Société

LE RACISME DE L’HOMME BLANC : Une réalité incontestable


«Il n’y a pas eu de changements structurels fondamentaux en Amérique. Il y a eu un changement symbolique de taille avec l’élection de Barack Obama. Mais les seuls Noirs qui vivent vraiment dans un monde sans discrimination raciale aux Etats-Unis habitent tous dans une très jolie maison, au 1600 Pennsylvania Avenue (adresse de la Maison-Blanche)».

Prof. Henry Louis Gates


vdida2003@yahoo.fr
Jeudi 30 Juillet 2009

LE RACISME DE L’HOMME BLANC : Une réalité incontestable
Professeur Chems Eddine Chitour
 
 Ecole Polytechnique Alger
 
 
 Un fait en apparence banal vient remettre les pendules à l’heure aux Etats-Unis, patrie de la liberté, de la libre entreprise : Il s’agit ni plus ni moins de la survivance des vieux démons du racisme. De quoi s’agit-il cette fois? Dans un quartier chic, un monsieur tente d’ouvrir la porte d’une maison, en vain, il se fait aider par quelqu’un. Cette opération attire l’attention d’une âme charitable qui appelle la police en signalant que deux personnes avec des sacs tentaient de forcer l’ouverture d’une porte.
Deux policiers arrivent et finissent par interpeller l’un d’eux, le menottent et l’amènent au poste pour interrogatoire. Quoi de plus banal?
Pourtant cette affaire a remué les Etats-Unis à commencer par le président Obama. En fait, la personne qui tentait d’ouvrir la porte était noire. Cest un professeur d’université émérite à l’université de Harvard, il a été classé parmi les 25 Américains les plus influents en 1997 par Time Magazine. Il rentrait chez lui après trois mois d’absence et avait des problèmes avec la serrure ; il s’est fait aider par son chauffeur.
 
 Les Américains rapporte le journal le Monde, n’ont pas fini d’entendre parler du 16 juillet, jour où Henry Louis Gates Jr., l’un de leurs professeurs les plus connus, titulaire de la chaire d’études africaines-américaines à Harvard, a été arrêté chez lui comme un vulgaire malfrat par un policier blanc du commissariat de Cambridge, dans le Massachusetts. La victime a promis d’en tirer toutes les leçons. ´´J’en ferai un documentaire, a-t-il juré. Le système de justice pénale est vraiment pourri.´´ Le professeur revenait d’un séjour en Chine, où il était allé enquêter sur les origines familiales du violoncelliste Yo-Yo Ma.(...) Il a aussi fondé un site Internet ´´black´´, financé par le Washington Post, The Root. A Cambridge, où il habite sur Ware Street, dans une maison à quelques blocs de l’université, les gens le saluent dans la rue".(1)
 
 
 
 "(...) A ce stade, les versions divergent. Le professeur Gates a montré ses papiers, prouvé qu’il était chez lui, et à son tour, a demandé à son interlocuteur de justifier de son identité. Le sergent James Crowley, onze ans de métier, aurait refusé et le professeur Gates aurait dénoncé un délit de faciès. La discussion s’est terminée au poste, où l’universitaire, un homme de 58 ans et d’allure plutôt chétive, est arrivé menotté. Il n’est ressorti qu’au bout de quatre heures. L’incident, qui s’est déroulé suivant un scénario bien connu des Noirs américains, a réveillé les réflexes classiques. ´´Les seules personnes qui vivent dans un monde post-racial sont les quatre habitants´´ de la Maison-lanche, a commenté M.Gates, amer. Dans le Washington Post, le journaliste Wil Haygood a raconté d’expérience ce moment où, quel que soit le statut social, les individus reproduisent des comportements qui les dépassent : ´´Oubliez Harvard,
(M.Gates) est dans cette zone délicate où se rencontrent la peau noire et les forces de l’ordre (...) Ce moment où l’homme noir porte une éternité pour
bagage.´´(1)
 
 Pendant sa conférence de presse, à la Maison-Blanche, le président Obama a été interrogé sur l’incident. ´´Skip est un ami, a-t-il dit, en utilisant le surnom du professeur. Je risque d’être partial.´´ ´´D’abord, je crois qu’on peut dire que nous serions tous assez en colère (dans cette situation). Deuxièmement, la police de Cambridge a été stupide d’arrêter quelqu’un alors que la preuve était établie qu’il était dans sa propre maison. Troisièmement, cet incident nous rappelle qu’il y a une longue habitude dans ce pays de contrôler les Africains-américains et les Latinos de manière disproportionnée.´´ Barack Obama s’est pris dans un de ces accès de fièvre auxquels peut donner lieu la confrontation d’un policier blanc et d’un Noir. Mais l’intensité de la polémique n’aurait probablement pas été aussi forte si l’universitaire n’avait pas été un ami de longue date du président et si ce dernier n’était pas intervenu.
 
 Devant l’ampleur des réactions, notamment après son intervention qualifié de «militante» pour la cause noire, Barack Obama a annoncé avoir appelé le sergent Crowley, le policier qui a arrêté le professeur Henry Louis Gates de Harvard. Il regrette apparemment d’avoir parlé de ´´stupidité´´ de la police. Même s’il était en colère, le policier aurait dû comprendre que l’incident avait remué le couteau dans la plaie et que c’était moyennement futé d’insister...Etant un spécialiste du ´´racial profiling´´, il aurait pu faire preuve d’un peu de psychologie? Il s’agit moins de racisme que de perceptions. Bref, si le policier avait eu affaire avec un vieux lawyer de Cambridge, grumpy mais blanc, se serait-il senti obligé de lui passer les menottes parce qu’il était en compagnie de deux autres policiers, dont un Noir? Mais pour le New Tork Times, l’intrusion du président américain marque surtout un tournant politique. ´´En public, M.Obama a toujours cherché à transcender, voire éviter, la question raciale. En tant que candidat, il a essayé de limiter ses références raciales à la difficulté d’arrêter un taxi à New York (...). Mais, en réalité, la discrimination raciale a été un sujet majeur pour M.Obama lorsqu’il était représentant de l’Illinois.´´ Ce qui est surprenant, conclut le journal, c’est moins la réponse de Barack Obama que le fait qu’elle sorte de la bouche du président. Pour l’anecdote, au cours de sa conversation avec le policier, il a été question d’une bière que le président, le sergent et l’universitaire partageraient à la Maison-Blanche. Henry Louis Gates Jr a déclaré dans un courriel adressé vendredi soir au journal The Boston Globe qu’il acceptait l’invitation de Barack Obama à se rendre à la Maison-Blanche avec le sergent Crowley.(2)
 
 D’après la version de la police, Gates aurait été arrêté après avoir harcelé le policier qui essayait de s’assurer qu’il était bien le propriétaire de la maison et ´´que l’endroit était sûr´´. (...) Loin d’ignorer la requête de l’officier de police, Gates serait ensuite allé chercher un badge d’identification de Harvard et son permis de conduire valide qui se trouvaient dans une mallette dans la cuisine Quand Gates a demandé au policier de s’identifier, ce dernier n’a pas répondu malgré la demande repétée à plusieurs reprises. Le policier a quitté la cuisine sans répondre, et sans dire que des charges étaient retenues contre Gates. Ce n’est que lorsque Gates l’a suivi dehors que le policier l’a remercié ´´d’avoir répondu à sa première requête´´, puis l’a menotté devant l’entrée de sa maison (...) Finalement relâché par la police après avoir été détenu 4 heures dans un commissariat, Henry Louis Gates qui n’a pas parlé aux médias depuis l’incident, se sentirait selon un de ses collègues ´´humilié´´ et ´´atteint´´.(2)
 
 Dans un entretien à «The Root», Henry Louis Gates évoque son arrestation et le scandale de la discrimination raciale aux Etats-Unis. : Je suis scandalisé. Je n’arrive pas à croire qu’un membre de la police de Cambridge puisse traiter un Afro-américain de cette façon, et je suis stupéfié que cela me soit arrivé ; et, plus important encore, je suis consterné que cela puisse arriver à n’importe quel citoyen des États-Unis, quelle que soit sa couleur. (...) Je veux faire mon possible pour que tout policier y réfléchisse à deux fois avant de se comporter de cette manière'".
 
 
 
 "(..) Et soudain, un policier est apparu sur mon perron. Je me suis dit :
«Tiens, c’est curieux». Je suis allé vers lui, le téléphone toujours à la main, et j’ai dit : «Je peux vous aider, Monsieur l’agent?». Il a répondu : «Sortez sur le perron». J’ai dit : «Non, je ne veux pas». Il m’a dit : «Je suis là parce qu’on a appelé le 911 en voyant quelqu’un entrer par effraction dans cette maison». J’ai répondu : «C’est ridicule, il se trouve que je suis chez moi. Et je suis professeur à Harvard». Il a rétorqué : «Pouvez-vous prouver que vous êtes professeur à Harvard?» J’ai dit oui, je me suis retourné, et j’ai sorti ma carte d’identité d’Harvard et mon permis de conduire du Massachusetts où figure mon adresse.
Je les lui ai remis. Et il est resté assis là, à les regarder.(...) Voilà comment ça a dégénéré. Je n’arrêtais pas de lui dire : «Comment vous appelez-vous, quel est votre numéro de badge?» et il refusait de me répondre.
Je lui ai demandé trois fois, et trois fois il n’a pas répondu. Alors je lui ai dit : «Vous ne me répondez pas parce que je suis noir et que vous êtes un policier blanc». (...) Une foule de badauds s’était rassemblée, et pendant qu’ils me menottaient et qu’ils m’escortaient jusqu’à la voiture, je leur ai dit : «C’est comme ça qu’on traite les Noirs en Amérique?»(3) «Quand j’ai été amené à la prison de Cambridge, on m’a inscrit, pris mes empreintes digitales, photographié et interrogé. Je suis resté en cellule pendant quatre heures. Je leur ai dit que j’étais claustrophobe, que je ne pouvais pas rester dans cette cellule. Allen Counter m’a appelé de l’Institut Nobel de Stockholm pour exprimer son indignation. (..) Je vais réunir mes avocats, et nous déciderons du type de poursuites que je devrais entreprendre. (...) Il y a un million d’hommes noirs dans les prisons américaines, et jeudi je suis devenu l’un d’eux".  
 
 "J’envisage de réaliser un documentaire sur la discrimination
raciale.(...) Je pense que l’idée que l’Amérique a mis un terme à la discrimination raciale et envers les Noirs est risible, et ça, depuis le début. Aucun événement de l’histoire des Noirs aux Etats-Unis n’a plus d’importance que l’élection de Barack Obama. J’ai pleuré quand il a été élu, et j’ai pleuré lors de son investiture, mais cela ne change en rien le pourcentage de Noirs en prison, ni le pourcentage de noirs tourmentés par la discrimination raciale. Cela ne change en rien le nombre d’enfants noirs qui vivent à la limite du seuil de pauvreté. Leur pourcentage est presque le même que celui des enfants vivant au-dessous du seuil de pauvreté quand Martin Luther King a été assassiné».(3)
 
 Aux Etats-Unis, les inégalités, toujours bien vivantes, ne s’arrêtent pas aux pratiques policières. Un rapport de la ville de New York, publié début juillet, vient d’injecter une dimension raciale à la crise économique. A l’heure où le président étasunien estime avoir «éteint l’incendie» que représente la crise, les conclusions sont une alarmante piqûre de rappel de l’inégalité face à la crise. Le chômage des Noirs explose, il pourrait atteindre 25% en 2010 dans certains Etats. Les Latinos ne sont pas épargnés, ils ont connu une augmentation inégalée de plus de 6 points de pourcentage de leur taux de chômage. En 2010, plus de la moitié des enfants de la communauté afro - américaine pourrait se retrouver sous le seuil de pauvreté.
L’élection de Barack Obama a éclipsé pendant quelques mois le débat sur la discrimination raciale aux Etats-Unis. Un jeune Noir sur neuf est toujours en prison et les contrôles policiers ciblent encore trop souvent les suspects en fonction de leur couleur de peau...(4)
 
 Un exemple parmi des milliers, l’Américain Stanley Greene (agence Vu) photographe de guerre, raconte comment il a été traité lors d’une exposition consacrée à l’Irak et un travail collectif sur l’ouragan Katrina. Deux sujets autour de l’Amérique qu’il a quittée il y a vingt ans. Ecoutons-le : Katrina a servi de révélateur au racisme généralisé des Etats-Unis. Je l’ai vécu moi-même ! Nous occupions une maison louée par le magazine Time. J’étais le seul Noir parmi les journalistes. La police nous a harcelés. Un policier blanc a demandé à tout le monde ses papiers. Sauf à moi : il m’a plaqué contre le mur, presque nu, devant mes collègues embarrassés. Si je lui avais ouvert la porte, il m’aurait mis une balle dans la tête. Il disait : ´´Ce type n’est pas journaliste, je le sais.´´ (...). Moi, j’ai milité pour les droits civiques. Le racisme aux Etats-Unis est un monstre tapi qui se réveille à la moindre occasion. Le Ku Klux Klan sévissait dans le Sud il n’y a pas si longtemps. Comme par hasard, dans les quartiers blancs, les supermarchés ont été ouverts aux gens, par solidarité.
Dans les quartiers noirs, on a mis des gardes pour les empêcher de rentrer
!(...) (5)
 
 Le racisme est-il consubstantiel de l’Homme blanc? A titre d’exemple, en France et comme le rapporte David Reinhardt, une étude scientifique montre que les forces de l’ordre effectuent des contrôles d’identité discriminatoires vis-à-vis des Arabes et des Noirs. La société française n’est pas aussi égalitaire qu’elle voudrait l’être. Selon une étude scientifique effectuée dans la plus grande confidentialité, les Français de type arabe seraient 7,8 fois plus contrôlés que les Français blancs. Les Noirs six fois plus. Ces résultats ont été obtenus par l’observation du travail policier à Paris (gare du Nord et Châtelet-les-Halles) entre octobre 2007 et mai 2008.
Financés par une fondation américaine, l’Open Society Institute, les enquêteurs ont ainsi secrètement décrypté 525 opérations de police, relevant notamment l’âge, le sexe, la tenue et le profil ethnique des individus contrôlés pour les comparer avec ceux des personnes (37.000 au
total) passant à proximité. Selon le rapport, l’habillement joue aussi dans les contrôles : 47% des personnes contrôlées sont des personnes ayant un style vestimentaire hip-hop, tecktonik, punk ou gothique, ou des jeunes portant une capuche (6)
 
 En définitive, il faut se souvenir que les idéologues du racisme au XIXe siècle, les Renan, Gobineau les Chamberlain et autres Kipling les Jules Ferry, pour qui les droits de l’homme ne sont pas valables dans les colonies, ont fait le lit, bien plus tard, du nazisme que l’Europe «découvre» d'une façon hypocrite comme contrare à son "humanisme". Sophie Bessis a bien raison d’écrire que l'idéologie de la race supérieure et  du nazisme ne constitue pas une rupture d’avec l’esprit du XIXe siècle mais une filiation. Il n’y a donc rien de nouveau sous le soleil malgré l’hypocrisie occidentale des chantres des Droits de l’homme...blanc. Ainsi va le monde !(7)

 
 1.La mésaventure d’un professeur noir ravive la question raciale aux Etats-Unis Le Monde 23.07.09
 
 2.L’arrestation d’Henry Louis Gates fait du bruit aux Etats-Unis http://www.grioo.
com/ar,l_arrestation_d_henry_louis_gates_fait_du_bruit_aux_etats-unis,17451.html
21/07/2009
 
 3.Henry Louis Gates : «C’est comme ça qu’on traite les Noirs en Amérique?» vendredi 24 juillet 2009 Entretien recueilli par Dayo Olopade, envoyé spécial à Washington pour The Root. Traduit par Bérengère Viennot http://www.slate.fr/story/8419/conte-du-racisme-ordinaire
 
 4.La Rédaction : «Dernier embauché, premier viré», Noirs et Latinos dans la tourmente de la récession américaine. Mediapart.25 juillet 2009
 
 5.´´Le racisme aux Etats-Unis est un monstre tapi´´ Le Monde - 09.09.06
 
 6.David Reinhardt : La police française championne du contrôle au faciés?
01/07/2009
 
 7.Chems Eddine Chitour : L’Occident à la conquête du monde. Editions Enag
2009
 
 Pr Chems Eddine CHITOUR
 
 Ecole Polytechnique Alger



Jeudi 30 Juillet 2009


Commentaires

1.Posté par wael le 30/07/2009 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un blanc est-il seulement capable d'eprouver la moindre empathie pour un non blanc?

2.Posté par B le 30/07/2009 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Étrange question Wael...

Un blanc est-il génétiquement destiné à être raciste ? A n'avoir aucun sentiment pour un non blanc ? Un non-blanc est il forcément antiraciste ? Peut-il être raciste ? L'occident prônant le métissage le fait-il encore par mépris ? Les blancs qui se prennent pour noirs américains sont-ils plus ouverts et donc moins racistes ? Le racisme d'un "homme blanc" est-il différent dans son fond du racisme pouvant se manifester chez d'autres ?
Bref si je ne nie pas la réalité du racisme de la part des blancs dans l'histoire et encore actuel chez un certain nombre, je voudrais dire qu'il ne faut rien idéaliser ou diaboliser. Dans tout pays il y a ce qu'on appellerait ici des racistes, à savoir des gens anti-quelqu'un d'autre pour son origine, sa couleur, ou pour autre chose et ceux-ci se manifestent généralement dans les mouvements nationalistes.
Pour moi croire qu'un raciste se base que sur la couleur c'est déjà une grosse erreur, car derrière la couleur se cache en réalité divers critères. Prenez un portugais ou un italien de type méditerranéen et un berbère ou un asiatique assez clair de peau, le raciste n'aura rien contre les foncés, mais il trouvera quelque chose contre les deux autres.

3.Posté par B le 30/07/2009 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'ailleurs je rajoute simplement que la première erreur, comme celles des racistes de tout bord, c'est de croire ou de considérer qu'un groupe aussi nombreux, aussi important puisse être homogène.

4.Posté par Virgile le 30/07/2009 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'occidental et le mythe aryen sont les derniers nés de la civilisation. Ils sont très complexés et il a fallu qu'ils inventent l'Ere des Lumière pour compenser leur retard.
A la Lumière des canons et de l'ère atomique, c'est fait. Mais un animal peut changer de robe, il n'en reste pas moins un animal.

Le "Noir" aux US/Saxons restera toujours l'épouvantail qui leur rappelle l'effroyable et plus gra d génocide jamais commis par l'homme en période contemporaine (génocide des Améridiens qui avec les Latins espagnols ont exterminés 95 % de la population indigène avec selon l'estimation d'historiens intègres, près de 40 millions de morts, soit 6 fois la Shoah).
C'est une grosse tâche sur le CV chrétien des WASP. Pourtant, on leur a appris qu'ils étaient tous frères, descendant de Noé, etc.
Tout se tue, sauf la mémoire !

5.Posté par Freeeman le 30/07/2009 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les ouvriers chinois en Algerie confrontés au racisme, comme le rappel plusieurs journaux arabes est aussi une réalité. Avant de donner des leçons au monde (c'est très occidental en plus) il faudrait que Mr Chems Eddine Chitour, balaye devant sa porte. Maintenant que les pays du magreb sont confrontés au immigrés dans leur pays, on voit bien que la réaction est aussi xénophobe qu'ailleur dans le monde occidental. Et pour les linguistes je rappelerais que le mot noir et le mot esclave sont les même en arabe.

6.Posté par numer013 le 30/07/2009 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est celui qui le dit, qui l'est. Ce poser ce genre de questions wael prouve que c'est toi le raciste.

Wael, es-tu seulement capable de concevoir qu'il existe des gens qui s'aiment indépendamment de leur religion, pays ou couleur ?

Je me permets au passage de contester cet article qui prouve seulement que notre société est remplie de clichés : flics blancs=racistes; noirs ds quartier huppé=cambrioleurs; grosse barbe=terroriste, etc, etc, etc...

7.Posté par AS le 30/07/2009 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'aurai mis la foto de sarkosy, sharon, netanyahu, brown , merkel ou bush... qui eux representent le racisem par essence... faut pas confondre une bande malades illumines qui ont esclavagise leurs peuples en occident, dont nous les enfants issus de l'immigration economique... les blancs dans l'ecrasante majorite sont aussi victimes que n'importe qu'elle autres ethnies ou gens de couleurs sur la planete... une ultra minorite de zelotes, sionises a l'extreme a le pouvoir en ce moment... en occident et ce depuis le 11 septembre... les peuples occidentaux aussi divers qu'ils soient sont les premeires victiems du terrorisme et des genocides organises par leurs elites ultra-raciste... quand je dis elites je parle d'extreme gauche a l'extreme droite... qui supportent et l'etat qui fabrique le racisme et les guerres mais aussi les politques d'esclavagisation de leurs peuples et celles des pays colonises



8.Posté par Kolgan le 30/07/2009 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le titre de l'article est revolant ... c'est meme limite raciste de cantonne un homme a sa couleur de peau pourquoi que ce soit et meme tres triste car on est tous pareils. Donc de dire que 'homme blanc est raciste est premierement un non sens car en quoi un "black" ou un "arabe" ne serait il pas raciste aussi ?

Je pense que personne n'a l'exclusitivite sur la betise humaine malheureusement ...

9.Posté par fadi le 30/07/2009 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@freeman,
le sens du terme " noire" en arabe est different de celui du terme "esclave",vous vous trompez.cher monsieurs.
de toute façon,si jamais un musilman ou un arabe a commit une si petite injustIce envers
qui que se soit,on le denonce et on se separe de lui même s'il s'agit de nos parents,c'est comme ça qu'on fait la paix avec soit et avec autrui,ce qui loin d'etre la cas actuellement
du bon blanc occident.
je suis blanc,mais dés je critique l'occident,on m'accuse d'tre anti-blanc parce que je suis pas un blanc d'occident,c'est la même chose avec l'antisimétisme,dés que je critique israel,on m'accuse d'etre antisimiste alors que je suis semite,les occidentaux comme les israeliens,aprés nous avoir volé nos terres et nos richesses,ils ne volent nos histoires.
on n'est ni ant-blanc,ni anti-noir ou rouge ou jaune,on est uniquement ant-génocidiares et anti-criminelles de guerre.
c'est pas la race ou le status sociale qui fait d'un homme un homme,c'est par son comportement qu'on le juge: bien ou mal,juste ou injuste.

10.Posté par Esther LA REINE le 30/07/2009 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le noir est tout aussi raciste.

A l'époque, un camarade d'étude à l'Université, marié à une blanche, m'avait raconté combien sa femme n'est pas bienvenue dans sa famille au Mali.


11.Posté par mike le 30/07/2009 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

b[@ Esther LA REINE

je ne nie pas le racisme des noirs mais ton hypothese ne releve pas du racisme des noirs, je m'explique puisque moi meme je suis noir et jai une fiancée blanche! tout d'abord, de façon generale, les parents en afrique noire n'aiment pas du tout que leurs enfants de la diaspora occidentale epousent la femme blanche ou l'homme blanc, consequence: la plupart des noirs en occident qui epousent une blanche ou un blanc ne le diront jamais à leurs parents en afrik. pourquoi? une seule raison: pour les parents , epouser une blanche ou un blanc, c'est s'aliener, se deraciner, perdre son africanité et tout ceke cela explike notamment la culture de la solidarité familiale, la notion de la famille elargie, alors k'en occident la famille est nucleaire( papa, maman enfants) ce n'est pas parcqu'elle est blanche mais c'est parceke l'experience montre bien ke les noirs qui epousent une blanche cesse d'etre solidaire avec sa famille restée en afrik, il se deracine totalement et oublie la famille, et d'ailleurs la blanche fait tout pour cela, par contre si une famille blanche ne veut pas que j'epouz leur fille, ce parcekelle est raciste car ce n'est pas parceke cette famille a peur de voir leur fille deracinée ou se desolidariser avec sa famille ou le reste de la fratrie mais ce parceke pour cette famille leur fille epouserait un sauvage, une bete sans morale ni intelligence et qui souillerait leur race pure, donc le refus de la mixité chez les noirs n'est pas du racisme par contre celui de blancs releve du racisme en tout cas c'est ma thèse! le racisme est par essence blanche, et sil ya un racisme noir alors moi je l'appelerai racisme defensif , pour moi dire qu'on peut etre blanc et ne pas etre raciste est une antithese! quand les blancs vont chez les autres, ils se parquent ensemble et quand les autres viennent chez eux, ils les parquent ensemble enfin l'homme blanc restera un eternel fugitif des autres peuples!

12.Posté par Esther LA REINE le 30/07/2009 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mike, ce que vous écrivez est très intéressant, à réfléchir.

Je n’avais soulevé qu’un fait parmi d’autres.

Je pense encore à des enfants de maman congolaise et de papa belge qui ont donc des enfants ni noir, ni blancs. Et bien, les Congolais n’en veulent pas. Le papa blanc peut partir et rentrer chez lui avec son ou ses enfants café au lait, qui sont bien acceptés dans son pays, quand ils sont petits. Ces enfants devenus adultes retrouvent en général les mêmes problèmes que les étrangers non blancs.
De là, je me suis permise de dire que les noirs sont tout autant racistes que les blancs. Des deux côtés, blanc comme noir, le fait d’épouser quelqu’un d’une autre couleur n’est pas bien vu, parce qu’autre couleur veut aussi dire autres mœurs et coutumes. Un(e) Français blanc(he) par exemple est tout autant déraciné(e) en Afrique, qu’un(e) Africain(e) noir(e) en France.

13.Posté par BOUMAAKAL le 31/07/2009 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Freeman
d'ou est ce que vous tenez qu'en arabe Noir et esclave sont synonyme, avant de sortir de telle conneries allez jeter un coup d'oeil sur google c'est à coté car sur un dictionnaire Arabe vous ne comprendrez pas::

Bien à vous

14.Posté par Gui le 31/07/2009 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mike :
Un bon raciste toi!

"Non si un blanc ne veut pas de métissage c'est afin de ne pas perdre son identité, car son environnement est déjà chamboulé par l'immigration qui culturellement colonise plus qu'il s'intègre"

Tu vois moi aussi je peux le faire!
Faut arrêter un peu je me suis fais déjà traiter de sale blanc un tas de fois.
Des racistes il y'en a partout et pas juste une question de couleur mais de na pas aimer la différence souvent sans plus de raisons.

Y'a des tas de signes racistes de tous côté mais c'est "juste la bêtise humaine"!
Raciste entre race, continent, pays, villes, on peut même dans certains cas en voir dans une même ville entre nord et sud par exemple et ça dans n'importe quel coin de notre planète, la bêtise humaine est universelle.

Pour ce qui est des Etats-Unis c'est comme pour Obama c'était flagrant :
"Je ne vote pas pour Obama parce qu'il est noir"
"Je vote pour Obama parce qu'il est noir"

C'est du pareil au-même!

D'ailleurs en France que nous a t'on dit dans les médias d'Obama sinon qu'il est noir comme si on aurait pas remarqué, bah pas grand chose.

Le racisme est là s'en étonné est quelque peut naïf.

15.Posté par Gui le 31/07/2009 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Virgil!

Mouais....

le retard de civilisation et tout ça .... je le ressent pas vraiment, si on suis les historiens et tout ce qui nous est raconté c'est pas vraiment le cas!
chacun a évolué de son côté et quand on c'est retrouvé y'a pas vraiment eu de complexe d'infériorité des "blancs" comme tu le dis, bien au contraire malheureusement pour l'Afrique!
je sais pas d'où tu peux affirmer tout cela!


16.Posté par fadi le 31/07/2009 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le probléme que comme l'occident est passé maitre en matiére de propagande et qu' à
chaque fois il nous invente un concepte ou une notion sophistiqué et qui cache un autre concepte encor dangereux,la derniére ou l'une des dérniére est "racisme ant-blanc" qui consiste d'une part à l'utiliser comme arme intelectulle contre tout africain de couleur noir
qui ose reouvrir ce dossier honteux de l'exlavage ou même qui ose critiquer un bon vieux systéme français ou la discrimination est systématique et structurelle.
mais ce que cache encor cette formule magique est le fait de dire "ant--blanc" revient à dire que les blanc d'orient ou d'afrique du nord sont certe des blanc mais des blanc incomplets ou imparfaits par raport au bon blanc occidental,c'est un copier-coller de la célébre notion "d'antisemitisme" avec laquelle cetains se permettent de traiter des semites d'etre antisemites,tout ces manouvres sont vraiment, pour un esprit raisonable et rationel, vraiment riducules et elles sont un bon indicateur de la santé mentale de la civilisation occidentalle qui a vraiment viellie et va trés mal, inventant n'importe quoi n'importe comment.

17.Posté par Gui le 31/07/2009 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais ça n'a rien à voir avec "les blancs imparfaits" ou autre d'orient, c'est juste caricatural!
Blanc /noir / indien / arabe / asiatique....
C'est simplement pour "classer" les gens facilement et on a tendance à dire blanc pour européen c'est tout!

"contre tout africain de couleur noir
qui ose reouvrir ce dossier honteux de l'exlavage ou même qui ose critiquer un bon vieux systéme français ou la discrimination est systématique et structurelle. "

le dossier est réouvert à tour de bras , le système constamment remis en question et le racisme aussi bien traité.

Il y a quand même une recherche de certains de diaboliser le blancs, comme il y a une recherche plus que flagrante de diabolisation de l'Islam.
Quand on voit Taubira dire" je dénonce l'esclavage des blancs sur les noirs", bon très bien, "mais je refuse de parler de l'esclavage exercé par les peuples arabes pour pas monter les gens entre eux" là ça va plus.

Qu'est ce que ça veut dire que monter les gens contre les blancs(européens) c'est pas grave alors , bah la je dis : raciste!

On parle d'un esclavage virtuellement finit (si on fouille un peu on voit bien que le fouet de l'esclave et celui du cerf se son transformé en lois et en billets), mais on ne parle pas de Mauritanie.
Racisme anti-blancs c'est nul comme terme, comme celui de racisme anti-noirs, antisémite au autre on devrait juste parler de simple racisme.



18.Posté par fadi le 31/07/2009 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sachez chér Gui qu'on a rien a cacher,les arabs dans un passé lointain ont exercé l'esclavage que nous dénonçons haut et fort,ils exerçait l'esclavage qui etait malheureusement cotume à l'epoque comme chez les romains d'ailleurs et plusieurs autres peuples de l'epoque,c'etait un exclavage qui n'etait pas seulement dirigé seleument contre les noires mais contre des blancs aussi,c'etait la loi des plus forts,sauf que l'exlavage des occidentaux des noire etait systématique et d'une ampleurs et d'une brutalité jamais vu dans l'histoir de l'humanité,c'etait une grande industrie avec comme consequence des millions de morts,de deportés,de violés,c'etait horible.
alors est-tu prêt à affronter ton histoire et le dennoncer ?

19.Posté par Gui le 31/07/2009 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bah euh oui!

C'est pas là le problème!
Bien sur!

Et elle est constamment dénoncée, c'est pas parce que mon grand-père à fait l'Algérie que je soutiens la colonisation algérienne bien au contraire.
Mais je tiens aussi à dire que l'esclavage a été réaliser par une poignée de personne.
Qui se sont bien enrichies , la traite des noirs a été un épisode horrible de l'histoire, mais il faut aussi dire la plupart des africains ont été venus par d'autres africains, les premiers esclaves de la traite des noirs ont été acheté et non capturés.

Il faut aussi préciser que de nombreux occidentaux se sont battus contre l'esclavage.
Donc oui c'était horrible mais placer tout les occidentaux dans le camp des "méchants" et tout les africains dans le camps des "gentils" est dangereux et historiquement infondé.



20.Posté par fadi le 31/07/2009 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est pas aux agresseurs d'ecrire l'histoire mais aux agressés,je parle pas de vous biensûr,vous pouvez pas responsable des crimes des autres,sauf que cet esclavage n' a jamais cesser de la part des occidentaux et a ,seulement, pris une autre forme et l'afrique soufrent encor du pillage de ses richesse par ces mêmes occidentaux et personne ne peut protester sinon il y aura des guerres ou génocides même de ces populations,le problémé c'est pas le passé mais le présent,si vous croyer au mauvais sort dont parlait nos grandes méres,je peut vous assurer que l'occident est un mauvais sort qui s'est abattu sur l'afrique.
la dénonciation c'est pas juste un mot prononcé,c'est un acte et l'acte qu'attendent les africains des occidentaux c'est qu'ils leurs foutent la paix.c'est pas trop demandé .

21.Posté par Virgile le 31/07/2009 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Guy

Il est strictement impossible de résumer l'Histoire des huit derniers millénaires, sans faire de raccourcis et être exempt de préjugés. Nous savons également que ce sont les "vainqueurs" qui écrivent et falsifient l'Histoire. Bien heureusement, la "terre", l'argile sculptée, laissent des traces et nos achéologues s'éclatent bien et donnent des "versions" souvent politiquement "incorrectes !!! (Comme Israël Finkelstein for example !).

Néanmoins, il y a une amnésie persistante, notamment entretenue depuis l'Ere des Lumière, occultant souvent le fait que nos civilisations dites "modernes" sont issues du bassin mésopotamien et égyptien.

C'est bien le creuset de l'Humanité (civilisée). C'est de là qu'est sorti l'Ecriture et le Nombre, tandem fondamental à toute culture. Cela ne vient, ni du Juif, ni du Grec, pour reprendre une expression biblique bien connue.

C'est de là que sont sortis les sciences agricoles, médicales, administratives, astrologiques, et j'en passe. Il y eu d'éminents rois africains (Méroé, etc.) ainsi qu'un empereur Arabe (Philippe, etc.), avant que l'Europe n'ait une quelqconque identité, à par des mythes, sur fond de Zeus et de Jupiter (copier coller des Romains sur les Grecs...)

Et avant l'avènement de ces "Talmud"(s), tant en Mésopotamie qu'en Egypte, il y eu de Grandes femmes, reines, pharaonnes...qui étaient l'égal de l'homme (voir plus), qui estaient en justice et j'en passe. Le Talmud a rabaiss2 la femme au statut (au mieux) "d'aide" et de servante, et il suffit encore aujourd'hui de connaître le Statut de la Famille en Israël (géré par les rabbins) pour en être épouvanté; ce qui n'empêche pas Elisabeth Badinter, hypocritement, de faire de la "promotion de la femme" chez les musulmans, alors que c'est le "même Talmud" qui régit les enfants d'Abraham !!!

Quant à l'Afrique, asservit déjà par les conquêtes impériales républicaines romaines, elle reste encore aujourd'hui, un continent pillé par les lobbies et autres cartels internationaux. Entre esclavages et pillages, il y a encore des tonnes de livres à écrire sur ces saloperies et de ceux qui osent parler des "Droits de l'Homme", tout en étant "actionnaires" (comme Attali, Kouchner, BHL,Bolloré, et tant d'autres), de ces même lobbies qui pillent ce continent. Le retour de bâton sera terrible.

Non cher "Gui", on ne peut pas résumer l'Histoire même s'il existe quelques constantes telles qu'une incurable cupidité et idolâtrie humaine, usurpation de titre et d'identité, guerres de prédation au nom de "la civilisation" où les conquérants, comme aux Amériques, se comportent pire que les barbares...

Et comme tout est cyclique, hier l'Orient comme "phare", aujourd'hui l'Occident et ses ADM, il est fort à parier que l'Asie reprenne le dessus dans les décennies à venir, car comme vous le savez, le Capital à complètement pourri les âmes et la planète. Confucius doit sourire dans sa tombe céleste.

Le racisme procède essentiellement de l'ignorance ET de la volonté délibéré des tenants de ce monde (de fric), d'entretenir et d'encourager les divisions, garanties de grands profits. La paix, la fraternité, sont les pires actes contre-révolutionnaires. C'est impensable pour les tenants du Capital car ils ne génèrent pas de profit comme les guerres.

Inutile de rappeler que cette doctrine (du racisme) est née des Lumière et que ce sont particulièrement les WASP qui l'on développé (Pelgrim, puis Rounde Table, etc. - qui ont conçu les actuels plans eugéniques, repris par Ford, Rockefeller, etc., et aiguisé en "Choc des civilisations", parrainé pour la France par les BHL, Val, Finkelkraut, Kouchner..., ces 2 derniers étant par ailleurs signataires du PNAC US...cœur de la doctrine de Léo Strauss, "esprit " du CFR, etc.)).

Tout est "lié" cher Guy, au profit d'une poignée de quelques familles qui décident ce qui est bon pour vous et ayant droit de vie et de mort, au-delà de toute Loi et Conventions humaines.
Pour certains, Dieu s'est fait homme, pour aimer et servir.
Pour d'autres, l'homme s'est fait D.ieu, pour dominer et asservir.
Question de CHOIX ???

22.Posté par Gui le 31/07/2009 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Virgil

Complètement d'accord avec tout!
C'est juste que même si tout ce la est vrai comme vous le dite l'histoire ancienne est occultée!
En réalité pas tant que ça , car j'ai apprit tout cela , le problème c'est que l'occident ne voit en faite pas bien plus loin que le début de son histoire.
Mais justement, c'est pour cela que je vous contredisais sur le complexe occidental, il n'en a pas car il occulte cela, cela dit je ne l'occulte pas et je n'en ai pas.

Et d'accord avec :
"Le racisme procède essentiellement ... entretenir et d'encourager les divisions,"

C'est pour cela que le titre de l'article (si on revient au sujet^^, peut être néfaste)

@fadi

Encore une fois d'accord, et si vous relisez ce que j'ai écrit vous le verrez.
Juste pas d'accord avec cette phrase :
"c'est pas aux agresseurs d'écrire l'histoire mais aux agressés"

C'est aux historiens de faire l'histoire et de la retranscrire correctement quel qu'il soit, et à la limite si on veut un maximum d'objectivité sur un conflit se serait plutôt à une tierce personne de l'écrire.

Je critique moi même l'occident, il faut juste faire attention lors de la critique à ne pas mettre tout le monde dans le même panier.

23.Posté par fadi le 31/07/2009 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message reçu,
je sais qu'un etre humain n'est pas tous les autres humains,seulement quand on ecrit
des petits commentaires,on ne peut pas tout expliquer.
mes respets et considéons que c'etait juste un malentendu.

24.Posté par wael le 31/07/2009 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

désolé si j'ai offensé qui que ce soit...

je crois que ma question est tout a fait légitime, oui nous sommes prédisposés a aimer notre propre ethnie plus que les autres, ensuite ajoutez a ça des siècles de conditionement idéologique de prétendue supériorité raciale.

aucune ethnie n'a le monopole du racisme, pourtant, un seul groupe a le monopole des représentations racistes, et les ont imposés au monde depuis longtemps déjà, jusqu'à créer des générations entières de névrosés, ce colonialisme culturel est profondément encré dans les mentalités de ceux qui le subissent et de ceux qui en bénéficient plus ou moins consciemment , ce qui est d'autant plus aliénant pour ces derniers qui se sentent systématiquement obligés de s'en dédouaner.

"don't throw the race card on me" disait le fermier blanc sur un ton autoritaire, sur de son mérite et de son bon droit.

et comment expliquer qu'une petite fille noire choisira systématiquement la poupée blanche pour illustrer des comportements positifs? *

je ne cherche pas a mettre tout le monde dans un même panier, je constate simplement que ceux qui conditionnent nos perceptions ne se gênent pas pour le faire.



* test de la poupée de Kenneth et Mamie Clark

http://www.dailymotion.com/video/x6lwbb_testpoupeenoireblanche_news

25.Posté par Gui le 31/07/2009 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"ce qui est d'autant plus aliénant pour ces derniers qui se sentent systématiquement obligés de s'en dédouaner"

....tu veux que l'on dise quoi!
"oui c'est vrai je suis raciste"

c'est ça?


26.Posté par wael le 31/07/2009 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

reconnaitre sa névrose est le premier pas vers la guérison.

alors oui il faut reconnaitre que malgré nos meilleures aspirations nous avons tous des réflexes racistes conditionnés.

et rejoindre le club des racistes anonymes de Dieudonné. ;)


27.Posté par Gui le 31/07/2009 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord mais c'est un principe humain pas "spécialement occidentale".

Nouveau commentaire :

Politique française | Société

Publicité

Brèves



Commentaires