Politique Nationale/Internationale

LE VRAI VISAGE DE LA CAMPAGNE ELECTORALE U.S.



Vendredi 21 Mars 2008

[Sam Smith - Undernews - 15/03/2008 - Traduction : Grégoire Seither]

Hillary Clinton a raison quand elle dit que Barack Obama n’a pas assez d’expérience.

Il n’a pas assez d’expérience avec nous.

Nous avons passé ces 16 dernières années à lire, entendre et débattre autour de la personne de Hillary Rodham-Clinton et, si elle devait être élue, nous ne devrions pas être excessivement surpris des décisions qu’elle prendrait… au contraire, nous savons trop bien ce qui nous attend.

Par contre, la prise de conscience du public vis à vis de Barack Obama remonte à moins d’un an et est basée essentiellement sur une image fabriquée par les communicants, sur de la rhétorique, quelques photos avantageuses soigneusement sélectionnées et enfin une base de fans enthousiastes dont l’approche est plus affective que politique. Ce théâtre médiatique, cette fabrication communicante est tellement efficace que même les plus cyniques des commentateurs politiques de ce pays semblent avoir oublié qu’il y a trois ans, presque personne n’avait entendu parler du sénateur de l’Illinois, un certain Barack.. comment déjà ?

(…)
Alors prenez la peine de fermer les yeux un instant, d’éliminer le bruit médiatique, d’oublier les noms des candidats qui se bousculent aux primaires… et regardez cette campagne électorale en face : quelle image nous renvoie t’elle ?

Celle d’une nation prise au piège d’une guerre-bourbier qui dévore chaque jour des millions de dollars d’argent public.

Celle d’une économie glissant sur le toboggan de la plus grave crise économique depuis 1929.

Celle d’un pays confronté à de multiples périls environnementaux, climatiques et sociaux, et dont tout le monde sait qu’elle n’a pas les moyens d’en affronter ne serais-ce qu’un seul. Katrina n’était pas une exception et encore moins un avertissement, c’était une répétition générale d’une pièce qui sera jouée à plusieurs reprises dans l’avenir.

Celle d’une population qui a peur, peur de se faire mal voir par les innombrables agences de police qui nous surveillent pour mieux nous protéger, peur du terroriste, peur du voisin qui pourrait nous piquer notre place, peur de perdre notre mode de vie, peur de ces étrangers à notre porte, peur de ceux qui ne sont pas comme nous…

Face à tout cela, quel choix avons nous ? Nous pouvons opter pour un excentrique d’extrême droite, militariste et colérique, au comportement imprévisible et à la durée de vie incertaine. Ou alors nous pouvons choisir un quasi inconnu, un homme que nous n’avons encore jamais vu à l’oeuvre et qui n’a pas encore eu l’occasion de faire ses preuves. Un novice qui ne nous a pas encore expliqué de manière précise ce qu’il compte faire une fois arrivé à la Maison Blanche… et qui ne peut pas se prévaloir d’un très bon bilan de mandat au cours de ces quatre dernières années, depuis qu’il est apparu sur la scène politique Washingtonienne.

Le c hoix semble coincé quelque part entre l’incurie et l’irréfléchi. Les deux candidats sont arrivés là où ils sont parce qu’ils ont réussi à personifier des symboles mythiques, ils représentent les rèves que bon nombre d’Américains projettent sur eux. Personne ne voit le vrai McCain ou le vrai Obama… tout le monde ne voit que ce qu’il projette sur leur personne.

A une époque où l’Amérique a désespérément besoin d’ouvrir les yeux et de se confronter à la réalité, nous refusons d’éteindre la télévision et nous enthousiasmons pour des chimères médiatiques. Le prix à payer pour ces rêveries sera énorme.

http://libertesinternets.wordpress.com/ http://libertesinternets.wordpress.com/



Vendredi 21 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par al akl le 21/03/2008 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une vidéo ; enquête sur le problème que posent les médias et sur leurs responsabilités, qui est valable dans le cas de l'Irak mais aussi dans ce vol du débat qui les laisse dans ce type d'interrogations. lien

Une question sur la responsabilités des médias dans leur "vente" du crime du 9/11 et ce qui a suivi, particulièrement dirigé pour mon cas en France à C dans l'air et son boss ives calvi. Pour l'instant les réactions ne sont pas nombreuses mais le message est visible sur leur forum le voici

Le cauchemar de la guerre en Irak n'est plus à démontrer. Malgré le refus d'une bonne partie de l'intelligentsia et des hauts responsables du Pentagone, les états unis se sont engagés dans une guerre sans fin. Tous les mensonges utilisés ont été des prétextes visibles depuis le premier instant. Sauf pour les journalistes apparemment, vu qu'ils n'ont fait que répercuter des mensonges en les approfondissant et en interdisant par d'habiles méthodes tout débat. Guerre qui comme nous le vendait Ives Calvi, et ses "experts", ne devait durer que quelques jours voir semaines. Et bien sur "libérer et apporter la démocratie à l'Irak". Nous en sommes à plus d' 1 million et demi de morts. Ainsi que plusieurs millions de réfugiés. Un empoisonnement qui va durer des millénaires de tout l'Irak à l'uranium Appauvrit. Soit devant un crime contre l'humanité et de crimes de guerre dépassant de loin les horreurs de la 2ème guerre mondiale.

Quel a été le rôle de nos présentateurs experts en tout dans la Vente de cette guerre auprès des français. Sont-ils coupable de crime contre l'humanité et qui l'est. Combien de cadavre Ives Calvi a t il sur la conscience et combien en a t il assassiné par ses mots et sa propagande ? Son insistance n'est elle pas une forme absolu de mépris de la vie, et de l'humanité. Est-il Humain ? Peut on le qualifier de criminel de guerre ? Ou contre l'humanité ?

Ives Calvi ayant commencé à nous vendre cette guerre plus d'un an avant, il y a lieu de penser à de la préméditation. Encours t il le tribunal international, le tribunal militaire ou la vindicte populaire dans le cas ou une révolution aurait lieu et quelle peut être la gravité de cette haute trahison aux intérêts de la France ?

Le tribunal de l'humanité.

réponse n°2593
Prodicos

Posté le 16-03-2008 à 21:57:51


Est-ce que vous êtes tout seul ou plusieurs pour vous déclarer comme "le tribunal de l'humanité" ?
n°2595

al akl

Posté le 20-03-2008 à 20:10:55 profilansweranswer +answer -MPFavoris
Prévenir les modérateurs en cas d'abus

Ce n'est pas la question qui a été posée, Prodicos. Mais voici la réponse à votre question.

Les tribunaux populaire sont spontanés. Il existent sans interruption depuis le début de l'humanité. On ne leur donne pas toujours ce nom, mais ils est impossible de les nier. Il naissent et disparaissent suivant les besoins et les urgence que l'horreur impose. C'est vieux comme le monde. Ils sont des faits.

Et nous sommes dans ce cas de figure. Pour ceux qui ne le sauraient pas.
Un exemple est le jugement récent du crime contre l'humanité par Israel contre le Liban en 2006.

Le reste n'est qu'une question d'information et de responsabilités. Le crime lui est évident. Il est juste caché sous des apparence délicates et des mots mesurés. Mais personne ne peut nier que cet personne, aussi pantin soit elle a cette responsabilité ainsi que ceux qui le manipulent si tel est le cas aussi. Encore faudrait il qu'il se défende en expliquant ce qui a pu ainsi le forcer à vendre la mort comme étant un miracle du siècle.

Son émission et lui en particulier car il en dirigeait tout le débat, (et nous connaissons tous ses techniques d'inversion et de censure par cœur) nous a vendu une guerre, et a commencé à nous mentir et à nous désinformer sur la prochaine. Qui elle, est bien en cours vu les paroles de nos éminents "Bombardeurs". Suivit de leur silence encore plus coupable. Et de tout un tas de modifications des règles de l'OTAN sur l'utilisation de l'atome contre des pays qui n'en sont pas équipés, de manière préventive. Comme une piqûre en quelques sortes. Si dit comme ça la mort est belle, alors c'est qu'on ne vit pas sur la même planète et que certains aimeraient vivre en paix.

C'est la responsabilité des médias qui est mise en question, Ives Calvi n'en est que l'exemple le plus flagrant, mais c'est un concert, et comme dans un concert il y a un chef d'orchestre.

Ne savons nous pas que les médias ont un "monopole" sur l'émotion. Et qu'il ont ainsi le pouvoir de lever des guerres et des révolutions. Comme dans le cas présent.

Le parti pris d'Ives Calvi est de l'ordre de l'ignoble, cette censure de tout ce qui ne va pas dans son sens est la preuve de son acceptation de la portée de ses mots et ses faux débats.
Le PNAC lui sert il de Bible ? On a pas vu son nom auprès de celui de bernard kouchner pourtant. Mais ses mots en sont un raccourci, un condensé.
Ce mein Kampf du nouveau siècle est d'après de très nombreux analystes américains le livre le plus morbide que l'humanité ait connu. Un chaos sans limites ni frontières, pour la gloire de ce que l'on essaie de nous faire passer pour les américains. Pourtant si on pousse à peine l'analyse plus loin, on s'aperçoit que ce livre n'est pas un plan US. Mais c'est un autre débat. Qu'Ives Calvi ne laissera pas aborder. Une guerre perpétuelle pour éliminer deux tiers de la population mondiale.

On se pose la question. Il est temps d'exposer les responsabilité de ces apologues de la haine et du chaos, en les empêchant de nous amener vers cette guerre inutile de plus. Qui loin de régler un quelconque problème atomique Iranien, va mettre le feu au monde. Et c'est semble t il prémédité.

Tous les indices, financiers, militaires, économiques, et médiatiques sont là pour le démontrer.
C dans l'air nous le démontre presque tous les jours. En nous disant d'y aller les yeux fermés.

Dites, Merci Ives Calvi.

Il n'ont pas posté le dernier message avec des liens vers cette enquête et d'autre preuves de l'implication consciente de la plupart des médias mainstream. Mais peut etre que la modération est débordée et qu'ils n'ont pas eut le temps. A suivre.

Forum de la 5ème Irak

Il faut s'inscrire, mais la question posée. Un BUZZ sur la 5ème ???

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires