ALTER INFO

LES AUTEURS DU KIDNAPPING DES CORPS EN ISRAEL

(The Body Snatchers d'Israël)


Dans la même rubrique:
< >


Vendredi 28 Août 2009

LES  AUTEURS DU KIDNAPPING DES CORPS EN ISRAEL
Indépendamment de l'article publié récemment par le journaliste suedois Donald Boström sur le meurtre des Palestiniens par les Israéliens, pour la récolte d'organes à des fins de trafics , et indépendamment des cris d¹orfraies hystériques et des dénégations israeliennes, je tiens à présenter à mes lecteurs ce que j'ai vu, entendu et observé au cours de mes 22 ans de de travail de journaliste sous occupation militaires israelienne en Cisjordanie et à Gaza.
 
Mon expérience personnelle confirme ce qu¹écrit  M. Boström: bien que je ne sache rien du cas qu'il décrit, celui-ci est typique de ce que les Israéliens font tout le temps en Palestine, typique de ce qu¹est la "norme"
depuis le début des années soixante-dix.
 
C¹est dès le début des années 1970 que les occupants  militaires israéliens ont  commencé à capturer et à garder les corps de Palestiniens qu¹ils avaient assassinés.
 
 Dès le début des années soixante-dix, des milliers de Palestiniens ont été enterrés dans de multiples tombes gardées secrètes par les militaires israeliens.. Dès le début des années 70 des milliers de Palestiniens victimes de l¹occupation ont été « autopsiés » et nombre de leurs corps gardés dans des tombes militaires numérotées. La plupart des membres de la résistance assassinés ont été emmenés pour « autopsie » et d¹autres qui n¹étaient que blessés ont été enlevés de l,hopital par des Israeliens. Cette pratique est devenue moins répandue seulement quand l¹Autorité Palestinienne a commencé à gouverner , c¹est à dire que dans les zones controlées par l¹Autorité Palestinienne les personnes tuées n'ont plus  jamais été "autopsiées", mais que c¹était encore le cas pour les personnes tuées ou blessées dans les zones contrôlées par les Israéliens
 
Le commandement militaire israélien, le Commandement Central et le soi-disant Ministère de la «défense»,  ne peut pas cacher ces faits parfaitement bien connus: l'armée israélienne assassine tout le temps des personnes, et la plupart sinon la totalité des assassinés sont emmenés pour "autopsie", nombre d'entre eux sont enterrés dans des cimetières militaires israéliens dans des tombes secrètes numérotées.
 
Ces faits ne peuvent pas être cachés par les déclarations fantaisistes que publie le Ministère des Affaires Etrangères Israëlien, ni par le criminel de guerre terroriste cinglé Ehud Barak pas plus que par l¹extrémistes corrompu Benjamin Netanyahu.
 
 
Dans de nombreux cas, ce que l'on appelle "l'administration civile"militaire, les commandants militaires ou les fonctionnaires, renvoyaient à leurs familles les corps de Palestiniens qu¹ils avaient assassinés après la minuit, et après quelques jours de « détention "des corps. Les officiers de l'armée n¹appelaient la famille de la victime qu¹après la minuit (généralement entre 1heure et -3 heures du matin), et exigeaient que quelques parents seulement, "pas plus de 10", attendent dans la rue pour l¹enterrement des corps.
 
La première condition posée par l¹administration "civile" militaire était que l'enterrement se fasse immédiatement après réception du corps, dans l'obscurité de la nuit, pour des "raisons de sécurité" ;  la deuxième condition des Israéliens était  que les femmes ne participent pas à ces funérailles secrètes, également pour des "raisons de sécurité" (en fait, ils voulaient éviter que les cris de deuil des mères, soeurs, filles de la victime ne soient entendus, et donc n¹alerte le voisinage sur ce crime).
 
A l¹occasion de chaque rapatriement du corps de l'une de leurs victimes assassinées, des fonctionnaires de l'administration "Civile" militaire suivaient le cortège funèraire, dans leurs voitures blindées grises et attendaient la fin de l'enterrement. Nombre d'autres véhicules militaires, remplis de soldats, encadraient les funérailles, et ceux-ci observaient l'enterrement de leurs victimes, s¹apprètant à tout moment à tirer sur le petit nombre de participants à l'enterrement. Bien sûr, les fonctionnaires expliquaient avec insistance à la famille que c¹était une grande faveur qu¹il lui faisaient de rendre le corps de leur bien-aimé et de  lui permettre de l¹enterrer.
 
 
DES CORPS VIDES BOURRÉS DE COTON
 
 
 Pour quelle raison faut-il donc enterrer quelqu'un au milieu de la nuit, et encadrer le cortège funéraire d¹une compagnie de soldats israeliens et de fonctionnaires de l¹administration « civile » des FDI de l'armée israélienne ?  Si l'enterrement est normal, et si les organes des victimes n'ont pas été volés, alors pourquoi faut-il donc qu¹elles soient enterrée dans l'obscurité de la nuit? Toutes les familles des victimes savaient que ce ne sont que des corps vides bourrés de coton qu¹elles ne recevaient et qu¹elles devaient les enterrer en pleine nuit.
 
« Concernant Ehud Barak, un fait : Près de la fin de la première Intifada, après le début des soit-disant accords de Paix d¹Oslo, le beau ­frère d¹un de mes oncles paternels a été assassiné par les Israeliens au check-point de Qalandia et le corps a été renvoyé à la famille, quelques jours après l¹accident, bourré de coton. Ce parent de mon oncle, Monzer Naji Rashid Abdullah, était un petit entrepreneur de transports ; il n¹était engagé dans aucune activité politique de quelque sorte que ce soit. Il a été assassiné le 14 Avril 1991, deux jours avant l¹Eid Al­Adha, une féte comparable à Noel. Résultat de cet assassinat toujours impuni à ce jour  : sa femme et ses enfants réduits à dépendre de la charité publique ».
 
 Ce criminel de guerre cinglé Ehud Barak et son état corrompu feraient mieux d¹arreter de nier ce que l¹écrivain suedois Donald Bostrom a publié dans Aftonbladet. J¹ai personnellement été témoin de soldats israeliens embarquant dans leurs véhicules militaires des corps de Palestiens morts sortis des services d¹urgences des hopitaux, dans d¹autres cas j¹ai vu des soldats suivre des Palestiniens au cimetière et voler le corps à leur famille avant qu¹il ne soit enterré. Cette pratique était tellement étendue que nombre de gens ont commencé à emmener les corps à la maison pour les enterrer dans le jardin, sous la maison ou sous un arbre plutot que faire appel à une ambulance qui les conduirait à l¹hopital.
 
 Les Israéliens ont toujours assassiné  ou gravement blessé certaines personnes lors de manifestations, et les soldats israéliens étaient au premier rang pour emporter les corps, assiéger les hopitaux où les corps avaient été amenés par les ambulances palestiniennes- finalement les gens présents aux manifestations ont commencé à emmener les assassinés et les blessés directement dans leur famille. Tout le monde sait en Palestine que les soldats israeliens assiègent les hopitaux pour emporter les corps. La chose la plus dégoutante dont j¹ai été témoins ce fut de voir les soldats criminels de Barak et de Netanyaou suivre les processions funéraires de Palestiniens jusqu¹au cimetière pou kidnapper les corps.
 
 La question du vol des organes de palestiniens est connue de tout le monde en Palestine.
C¹est à plusieurs reprises que j¹ai signalé ce crime par le passé.
 
J'ai signalé à plusieurs reprises ce crime.  Dans de nombreux cas, mes rapports ont été rejetés par la censure militaire criminelle de l'occupation, et ces reportages sont stockées jusqu'à maintenant dans le bureau de la censure militaire "Bet Agron" situé dans la partie occupée de Jérusalem.
 
Je sais que l¹Etat criminel d'Israël" récoltait les organes de Palestiniens, kidnappés par l'armée israélienne dans les chambres des services d¹urgences des hopitaux palestiniens à Hébron, Naplouse, Ramallah, Jénine, et partout en Csjordanie et à Gaza, et transféré dans l¹hopital israelien (plutot la
boucherie) de Abu Kabir à Tel Aviv. Les familles  Les familles des victimes connaissent  les fonctionnaires israéliens de la soi-disant "administration civile" qui couvrent ce crime. Chacun connaît le Capitaine Eyal, lr Colonel Fuad Hahul, le Colonel Amnon Cohen ( maintenant directeur du Département de l¹Infrastructure de l¹Administration Civile des Territoires Occupés) Rafi Geoli, Alex et d¹autres fonctionnaires dont je ne connais pas le nom mais qui étaient toujours présents.
 
Tout le monde connaît les hauts commandants qui les dirigent : le général de brigade Gadi.Zohar (res)(ancien chef de l¹administration civile et officier de renseignements de l¹Armée israelienne pendant 30 ans) , David Shafi (ancien chef de l'administration civile), le major général Gadi Shamni (ancien de la brigade IDF d'Hébron et  chef actuel du commandement central), le colonel Baruch Goldstein (anciennement membre de administration « civile » de l'armée israélienne à Hébron, et actuellement de la municipalité de Jérusalem), le Lt.Col. Baruch Nagar (ancien chef de l'administration civile et chef actuel de l'administration de l'eau pour la Cisjordanie et Gaza), le colonel Yigal Sharon, (ancien de la  brigade d'Hébron et pour l¹heure du Coffee Salesman), le général de brigade (rés.) Dov Sedaka, (ancien chef de l'administration civile et actuellement chef de la  Présidence sioniste du comité de pilotage), le Major .General Matan Vilnai, le général de brigade Noam Tivon , le Colonel Yehuda Fuchs,le lieutenant-colonel Udi ben Muha, commandant militaire d'Hébron, et autres Et tout le monde savait que ces personnes ont été impliquées dans le prélèvement des organes de leurs victimes.
 
Le Capitaine Eyal, le Colonel Fuad Halhal , le Colonel Amnon Cohen , Rafi Geoli et nombre de ceux mentionnés ci-dessus parmis beaucoup d'autres étaient ceux qui appelaient au milieu de la nuit les familles des Palestiniens assassinés, afin de les renseigner sur les corps de leurs bien-aimés. Ces criminels racontaient aux familles palestiniennes qu¹ils "avaient  travaillé dur pour arriver à ce que  l'armée du siège libère le corps de leurs proches " - ce qui impliquait  que c'était une faveur, mais que les commandants militaires Shamni, Goldstein, Nagar, exigeaient que les corps soient enterrés dans l'obscurité et que «pas plus de dix personnes » ne soient autorisées à assister à l'enterrement.
 
Souvent, les parents des personnes assassinées, recevant un corps vide bourré de coton, se mettaient à hurler et à crier. Ces fonctionnaires criminels et leurs soldats les forçaient alors de se taire.
 
Toute cette activité criminelle est non seulement une violation flagrante des droits de l'homme, un crime horrible contre l'humanite, mais un manque de respect du caractère sacré de la vie qui ne peut s'expliquer que par les déficiences mentales de leurs auteurs.
 
 
 Si Israël n'a pas volé les ORGANES des Palestiniens assassinés, et si Israël ne désirait pas couvrir ses crimes inhumains, et si Israël respectait les conventions de Genève et les autres lois humanitaires, du temps de paix et du temps de guerre, Israël ne s¹adonnerait pas à l'enlèvement au transfert vers  Abu Kabir l¹«hôpital» de  Tel-Aviv, de centaines, voire de milliers corps de Palestiniens assassinés lors de manifestations de PAIX dans les villes de Cisjordanie.
 
 
S¹il n¹est point vrai que les Israéliens récoltent les organes des Palestiniens assassinés, alors pourquoi transférer les corps de leurs victimes et les charcuter à Abou Kabir? Les raisons de la mort étaient connues . Les victimes avaient toutes reçu des balles dans la tête ou la poitrine venant des tireurs d'élite israéliens.
 
Par delà tous les gémissements et toutes les criailleries israeliennes succédant à l'article du journal suédois, reste le fait que des centaines, voire des milliers de corps que les gens savaient en vie ont été transférés au centre d¹autopsie d'Abu Kabir et rendus à leurs familles bourrés de coton. Des centaines de victimes ont été ensevelies dans l'obscurité par leurs familles, et des centaines ou des milliers d'autres corps  sont gardés par Israël dans ses tombes numérotées.
 
Au cours de la première Intifada, et durant le soit-disant temps de paix, j'ai personnellement vu comment l'armée israélienne enlevait les corps de palestiniens et les blessés graves de la salle d'urgence de l'hôpital Princess Alia d'Hébron.
Quelques années plus tard, j'ai vu aussi comment l'armée israélienne a enlevé des corps de Palestiniens morts du nouvel Hopital Al-Ahli : Toute la zone fut déclarée zone militaire, l'hôpital fut entouré et envahi par les troupes, personne n'était autorisé à se déplacer à l'intérieur de la bâtiment. Tous les corps de Palestiniens morts mais aussi celui de personnes que l¹on savait vivantes et qui furent tuées juste avant, furent emmenés à Abu Kabir pour « autopsie » .
 
Considérant ces faits, tout ce que je sais et  tant qu¹Israël n¹a pas clarifié l¹identité des personnes membres de la mafia de la récolte d'organes, la seule conclusion est que:
 
*Tous les officiers israéliens et le personnel civil de la soi-disant l'administration civile en service en Cisjordanie, depuis le début des années soixante-dix, ont participé ou du moins couvert  la récolte d'organes prélevés sur les Palestiniens, ou étaient à  tout le moins complices, sans doute de prenant part probablement au raquet pour de l'argent.
 
 
*Tous les médecins israéliens et le  personnel travaillant  à Abu Kabir depuis le début des années soixante-dix ont étéengagés impliqués dans la récolte et la vente d'organes de Palestiniens.
 
*Tous les tireurs d'élite des Forces de Défense Israéliennes et autres soldats qui ont abattu des palestiniens (et des étrangers) lors de manifestations pacifistes sont et ont été complices de la mafia qui récolte et vend les organes de Palestiniens tués, et pour le moins certains des engagés dans ces crimes furent rétribués.
 
*Le centre de commandement des Forces de Défense Israeliennes  et le plus grand nombre , sinon tous les officiers de la chaîne de commandement jusqu'à la base, savent parfaitement ce qui se passe, et sont de connivence en ce qui concerne  le prélèvement d¹organes des Palestiniens qu'ils tuent, ils établissent le planning et la logistique de la  pour la réalisation des crimes, et forcent les familles des victimes à se taire. Tout l¹Etat Israelien et toute la Nation Israelienne qui acceptent la poursuite de l¹occupation militaire sont impliqués dans ces crimes contre l¹humanité.
 
*La plus grande partie, sinon l¹establishment médical israélien dans son entier, sait ce qui se passe, et garde le silence, soit parce qu'ils reçoit de l'argent, soit qu¹il reçoit une autre forme de récompense pour sa complicité dans ces crimes. Ceci est confirmé par les griefs répétés des médecins des autres pays à l¹encontre d¹Israel qui est l¹un des rares pays dont la justice n¹interdit pas le commerce des organes ou des parts de corps.
 
*Le ministère de la santé israélien est pleinement informé de ce qui se passe. Ceci est corroboré par les rapports, sur les trafiquants d'organes arretés au Brésil et en Afrique du Sud en 2003, établissant l¹ampleur des « business contacts » fournis par les « gens du gouvernemnt Israelien » et par le financement des transplantations d¹organes par le gouvernement israelien.
 
 Je pense que le gouvernement israélien et  tous ceux soupçonnés d'être complices se doivent de répondre à quelques questions difficiles, avant de se plaindre d'un rapport bien écrit paru dans un journal suédois et qui parle d'un seul cas parmi des milliers:
 
-Où sont les corps des deux frères Imad et Adel Awad Allah d'Al-Bireh, du district de Ramallah, assassinés le 10 Septembre 1998 dans  la ferme de Akram Maswadeh près -d'Hébron?
- Où sont les corps de Hani Ahmad Kharboush et Adel Mohammad Hadaideh assassinés le 6 Juin 2003 dans "Ateel", une ville au nord de Tulkarem en Cisjordanie?
- Où est le corps de Borhan Sarhan, qui a été assassiné le 4 Octobre 2003 dans le camp de réfugiés de Tulkarem?
-Où est le corps de Hassan Issa Abbas assassiné le 9 Octobre 1994, à Jérusalem?
-Où est le corps de Hisham Hamad assassiné dans la bande de Gaza, le 11 Novembre 1993?
- Où est le corps de Salah Jad Allah Salem assassiné le 14 Octobre 1994?
- Où sont les corps des deux ressortissants japonais qui ont été assassinés en 1972?
-Israël est-il à meme de prouver que les organes de ces gens, et ceux des centaines, voire des milliers de Palestiniens enterrés dans des tombes numérotées de l'armée israélienne, n'ont pas été volés?
-Pourquoi Israël enterre-il les victimes de son occupation en secret, dans des tombes numérotées, s¹il n¹y a pas eu vol de  leurs organes ?
 
Je  connais à l¹avance la réponse de ces sophistes criminels d'Israël: ils vous diront que tous ces gens enterrés dans leurs tombes numérotées étaient des «terroristes » ou des «  inconnu».
 
 Mais moi j¹affirme  que ce sont des MENSONGES et la propagande habituelle utilisée Israel pour couvrir ses crimes. Nombre de personnes enterrées dans ces tombes n¹étaient pas des «terroristes», mais engagés dans une résistance légitime, et nombre d¹entre­elles des  manifestants pour la paix, et aucune d'elles n'était inconnue. La seule chose qui fut inconnue ou tue, jusqu'à ce jour, c¹est que les Israéliens sont des meurtriers, des voleurs d'organes, un Etat criminel d¹occupation, commettant toutes sortes de crimes contre l'humanité pour le plaisir et profit.
 
Le Docteur Yehuda Hiss a massacrés Trois Adolescents de Gaza
 
Une autre question sur laquelle les Israéliens doivent quelques explications, c'est de l'histoire des trois adolescents de la bande de Gaza.
Dans la soirée du Dimanche 30 Décembre 2001, l'occupation militaire israélienne a tiré plusieurs salves d'artillerie en direction de ces trois adolescents  au nord de Beit Lahiya dans la bande de Gaza.
Ils s¹appelaient Mohammed Ahmed Banat, 15 ans, Mohammed Abd El-Rahman Al-Madhoun, 16 ans, et Mohamed Ahmed Lebed, 17 ans.
 
Après les avoir assassinés d¹une salve de munitions à fléchettes, un véhicule militaire les a rejoints et leurs corps furent emmenés à Abu Kabir à Tel Aviv pour « autopsie », et ce sans le consentement de leurs familles, sans la délivrance d¹un quelconque mandat conforme à la loi pour procéder à l¹autopsie. Le patron du département de pathologie d¹Abu Kabir ( du soit-disant Institut Medico-Legal) le docteur Yehuda Hiss, affirma qu¹il avait reçu ces enfants sans connaître leurs noms, et qu¹on les avait tous trouvés tués par des clous que l¹on trouve parmi les munitions des tanks( les fléchettes).  
 
 Hiss enfreignait la loi israélienne quand il a accepté les corps des enfants sans savoir qui ils étaient et à l'insu de leurs familles, mais ce n'etait pas son souci. Les trois corps furent donnés à l'Autorité palestinienne plusieurs jours après leur meurtre., bourrés coton,
 
 Le directeur du Centre de Jérusalem pour la Démocratie et les Droits de l'Homme, Salim Khalleh, a déclaré que leur organisation a été en mesure de documenter les cas de 270 corps de palestinien "retenus" dans les mains de l'occupation israélienne, et enterrés dans des tombes numérotées des cimetières militaires secrets  ou dans des compartiments numérotés de d¹installations frigorifiques. Parmi ces cas, il en est  24 qui sont des citoyens palestiniens de la ville de Tulkarem. Le 8 avril 2009, les familles de ces personnes dont les corps sont encore au pouvoir de Israéliens ont manifestaté à Tulkarem. Les manifestants ont porté une pétition au directeur de la Croix-Rouge, par laquelle ils demandaient que les organisations internationales fassent pression sur Israël afin qu¹ils libérent les corps de leurs fils.
 
 
Ce qui suit ce sont quelques-uns des noms de Palestiniens, publiés par le Centre pour la Démocratie et les Droits de l'Homme de Jérusalem et dont le corps est toujours entre les mains d'Israël, en plus de centaines d¹autres.
La question est , où sont ces corps ? Sont-ils dans des chambres froides, ou ont-ils été enterrés dans des tombes numérotées après que leurs organes aient été enlevés? Pourquoi ne les rend­on pas à leurs familles à leurs famillesà moins que ce ne soit pour couvrir les crimes israéliens?
 
- Abdel-Fattah Mohamed Badir. - assassiné près de Jéricho, le 15-7-1975.
-Murad Mohammed Abu Assal ­assassiné le 30-01-2002 -Sarhan Burhan Sarhan ­ assassinés au cours de l'invasion du camp de réfugiés de Tulkarem le 4.10.2003.
-Saif Allah Bashir Badran - assassiné près de la colonie illégale Mawr le 1/1/2003.
-Adel Mohamed Hadaydeh - assassiné dans "Atteel", une ville au nord de Tulkarem sur 16-6 -2003.
-Tarek Samir Sfaqeh - assassiné dans la colonie illégale Hermesh 30-10-2002.
-Faiz Mohammed Awad - assassiné au Liban le 17-8-1967.
-Ramzi Ardah Fakhri - assassiné le 3-4 - 2004 dans la colonie illégale Avnei Hefetz.
-Khalid Ahmed Abul-Ezz - assassiné le 30-10-2002 à Zeita Mur près de l'apartheid.
-Khaled Subhi Sandjak - assassiné dans la colonie illégale de Sha'ar Ephraim.
-Muaiad Mahmoud Salah Al-Din - s'est fait exploser sur le 8.11.2001.
-Abed El-Basset Mohamed Odeh - s'est fait exploser sur le 27-3-2002.
-Ahmed Sami Gawi - assassiné à Netanya le 12.7.2005.
-Mohammad Jamel Faraj.
- Ahmed Ibrahim Abed Allah - assassiné à Jérusalem Juin 1967.
-Iyad Naeem Radad - assassiné le 15-7-1979 à Al-Zawieh près de Salfit.
-Rami Mohammed Idris - assassiné à Netanya le 31-3-2002.
-Mahmoud Ahmed Marmash - s'est fait exploser sur le 18-5-2001.
-Mufed Mohammad Asrawi - assassiné à Baqa Al-Garbiah le 21-2-2002.
-Muhammad Ali Abu Zeneh - tué dans la vallée du Jourdain sur 12.5.1969.
-Lutfi Amin Abou Saada - s'est fait exploser à Netanya le 25-12-2006.
-Omani Ahmad Kryosh - assassiné dans "Atteel" ville près de Tulkarem le 5.6.2003.
-Mashhour Aruri - assassiné le 18 Mai 1976 en collaboration avec trois autres personnes du Liban.
-Les corps de 88 palestiniens de la bande de Gaza, qui sont connus pour être de la main d'Israël (pas de noms donnés).
-Abed Allah et ses amis Kallab Mohamed Abed El-Qader Abu Al-Zulof et Mohamed Hanafi ­ tous du camp de réfugiés de Rafah, a disparu le 7 Mars 1988.
-Fadi Ahmed Al-Amoudi âge de 22 ans à partir de Beit Hanoun - assassiné le
17 avril 2004 au poste de contrôle militaire d'Erez
 
Abed Al-Naser Ferwana, directeur du Département des Statistiques au Ministère des Prisonniers dans l'Autorité Nationale palestinienne, ancien prisonnier et chercheur dans le domaine des prisonniers Palestiniens d'Israël ainsi qu¹ intervenant compétentdans les affaires des prisonniers, a déclaré que le nombre de prisonniers palestiniens assassinés après leur arrestation et leur détention dans les prisons israéliennes a fortement augmenté au cours de l¹Intifada Al-Aqsa . Ils représentent le double du nombre de gens que les Israéliens ont assassinés en un quart de siècle, après qu¹ils aient occupé la Cisjordanie et de Gaza. Les corps de ces prisonniers assassinés, sont aussi également conservés dans les cimetières secrets israéliens et dans quelques rares cas ils sont restitués deux semaines après leur assassinat par les Israéliens. Nouvelle preuve, selon Ferawneh, que les Israéliens récoltent leurs organes.
 
 
 Le fou criminel Ehud Barak, les gens du Centre de Commandement Israélien, le ministre des Affaires étrangères et autres impliqués dans ces crimes inhumains devraient cesser de  menacer le  journaliste suédois Donald Boström avec leurs jérémiades criminelles, vu qu¹ils sont les premières personnes sur lesquelles on devrait enqueter, non seulement à cause de ces monstruosités mais aussi pour crimes de guerre , crime contre l¹humanité, et génocide. Le temps de faire taire les journalistes et de réduire la liberté d¹expression est terminé.
 
Pour l'opinion publique mondiale la criminalité d'Israël fait horreur et non moins la répétitive et stupide criaillerie « antisémite » chaque fois que l'un de ses crimes est découvert. L¹invocation permanente et inadéquate de l¹holocauste fait bailler au point que personne n¹y prete attention et qu¹elle ne contribue plus à couvrir leurs crimes. Les sophistes criminels d'Israël feraient mieux d¹élucider les lieux sont enterrés tous ces corps cités, et où leurs organes.
 
Si les Israéliens vont de l'avant et provoquent des ennuis judiciaires à Donald Boström je me porterai volontaire pour témoigner en sa faveur à propos de ces crimes dégoûtants des Israéliens, et j¹en appelle à tous les Palestiniens qui ont un tel cas dans leur famille, de s¹offrir à témoigner en faveur de M. Boström si cela s'avérait nécessaire.

23 Aout  2009 by kawther.salam
http://www.kawther.info/wpr/2009/08/23/the-body-snatchers-of-israel
 
************************************************************************
****A propos de Yehuda Hiss , cette info :
 
"D'autre part, en 2002, le directeur de l'Institut Medico Legal d'Abu Kabir, le Dr Yehuda Hiss, a été arrêté pour " une longue liste d'accusations allant de conduite inappropriée comme médecin à des actes criminels tels que la vente illégale et les trafics d'organes et de parties de corps, le prélèvement des organes de personnes décédées sans consentement, et la pratique de la desinformation sur les organes des corps restitués."
 
 En 2007, deux hommes de Haïfa ont été condamnés à la prison pour "trafic d'humains dans le but de prélever leurs organes". Ils ont avoué avoir forcé des malades mentaux et retardés arabes de Galilée et du Centre d'Israël a avoir leurs reins prélevés, et plus tard ont refusé de payer les donneurs comme promis.
 
*****Abu Kabir Operating Organ Warehouse
 
http://www.allbusiness.com/middle-east/israel/102662-1.html
 
******More Horror - The Result Of Abu Kabir.
Publication: Israel Faxx
Date: Wednesday, July 30 2003
http://www.allbusiness.com/middle-east/israel/608837-1.html



Jeudi 27 Août 2009


Commentaires

1.Posté par nejia le 28/08/2009 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle horreur! Ce sont des monstres (le gouvernement, les médecins et les soldats d'israHell) sans foi ni loi, j'ai vraiment envie de vomir. Comment tant d'horreur et d'injustice peuvent exister? N'ont-ils même pas une once de conscience humaine, à défaut d'une croyance en Dieu et en un Jour du Jugement?

2.Posté par Habakuk le 28/08/2009 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A défaut, nejia, ils ont une approche théologique. Comme toujours en matière de commentaires talmudiques, c'est à la fois fort simple de prime abord et complexe au final et j’espère ne pas faire d’erreurs ou alors, qui voudra me corrigera. La simple évidence consiste à dire qu’à l’heure actuelle, la transplantation d'organes est licite selon le judaïsme car la valeur de la vie humaine exige de tout faire pour sauver une vie : "Celui qui sauve une vie sauve un monde " (Michna , Sanhédrin 4:5). C’est le principe du « pikuah nefesh » (sauver une vie, primauté de la vie). Par ailleurs, on ne doit jamais privilégier une vie face à une autre. (Ohalot 7:6) et il faut par conséquent clairement définir le moment de la mort du donneur (j’ai détaillé un peu tout cela, pour délayer et ne pas être trop long ici sur http://www.alterinfo.net/La-guerre-des-Khazars-contre-les-Vikings-aura-t-elle-lieu_a36039.html?com#com_942337, pour qui cela Intéressera). Là où tout se complique, ce sont les sources halakhiques qui introduisent des modulations du "pihuak nefesh" en permettant de transgresser un interdit de la Torah pour sauver un juif mais peut-être (...) pas un goy (Choulhan Arouh’ orah Haim - hilkot shabbath - Siman 329 Alinéa 2. Talmud Yoma 84b). Pour faire court, la très significative exception qui confirme la règle et par là vous l’expliquera mieux qu’un trop long discours: Le cas d’un docteur juif confronté au dilemme d’apporter ses soins à un goy un jour de shabbat dont le refus apporterait des ennuis ou représailles à l’ensemble de la communauté. Ce n’est là qu’un exemple qui doit être élargi à d’autres situations, à d’autres interdits qu’il faudrait enfreindre, toutes ces questions jamais définitivement réglée faisant encore débat à ce jour. L’imperturbable logique de nos pragmatiques rabbins fut comme à l’accoutumée très utilitariste et constatant que la non-assistance à personne en danger, rendue publique, aurait des conséquences désastreuses, par mesure temporaire (horaat chaa) et en raison de la menace (michoum éva ), afin de sauver la vie des juifs, ils consentirent, finalement, que l’interdit pût être transgressé. C’est ainsi que, par extension, il n’est pas rare, lorsqu’un tremblement de terre a lieu dans notre vaste monde, ou tout autre drame avec grand nombre de victimes, de voir des soldats de Tsahal œuvrer sur les lieux d’intervention comme de gentilles dames patronnesses même lors du shabbat, sans qu’aucun rabbin ne s’avise jamais de piper. Le talmud inventa la communication moderne. C’est comme ça… Machiavel aussi... Enfin, parfois, il y a des ratés… mais le talmud rebondit toujours sur lui-même et c’est là que réside son secret. Rapportez tout cela à l'actualité des trafics d'organes qui tend à percer en ce moment et je pense que votre effroi sera complet. Cordialement.


3.Posté par Aigle le 28/08/2009 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Humanité va t elle encore une fois se laisser "envoutée" par la fumée mediatiique sionistonazie europeennne et americaine , et rester sceptique quant à la pleine implication des sionistonazis dans la conception , preparation , et execution des CRIMES NAZIS lors de la seconde guerre mondiale ?????

4.Posté par VIRGILE le 29/08/2009 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent @ Habakuk ce commentaire !

La force des talmudistes réside également dans cette invention assez récente en la prière du Kol Nidre lors du Yom Kipour annuel (jour des Expiation). Elle permet de se dégager de tout serment - et cela va jusqu'à la propre interprétation des incommensurables approches talmudiques ! Le rabbin cogite beaucoup sur ces organes. Car le "corps" est saint mais pas l'âme des goyim, voué à la perdition, l'esclavage ou la boucherie pour les besoins du moment. Reste à savoir si l'organe extrait, d'un corps saint, n'est pas affecté par l'âme damné du goy. Comme bibliquement, l'âme est dans le sang, il est impératif de bien l'égoutter, de bien l'éponger. Et en ultime recours, le rabbin fait la prière pour rendre kascher le produit. Et là, plus rien n'empêche devant YHWH de consommer cet organe. Dernier problème du rabbinat, est-ce que la consommation est équivalente à la greffe ? Là, il y a plusieurs écoles. L'estomac absorbe les nutriment de la viande kascher, donc c'est une osmose. La greffe est également une osmose avec les cellules vivantes environnantes. Donc, spirituellement, il n'y a pas de difficulté à consommer ou à se greffer du goyim sanctifié par tous ces rituels, hautement kabbalistiques et réservés aux seuls zélus.

Ca fait cogiter le Talmud. Adam, dans le sein d'Abraham, géniteur de toutes ces âmes sur terre, s'en gratte la tête. D'ailleurs, selon les rabbins talmudistes (là, je ne blague pas !), le Talmud est le seul Livre (63 en réalité pour le Babylonien) que Dieu lit débout pour s'instruire et méditer, tellement il est important et que - la parole d'un rabbin est au-dessus de la Torah.

Moi, là, je dis RESPECT et CHAPEAU. Je rends grâce à Dieu d'avoir créer des serpents aussi rusés, même Dieu n'y avait pas pensé !

Bien à vous !

5.Posté par Habakuk le 29/08/2009 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut à vous, Virgile ! Autant que je sache, la cérémonie de cachérisation que vous indiquez me semble conforme. Je ne sais cependant si cela suffit car vous connaissez sans doute la triste anecdote de ce père palestinien, désespéré par la mort de son fils de 15 ans tué par Tsahal qui accepta d'offrir les organes du jeune défunt. Pour le coup, c'était un don volontaire et hautement généreux s'il en est. Le père de la fillette qui hérita de son cœur, juif pratiquant, insista sur le fait qu'il n'autoriserait jamais sa fille à fréquenter de près ou de loin des arabes, "de peur de mauvaises influences". Sans doute une histoire de réincarnation d'amalécites, je présume, et que je ne comprendrais jamais... Pour rendre à César, les informations contenues dans mon commentaire sont le fruit de notes prises lors d'échanges sur des sites strictement juifs où participent souvent des élèves de yéshivoth françaises. Elles sont donc fiables et pour être honnête, il faut préciser que leurs opinions sont très divisées sur le sujet car le champ d'interprétation est large et j'y ai parfois lu de très belles exégèses sur le « pikuah nefesh ». Sans doute la bonne, seule et excellente, que nous autres chrétiens ferions volontiers nôtre, ainsi que les musulmans, et qui est en fait le fond même de notre doctrine. Mais elle ne fait pas unanimité dans le judaïsme, loin s'en faut. Je pense que l’ « ambigüité » (j’ai mis des guillemets pour relever la faiblesse du terme) du talmud y est pour quelque chose, ça ne fait pas de doute. J’ai parfois, entre l’idéal et le pire, relevé une ligne médiane, mais qui m’a peu satisfait. Elle introduit, et c’est là que je n’ai pas été assez précis, une seconde exception aux transgressions au nom du « pikuah nefesh ». Suivez-bien s’il vous plait le raisonnement de ce rabbin, faisant partie des intervenants cités plus haut : « La seconde considération obéit à la logique qui fut celle du Meiri , Ovadia mi-Bartenoura, etc. en son temps, estimant que les nokhrim que nous connaissons ne sont plus réductibles aux catégories de ovdé avoda zara ! De la sorte, c’est le principe que chaque être humain est créé à l’image de Dieu qui reprend la préséance. De considérer ensuite sur la base de cette dignité acceptée que toute vie humaine a préséance sur l’observance du chabbat, et que cela correspond à un idéal messianique de sanctification du nom de Dieu, de paix universelle, un "michoum darké chalom" au sens large.Le Maharatz Hayot (Zvi Hirsh Hayes, Tiferet Israël dans Atèrèt Tsvi) a conclu à partir du Meiri (qui ne le dit qu’implicitement, Beit ha-bahira, Yoma 84b, pikouah nefech) qu’il convient de lever les interdits du chabbat pour sauver la vie de musulmans et chrétiens. Ce n’est pas moins halakhique. A mon humble avis, cela l’est même infiniment plus. Mais cela passe par une réévaluation "ontologique" du statut du nokhri, ce qui nécessite une prise en compte des paramètres sociaux, un examen des réalités et une mise en perspective des règles précédentes et prévalentes, et une certaine vision universaliste des temps ultimes… Voir ce qu’écrit le rav David Haïm ha-Levi, jadis grand rabbin de Tel-Aviv dans son Darké chalom be-yahassim bein yehoudim…, Thoumin 9) qui justifie la levée de nombreux interdits relatifs aux non-juifs sur la base de cette réévaluation. » Fin de citation à méditer. Ce type d’approche me sidèrera toujours… Bon week-end.

6.Posté par Habakuk le 29/08/2009 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je m’aperçois d’imprécisions (ma mémoire défaillante a rajouté des détails), presque même d’inexactitudes. L’histoire ne dit pas si l’enfant avait 15 ans, ni si l’organe était un cœur ou s’il avait été « cachérisé » selon la procédure indiquée par Virgile, ni si un bout d’âme maudite d’amalécite s’y logeait encore, pour avoir dû le transplanter bien vite et sans rituel (à supposer), ni si l’heureux et reconnaissant papa de la receveuse était un juif pieux et pratiquant, mais dit très exactement cela (c’est dans les colonnes d’Alter Info que je l’ai appris d’ailleurs et que je suis allé rechercher) :

« En 2005, dans la ville de Jenine, l’armée israélienne a tué par balles un enfant Palestinien nommé Ahmed Khatib. Son père, affligé, avait autorisé à ce que divers organes de son fils puissent servir à sauver la vie d’autres enfants, Juifs ou Arabes. Une offre généreuse et humaine. Néanmoins, le père d’une fille juive dont la vie a été sauvée ainsi a déclaré qu’il ne permettrait jamais à sa fille de se lier d’amitié avec un Arabe - par crainte d’une mauvaise influence ».

Si cela est possible, que l’insatisfait papa de la fillette sauvée du fait d’un remède (quelque soit l’organe) à peine acceptable (peut-être aurait-il fallu plusieurs salaisons, et encore, mais il eût perdu en efficacité, c’est sûr) se console au moins de savoir que les deux exceptions dont je faisais état juste au dessus (qui ne présentent aucune inexactitude, pour le coup) lui laissent une certaine marge pour que le yod de la Thora soit resté parfaitement sauf et que, par conséquent, la pureté rituelle ait bien été préservée. Il a bien raison par ailleurs de ne pas chercher « à tenter le diable », disons…

7.Posté par VIRGILE le 29/08/2009 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Habakuk, comme vous le savez, le diable s'occupe des détails. Et il nous entraîne dans une foison d'interprétations complexe, contradictoires et qui satisfait l'égo des rampants assis sur l'Abre de la connaissance du Bien et du Mal. Certains en font même des "Axes" (du mal, etc.). Cette maladie est incurable pour ceux qui acceptent de rentrer dans "ces détails".

Pour nous, l'équation vitale est infiniment plus simple, joyeuse et libératrice en se sens où la Vérité, toujours effective malgré les Goebbelisations talmudiques actuelles, REND LIBRE !
Le prophète Jérémie, que déteste le rabbinat T de B rappèle inlassablement :

17.5 s/s ¶ Ainsi a dit l’Éternel: Maudit est l’homme qui se confie en l’homme, et qui de la chair fait son bras, et dont le coeur se retire de l’Éternel!
7 Béni soit l’homme qui se confie en l’Éternel, dont l’Éternel est la confiance!

Et à part un Juste qui le représente, je ne connais aucun homme qui soit Eternel et toujours "présent" à nos côtés.

Et puis, tous ces "détails" sont balayés par le ferme apostolat:
Galates 3:28 Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ.
Colossiens 3:11 Il n’y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais le Mesie est tout et en tous.

Mais là, les kabbalistes ne sont plus d'accord et se sont coalisés pour diffuser toute guerre et toute division car cette gratuité, cette simplicité, cette puissante fraternité divine est insupportable pour le Serpent qui a été éjecté du Royaume suite à son infecte rébellion. Et cette rébellion, il l'a injecté à l'homme, par vengeance, tout comme BigPharma veut nous puçer et nous contaminer par son business de la mort. Mais un saint ne craint pas ces piqures de Serpent, nous sommes divinement immunisés.

Alors laissons ces pilleurs d'organes se délecter sur le Talmud, ils mourrons de toute façon, puis viendra le Jour du Jugement. Ce sera "chaud" quand même et la meilleure place pour un juste, un saint, c'est bien auprès de Dieu et non sur cette terre vouée bibliquement, à une totale destruction, le mal talmudique étant irréversible.

Aux Cieux, les anges sont déjà à l'œuvre dans cette terrible et apocalyptique bagarre finale. Par pudeur, Dieu nous laisse entrevoir que quelques abominations ici-bas et c'est tout à sa Gloire.
Bien à vous et à tous artisans de paix.

8.Posté par Habakuk le 29/08/2009 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un lien pour vous, Virgile, car je crois que vous maîtrisez bien l'anglais et que cela devrait vous intéresser:

http://samsonblinded.org/blog/pikuah-nefesh-misapplied.htm

Il y en a pas mal des comme ça...

9.Posté par Habakuk le 29/08/2009 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PS: Vous noterez que l'auteur qualifie de "rabbins athées" ceux qui donnent une interprétation ouverte et libérale au "pikuah nefesh" (en qualifiant cette attitude, au passage, de "rafraichissante") et de "rabbins les plus instruits" ceux qui professent que cette position est un non-sens absolu et imposent tout au contraire une interprétation restreinte. Bonne lecture.

10.Posté par VIRGILE le 29/08/2009 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci @ Habakuk
J'ai consulté. C'est purement ahurissant bien que cela ne me soit pas étranger. Des passages significatifs et mal interprétés de Deutéronome et du Livre de Josué, incitent aux génocides de païens. Mais pas seulement. La sortie d'Egypte (symbole de la haute idolâtrie solaire, etc.) fut malheureusement accompagnée du culte au Veau d'Or. Et Moïse, par la main des Lévites, n'a pas hésité à exterminer des milliers d'israélites idolâtres. Cela n'a pas l'air d'émouvoir les rabbins d'aujourd'hui, tous plus ou moins liés aux "finances" et autres trafics.

Ce que ne supporte pas la pureté de Dieu, ce ne sont pas les peuples (nous sommes tous du même sang adamo-noémique), mais l'idolâtrie stupide, qu'elle fusse de statut, par l'argent, l'eugénisme ou toute autre forme de convoitise spoliant la Gloire de Dieu.

Moïse reviendrait aujourd'hui, il y aurait un bain de sang intégral de ce peuple cupide idolâtre, rabbins talmudistes en tête. Et sans la Croix, dont ils sont partiellement bénéficiaires (un petit reste sera sauvé), il y a longtemps qu'ils auraient tous été pulvérisés pour avoir osé usurper le saint Nom d'Israël dont ils ont fait assassiner le Messie et Roi ! Oui, un voile est toujours sur leur cœur, au grand malheur des nations, des incrédules et des israélites pieux !

A noter que spirituellement, le vol des organes après massacres des Palestiniens, correspond implicitement aux meurtres rituéliques.

Dans l'A.T., nous avons des passages où "ils" passaient leurs enfants au "feu" et les livraient en sacrifice aux Baal. Donc, l'esprit" d'idolâtrie n'a pas changé, c'est seulement la forme, doublée d'une insatiable convoitise des biens et dons que Dieu donne aux Nations, ses enfants, pour sa Gloire. Mais comme le rappelle la Parole de Dieu, tout lui appartient, de l'Or aux vies. Il n'est écrit nul part qu'Il se dépossède pour le donner à une ethnie élue, en frustrant et tuant les autres nations. Dieu peut créer des milliers de "terre", pourquoi plumer les uns pour habiller les autres, c'est stupide !

Tout "cela" était en vue de la sainte Eternité, la Vie, la terre tant promise depuis Abraham, notre Père de la foi.
La Terre Promise, marchant sur terre, ils l'on crucifié pour 30 deniers car ils n'ont jamais eu l'intelligence pour comprendre l'Ecriture et la simplicité des prophéties.

Et comme Dieu à remis la "terre de l'incrédulité" sous la puissance de Satan, ne soyons pas étonnés que les serpents-rampants détruisent (ou tentent de détruire) toute l'œuvre de Dieu pour se venger, les vrais croyants et souverains (institués par Dieu) en tête !

C'est Satan qui parle pour tenter le Messie:
Luc 4:5-6:" Le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre,
et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux.


Il semble que quelques familles comme les Rotschild et autres Rockefeller, etc. ont trouvé grâce auprès du Serpent, mais c'est pour leur terrible destin à venir...car l'ultime Tour de Babel, au travers de ce nouveau Temple de Salomon, financé par l'argent volé aux goyim, sera leur tombeau, c'est apocalyptique. Dieu soit loué !

Car ce "type d'élus" sont réellement destinés au feu éternel, dans les pires et incessants tourments, sans fin. D'où leurs extrêmes violences en ces fins des temps car l'heure approche selon les "signes" de la Parole. (et des crimes des barbus kabbalistes !).

Alors mieux vaut souffrir et supporter un temps ces iniquités en restant dans le cœur et sous la protection de Dieu par notre Messie, plutôt que de finir dans le feu spirituel de l'épouvante qui est réservé au diable et ses serviteurs. Et tout ça pour de l'or et "l'héritage", poussière d'entre la poussière ! Quels imbéciles !

Bien à vous


11.Posté par Beka 1973 le 18/10/2009 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me permets juste de glisser un petit commentaire sur ce qui était dit, surtout sur les commenatires très instructifs de Virgile et Habakuk.

oui, c'est horrible toute cette histoire de trafic d'organe qui est perpétré contre un peuple démuni de ses droits les plus élémentaires (même mort on leur confisque le droit d'être en paix, être entérer dignement et suivant le rituel de leur religion...)

mais sur ce sujet, je tiens à poser la problématique suivante d'une autre manière :
est ce que ce débât, dans le fond, est un débat purement religieux ? ou est ce qu'il sagit d'une conscience ou principes universelles qui doit gouverné les faits et geste de tout le monde quelle que soit les religions des nations ? comment on peut se donner le droit de dire que cette religion est logique et acceptable et entre dans le moul de nos principes actuels et une autre religion ne l'est pas ? pourquoi on permet à une nation chrétienne de tuer et de gouverner une autre nation musulmanne au nom de la démocratie et de la paix ? alors que toute les religions se disent de paix y compris les juifs.

peut être que les juifs sionnistes agissent suivant les prescriptions du talmud ou de leurs rabbins (je ne suis pas expert pour les jugés et discuté de ce point) ... mais ce qui est le plus important à mon avis c'est de revenir à l'histoire des nations et des religions pour découvrir qu'on fin de compte ce genre de dilemme a toujours exister...

et pire que ça... et je vais vous donner ma propre façon de voir les choses... aujourd'hui en constate par éxemple que l'église chérétienne nous parle de paix, de liberté, de tolérance en s'inspirant des versets bibliques... que de belles choses... mais si on revient à quelques centaines d'année en arrière... on découvre des atrocités qui ont été commises par cette même église chrétienne toujours au nom du Christ et de la bible...

l'honneur que je fait aux sionistes israéliens (parce que je n'ai rien contre les juifs au contraire) et aussi aux terroristes d'Al Qaïda (a qui je prie Dieu qu'ils aillent en enfer) c'est qu'ils font ce qu'ils disent et ce qu'ils croient que cela plait ou non au monde entier... mais je crois que c'est correcte car on sait notre ennemi...

mais faut pas tromper le monde on décrivant les sionnistes de Serpent et tout les termes diabolique biblique... je pense que si on fait un inventaire des crimes et du sang couler depuis l'envoi d'Adam sur terre, désolé mais je pense que la chrétienneté à la part du lion...

et c'est vrai que l'église chrétienne trouve maintenant toujour la manière de se conformer aux législations soit-disons "démocratiques" pour dire que c'est conforme à la bible... les sionistes israéliens font ce qu'ils font parcequ'ils ont une mainmise sur les nations unies... et se sera la même chose si c'était un pouvoir détenu entre les mains d'extrémistes musulmans ou chrétiens...

je pense que soit on est tolérant soit on ne l'ai pas... c'est une bétise de laisser le pouvoir entre des mains extrémistes quelle se dit juives, chrétiennes ou musulmannes.

Salutations.

12.Posté par Alif le 18/10/2009 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beka1973,
nom et date trés symbolique.

Ce n'est pas un debat religieu ou philosophique,mais uniquement humain,car tout les etres humains ont en comun un principe fondametal:" ce qui se fait et se qui nee se fait pas",si vous demandez aux populations, les plus modernes et aux celles les plus reculés de la planéte, si voler les terres d'autriuts ou faire du trafique d'organes Humains,ils vous diront surement que ça ne se fait pas ,c'est mal et ceux qui se donnent à de telles pratiques doivent etre punis,la vérité est une et unique,comme la motagne qui a un seul sommet mais plusieurs chemins qui y méne,j'appéle cela la contextualisation de l'universel.

Quand une religion a pour principe central l'éléction divine,donc la supériorité d'une minorité sur l'infériorité d'une majorité et quand ce principe d'inégalité des humains devient une source de droit et de morale pour ces "elus",alors il faut s'attendre à du racisme,de la descrimination et à des crimes envers les dechus qui ne sont pas élus.Dans ce cas on peut dire en toute légitimité que cette religion n'est pas logique et dangereuse,elle a aussi engendré le sionisme,une ideologie basé sur la superiorité d'une race que les scientifiques n'ont jamais pu demontrer l'existance,il n'y a qu'à voir ce qui arrive aux palestiniens pour savoir combien il y a des humains qui sont dangereux par nature.

Les musulmans,dont l'histoire est critiquables,n'ont jamais atteind un tel degré de barbarie que certains en sont devenus des maitres en la matiére,il n' ya qu'à de rappeler le sort noir qui s'est acharné sur les amerindiens,les africains,les pays musulmans,l'amérique latine et qui s'acharne encor sur eux.Quand à Alqaïda,ou le terrorisme islamiste,beaucoup de document et faits preuvent qu'il n'existe pas et que c'est juste une invention occidentalo-sioniste pour continuer de piller les richesses du tiers monde au nom d'une fausse guérre contre le terrorisme et même s'il existe vraiment,ce n'est pas la régle chez les musulmans mais l'exéption au moment que les génocides et les guérres qui entrainent des millions de morts est la regle chez certains occidentaux et leurs alliés les criminels israeliens sionistes.

Quand les musulmans auront la main mise sur l'ONU ce qui n'est pas le cas actuellement,on parlera,mais à present restons dans le présent car il y a une population qui soufre dans le camp de concentartion de Gaza et d'autre parqués dans des zoos humain qu'on appele poliment camps de refugiés.

Cordialement.



13.Posté par Beka1973 le 22/10/2009 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Alif,

Permez moi juste de vous indiquer que mon nom n'a rien de symbolique :
Beka1973 : Beka comme Belkacem (mon vrai nom qui est d'origine je crois arabo-musulman) et pour 1973 c'est tout simplement l'année de ma naissance. si vous le trouvez "très symobilique" alors je suis tout ouïe. par contre Alif est, comme vous le savez surement, la première lettre de la langue Arabe.

pour revenir au sujet, permet moi de vous dire que si votre commentaire n'est pas religieux il est sûrement "très" phylosophique puisque vous parlez de "principes humains et principes fondamentaux" et vous faite ensuite une analyse très défendable de ce que le peuples palestiniens subit...
alors pardonne moi d'insister mais je vais vous posé une autre question dans le même sens :
" qui a le droit dans ce monde d'irriger des régles qui soit universelles et intemporelles pour distinguer le vrai du faux, le bon du mauvais.."
oui c'est vrais on peut s'entendre maintenant entre toi et moi pour dire que tuer quelqu'un ou lui usurper ses terres sans raisons valables c'est mal et personne n'a le droit de le faire, mais c'est une règle qui ne pourra jamais avoir un consensus et si c'est le cas elle ne pourra avoir du crédit que temporairement et sera désuéte dans quelques temps, une décenni, une génération...
c'est pourquoi ce qui est sûre et ce qui était valable hier ne peut l'être aujourd'hui et surement pas demain..
les peuples et civilisations anciennes croyaient par exemple à sacrifier des vies humaines pour la gloire d'une divinité, ils tuaient pour la gloire d'un chef ou sur ordre d'un chaman ou un roi parcequ'il tirait sa puissance d'une divinité (le soleil "ra" chez les pharaon, le feu..) pratiquent qui ne peuvent même pas être imaginer de nos jours.
un autre exemple, hier la notion d'esclave était de mise et la traite des noir était monnaie courante dans tout l'univers, on ne pouvait imaginer de vivre sans cela... et regarde maintenant qui ose parler d'esclavage sans levé un tolé général (même si les lois ségrégationnistes aux états unis date d'à peine quelques décennies)... et crois que la chrétienneté n'a rien fait pour arranger la chose... au contraire au USA la plus pard des sudistes étaient des chrétients très pratiquant et ils s'appuyer sur la bible pour défendre ce mode de vie et justifier l'esclavage... maintenant on parle d'égalité, de racisme car les mentalités ont changés, la période a changé...
pour le 2ème principe dont, selon vos dires, les juifs ont bati leur religion à savoir le principe "du peuple élu".. je ne suis pas d'accord avec vous pour dire que cela engendrerai du racismede, de la discriminaiton.. et allé à dire que c'est une religion dangereuse.. je ne sais pas si cela est vraiment tolérant de votre part ? ce que je puis vous dire c'est que commêtre des atrocités au nom d'une religion ne nous porte pas jusqu'à condamné cette religion mais uniquement les personnes qui ont commis les actes... est-ce que les adeptes du kukluxklan sont chrétient ? oui peut être parce qu'il porte la croix (pour ne pas être extrémiste).. est ce que la chrétienneté cautionne leur forfait ? je ne le pense pas... et pourtant ils (le kukluxklan) pretexte leur crime par des verset de la bible.. idem.. pour les pseudo musulman d'el Qaïda ou n'importe quel terroriste qui se croit musulman qui parle le coran, le sioniste qui parle la tora ou le chrétien la bible... est ce que cela veut dire que c'est la religion qui est en cause ? surement non.. chaqu'un fait sa lecture des textes et l'interprête comme il l'entand. ensuite moi si j'avais ce genre de principe d"élu" je le prendrai plutot comme un défi pour être exemplaire aux yeux des autres et devenir positif dans mes faits.
je ne pense pas que tous les juifs sont de nature mauvaise comme vous le dite... il y'a parmi eux qui condamne l'état sioniste et les faits barbares... ils ne méritent pas tous ton jugement que je trouve sévère... je pense qu'il ne faut pas dépasser certaines limites sinon on tombe dans l'extrémisme...
je pense qu'il est toujours question de force.. c'est toujours la loi du plus fort qu'il soit juif, musulman ou chrétient... la religion n'a rien à voir dedans... je crois que toutes les religions parle de paix et qu'on n'est pas à la hauteur de nos religions pour trouver un terrain d'entente et essayer de vivre en communion ou dans le respect l'un de l'autre...
oui je suis très attristé et scandalisé par ce qui se passe en palestine.. ils sont martyrisés jusque dans leur tombe puisque on prive leurs mort d'être en paix... alors n'en parlant pas des vivants même si blessés.
mais sache M. Alif que la roue elle tourne, aujourd'hui cet état sioniste a la main mise sur l'ONU et les US le jour viendra ou la donne va changé peut être pas pour cette génération, mais cela viendra surement car c'est le court de l'histoire...
mais ce qui est cruel et anecdotique à la foi c'est que cette nation israêlienne elle commait les même affres qu'elle a subit.. ils disent avoir subit la shoah la misère... or qu'eu même font subir la même chose au plus démuni..
un des signes de changement dans ce que le peuple palestinien subit c'est que maintenant les peuples d'occident savent ce qui se passe au jour le jour à la minute près grace aux nouvelles technologies.. et on peut être solidaire avec ce peuple dans ce qu'il subit comme oppression... chose qui n'était pas possible il y'a quelques années...
quant j'étais jeune je lisai effaré les bouquins de la journaliste Ghadat Essamane sur le lobby sionniste et les méthodes qu'il pratiquait dans les années 60 et 70 pour rendre aveugle les nations occidentales et détourner l'opinion publique de ce qui se passe en palstine...chose qui est quasiment impossible de nos jours.
je pense que c'est une logique de guerre qu'il faut actuellement mené avec les sionistes sur tout les plans : srtout une guerre médiatique pour faire éclabousser les vérités de cet état.

Salutations.

14.Posté par Alif le 22/10/2009 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Beka1973 ,

votre vision des choses et faits est aussi defendable.
Quand à la question que vous posez,il est surement trés importante:" qui a le droit dans ce monde d'irriger des régles qui soit universelles et intemporelles pour distinguer le vrai du faux, le bon du mauvais",et j'aurais bien aimé que voue en répondiez vu la complexité
du sujet.

J'outerais à ce titre que je ne suis pas pour l'universalime,si on est d'accord vous et moi
pour dire que la sympatie c'est bien,mais l'experience que vous en faites et votre façon
de la voir difére de la mienne et de l'autre. Quand à celui qui dispose du droit d'rriger des regles, je pense c'est une communauté donnéé qui s'est regroupeé dans une entité qu'on appelle juridiquement un etat,c'est à eux de faire des lois selon leurs references au nom de leurs interet commun,même s'il n'y aura jamais concensus,et il n' y en aura jamais, c'est le point de vue majoritaire qui l'emporte sur celui minoritaire.

Concernat " le principe de l'élection " sur le quel est fondé le judaïsme,ce n'est pas comme vous dites une intolérance et une offense de ma part au judaÏsme et aux quelques
juifs de bons volontés, qui ont refusé de retourner en Palestine,mais juste un diagnostic
car les choses ne sont pas aussi simple que vous croyez,surtout l'interprétation juridique de ce principe et le principe de " la terre promise" qui en découle,à titre d'exemple,le gouvernement Isrealien fait des manoeuvres géantes pourque Isreal soit reconnu comme
etant "etat juif ",dans le droit cela veut dire que le "judaisme" va devenir la premire source de droit en Isreal,et comme les juifs sont des elus et les palestiniens sont des dechus,il y a déja là une situation d'infériorité des Palestiniens qui vive à l'interieur des terres occupées en 1948 par les sionistes,mais ausi et c'est important puisque Isreal se veut etre un etat juif donc pas de droit au retour des refugiés Palestiniens chez eux car ils ne sont tous simplement pas juifs et qui sont parqués acctuellement dans des zoos humains appelé poliment et diplomatiquement camps de refugiés.et encor d'autres lois pires que les précedentes qui ne convient pas de devolloper ici. Quand je dis dangereux j'entend par là son interprétation juridique.Il n' y a qu'à lire le talmud,premiére source de droit dans le judaïsme, qui annonce clairement que l'elus à tout les droits par rapport aux non elus:goyim en herbreu qui ont les mêmes statut que les animaux,que dire aprés ?

mes salutations les meilleurs.


15.Posté par beka1973 le 25/10/2009 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Alif,

Pour répondre à la question de qui a le droit d'irriger des régles qui soit universelles et intemporelles dans ce monde... ma réponse est : "personne" sauf Dieu.. je m'explique :
je ne pense pas que l'humanité est assez mûre pour ériger des règles de droit "justes" qui assoient des bases ou tout un chacun puisse s'y retrouver en paix qu'il soit musulman, chrétient ou juif... on doit croire à cet idéal que tous les peuples ont le droit de vivre en paix, croire à une divinité ou pas afin de vivre en harmonie avec les autres peuplades dans le respect d'autruis et aussi le respect de la nature... mais cet idéal reste lointain... tu sais pourquoi ? parce qu'on est cruel, on connait pas nos limites, on veut toujours avoir plus... on fin de compte on ne se connait pas vraiment... et le seul qui connait la vraie nature de l'homme c'est son créateur... celui qui a construit une machine est le mieux placé pour indiquer l'utilité de la machine, lui mettre un mode d'emploi pour la faire marcher.. on peut tatonner et découvrir comment fonctionne cette machine mais ça va être au détriment du temps, de certaines défectuosités qu'on peut causé à la machine...

si l'être humain crée une règle de droit qui ne protège pas le plus démuni à quoi bon la légiféré.. combien de résolutions Onusienne ont été promulgué dans l'intéret pur et simple de l'état israélien seulement en bafouant les droits des palestiens (combien de bébé palestiniens ont décédés par manque de nouriture et de médicament ?..) et même dans les cas ou cette instance (ONU) a essayé de se rattrapper en promulguant une résolution en faveur des palestiniens.. hélas, ils n'ont jamais été appliqué sur le terrain... combien de fois les USA ont opposé leur véto dès qu'il était question de touché aux intéret d'israel... moi j'appel ça des états hors la loi (les US et Israêl)... c'est ça ma réponse à la question, je crois que ce monde ne provient pas du néant et n'est pas venu par hasard... je crois qu'il un puissant créateur qui a tout mis en place ; l'univers, l'être humain, le mauvais et le bien...

maintenant dans le monde actuel .. on est dans un rapport de force... celui qui a la force peut légiférer à sa guise et suivant ses intérêts.. l'armée américaine a utilisée la force armée et conquis l'Irak au nom d'un idéal "instaurer la démocratie et destituer un tyron" qui est Saddam.. or sur le plan légal elle n'avait aucune permission l'ONU n'avait promulguée aucune résolution dans se sens... vous savez pourquoi ? parce que les etats unis a décidé de jouer au gendarme sur la place mondiale mais pour n'importe qui et n'importe quoi seulement pour les affaires qui l'arranges et dont elle tire des bénéfices.. et on a su après l'écrasement du régime Saddam et du peuple Irakien (dommages collatéraux) ou est allé le pétrol de cette nation et qu'elles étaient les 1ères sociétés qui ont bénéficiés de cette situation...

donc ce n'est pas une question de règles de droit qui puissent régler les choses..

moi aussi je ne suis pas pour l'universalisme ça ne peut pas marcher.. le plus important pour imposer ses lois au niveau régional ou au monde entier c'est d'avoir des atouts et la force avec soi... Il revient à celui qui gagne la guerre d'imposer sa loi sur le vaincu... c'est ce qu'ont fait les USA au japonnais à la fin de la 2ème guerre.. idem que la guerre en Irak...
on est pas dans l'idéal, c'est la réalité.. une réalité imposé par les USA et les sionistes..
comment on peut imposer par exemple à un pays de ne pas produire certaines armes parce qu'il était un pays colonisateur (le japon) alors que la France et l'engletaire était des empires de par le passé qui ont commis des attrocités et des génocides surtout pour le cas de la république française... qu'est ce qu'elle a laissé derrière elle après les guerres de libération : asassinats de civile, essai nucléaire sans prendre garde aux civiles, l'usage de la torture dont il sont devenu des maîtres dans le monde entier... et j'en laisse...

malheureusement donc, le principe qui règne actuellement c'est le principe de force, pas uniquement la force militaire... c'est vrai que les sionistes ont compris les enjeux stratégiques de la politique internationale depuis longtemps et ils ont réfléchit à créer un état qui est érigé sur aucune base même pas religieuse... tu sais surement Alif, que les 1er sionistes au 19ème siècle ont pensé même à acheter un lopin de terrain pour établir un état pour rassembler leur diaspora et vivre en paix sans persécussion... le choix de la palestine n'est venue que par la suite... et faut pas croire que tous les sionistes sont des religieux convaincu...

moi ce qui me désole dans l'histoire de l'état d'Israêl ce n'est pas le fait d'utiliser la religion "le judaïsme" au fond pour essayer de justifier les faits barabes q'il commet, car ils sont souverain... dans le monde arabe la plus part des pays indique que l'islam est religion d'état et est considéré comme la 1ère ou 2ème source de droit... c'est vrai que l'état d'Israïl se distingue par rapport à la nationalité qui est basé sur la religion or que la plupard du monde entier accorde leur nationalité soit sur le principe du sang (nationalité des parents) ou sur la terre (le lieux de naissance)... or que l'état d'israel considérent comme isréalites toutes personnes juives chose qui lui revient de droit. moi ce n'est pas ce genre de question qui me préoccupe, c'est le fait d'utilisé les organismes d'état a des fins terroristes et d'une manière barbare... regarde comment l'armée procède quant elle procède a des ratissages, elle détruit carrément les mures de maison pour fouiller les appartements... comment on peut permettre à des sionistes considéré dans un passé très proche comme térroriste (comme ishak chamir ex 1er ministre contre qui interpol avait lancé un mandat d'arrêt international quant il était dans sa jeunesse activiste) et combiend'autre sanguinaire dans le passé ont auccupé de haut grade dans l'état israélien, c'est comme si l'Arabie Saoudite nomme Benladden le terroriste à un poste de ministre !!
Maintenant par rapport à ce qu'endure le peuple palestinien... je crois que c'est devenu une évidence pour le peuples opprimés de toucher le fond avant de se redresser... je ne sais pas par quelle moyen les palestiniens peuvent retrouver leur dignités : par la violence (lutte armée), pacifiquement ou par l'intifada... c'est aux palestiniens de voir... nous en ne peut que les soutenir et encourager dans leur parcours..

je prie Dieu pour qu'ils les préservent et les bénissent.

Salutations.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires