Analyse et décryptage

LES DEMOCRATES VEULENT EMPECHER UNE FRAPPE NUCLEAIRE 'ERRONEE'


Dans la même rubrique:
< >

Surfant sur le site d’information Russe Novosti je tombe sur l’article suivant :"La Chambre des représentants du Congrès américain a chargé le Pentagone de se pencher sur la modification de la procédure de lancement des missiles balistiques à ogive nucléaire".
Ria-Novosti .
La situation est si grave que les démocrate veulent controller l'usage du feu nucléaire.


fonzibrain@yahoo.fr
Dimanche 8 Juin 2008

En premier lieu,voila la dépèche de RIA Novosti :

WASHINGTON, 23 mai - RIA Novosti. La Chambre des représentants du Congrès américain a chargé le Pentagone de se pencher sur la modification de la procédure de lancement des missiles balistiques à ogive nucléaire, désormais désuète, dans les pays en possédant, rapporte le correspondant de RIA Novosti.
"Les Etats-Unis et la Russie détiennent comme auparavant des milliers de missiles nucléaires prêts à être lancés à tout moment. Bien que le risque de guerre nucléaire avec la Russie semble désormais écarté, le danger d’un lancement par erreur subsiste", a déclaré avant le vote le coprésident du groupe de travail pour la sécurité nationale de la Chambre, le démocrate Adam Schiff.
"Le département de la Défense américain doit étudier et évaluer à différents niveaux les variantes permettant d’introduire dans la procédure de lancement aux Etats-Unis, en Russie, en Chine et dans tous les pays dotés d’armements stratégiques, un système de retardement transparent et vérifiable par les autres pays en cas de tir", lit-on dans le projet de résolution adopté à l’unanimité par le Congrès.
Le chef du Pentagone Robert Gates disposera de six mois pour calculer dans quelles mesures les variantes proposées permettent d’élever le temps entre l’ordre et le tir proprement dit et d’évaluer "le risque stratégique encouru par la sécurité nationale américaine".
Le département de la Défense devra également formuler des propositions en matière d’inspection dans les pays détenteurs d’armements de ce type.
Rappelant que depuis la fin de la Guerre froide, "les procédures de lancement des armements nucléaires restaient quasiment inchangées", M. Schiff a prôné, dans le sillage d’anciens secrétaires d’Etat comme Henry Kissinger, "l’augmentation du temps consacré à la mise en garde et à la prise de décision lors du lancement des missiles balistiques à ogive nucléaire".
"Cela réduira le risque de frappes incontrôlées ou erronées", a déclaré le congressiste, citant ses prédécesseurs.


L’auteur de l’article n’est pas nommé ,par contre le congressman Adam.B. Schiff , est un démocrate actif,il est par exemple à l’origine l’auteur principal de la résolution U.S sur le Génocide arménien .
Il est également connu pour son engagement à la sécurisation de la filière nucléaire.
C’est également le sujet de cette dépêche,mais en creusant un peu et au regard de la situation international,nous sommes en droit de nous demander ce que cela signifie :"Bien que le risque de guerre nucléaire avec la Russie semble désormais écarté, le danger d’un lancement par erreur subsiste",qu’est ce que Adam Schiff veut dire par "lancement par erreur",si on ajoute qu’il prône :"l’augmentation du temps consacré à la mise en garde et à la prise de décision lors du lancement des missiles balistiques à ogive nucléaire",avec comme conséquence :"Cela réduira le risque de frappes incontrôlées ou erronées."
Compte tenu des multiples rumeurs d’un possible bombardement atomique sur l’Iran, on comprend mieux cette volonté de vouloir plus contrôler ceux qui utiliseraient ces armes.

En effet ne nous voilons pas la face,ces déclarations sont à la destination de l’équipe néo-conservatrice en place autour de George Bush, il s’agit de la continuité du bras de fer entre la présidence et le congrès à majorité démocrate.

Maintenant,je pense que le moment choisi pour cette déclaration ne doit rien au hasard,et je ne peux m’empêcher de penser que le bombardement U.S sur l’Iran soit réellement une option envisageable.Sinon pourquoi cette soudaine volonté de contrôler d’une manière plus efficace le feu nucléaire,la phrase : "Cela réduira le risque de frappes incontrôlées ou erronées", laisse penser que cela soit possible aujourd ’hui,le mot "incontrôlées" est très significatif,selon moi de la fuite en avant des dirigeants U.S,le mot "erronées",lui des inaptitudes à comprendre les tenants et les aboutissants d’un tel bombardement,ou, peut aussi signifier,et cela est plus grave ,un dysfonctionnement dans la chaîne de commandement et l’utilisation d’arme atomique sur un ordre d’officier(donné par des politiques,tout aussi) renégat .
Il est évident que Mr Schiff ne dit pas cela pour rien .La tension en cette fin de mandat est évidente,et le fait de vouloir mieux controller le feu nucléaire à 8 mois des élection démontre selon moi la réelle possibilité d’un tel acte.

Concrètement cela va se passer comme ca :

"Le chef du Pentagone Robert Gates disposera de six mois pour calculer dans quelles mesures les variantes proposées permettent d’élever le temps entre l’ordre et le tir proprement dit et d’évaluer "le risque stratégique encouru par la sécurité nationale américaine". Donc, et à condition qu’il y ai une véritable sécurisation des conditions d’utilisations,Bush et son influent collistier ont encore six mois pour user du feu nucléaire sans nouveau modérateurs,en revanche et connaissant la futur politique de Mac Cain,cette résolution est très judicieuse .

Le député a l’intelligence de vouloir coordonner cette résolution au niveau mondiale :"les variantes permettant d’introduire dans la procédure de lancement aux Etats-Unis, en Russie, en Chine et dans tous les pays dotés d’armements stratégiques, un système de retardement transparent et vérifiable par les autres pays en cas de tir", pourrait permettre d’instaurer au système International une sécurité de plus dans l’utilisation sur un "coup de tête" ou sur injonction de certain après une situation extrème(gigantesque attentat) et d’user trop émotionellement de ces armes de destruction massive .
Même si sur l’instant cette nouvelle m’effraya,m’éclairant sur les possibilités réelles d’un bombardement sur l’Iran,il est indéniable qu’ajouter une struture de plus dans la sécurisation nucléaire est une idée qui est à contre courant de l’escalade actuelle,et qui mérite donc tout notre soutien.



Dimanche 8 Juin 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires