MONDE

LES MAÎTRES DU MAL


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 4 Septembre 2017 - 10:50 Le Grand Devisement du Monde

Lundi 21 Août 2017 - 11:46 Dépecer l'Islam



Zeinab Abdelaziz
Samedi 9 Septembre 2017

LES MAÎTRES DU MAL

Par ce titre intriguant j’entends ces groupes de gestionnaires qui mènent le monde à sa perte, grâce à un système basé sur la guerre, la surveillance, les menaces, les complots et surtout les mensonges accumulés. Des groupes édifiés sur un capitalisme extrême de grands pourvoyeurs de violence, de trafiquants de toutes sortes d’abjectes, de vautours de la finance et de multinationales de l’armement. Lancé à la conquête de la Terre en prétendant appliquer sa Civilisation avec une ambition conquérante, d’une rapacité commerciale, sous un masque frauduleux des intérêts les plus sordides, pour déraciner Islam et musulmans, et s’accaparer des ressources de leurs pays.

Un arrière-fond indispensable :
Pour saisir le comment et le pourquoi de tout ce qui se passe autour de nos jours, il faut remonter à Vatican II (1962-1965) et toute l’atmosphère qui précédait sa convocation. Car l’athéisme du XXe siècle a pesé sur tous les textes et les débats de ce Concile. Ou comme le dit justement l’évêque de Metz : « Pour la première fois l’Eglise célèbre un Concile dans un climat d’athéisme théorique et pratique. Le monde se développe et vit sans le concours de l’Eglise et même en opposition avec elle » !

On a noté au Concile combien la mentalité athée pénétrait jusqu’à l’esprit des croyants y compris celle des religieux et des prêtres. L’Eglise ne régente plus le monde. Bien plus, l’Eglise s’est compromise avec l’Occident des nations capitalistes et la civilisation des oppresseurs. L’immense majorités des prélats demeurent attaché au capitalisme et à la structure hiérarchique de l’Eglise.

D’un autre côté, les croyants se font de plus en plus critiques à l’égard des multiples bricolages imposés aux Textes et des faits, au fil de la tradition, rendus plus aigus encore par les rapides progrès opéré par la science en matière d’histoire du christianisme. L’Eglise se trouva contrainte d’admettre la nature mythique et rapiécée des textes sacrés. Il suffit de lire Benoît XVI : « les auteurs des évangiles ne sont pas les noms sous lesquels ils sont connus » ! Ce qui affecta doublement la vie religieuse : la preuve des manipulations ininterrompues le long des siècles, et les multitudes sans cesse plus denses s’éloignant de la religion, mènent à cette fameuse expression : l’hémorragie silencieuse de l’Eglise. Il suffit de dire : Il y a des vérités contenues dans la tradition qui ne se trouvent point dans les textes, i-e des inventions papales. La doctrine est incompréhensible pour la plupart des hommes, surtout la classe ouvrière. Les changements opérés aux Pays-Bas, en supprimant la Trinité pour maintenir les adeptes, n’ont point aidé la situation…

Le marxisme est vu comme le plus grand péril moral de l’humanité actuelle, pire en lui-même et en ses conséquences que la bombe atomique et qu’il faut pourfendre avec fracas. « L’Eglise doit formuler clairement sa réponse propre et offrir une alternative chrétienne à la conception marxiste » (Mgr Soares, interv. du 22 oct. 1964, D. C., 6.XII 1964, col. 1555). Et pour la première fois dans l’histoire de l’Eglise, l’apostolat des laïcs se trouve traité par le Concile !

Dans leur ensemble, les documents votés à Vatican II sont à « double visage » : Tenir compte des aspirations des masses sans mettre en cause le capitalisme ; condamner les « guérillas » mais demeurent muet sur les crimes des Américains au Nord-Vietnam ; parler du renouveau dans la continuité de l'Eglise catholique, unique, et fomenter l’œcuménisme des églises ; parler d’une ouverture de l’Eglise mais ne viser que l’élimination de l’Islam dont la présence gêne foncièrement: une religion man-made entre papes et Conciles, et une Religion Divinement Révélée dont le Texte n’a point varié…

C’est pourquoi Paul VI dit parlant du communisme : « Appliquer des remèdes salutaires et urgents à une maladie contagieuse et mortelle ne signifie pas changer d’avis à son sujet, mais bien chercher à la combattre, non seulement en théorie mais en pratique ». (Discours à la Semaine italienne d’aggiornamento pastoral, sept. 1963, in D. C. N° 1409, col. 1266-1267). Ce qui fut réalisé avec une pieuse atrocité diabolique.

Les principaux décrets de Vatican II
Ne sont citées que les principales décisions des seize textes confondus : 4 Constitutions, 3 Déclarations et 9 Décrets :
* Réhabilitation des juifs du meurtre déicide, malgré tout ce que contiennent les évangiles comme accusations, surtout les Apôtres, et le fait de l’avoir répété à la messe pendant deux mille ans !
* Reconnait que les évangiles sont écrits beaucoup plus tard que la date imposée, par d’autres personnes sous les noms desquels ils sont connus, et qu’ils contiennent du vieux et du caducs !
* Eliminer le communisme dans les années quatre-vingt, afin que demeure seul le capitalisme comme système adéquat au Vatican, pour diriger le monde. (Ce qui fut terminé en 1991).
* Eliminer l’Islam dans les années quatre-vingt-dix, afin que le troisième millénaire commence avec un monde christianisé. Le christianisme étant la seule voix du Salut !! (La criminelle guerre contre l’Islam est en cours, depuis le Concile, mais avec plus de fracas et d’effronteries, depuis le fameux home made 9/11).
* La formation et la préparation des prêtres, tous les membres de l’Église devant grandir en sainteté. (Malgré toutes sortes d’abus, de déviations, de criminalités qui infectent cette institution).
* Un texte des plus fourbe : Nostra Aetate, sur la relation de l’Eglise avec les autres religions.
* Imposer l’évangélisation du monde
* Imposer le dialogue interreligieux.
* Imposer aux laïcs et aux églises locales la participation à l’évangélisation du monde. (Ce qui crée des tensions entre la majorité musulmane et la minorité chrétienne soutenue par l’Eglise).
* La création de deux Conseils sous la direction directe du pape pour mener à bonnes fins la grande mascarade en cours :
1 – Un Conseil pour le dialogue interreligieux.
2 – Un Conseil pour l’évangélisation des peuples.
Le Concile décida des buts et des moyens, à l’Institution vaticane et ses consorts de les appliquer…

Le vrai point de départ :
Le 10 novembre 1998, le politiquement correct annonce : l'Assemblée générale des Nations unies proclamait la première décennie du vingt-et-unième siècle et du troisième millénaire, les années 2001 à 2010, deviennent une Décennie internationale de la promotion d'une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde…

Le vaticanement correct précise : Comme le troisième millénaire commença sans que l’Islam n’ait pu être déraciné, selon le décret Vatican II, tel le communisme dans la décade des années quatre-vingt, le Conseil Œcuménique des Eglises, en janvier 2001, imposa aux Etats-Unis, devenus seul pouvoir militaire, le devoir de vaincre « l’Axe du Mal », qui est l’Islam et les pays musulmans, et leur formula ce fameux texte intitulé : « La Décennie Vaincre la Violence ».

Le 11 septembre 2001, sept mois après cette diabolique investiture vaticane, les trois tours furent détruites, sous contrôle, et le crime fut imputé aux musulmans. Le cri de guerre lancé, une Guerre Sainte, une Croisade Sainte contre l’Islam et les pays musulmans commença sans la moindre preuve. George W. Bush, président non élu par le vote populaire et médiocrement apprécié avant le 11 septembre, transforma avec succès cette agression en une croisade des forces du bien contre les forces du mal, et définit la politique choisie pour venger les attentats. Et tout se passe à géométrie variable, même la mort…

La vulgarité atteint son paroxysme avec le révérend Jerry Vines qui a déclaré que le Prophète Mohammad était un « pédophile possédé du démon », déclaration qui pourrait passer pour le fait d’un extrémiste isolé si elle ne provenait du célèbre pasteur de la First Baptist Church de Jacksonville (Floride), ancien président de la Southern Baptist Convention. Il fut Surpassé par Franklin Graham qui a décrété haut et fort lui aussi que « l’Islam était la religion du mal, diabolique et mauvaise ». Et Bush de qualifier la guerre en Irak de « guerre juste », inspirée par Dieu !!

L’« Axe du Mal » fut employé pour la première fois le 29 janvier 2002, dans le cadre de l’entrée en guerre en Iraq en 2003. Reagan avait déjà employé « l’Empire du Mal » pour désigner l’Union Soviétique. Grâce à Jean-Paul II et à ses cardinaux Agostino Casarolli et Achille Silvestrini, le Vatican prit une part active à la chute du communisme en formant le parti politique Solidarnosc, en Pologne, pays du pape... Quant à François, de nos jours, il a répété plus d’une dizaine de fois « la troisième guerre a commencé par morceaux », désignant des conflits planétaires entre l’Occident et l’Islam qui se mènent jusqu’à présent par morceaux, en attendant de lui donner un coup de massue, grâce à la prochaine coopération avec les juifo-sionistes.

En se donnant des rôles qui dépassent de loin sa charge cléricale, il s’octroie comme programme : la liquidation des séquelles de la guerre froide ; desserrer l’étreinte coloniale israélo-palestinienne, poussant les Palestiniens à s’auto-génocider, vu l’étau de fer qui leur est imposés ; et surtout : éradiquer la terreur Islamiste en incitant la communauté internationale à tout faire pour abattre l’Islam, sous le prétexte d’un vocable inventé, et pour cause, en 1970 : l’Islamisme !

Une feuille de route sioniste
Dans sa course de concessions dégradantes envers les juifs, le pape reçut jeudi, 31 août 2017, une délégation de rabbins, membres de la conférence des rabbins d’Europe, du conseil rabbinique d’Amérique et du grand Rabbinat d’Israël, pour lui remettre un document de neuf pages, intitulé « Entre Jérusalem et Rome ». Un document qui s’adresse aux catholiques « en les considérant comme des partenaires, des alliés, des amis et des frères dans la recherche commune d’un monde meilleur ». Ce document offre un regard juif, plutôt rare, sur l’état du dialogue judéo-chrétien mais s’empresse de préciser : « Les divergences doctrinales sont primordiales et ne peuvent être ni discutées, ni négociées », insistent ses auteurs… Comprenne qui voudra !

Cependant, à la fin de leur texte, les rabbins s’inquiétant du « danger réel qui menace de nombreux chrétiens au Moyen-Orient », offrent amicalement leur aide en invitant aussi l’Église à se joindre à eux pour « intensifier notre combat contre les nouveaux barbares de notre génération, à savoir les rejetons radicaux de l’islam, qui mettent en danger notre société mondialisée » !

Comble du comique, de l’imposture et de la Tartufferie : des juifs, qui ne reconnaissent point Jésus, qui le traite de bâtard, fils du soldat romain Panthera, sans jamais se rétracter, leurs divergences avec le christianisme ne pouvant être ni discutées, ni négociées, proposent bénévolement de libérer les chrétiens du Moyen-Orient des mains des nouveaux barbares, à savoir « les rejetons radicaux de l’Islam » !! Juifo-sionistes et chrétiens, main dans la main, pour extirper Islam et musulmans !

C’est la troisième guerre mondiale qu’ils préparent, contre l’Islam et les musulmans, une guerre voulue entière et non plus « par morceaux », une guerre qui se veut définitive …

Peut-on être plus Malhonnête ou plus criminel ?!
Zeinab Abdelaziz
9 Septembre 2017
Lien du texte rabbinique :
https://www.ajcf.fr/IMG/pdf/Entre_Jerusalem_et_Rome.pdf

 


Samedi 9 Septembre 2017


Commentaires

1.Posté par sofia le 12/09/2017 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Visualisez cette vidéo et vous allez comprendre !


https://www.youtube.com/watch?v=qcfoyBfzC3Y

2.Posté par YYY le 12/09/2017 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Madame Abdelaziz pour avoir la force de dire très haut la vérité, de nous faire partager votre savoir.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires