Politique française

LES ARTICLES 1 ET 3 DE LA CONSTITUTION FRANCAISE CONSTAMMENT VIOLES...



Daniel Milan
Mardi 31 Janvier 2012

LES ARTICLES 1 ET 3 DE LA CONSTITUTION FRANCAISE CONSTAMMENT VIOLES...
L'ARTICLE 1
stipule : "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine de race ou de religion".
Or nous avons en France des lois assurant l'impunité à certaines catégories d'individus du fait de leur fonction ou de leur religion et qui peuvent par contre tout se permettre contre d'autres citoyens. Ils sont protégés de poursuites, d'inculpation et de condamnations, ou alors, s'ils le sont parfois, c'est "a-minima"...
Par contre, ils peuvent poursuivre et faire condamner "sans appel" leurs victimes...
Leur parole prime sur toutes les preuves que leurs victimes peuvent apporter...
Les lois réprimant "l'outrage" et "la rébellion"
, permettent aux policiers d' "expliquer" et de "justifier" les violences ou sévices dont se plaignent leurs victimes et de les discréditer...
Les lois dites "antiracistes"
notoirement au service d'une idéologie suprémaciste ; sont racistes, discriminatoires, inégalitaires et anticonstitutionnelles, puisqu'appliquées au profit d'une catégorie d'individus ; racialisent des faits et leur attribuent des circonstances aggravantes, alors que la Constitution ne reconnait que l'existence de citoyens égaux devant la loi.
La loi Attali/Gayssot
interdisant et condamnant tout débat sur un génocide, est également raciste, disctiminatoire et inégalitaire puisqu'elle ne concerne qu'un seul génocide.
Les lois interdisant et réprimant le port du voile et de la burqa sont également racistes et discriminatoires.
Si les lois de dissolution des "milices armées" sont constitutionnelles, leur application ne l'est pas toujours...
Il y a quelques années M. Sarkozy s'était indigné d'une incursion pacifique de membres de l'association noire "Tribu Ka" dans le quartier du Sentier à Paris, en riposte aux agressions d'une vraie milice communautariste, qui partage des locaux avec la police nationale et se livre à des agressions violentes depuis des décennies contre d'autres citoyens. Il avait réclamé et obtenu la dissolution de "la Tribu Ka", via son ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux...
Il y a quelques jours, Claude Guéant, ministre de l'Intérieur a annoncé la dissolution de l'association musulmane "Forsane Alizza", dont le but est de lutter pacifiquement contre l'islamophobie ; proférant des accusations vivement contestées par ses responsables.
Si les plaintes des intouchables de la République, aboutissent à l'interpellation, l'inculpation et la condamnation de "présumés coupables", en des temps records ; par contre les plaintes mettant en cause des intouchables, sont particulièrement lentes et n'aboutissent que rarement. Des barrages juridiques sont mis à chaque étape de la procédure ; les faits sont niés, minimisés... les chefs d'inculpations disqualifiés...
On ne peut absolument pas parler d'égalité devant la loi, ni dans l'accès à "la défense"...
Rappelons que le procès des 6 "mis en cause" dans la mort du vigile Saïd Bourarach "retrouvé mort noyé après une altercation" (dixit, les médias) fin mars 2010, n'a semble-t-il, toujours pas été programmé !
L'ARTICLE 3
dit : "La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par voie de référendum".
"Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice. (...)"
Or,les membres du gouvernement entretiennent des relations officielles fusionnelles avec le CRIF. Des accords de partenariat ont été signés entre les ministères de l'Intérieur, de la Justice, de l'Education nationale, des Affaires étrangères avec le CRIF. Il conviendrait de s'en interroger !

Daniel Milan


François Hollande, candidat à la présidence de la République
http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/françois-hollande-reçoit-le-crif


Mardi 31 Janvier 2012


Commentaires

1.Posté par Al Damir le 31/01/2012 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est le CRIf qui gouverne en France , en plaçant des larbins aux postes clefs et dans les centres de décision.Le chantage sur le sentiment de culpabilité est l'arme que le CRIF utilise continuellement pour ,non seulement neutraliser la population française, mais surtout pour l'amener à les soutenir et défendre leur prétendue sécurité Le CRIF par l'intermediaire de l'AIPAC avait réussi un coup de maître en imposant aux français le choix de Sarkozy comme seule alternative pour succéder à Chirac, et la répartition des fonction gouvernementales et de direction donne une indication claire sur le pourcentage des pro-sionistes, qu'ils soient de confession juive ou non, sur l'emprise du CRIF sur l'appraeil de commande en France.

Nouveau commentaire :

Politique française | Société


Publicité

Brèves



Commentaires