEURE GÉNÉRALE, DU MÊME NOM, SE TROUVAIT LE 7 OCOBRE DERNIER À PRAGUE.


os.fortin@sympatico.ca
Mercredi 31 Octobre 2007

LETTRE AU PREMIER MINISTRE CANADIEN
LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE DU CANADA

Monsieur le Premier ministre,

Je viens de prendre connaissance d’une rencontre réalisée à Prague entre le 7 et le 9 octobre dernier, rencontre à laquelle aurait participé Michaëlle Jean. Il n’aurait pas de quoi s’inquiéter si la rencontre en question n’était que protocolaire. Loin de là. L’information dont je dispose et qui est reproduite en espagnol dans un périodique vénézuélien (Caracas, 28 octobre Tribuna Popular TP), dit ce qui suit :

« Entre le 7 et le 9 octobre 2007, se sont réunis à Prague des officiels étasuniens de haut rang avec les représentants des secteurs d’opposition du Venezuela pour exiger de ces derniers qu’ils demandent à la Cour Suprême de leur pays de considérer la Réforme constitutionnelle comme un Coup d’État politique. De plus ils exigèrent de l’opposition : qu’elle appelle à des soulèvements sociaux; qu’elle organise des actes de sabotage contre l’économie et les infrastructures; qu’elle détruise la chaîne de transport alimentaire et qu’elle organise par tous les moyens possibles un coup d’état, incluant la violence sanglante générée par des paramilitaires colombiens et vénézuéliens.

À cette réunion de planification (…) participèrent, entre autres, Paul Wolfowitz, ex directeur de la sécurité nationale étasunienne, Madeleine Albright, ex secrétaire d’état, Aljakdsandr Milinkeviv, Michaëlle JEAN et HumbertoCelli Gerbasi,… »

Nous savons que notre Gouverneure Générale qui porte le nom de Michaëlle Jean, était à Prague le 7 octobre dernier pour ouvrir la 11e conférence annuelle Forum 2000 Prague. Vous conviendrez avec moi que le pas est vite franchi pour identifier la Michaëlle Jean de la rencontre à la Michaëlle Jean, Gouverneure générale du Canada.

Il en va de l’intérêt et de la crédibilité internationale du Canada que cette affaire soit tirée au clair. Si la Gouverneure générale du Canada a effectivement participé à une telle réunion, laquelle a toutes les caractéristiques d’une rencontre terroriste, il faut qu’elle remette sur le champ sa démission et que vous fassiez savoir aux canadiens et au monde que le gouvernement canadien ne saurait d’aucune façon cautionner pareilles initiatives.

Je vous transmets, en pièce jointe, l’article intégral portant le titre :
“PREPARAN OTRO GOLPE CONTRA EL PUEBLO VENEZOLANO…”

À l’avance, je vous remercie de l’attention que vous porterez à cette lettre et des suites que vous lui donnerez.
Bien à vous

Oscar Fortin

30 octobre 2007

cc.
Stéphane Dion, chef du P.L.
Gilles Ducepte, chef du Bloc Québécois
Jack Layton, chef du NPD


Mercredi 31 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par Romain Angeles le 31/10/2007 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne veux en aucun cas être condescendant, mais je poserai la question suivante à l'auteur de cet article: la possibilité que Stephen Harper serait au courant de cette rencontre et/ou appuierait pleinement ses intentions vous est-elle venue à l'esprit?

Pour ma part, exiger quelconque forme de justice de la part de Stephen Harper c'est comme demander à un serpent d'arrêter de mager des souris! En gros c'est une perte de temps.

Ce qui me préoccupe c'est de voir l'attitude de beaucoup trop de nos dirigeants occidentaux qui se disent la chose suivante: "on est en besoin très urgent de pétrole. L'Iran et le Vénézuela ne veulent pas établir un partenariat quasi exclusif avec nous? C'est simple, on les attaquera, on remplacera leurs dirigeants par des nouveaux dirigeants sympathisants, et on aura ainsi ce qu'on veut."

Ce qui est dangereux c'est de se dire que c'est toujours à l'autre de changer, et qu'on n'a jamais besoin de se remettre en question soi-même et trouver des nouvelles solutions aux problèmes.

L'autre supposition (peut-être la plus majeure) sur laquelle se fonde tous ces mouvements de guerre est la suivante: "Ma prospérité est plus importante que la vie des autres, j'ai donc le droit de tuer pour assurer ma richesse."

Une autre mauvaise supposition potentiellement dangereuse: "Bush est un enfoiré, donc Chavez est un ange. Bush a tort, donc Chavez a raison." On nous fait croire qu'il y a toujours que deux possibilités contradictoires, et qu'on doit en choisir une, se rallier, et faire la guerre à l'autre: que le plus fort gagne! Ne nous est-il jamais venu à l'esprit d'imaginer nous-mêmes une solution qui élimine la nécessité de se faire des guerres d'idéologies éternelles: communisme vs capitalisme, gauche vs droite (est-ce que ma main droite fait la guerre à ma main gauche? Non! Est-ce que mon cerveau droit fait la guerre à mon cerveau gauche? Non!! Alors pourquoi serait-ce différent en politique??), corps vs esprit, etc.

2.Posté par oscar fortin le 31/10/2007 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un bref commentaire pour répondre à vos réflexions. D'abord, dans mon esprit, il ne fait aucun doute que la rencontre, si tel fut le cas, s'est faite en pleine connaissance de M. Harper. En second lieu, que ce fut une rencontre préparée de longue main, le temps nécessaire pour libérer tous ces hauts personnages et leur assurer une couverture de déplacement.

Quant à Chavez et Bush, je dirai que le plus important, dans les deux cas, ce sont la nature des appuis qu'ils ont de leur population. Chavez, dont les élections et référendum se sont réalisés sous haute surveillance internationale a toujours remporté ses mises avec un appui qui dépasse les 50% et les 60% des électeurs. Je pense que comme démocrate, indépendamment des idéologies, il n'a pas de leçon à recevoir de Bush. La présente Réforme constitutionnelle sera soumise au vote de l'ensemble de la population après avoir été amplement débattu. Finalement le peuple est celui qui décide et il a le pouvoir de le faire en démocratie. Il peut même changer son système politique s'il le veut.

Je voudrais bien voir Bush ou Harper soumettre à un référendum leus décisions d'aller en guerre soit en Irak ou en Afghanistan. Sur le seul plan démocratique nous avons encore bien du chemin à parcourir.

merci pour votre commentaire et l'intérêt que vous porter à ces questions.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires