RELIGIONS ET CROYANCES

LE VATICAN À LA MAISON BLANCHE: BENOÎT XVI ET G.W.BUSH


Dans la même rubrique:
< >

L'ACCUEIL RÉSERVÉ À BENOÎT XVI PAR G.W.BUSH CONFIRME CETTE GRANDE ALLIANCE QUI EXISTE ENTRE CES DEUX POUVOIRS. POUR LES CROYANTS VICTIMES DES POLITIQUES DÉVASTATRICES DE WASHINGTON C'EST UNE GRANDE DÉCEPTION. ILS ONT PEINE À Y RETROUVER LE TÉMOIGNAGE D'UN JÉSUS LIBRE ET ENGAGÉ AUPRÈS DES PLUS DÉMUNIS.


oscarfortin@hotmail.com
Vendredi 18 Avril 2008

LE VATICAN À LA MAISON BLANCHE: BENOÎT XVI ET G.W.BUSH
LE VATICAN À LA MAISON BLANCHE
BENOÎT XVI ET G.W.BUSH

Le décorum de cette visite ainsi que sa mise à la UNE des médias à travers le monde me posent, comme croyant en Jésus de Nazareth, de nombreux problèmes. D’abord, je n’arrive vraiment pas à y reconnaître ce Jésus des Évangiles. N’a-t-il pas dit « non » au maître du monde qui lui offrait tous les royaumes de la terre en échange de sa soumission ? Ne s’en est-il pas remis constamment à son Père pour assurer sa sécurité ? N’a-t-il pas toujours disposé de cette liberté lui permettant de proclamer, sans acception des personnes, les grandes valeurs qui se retrouvent dans le sermon sur la montagne et dans les Évangiles ?

Dans le cas présent, nous sommes plutôt témoins de la grande complicité qui unit Benoît XVI à celui qui domine actuellement le monde, G.W.Bush. Nous voyons que les mesures de sécurité mises en place (autos blindés, soldats aux aguets, contrôle des foules) ne témoignent aucunement de la foi dans le pouvoir du Père de protéger lui-même son envoyé. Nous constatons que les sujets traités et le langage utilisé n’ont pas beaucoup à voir avec celui des Évangiles qui qualifie l’amour, la vérité, la justice, la paix, la foi, l’espérance de manière à sortir ces mots de leur généralité pour en faire des engagements qui ne trompent pas.

Pourtant, au moment où se réalise cette visite, le monde vit de graves problèmes qui affectent des centaines de millions de personnes, toutes créatures de Dieu. Sans être exhaustif, qu’il suffise d’en relever quelques uns.

Il y d’abord cette crise alimentaire créée par un choix des grandes puissances dont, en premier chef, l’actuel Président des États-Unis : transformer des productions alimentaires en carburant. Ce plan est devenu réalité au moment de son acceptation par l’Administration Bush, le 26 mars 2007. Certains lecteurs et lectrices de Prensa Latina se souviendront que Fidel Castro avait alors écrit une réflexion sur le sujet qu’il avait couvert du titre : « Condamnés à mourir prématurément de faim et de soif trois milliards d’humains ». Derrière ce plan, F. Castro identifie les consortiums pétroliers, les grands producteurs agraires et l’industrie automobile.

À ceci s’ajoutent ces tensions qui existent entre l’Administration Bush et plusieurs pays latino-américains qui ont choisi de reprendre en main, par des voies démocratiques, leur destin et celui de leur population. Déjà nous connaissons le cas de la révolution cubaine, soumise depuis plus de 50 ans à un blocus économique qualifié d’immoral par le nouveau secrétaire d’État du Vatican. Dans ce dernier cas il y a le refus systématique de la part de l’actuelle administration de résoudre les litiges en cause par les voies diplomatiques. Aucune ouverture de ce côté. Il y a le Venezuela qui ne cesse de mettre à jour les plans développés par l’actuelle administration pour renverser par des moyens non démocratiques le gouvernement démocratiquement élu. Il en va de même pour la Bolivie dont le principal adversaire aux changements voulus par le gouvernement, démocratiquement élu, est l’actuelle administration Bush. Que dire de l’Équateur et de la toute prochaine élection au Paraguay dont le candidat, donné pour gagnant, est un ancien évêque. Tous les efforts de l’actuelle administration sont déployés pour faire échouer et le gouvernement de l’Équateur dans ses réformes et l’élection de Fernando Lugo à la présidence du Paraguay. Ces gouvernements sont tous tournés vers le respect des plus démunis et la mise en place de structures permettant le développement de la santé, de l’éducation et de la participation politique et sociale financé par la prise de contrôle des richesses nationales.

Que dire de ces dizaines de milliers de personnes qui tombent sous les balles de militaires étrangers tant en Irak, qu’en Palestine et en Afghanistan. Des conflits qui n’existent que grâce aux investissements militaires de l’actuelle administration Ce sont 3 000 milliards de dollars qui y ont été investis, selon le prix Nobel d’économie, Joseph Stiglitzl. La journée même où la Maison blanche chantait bonne fête à Benoît XVI et que ce dernier recevait avec émotion ces marques d’affection, cette même Maison Blanche insistait auprès du Congrès pour qu’il débloque 70 milliards $ en soutien à son effort de guerre en Irak. Ce sont des centaines de milliers de vie humaine qui y sont sacrifiées. Pourtant le Président Bush n’a-t-il pas uni sa voix à Benoît XVI pour déclarer que toute vie humaine est sacrée. Pourquoi alors autant d’armes pour les tuer?

Enfin, comment ne pas soulever la question de la concentration des médias de communication entre les mains des plus puissants. Ne disposent-ils pas du pouvoir de transformer la vérité en mensonge et le mensonge en vérité? Ils peuvent convertir un saint en diable et un diable en saint. Ils ont finalement le dernier mot pour décider de ce qui est bien et de ce qui est mal. La morale est entre leurs mains. Les consommateurs de ces médias n’ont d’autres références que ce que l’on veut bien leur dire.

Voilà bien rapidement des questions qui ne peuvent échapper à celui qui se présente comme le représentant de Jésus de Nazareth dans le temps présent. Sa mission n’est-elle pas de prendre la parole, avec la liberté évangélique, au nom de ces centaines de millions de personnes qui souffrent les effets désastreux de systèmes et de guerres qui les maintiennent dans la dépendance, la tromperie et le sous développement? Si les mots justice, vérité et paix ont un sens c’est bien lorsqu’on les rend accessibles à tous les humains de la terre et non pas à une élite qui en déforme inévitablement leur sens évangélique. Qui, mieux que le représentant de la catholicité, peut porter ce message de l’universalité des droits? Et pourtant !

En ce troisième jour de l’arrivée de Benoît XVI les problèmes qui retiennent particulièrement son attention ne sont pas tellement ceux mentionnés plus haut mais ceux reliés à l’Institution ecclésiale. La question de la sexualité chez les prêtres et celle de la morale institutionnelle occupent une place importante. S’il parle du terrorisme il se garde bien de parler du terrorisme d’État. Ça pourrait déplaire à celui qui lui a réservé un accueil aussi chaleureux. Il invite évidemment à résoudre les problèmes par voie diplomatique, mais son appel n’indispose pas ses hôtes qui comprennent cet appel comme une invitation aux terroristes d’abandonner leurs armes.

En somme une mise en scène qui a discrètement écarté les contestataires pour ne laisser apparaître que la grande harmonie d’une famille unie par la pensée, la foi et l’action. Le Vatican y était, mais l’Église, portée par le Christ et son Esprit, poursuivait sa route au milieu des pauvres et déshérités de la terre à la manière d’un ferment dans la pâte.

Oscar Fortin

17 avril 2008



Mardi 22 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par belh le 18/04/2008 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au moins une personne qui s'aperçoit des contradictions grottesques de sa société, une société qui est devenu un monstre sanguinaire où sa population se complait avec beaucoup d'enthousiasme à la trouver la plus formidable de la planète, une société qu'ils appellent democratie et qui pourtant n'engendre que des tarres mais surtout des tarrés.
Comme disait Montaigne " ils ne voient que la paille dans l'oeil de leur voisin (Musulman) mais ils ne voient pas la poutre qui sont dans les leurs."
En fait ils ne veulent pas la voir, ils ont tellement peurs d'y retrouver leurs démons refoulés au plus profond de leurs âmes.

2.Posté par Paul le 18/04/2008 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le problème est bien la façon dont les médias occidentaux traitent cette rencontre. Ils cherchent à donner une caution morale à GW Bush par cette rencontre. M'étonnerais pas que le Pape rappelle l'opposition ferme du vatican à la guerre en Irak.

Ceci dit le Pape n'est le leader que des catholiques et s'adresse avant tout à ses fidèles, normalement, il ne fait pas de politique.

Sur l'armement : « Néanmoins, ajoute-t-il, on ne peut considérer comme licite n'importe quel niveau d'armement, car chaque Etat peut ne posséder que les armes qui lui sont nécessaires pour assurer sa légitime défense ». Ne pas respecter ce « principe de suffisance » conduit au paradoxe selon lequel « les Etats menacent la vie et la paix des peuples qu'ils entendent défendre, et les armements, au lieu d'être une garantie de paix, risquent de devenir une tragique préparation à la guerre ». ici : http://zenit.org/article-17732?l=french

Le Pape a envoyé un message d'amitié à la Russie, le jour de son anniversaire : http://zenit.org/

Le Pape critique la situation de la famille aux etats-unis : http://zenit.org

Le Pape rappelle la situation de l'Irak et de la palestine : http://zenit.org

Zenit est autrement plus indépendant que les médias mainstream

3.Posté par Perlunione le 18/04/2008 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mouais...
C'est la face des médias qui est retranscrite dans cette article.
Je ne vais pas m'éterniser dessus.
Je dirais juste que de une le croyant n'est nullement atteint par les actes du pape, le croyant ne vit pas pour la pape. Le pape c'est les catholiques donc pas tout les croyants.
Quant à leur "alliance", on est à côté, regardez pourquoi est aller la pape là bas. C'est pas pour les beaux yeux de Bush. Bush n'est pas catholique...
Regardez ses discours prononcé là-bas et pas ce que les médias collabos nous montre.
Cependant je pense que le moment est mal choisi et une entrée plus engagée aurait été profitable. Pour Cuba, voyez ce qu'ils faisaient aux catholiques dans l'ancien régime. D'ailleurs les pentecôtistes à Cuba commencent à se faire nombreux, en tout cas plus nombreux qu'avant.

"Comme disait Montaigne " ils ne voient que la paille dans l'oeil de leur voisin (Musulman) mais ils ne voient pas la poutre qui sont dans les leurs."

C'est pas Montaigne. C'est la Bible, Jésus pour être précis :

Luc 6:41 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil?
Luc 6:42 Ou comment peux-tu dire à ton frère: Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l'oeil de ton frère.
Luc 6:43 Ce n'est pas un bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni un mauvais arbre qui porte du bon fruit.
Luc 6:44 Car chaque arbre se connaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l'on ne vendange pas des raisins sur des ronces.

Bonne journée.

4.Posté par oscar fortin le 18/04/2008 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si le Vatican s'oppose à la guerre en Irak, il n'y a pas mis la même ardeur qu'il met à lutter contre l'avortement, contre le mariage des personnes de même sexe, contre le terrorisme... Lors de son premier message de paix, en janvier 2006, il n'a fait aucune allusion à la guerre en Irak, a trouvé le moyen d'encourager les soldats en Afghanistan et de condamner le terrorisme.... ( http://humanisme.over-blog.com/article-1517399.html ) Il est vrai que le pape n'est le leader que des catholiques, mais lorsqu'il est reçu à la Maison Blanche comme ce fut actuellement le cas son personnage et sa fonction débordent de beaucoup le seul monde de la catholicité... Imaginez un instant Benoît XVI qui se prêterait à un accueil semblable de la part du Président du Venezuela, Hugo Chavez. Que diraient les amis de Washington? Vous voyez bien qu'un pareil personnage ne peut se soustraire, dès qu'il se prête au jeu, à la manipulation politique de ce qu'il représente.

5.Posté par Perlunione le 18/04/2008 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'avais pas vu le message au dessus. Lorsque je dis c'est la face des médias, c'est parce que en effet comme le dit très bien Paul les médias cherchent à donner une image de paix à Bush et tout le tralala. En toute sincérité, je viens pas par mauvaise foi ou défendre quoi que ce soit, voyez ces discours il y a un mois sur l'Irak, voyez ceux du séjours au USA et voyez les discours en Amérique Latine il y a quelques temps. Et comparer si cela va avec Bush. Bush ne fait que l'accueillir, c'est l'image, c'est politique, c'est se donner bonne image, conscience, morale. En bref j'avoue que la pape n'est pas assez engagé surtot que les chrétiens sont touchés aussi par la politique de Busherie partout où il passe, mais si il fait de la politique, on lui reprocherait j'en suis sûr.

"il n'a fait aucune allusion à la guerre en Irak"
A Pâques, il a fait un appel à la paix en Irak et dans le moyen orient.

"Imaginez un instant Benoît XVI qui se prêterait à un accueil semblable de la part du Président du Venezuela, Hugo Chavez."
C'est très exact et par cette phrase vous démontrez que tout ne repose sur la politique et la vision stricte des médias. Média collabos disent : Pape rencontre Bush = Bush gentillet. Et Chavez se serait fait diaboliser et ils auraient tout autant caché la vraie visite.

En Arabie Saoudite, Chavez a invoqué Jésus Christ devant les musulmans, est ce que quelqu'un aurait pu faire pareil ?
Les médias nous montre qu'une chose façonné.
Cependant je suis d'accord pour dire que l'engagement doit être plus authentique, de une car l'église ne doit pas fermer les yeux sur les injustices.

6.Posté par samueltosismael le 18/04/2008 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le pape dit qu'il est contre la guerre en irak et on le lynche ,par contre pour le leader du boudhisme la tout le monde approuve alors qu'il est le grand ami de bush ,l'église est clair comme la france par chirac du non à la guerre ,il faut bien regarder comment tout cela se passe ,on sait que l'église évangélique détèste l'église catholique et y je le sait car j'ai cotoyer ces églises, par contre les évangéliste soutiennent à font l'état d'israel et sont impliqué massivement dans ce conflit et leur aide ,alors il faut se poser des question sur pourquoi les catholique qui ne lâche rien sur leur position et se font tjrs lyncher c simple en fait l'église ne se défend pas elle laisse venir à elle l'homme d' intelligence ,elle ne compte pas sur son nombre mais sur la vérité de l'homme et n'est pas super apôtre à l'américaine ,l'église est contre le nouvel ordre mondial bien avant les réalité du 911 et du réalisme de chacun d'entre nous qui découvrons la machination des USA le complot est contre l'église catholique qui pronne la famille ,les richesse du coeur plus que de l'argent et qui emande à l'homme de ne pas travailler jusqu'à ne pas voir sa famille ;qu'elle avantage à l'église d'aller contre la penser unique de la consommation du sex dépravé ,ne croyer pas que l'église est dupe de tout cela bien au contraire elle l'à vue arrivé avant nous pour une simple et bonne raison c que le premier complot était contre jésus.Ne pas se faire manipuler ,chercher soi même l'information et lire les écrit des papes pour voir clair au lieu de balancer comme sa des phrases de nul part ,oscar le contre courant n'est pas de suivre le fleuve mais bien de le remonter.

7.Posté par oscar fortin le 18/04/2008 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Samuel, je ne sais pas si je vous ai bien compris, mais je voudrais tout de même clarifier certaines choses. En tout premier lieu l'Église n'est pas le Vatican, mais la communauté des croyants. Elle a à sa tête le Christ Ressuscité et l'Esprti Saint qui animent tout le corps dont certains ont des fonctions de docteurs, d'autres de prophètes, d'autres de service, d'autres de pasteurs. Il y a aujourd'hui des pans entiers de cette Église vivante que le Vatican s'acharne à ne pas reconnaître, souvent pour des raisons idéologiques et d'alliances politiques. C'est le cas de tous ces croyants qui oeuvrent, souvent jusqu'au sacrifice de leur vie, au service de la libération de l'homme, de tout homme. Vous avez reconnu les adeptes de la théologie de libération au nombre duquel on peut y reconnaître de véritables prophètes. Celui qui m'impressionne le plus est le Père Ernesto Cardenal du Nicaragua, celui que Jean-Paul II avait sermonné à sa descente d'avion à son arrivée au Nicaragua. Il y en a bien d'autres un peu partout en Amérique latine qui portent l'Esprit du Ressuscité et qui font Église. Je pense qu'il nous faut redonner plus souvent la parole à Jésus et le laisser parler davantage. Nous réaliserons qu'il parlera moins de l'institution ecclésiale mais de l'homme fait de chair et d'os pour qui il est une espérance de vie. Qu'on laisse parler les Évangiles et que l'on redonne la première place au Ressuscité, toujours au coeur de nos vie et de notre monde.

Quant aux médias, nous savons qui en ont le contrôle et nous nous faisons bien discrets pour en relever les effets pervers.


8.Posté par un type le 18/04/2008 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" Pourquoi les gens se réunissent-ils dans des bâtiments spéciaux, où ils écoutent le récit de tortures très anciennes et font semblant de manger la chair d'un dieu?"
Le christ n'a jamais existé, et le pape le sait bien, qui utilise cette légende pour conserver son pouvoir et celui de ses amis.
Il y a au dans l'histoire de lhumanité 16 types, qui furent crucifiés et renaquirent 3 jours plus tard.
Nous avons avec les évangiles une résurgence du vieux mythe solaire.
Un soleil, 12 maisons (mois, ou apôtres).
Il serait sain que les croyants visionnent au moins le film Zeitgeist, disponible gratuitement en ligne, qui leur permettra de cesser de croire, et d'enfin savoir.
du 24 au 27 décembre, le soleil rete sur le même degré de son parcours dans la voûte céleste. Le 33ème degré (mais oui, l'âge du christ!).
Comme il y a 33 degrés maçonniques.
Pour les égyptiens, l'immobilité signifiait la mort. Le soleil était donc mort pendant 3 jours, puis renaissait et commençait son nouveau tour.
Quand on cherche la vérité, on la trouve, et même si tu crois en la Bible, rappelle toi ces mots de ce christ imaginé: cherche la vérité, car elle te rendra libre.

9.Posté par oscar fortin le 18/04/2008 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon cher ami, le type, croire en l'histoire de Jésus ou croire qu'il n'en fut rien, c'est une question de foi. Cette foi, mise à part, il reste que la vision de justice et de vérité véhiculée par cette histoire et la place hautement humaine réservée aux relations des personnes entre elles, me rejoignent et méritent d'être défendues et portées à terme. Beaucoup de non croyants ont donné leur vie pour ces valeurs de vie et je leur suis également très lié. Dans tous les cas, la personne humaine et plus amplement la communauté humaine sont au coeur de nos préoccupations. À chacun de faire son choix de vie: tout pour "moi" ou tout pour "nous", un "nous" à la dimension de l'humanité.

10.Posté par MIJEON Amaury le 18/04/2008 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis chrétien!
Et je confirme les dires de oscar fortin!
Nos valeurs véhiculent la paix et l'amour!

L'histoire du Christ,
porte un témoignage d'humanité.
Il en appel à l'amour du prochain et de soit-meme.
Car celui qui s'aime aime son prochain.

Son histoire est celle du sacrifice pour l'humanité!

Aujourd'hui beaucoup ne serait pas capable de se sacrifier pour les autres.

Mais comme dit oscar fortin,
c'est une question de foi.
Et la foi en l'amour,
il n'y rien de plus important!

11.Posté par MIJEON Amaury le 18/04/2008 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Perlunion a tout à fait raison!
Avant de regarder la paille dans l'œil de ton voisin,
retire la poutre que tu as dans le tien.
C'est une parole du Christ!

Montaigne n'a fait que reprendre cette parole pour critiquer surement ceux qui critiquent l'islam!

12.Posté par MIJEON Amaury le 18/04/2008 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les catholiques ne sont pas obligés de suivre le Pape!

13.Posté par MIJEON Amaury le 18/04/2008 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et je suis entièrement d'accord avec cette article!

Le Christ a refusé tout les présent des maitres du Monde!

Par ailleurs,
Bush est dans le milieu des organisations secrètes qui règnent aux USA.
Sa famille est baignée dans les plus grandes magouilles qui vont de la corruption avec des affaires liées avec le nazisme jusqu'aux complots en amérique du sud.

Si on regarde bien l'image si-dessus,
le pape est vu par Bush de haut!

14.Posté par un type le 18/04/2008 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une fois, le Christ n'a jamais existé. Si on parle de foi pour nier des faits prouvés, alors on parle de foi pour accepter un mensonge. C'est insulter l'homme que de se réfugier sous de tels arguments.
Et pourtant, un minimum de recherche de cette vérité que vous défendez tant vous permettrait une saine compréhension.
Défendre un mensonge correspond à l'assassinat de sa propre intelligence.
Quand à la Bible, si elle comporte des passages bienveillants, elle en comporte d'autres bien plus malsains.
"Je suis venu apporter la guerre", dit aussi ce Christ.
Cessez un peu de croire quand vous pouvez savoir, et le dialogue entre humains n'en sera que plus constructif.
Avant de me répondre, regarde donc ce film, Zeitgeist, meme seulement la première partie: tu n'auras pas perdu moins d'une demie-heure, mais tu auras gagné le minimum de connaissance nécessaire à éclairer ton esprit embrumé par des siècles de croyances absurdes.
Quand la vérité éclate, il est malséant de la rejeter.
J'étais aussi un de ces croyants se vantant de sa foi. Mais devant la connaissance, devant la vérité, ma conscience m'interdit de défendre encore ces croyances, tout en admettant que la Bible, comme le Coran, comporte des passages fort édifiants.
Mais les livres de Shakespeare ou de Charles Bukowski aussi.... .
Même Sarkozy dit parfois des choses intelligentes, je n'ai pourtant aucune foi en lui.

15.Posté par samueltosismael le 18/04/2008 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je peut comprendre oscar mais il vient d'arriver et tu sais qu'il est de bon ton de balayer devant sa porte avant de donner des leçons ,ce qui je crois est très important ,imagine que le pape arrive et qu'ils juge d'entré ,un peut de sérieux et ne crois tu pas que cela est à prendre avec des pincettes et croit moi il sait se qu'il fait ,mais bon laissons l'esprit agir sur notre très saint père et en parlant du christ :rendre à césar ce qui est à césar et à dieu ce qui est dieu .A force de critique contre le pape je me dit que le jeu subtil du gouvernement américain marche à merveille. Pour sa sécurité le seigneur à fui plusieur "foi "par ce qu'il n'était pas protéger.Je te dit cela non pour avoir raison mais plus pour contrecarré la pensée du grand nombre qui va contre systématiquement les catholiques.Pour ce qui est des protestant je reconnais la véracité de leur engagement et de leur amour comme un grand nom comme LUTHER mais il faut savoir que les évangéliste ne veulent pas cottoyer les catholique pour le fait même qu'ils pensent que MARIE vient du diable ,pas tous bien sùr mais g vue cela et au état unis c flagrant .

16.Posté par mouemina le 18/04/2008 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un grand zéro n'ajoute rien à un petit zéro il restera toujours un ZERO


"TYPE" si vous recherchez la vérité , elle est là

http://www.dailymotion.com/relevance/search/LA%2BBIBLE%2BEST%2BELLE%2BLE%2BLIVRE%2BDE%2BDIEU/video/x483o2_04ahmed-deedat-le-coran-ou-la-bible_politics

cordialement

17.Posté par Romain Angeles le 18/04/2008 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un oubli: le Vatican, et l'Église est aussi une entité POLITIQUE. C'est un état à part entière. Voyez toutes les églises à travers le monde comme des formes d'ambassades. Voyez tous les prêtres et les membres de l'église comme des employés d'état, avec une mission spirituelle certes, mais aussi politique.

Alors celui qui se plaint de l'attitude du pape pendant sa visite aux USA pleure à la mauvaise porte. C'est une rencontre entre deux chefs d'état, point. Deux chefs d'état peuvent se détester, cela ne devrait pas les empêcher de se rencontrer, pour défendre des intérêts et des causes qui surpassent leur personne. Même si les États-Unis sont dans un gouffre politique, le pape fait justement bien de venir parler aux Américains.

Aussi, avant de se plaindre de ce qu'il dit, autant être précis. D'abord, il vient s'adresser au peuple américain (discours à Washington), ensuite il s'adresse au clergé et à ses fidèles (conférence aux évêques) et finalement aux pays du monde (présentation à l'ONU). Oui il a beaucoup parlé des aggressions sexuelles, mais quand il s'est adressé à son clergé. Sinon, de quoi a-t-il parlé? Des DROITS DE L'HOMME! Écoutez son premier discours à Washington: il cite la déclaration d'indépendance des États-Unis devant Bush qui essaie depuis des années de détruire la Constitution!! "Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables [parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur.]" Pensez-vous que le pape est ignorant du Patriot Act, des prisons de Guantanamo, Abu Ghraib?

Ensuite, aux Nations Unies, il parle encore des droits de l'homme, de l'égalité de tous devant la loi autant les nations que les peuples et les individus. Considérant la période que nous traversons dans le monde, vous accepterez quand même pour dire qu'il se fout bien de ce que Bush pense, et qu'il s'oppose même, de manière diplomatique et implicite, aux politiques de ce dégénéré. Mais encore une fois: c'est un chef d'état! Un chef d'état d'un tout petit territoire, mais de plus d'un milliard de fidèles. Son pouvoir n'est pas dans les armes ou l'argent mais dans la parole. Et ce qu'il a dit dans sa visite aux États-Unis est un message d'unité, de paix, d'amour et de loi naturelle. Il est peut-être un peu arriéré au niveau "éthique" (mariage, contraceptifs...) mais ne doutons pas de son amour pour l'humanité.

18.Posté par un type le 18/04/2008 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'université populaire de Caen sur France culture: Michel Onfray
26/07/2004: L'invnetion de Jésus n'a pas existé historiquement, il a existé comme un personnage conceptuel: la fabrication d'un individu qui permet de soutenir un discours. Jésus est une création du christianisme. Il n'y a pas de preuves que Jésus ait existé à l'époque même de Jésus. Il n'y a a aucune preuve historique, aucun texte, il y a des textes où il est question de Jésus mais ce sont des textes qui ont été falsifiés. Il n'y a pas de preuves archéologiques. A l'époque de Jésus, pullulent des prophètes qui annoncent l'apocalypse pour demain. C'est la réaction des gens démunis face à l'occupation militaire romaine. Le nom "Jésus" veut dire "Dieu sauve, a sauvé et sauvera": l'histoire est écrite. Qui est l'auteur de Jésus? Le premier, c'est Marc qui écrit vers +70 donc il n'a pas connu Jésus comme d'ailleurs Matthieu, Jean et Luc qui reprendront l'histoire de Marc, en faisant quelques erreurs. Le texte est fait pour convertir: remplacer les anciens dieux païens auprès des gens du peuple. Pour convertir, il faut présenter un individu singulier capable de choses extraordinaires: Jésus (comme Platon d'après Diogénère) est né d'une vierge. L'archange Gabriel et l'annonce à Marie est également à peu près identique à l'histoire de Platon. Jésus est fils de dieu comme Pythagore. Jésus ressuscite les morts comme Empédocle... L'histoire de Pierre est recopiée de celle de Métrodore avec Epicure. Jésus meurt pour ses idées comme Socrate. Le merveilleux ignore l'histoire. Le nouveau Testament se moque du vraisemblable: il est conçu pour convertir les gens simples. Au IVe siècle, l'Eglise a trié les nombreux évangiles existants: d'un coté les quatre évangiles synoptiques que tout le monde connaît qui sont considérés comme révélés et de l'autre les évangiles apocryphes, comme celui de Thomas qui sont rejetés qui décrivent un Jésus végétarien, un Jésus qui ressuscite un coq cuit dans un banquet, un Jésus qui étrangle les petits oiseaux pour les ressusciter, qui dirige les ruisseaux avec la voix, qui rit aux éclats... Des exemples de contradictions dans les évangiles synoptiques: le titulus: le texte sur la croix: chez Jean, le titulus est sur la croix, chez Luc il est autour du cou. Chez Jean, Jésus porte seul sa croix, dans les trois autres, il est aidé par Simon. Après sa mort il apparaît tantôt à une seule personne, tantôt à plusieurs. Des exemples d'invraisemblances: Nazareth est une ville qui n'existe pas au moment où Jésus est censé naître. Jésus parle à Ponce Pilate pourtant Jésus parle araméen et ne connaît pas le latin et Ponce Pilate ne connaissait pas le latin de même le statut social de Ponce Pilate ne lui permettait pas d'interroger Jésus. Les évangiles disent que Ponce Pilate est Procurateur. Problème: Ponce Pilate était préfet de Judée mais le titre de procurateur n'apparaît qu'en +50 et n'existait pas du temps de Jésus mais c'est celui qui était utilisé au moment de la rédaction des évangiles: un exemple typique de la rédaction d'un faux! Ponce Pilate est présenté comme doux et affable: il était pourtant connu des historiens comme un personnage cruel et despotique mais les évangiles ont été écrits pour plaire au pouvoir romain. Pour ça, les évangiles considèrent donc que les juifs sont responsables de la mort de Jésus: c'est la naissance de l'antisémitisme. La crucifixion était réservée à ceux qui mettait l'état romain en péril, ce qui n'était pas le cas de Jésus qui aurait du être lapidé. Les crucifiés étaient abandonnés sur la croix aux chiens et ne pouvaient donc pas aller au tombeau. Le cadavre de Jésus a été embaumé d'après Jean, une tradition qui n'existait pas en Galilée mais l'évangile de Jean a sans doute été écrit en Egypte. Les contradictions et les invraisemblances des évangiles sont considérables et montrent que Jésus a été inventé. L'Eglise a donc interdit pendant des siècles l'étude historique de la Bible.


19.Posté par mario le 19/04/2008 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"comme croyant en Jésus de Nazareth, "

et en Dieu tu y crois au moins?
Parce que c'est bien gentil d'idolatrer les Prophètes, mais sache que seul Dieu sauvera l'ame des croyants, aucun Prophète en ce monde et dans l'autre....
Oh les Chrétiens, cessez donc d'exagérer votre religion, merci!

20.Posté par samueltosismael le 19/04/2008 04:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ma part j'ai pris l'habitude de me mettre du côté de ceux que l'on veut faire taire ,le pape et en particulier l'église catholique qui n'est jamais à la mode on le comprendra puisqu'elle combat une fausse croyance qui est la consommation et prone plus la famille qui elle aussi n'est plus à la mode et se qui me trouble est que l'on ne parle pas tant du maitre tibétain qui en ce moment est à la mode ,alors conspiration ou pas conspiration?
Et pour répondre à OSCAR si la confiance au christ est au delà de tout je suppose que mettre la ceinture de sécurité est contraire à la foi et jean paul II à subit l'agréssion alors soyons sérieux .Même si je peut comprendre ton argument il faut laisser l'esprit saint agir .la recolte sera bonne.

21.Posté par Rafael le 19/04/2008 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne doit point adorer les hommes parce que la Bible dit que dans le livre de Jeremies 17:5-8:"Ainsi parle l'Éternel : Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son coeur de l'Éternel !
Il est comme un misérable dans le désert, Et il ne voit point arriver le bonheur ; Il habite les lieux brûlés du désert, Une terre salée et sans habitants.
Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'espérance !
Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant ; Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert ; Dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit."Malheureusement, les etres humains sont en train de plonger dans les croyences et religions et ils sont en train de louer a eux meme et pas a Dieu.Et, aussi, la plupart de gens voit le Jésus comme une religion ; on est plongés dans les tradictions et, malheureusement, il ya des affrontements religieux entre les catholiques, evangeliques , juifs et mulsumans.On doit comprendre que Dieu n`est pas une réligion et, oui, la vie.Il est le pain qui est descendu des cieux pour que quiconque qui croira a lui , ne jamais aura de faim.Dieu est la vie et pas la réligion.Il est le pain vivant qui est descendu des cieux et il est notre source de vie.

22.Posté par thepault le 19/04/2008 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

/je craint que cette visite ne mette la vie des chretiens en irak en danger et dans d autre pays au proche orient .que peut on atendre d un type comme bush?

23.Posté par oscar fortin le 19/04/2008 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pendant que je dormais, vous écriviez vos réflexions et commentaires dont je viens tout juste de prendre connaissance à mon réveil. Je ne vais pas entrer dans les débats portant sur l'existence ou non de Jésus. Pour ma part j'ai parcouru un certain chemin sur les voies de la recherche (études supérieures en théologie et en sciences politiques) pour tirer un certain nombre de conclusions qui me satisfont. Je respecte ceux qui pensent différemment, mais ma foi reconnaît en Jésus le Dieu de la promesse et le ressuscité porteur d'une humanité nouvelle. C'est lui qui est le personnage central de l'Église dont elle se doit de témoigner. C'est vrai pour le Pape comme pour tous les croyants chrétiens. Ceci dit, la vie des chrétiens n'est pas plus importante que la vie de tout être humain. Le Jésus des Évangiles que je connais n'est pas venu sauver une Église, une religion, mais l'humanité faite d'hommes, de femmes, d'enfants, de malades, d'infirmes, de veuves, d'orphelins, de bandits, de voleurs, d'hypocrites et d'une multitude de gens de bonne volonté. C'est à la transformation de cette humanité que l'Église, avec toutes ses ressources, doit oeuvrer. Lorsque Benoît XVI prend la parole au nom de cette Église, qu'il soit aux États-Unis, au Brésil ou ailleurs, c'est de cela qu'il doit parler. En tant que chrétien c'est également de cela que je dois parler. Je n'ai pas à défendre le clocher de mon église mais celui d'une humanité respectée jusque dans le plus faible de ses maillons.
À chacun de faire son choix et d'y trouver la plénitude de son bonheur. Je pense qu'on ne doit pas avoir peur de prendre la parole et de dire, de bonne foi, ce que la conscience et l'expérience nous dictent. C'est vrai pour vous tous comme ce l'est également pour moi. En faisant ma toilette du matin je vais regarder de nouveau si j'ai une poutre ou une paille ou un entre deux dans l'oeil. C'est un exercice à faire régulièrement et que certains font bien de me rappeler. J'espère qu'ils en feront tout autant.

24.Posté par un type le 19/04/2008 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le soutien à un mensonge aisément vérifiable, et maintes fois prouvé, la volonté d'utiliser les "livres saints" comme preuve d'une affirmation, comme argument valable basé sur la vérité, est une imposture trop immense, immonde et malsaine, pour que l'esprit intelligent y voit autre chose qu'une agression monstrueuse contre l'humainité.
La volonté également de ne pas se renseigner face aux information fournies, gratuitement, qui donnent simplement et sans haine la possibilité d'accéder à la connaissance, démontre chez son auteur le rejet et la haine de toute vérité qui contredirait ses propres croyances.
Imbus de lui-même, enfermé dans ses péjugés et ses croyances prouvées éronnées, un tel humaniste représente un danger pour la santé mentale de ses lecteurs.
J'éviterai donc avec soin votre site.
Merci de me l'avoir confirmé par vos remarques dignes d'un télé 7 jours pages philo, les sarcasmes agressifs et vantards en plus.
Vouloir défendre l'humanité en se basant sur des mensonges, sur des fausses croyances que l'on refuse d'abandonner est une imposture qui ne mêne qu'au chaos actuel.
Telle est l'attitude "chrétienne" du président Bush et de sa cliique. En voulant faire de même, vous êtes tombé dans un piège duquel vous ne sortirez pas indemne, si un jour vous acceptez d'ouvrir les yeux, ce dont je doute fort, pour votre malheur comme pour l'esprit et la liberté de ceux qui ingéreront vos immondices.

25.Posté par Perlunione le 19/04/2008 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Le Christ a refusé tout les présent des maitres du Monde! "

Bien sûr ! D'ailleurs on le comprend clairement que les maîtres de ce monde sont du mauvais côté en lisant le livre Révélation.

Jésus c'est tout le contraire des grands de ce monde, et leur services qu'ils veulent nous
donner.
Jésus a dit :
Matthieu 6:19 Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent

Alors que les chefs de ce monde nous pousse à la consommation abusives et inutiles !

"Dieu est la vie et pas la réligion.Il est le pain vivant qui est descendu des cieux et il est notre source de vie."

Jésus a dit :
Jean 6:35 Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif.
Jean 6:48 Je suis le pain de vie.

Oscar Fortin, merci pour tes précisions dans le dernier message. Je comprends mieux ton article.

Bonne journée à tous.

26.Posté par oscar fortin le 19/04/2008 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Seulement pour "un type". Je vois que votre humanisme s'alimente à la source de la tolérance, de l'ouverture, de la sérénité et du respect à la différence. Vos propos s'expriment dans des mots qui révèlent la grande sérénité qui vous habite. Les certitudes dont vous vous enveloppez permettent de faire le grand ménage autour de vous et dans le monde. Vous pourriez, sans doute, faire un bon bout de chemin avec G.W. Bush qui sait avec clarté ceux qui appartiennent à l'axe du mal et ceux qui appartienent à l'axe du mal. Il sait utiliser les ressources à sa disposition pour faire, lui aussi, le grand ménage. La délicatesse de ses interventions de nettoyage sont à la hauteur de l'humanisme qui l'habite. Je comprends que votre intérêt pour découvrir ce que les autres pensent peut vous apparaître du temps perdu. Avec des certitudes aussi fortes, il n'y a pas de temps à perdre avec ceux qui ne savent pas ou croient savoir sans vraiment savoir. Pour ma part je serai toujours heureux de vous lire ne serait-ce que pour découvrir les voies diverses que peut prendre l'esprit humain.

27.Posté par Jean d'Agniel le 21/04/2008 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a des choses ahurissantes dans les commentaires ci-dessus. Nier l'existence historique de Jésus, c'est comme nier l'existence de Che Guevara ou de Karl Marx !

En effet, il existe au moins trois auteurs non chrétiens, mais contemporains de Jésus qui ont écrit sur lui. Oui la Vérité nous rend libre. Elle nous libère de l'occultisme et de l'obscurantisme des sectes athées.

Que disent ces trois auteurs :

1) Flavius Josèphe (37-100) fut un auteur Juif non Chrétien, qui travailla au service de l'occupant romain : "Vers ces temps-là un homme sage est né, (s'il faut l'appeler un homme). Il accomplissait notamment des actes étonnants et est devenu un maître pour des gens qui acceptaient la vérité avec enthousiasme. Et il est parvenu à convaincre beaucoup de juifs et de grecs. (Le Messie c'était lui). Et quand, par suite de l'accusation de la part des gens notables parmi nous, il avait été condamné par Pilate à être crucifié, ceux qui l'avaient aimé dès le début n'ont pas cessé. (Il leur est apparu le troisième jour de nouveau vivant) selon les paroles des divins prophètes qui racontent ceci et mille autres merveilles à son sujet. Et jusqu'aujourd'hui le peuple qui s'appelle chrétien d'après lui n'a pas disparu." Par ailleurs Flavius Josephe parle de Jésus dans son livre "La guerre des Juifs" comme étant un "thaumaturge", et doté de pouvoirs de guérison extraordinaires. Par ailleurs, ce manuscrit parle également de Jean le Baptiste et de l'apôtre Jacques.

2) Tacite, auteur Romain anti Chrétien, dans son livre "Les Annales" au chapître 15, paragraphe 44 : "XLIV. La prudence humaine avait ordonné tout ce qui dépend de ses conseils : on songea bientôt à fléchir les dieux, et l'on ouvrit les livres sibyllins. D'après ce qu'on y lut, des prières furent adressées à Vulcain, à Cérès et à Proserpine : des dames romaines implorèrent Junon, premièrement au Capitole, puis au bord de la mer la plus voisine, où l'on puisa de l'eau pour faire des aspersions sur les murs du temple et la statue de la déesse ; enfin les femmes actuellement mariées célébrèrent des sellisternes et des veillées religieuses. Mais aucun moyen humain, ni largesses impériales, ni cérémonies expiatoires ne faisaient taire le cri public qui accusait Néron d'avoir ordonné l'incendie. Pour apaiser ces rumeurs, il offrit d'autres coupables, et fit souffrir les tortures les plus raffinées à une classe d'hommes détestés pour leurs abominations et que le vulgaire appelait chrétiens. Ce nom leur vient de Christ, qui, sous Tibère, fut livré au supplice par le procurateur Pontius Pilatus. Réprimée un instant, cette exécrable superstition se débordait de nouveau, non seulement dans la Judée, où elle avait sa source, mais dans Rome même, où tout ce que le monde enferme d'infamies et d'horreurs afflue et trouve des partisans. On saisit d'abord ceux qui avouaient leur secte ; et, sur leurs révélations, une infinité d'autres, qui furent bien moins convaincus d'incendie que de haine pour le genre humain. On fit de leurs supplices un divertissement : les uns, couverts de peaux de bêtes, périssaient dévorés par des chiens ; d'autres mouraient sur des croix, ou bien ils étaient enduits de matières inflammables, et, quand le jour cessait de luire, on les brûlait en place de flambeaux. Néron prêtait ses jardins pour ce spectacle, et donnait en même temps des jeux au Cirque, où tantôt il se mêlait au peuple en habit de cocher, et tantôt conduisait un char. Aussi, quoique ces hommes fussent coupables et eussent mérité les dernières rigueurs, les coeurs s'ouvraient à la compassion, en pensant que ce n'était pas au bien public, mais à la cruauté d'un seul, qu'ils étaient immolés."

3) Pline le jeune, historien Romain non Chrétien pose des question à l'Empereur Trajan sur l'attitude à avoir vis à vis des Chrétiens : "Ils [les Chrétiens] affirmaient que toute leur faute ou toute leur erreur se serait bornée à se réunir habituellement à jour fixe, avant l’aube, pour chanter en choeurs alternés des hymnes à Christus comme à un Dieu ; à s’engager par serment non à quelque crime, mais à ne pas commettre de vol, de brigandage, d’adultère, à ne pas manquer à la foi jurée, à ne pas nier un dépôt, à se retrouver enfin pour prendre ensemble un repas, mais un repas ordinaire et inoffensif. "

De plus, en allant en Palestine, les traces archéologiques du passage de Jésus le Messie sont extrêmement nombreuses. Alors nier l'existence de Jésus, c'est se réfugier dans l'ignorance face à l'évidence des faits, de la réalité et de la Vérité.

28.Posté par oscar fortin le 21/04/2008 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Jean d'Agniel d'avoir pris le temps de relever de façon sérieuse les références histoiriques de l'existence de Jésus. Votre intervention apporte au débat, soulevé par certains, des éléments qui invitent à la réflexion et à certains ajjustements dans leurs certitudes. Vous complétez merveilleusement bien ce volet dans lequel je n'ai pas voulu entrer. L'Esptrit met un tout chacun à contribution.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires