Actualité nationale

LES VOIX DE L’ARCHANGE BUSH SONT INDISCERNABLES...


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 22:10 VOTEZ PANAMZA !



BUSH II OU APOCALYPSE SOON
2005 ANNÉE DE TOUS LES DANGERS




Adriana Evangelitz
Jeudi 3 Février 2005

LES VOIX DE L’ARCHANGE BUSH SONT INDISCERNABLES...
Il est bien normal que Bush ait été élu puisque le trucage des éléctions de l’an 2000 s’est déroulé à plus grande échelle cette fois avec néanmoins un plus et même du jamais vu : même les morts ont pu voter.


Le Président Georges W.Bush vient d’être réélu et nous ne sablerons pas le champagne pour cette funeste occasion parce que nous savons exactement à quoi ou à qui nous devons cette catastrophe. Car c’en est bien une et la pire de toutes. Dieu n’y est pour rien, ni le Peuple Américain, ni la « soi-disant stratégie » vantée par certains médias dont on se demande bien s’ils ont leur place dans la profession journalistique. Ou s’ils ne sont pas aveugles ? Le Peuple Américain subit la plus grande imposture et la plus odieuse manipulation de tous les temps et bientôt ce sera le monde entier qui en subira les tristes conséquences mais tout le populo continue d’ignorer ce qui se trame vraiment. Désespérant.

Nous avons laissé s’instaurer là quelque chose de terrible dont personne ne semble réellement appréhender le fulgurant impact. Est-ce possible ? Savez-vous bien ce qui est en train de se préparer ? Et devrons-nous boire la coupe jusqu’à la lie parce nous vivons à l’ère du mensonge total et de la désinformation absolue ? Qui osera enfin pointer du doigt et démanteler les rouages truquées de notre univers faussé par des êtres diaboliques ? Nous saluerons au passage le courage et la lucidité de Noël Mamère qui a cru bon de réagir hier dans les couloirs de l’Assemblée Nationale en déclarant : « C’est un homme dangereux et son pays est devenu dangereux pour l’ensemble du monde. Le régime de Bush, c’est en quelque sorte un régime autoritaire qui joue sur cette vieille rhétorique qu’on connaît depuis longtemps : la peur de la guerre et du terrorisme. Je respecte le verdict des urnes. La démocratie américaine existe même si aujourd’hui les lois qui sont votées par l’administration Bush sont une atteinte terrible au pacte démocratique américain, fondé sur le respect des libertés individuelles. » [1] Mais, à part lui, qui a eu le courage de dire tout haut ce que nombre de gens lucides pensent tout bas ?

Cheney doit bien ricaner avec le collistier Rumsfeld et autres âmes noires oeuvrant dans les coulisses de la politique depuis des décennies pour tisser leur toile machiavélique sur notre planète. Ils ne vont pas se gêner pour servir leur ambition dévastatrice en continuant de semer mort et désastre en Afghanistan, en Irak, en Palestine, puis bientôt en Iran, en Syrie et ailleurs. Tout est prévu, élaboré depuis longtemps déjà tout comme était prévisible la réélection de leur marionnette dont ils tirent les ficelles à satiété.

Les élections ont été truquées. Nous le crions, nous le hurlons. Nous en sommes sûrs et certains. Cheney clame à qui veut l’entendre qu’aucun président des Etats-Unis n’a réuni autant de voix et pour cause. 37 états américains sont sous la coupe de la société Diebold, prestataire officiel pour le décompte des votes, qui a volontairement créé un système électronique permettant à quiconque possédant l’accès aux machines d’ajouter ou de détruire des votes de façon indétectable. Certains documents rendus publics prouveraient que les partisans de George Bush s’en seraient servis lors des dernières élections présidentielles américaines pour manipuler les résultats en Floride et en Georgie - dont ont sait qu’ils ont décidé de l’issue de l’élection.

De plus, pour ce scrutin où la participation s’annoncait comme un facteur crucial et où des bataillons d’observateurs ont été mobilisés par crainte d’irrégularités dans plusieurs états-clés du champ de bataille, une société de consulting financée par le parti républicain est sur la sellette, accusée d’avoir trompé les électeurs potentiels et détruit les fiches d’inscriptions d’électeurs démocrates.

Sproul & Associates, basée en Arizona, fait l’objet d’enquêtes dans l’Oregon et le Nevada, où des personnes embauchées se sont plaintes d’avoir reçu comme consigne de n’enregistrer que les électeurs républicains, et de se débarrasser des formulaires remplis par des démocrates... Cette Société a été fondée l’année dernière et a recu près de 500 000 dollars du parti républicain dont Nathan Sproul est un ancien chef de file tout comme il est très proche de la Coalition Chrétienne d’Arizona.

Un rapport de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe)publié le 28 septembre est très clair à ce sujet et affirme que les machines à voter électroniques « ne fournissent pas de traces des votes sur papier, ce qui est pourtant prévu dans de nombreuses lois nationales et absolument nécessaire pour un nouveau décompte en cas de résultats très serrés. » D’autre part, les logiciels utilisés dans ces machines sont également soumis à suspicion, puisqu’ils n’ont pas pu être examinés par des experts indépendants. « Cela soulève de nombreuses interrogations au sujet de la fiabilité des équipements et de leur protection contre des interférences non autorisées », note l’OSCE. Ces griefs ont également été repris par l’une des plus anciennes associations professionnelles d’informaticiens américains, l’ACM (Association for Computing Machinery). Selon ses représentants, les systèmes électroniques « devraient permettre à chaque électeur de recevoir une trace physique pour vérifier que son vote a bien été enregistré ». Ce reçu pourrait aussi être utilisé comme une double vérification des résultats produits et stockés dans le système, expliquent-ils.

Ces machines sont fournies par deux sociétés : Diebol Election Systems et Sequoia Voting Systems. Elles ont été utilisées par environ dix millions d’électeurs en novembre. Or, l’OSCE et les médias américains ont révélé « les activités politiques de leurs fabricants, qui ont contribué financièrement à des campagnes politiques, et en particulier la déclaration d’un des P-DG. Il a affirmé qu’il aiderait à apporter des voix à l’un des deux candidats ». Il s’agit de Walden O’Dell, patron de Diebold. Il a assuré dans une lettre de soutien adressée le 14 août 2003 au parti républicain qu’il « s’engageait à aider l’Ohio à donner ses voix au président Bush ». Diebold était à l’époque sur les rangs pour équiper avec ses machines les bureaux de vote de cet État ; un appel d’offres qu’il a depuis remporté, on s’en doute. O’Dell a également participé à une réunion rassemblant plusieurs contributeurs à la campagne de George Bush, dans la ranch texan du président en août 2003.

Nous n’oublions pas qu’en 2000, des milliers d’électeurs appartenant à des minorités connues pour soutenir traditionnellement le Parti démocrate n’avaient pas pu mettre leur bulletin dans l’urne, car ils ne figuraient pas sur les listes électorales, établies par une administration aux mains de Jeb Bush. Sont-ce des choses normales pour des élections dans un pays où le président bave sans cesse les mots Liberté et Démocratie ?

Même le Miami Herald ne peut s’empêcher d’écrire que le vote s’est mal déroulé dans une vingtaine de lieux laissant planer un doute plus que sérieux sur la qualité du scrutin du 2 novembre car la Cour suprême de Floride, acquise aux républicains, a en particulier rejeté la demande de certains syndicats d’autoriser les salariés déplacés de leurs lieux de vie, à cause des ravages liés aux derniers ouragans, d’aller voter dans un bureau de vote anticipé plutôt que dans leur zone de résidence. Il faut, de plus, ajouter à cette liste d’indésirables les quelques 6 millions d’américains, civils et militaires, basés à l’étranger qui ne pourront pas voter par Internet car ce procédé n’est pas jugé fiable par certaines instances étatsuniennes.

Bref, tout cela sent la magouille a plein nez mais le bouquet et le clou de cette pitoyable « granguignolade » est que même les morts ont pu apporter leurs voix à ce scrutin pré-fabriqué. Il fallait y penser et surtout le faire ! ! ! « Pour une fois, les morts voteront. En effet, les bulletins des personnes qui décéderaient entre le jour de leur vote et le 2 novembre seront comptabilisés, ont assuré des responsables administratifs. » (s’est écrié le Miami Hérald).

Nous assistons-là à une macabre mise en scène électorale où ceux qui trépassent ont tout de même accès aux urnes par un mystérieux tour de prestidigitation et les mal-lotis, bien vivants eux, n’auront pas le droit de vote parce qu’en haut lieu, on aura fait en sorte que cela ne soit pas. Au royaume de la bannière étoilée, tous les coups sont permis !

Décidément les voies du missionné Bush sont bien balisées par les éminences glauques qui ne tiennent pas à ce qu’il perde sa place. Ils vont pouvoir par son entremise continuer à se livrer encore davantage au pillage de la planète, massacrer sans états d’âme tout ce qui n’a pas la couleur de leur peau ou leur religion et instaurer un régime de sombre mémoire légué jadis par un certain Adolf... l’élection de Bush trafiquée à cent pour cent vient d’ouvrir la porte de l’apocalypse.

Et nous n’aurons pas peur de dire que cette sinistre pantomine va nous entraîner dans un chaos sans précédent. Les jours sont désormais comptés pour la Paix et la Liberté en Orient comme en Occident. Et tout cela dans le silence complice et général de ceux qui nous gouvernent ou dans l’assentiment des émules de Bush qui nous reprochent de faire de l’antiaméricanisme et signent là un blanc seing pour la troisième guerre mondiale. Le nom de ces derniers est gravé au fer rouge dans notre esprit et nous ne négligerons pas d’ici peu de les assigner sur la liste infinie des collaborateurs qui ont vendu la France à l’ennemi et le monde à Armaguedon. Il est encore temps pour eux de changer de camp s’ils en possèdent le lucide courage.


A lire absolument Black Box Voting, le livre enquête de Bev Harris téléchargeable à http://www.blackboxvoting.com/




Jeudi 3 Février 2005


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires