MONDE

LE PARADOXE AFRICAIN: UN CONTINENT POTENTIELLEMENT RICHE MAIS SOUS-DEVELOPPE



contact@mlan.fr
Jeudi 7 Janvier 2010

LE PARADOXE AFRICAIN: UN CONTINENT POTENTIELLEMENT RICHE MAIS SOUS-DEVELOPPE
Habituellement, l’Afrique est considérée comme le dernier de la classe, toujours en décalage avec le reste des continents. Or notre beau continent reste le continent le plus éclatant, le plus riche potentiellement quoique le plus négligé. D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une population, en 2009, estimée à
996 533 200 habitants, les Africains représentent 15,54% de la population mondiale. L’Afrique est un continent qui compte ne serait-ce qu’au niveau de sa population, 43% de jeunes qui ont moins de 20 ans, ce qui reste un vivier pour son développement. Difficile, du reste, d’imaginer l’Afrique autrement que sous les traits sévères qu’on lui prête généralement. Et pourtant, « Le Monde diplomatique », N°108, n’a pas trouvé meilleur titre que « Indispensable Afrique ». Si notre continent est indispensable au bon fonctionnement de l’économie mondiale, il est alors possible de se poser une seule question : pourquoi l’Afrique peine à se développer au même rythme que les autres ? Si nous tenons le savoir pour libérateur, il nous faut le vulgariser : tel est notre but. Et Nous n’avons jamais fait mystère de notre volonté de réveiller les consciences endormies car comme disait Napoléon Bonaparte, « Les hommes qui ont changé l’univers n’y sont jamais parvenus en gagnant des chefs; mais toujours en remuant des masses. ». L’Afrique et son développement reste donc la centralité de notre présente contribution.  
 
 L’AFRIQUE, LE CONTINENT AUX RESSOURCES INÉGALABLES  
 
 Le continent africain est riche au regard de son potentiel. L’Afrique détient 30% des réserves minérales de la planète. 80 % des ressources de la planète en coltan, qui sert à la fabrication des portables, 90% du platine, 50% du diamant, 40% de l’or. C’est la raison pour laquelle, certains observateurs traitent à propos de notre continent de « scandale géologique ». Entre 1990 et 2004, la production du continent africain a augmenté de 40%, passant de 7 à 10 millions de barils/jours et elle doit atteindre cette année 50%. Le continent assure 11% de la production pétrolière mondiale. Avec la Guinée, qui représente 30% des réserves mondiales de bauxite, tout juste derrière l’Australie, le continent ne manque pas d’aluminium.
 Les Nations unies estiment, par exemple, qu’il y a plus de 800 millions d’hectares de terres cultivables inutilisées qui attendent leur révolution verte. Elle devrait être le lieu de la réponse attendue aux pénuries alimentaires en Afrique et ailleurs. Après l'Amazonie, la forêt africaine est la seconde plus grande forêt tropicale du monde. Précisément, 20% de la surface de forêt tropicale encore intacts se situent dans le "Bassin du Congo" (au sud-est du Cameroun). Une biodiversité unique au monde. Plus de 200 espèces ligneuses poussent sur 1000 mètres carrés, soit une fois et demi plus d'espèces que sur l'ensemble du territoire français. A ce stade de réflexion, nous retiendrons que l’Afrique regorge d’énormes ressources pourtant le continent est abonné aux aides occidentales.  
 
 
 L’AFRIQUE, UN CONTINENT ABONNÉ AUX AIDES EXTERIEURES
 
 L’APD aux pays d’Afrique subsaharienne est passée de 3,1 milliards en 1990 à 1,4 milliard en 1999, soit une baisse de 55%.  
 L’Afrique est devenue le continent mendiant qui fait toujours la manche pour vivre. Du coup, ce continent aux fabuleuses ressources, passe pour être celui qu’on doit assister continuellement. L’homme politique de premier ordre, selon les termes consacrés du général DE GAULLE, Félix Houphouët Boigny, disait qu’un homme qui a faim, n’est pas un homme libre. L’aide devient un levier très puissant pour les pays aujourd’hui dits riches, mais pauvres hier, de corriger leur image avec leurs aides au développement.  
 Pour corriger son image désastreuse dans bien de pays d’Afrique subsaharienne, Alain Joyandet, le ministre français de la coopération, voudrait rendre cette aide « visible » car selon lui, elle n’est « ni assez visible, ni assez efficace ».  
 Désormais, la France voudrait privilégier l’aide directe, via les ONG , pour construire par exemple des écoles, avec un drapeau français planté dessus. La démarche, on ne peut plus claire, est politique. En effet, cette bataille de la France, guidée par la volonté française de gagner l’estime des africains déjà très entamé. L’aide n’est pas seulement une main tendue, mais un couteau pour nous trancher « la gorge » ou une corde pour nous étrangler.  
 En ce qui concerne la France, elle étudie "la création d'un jeu spécifique pour l'Afrique", un loto ou un bingo en ligne, qui complèterait l'aide publique au développement et s'inscrirait dans le cadre des "financements innovants". En tout cas, c’est ce qui se prépare au secrétariat d'Etat à la Coopération français.
 
 L’Afrique reste de loin le continent où les mérites d’un ministre de l’économie restent attachés à ses efforts de mobilisation de l’aides extérieures et à annuler les anciennes. Ils sont abonnés aux clubs de Paris et de Londres.
 Le Club de Paris est un groupe informel de créanciers publics (19 pays développés en sont membres permanents) qui a pour but de trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de paiements de nations endettées.
Quant au Club de Londres, c’est un groupe informel de créanciers bancaires privés qui s'occupe de dettes publiques. Il préfère rééchelonner les dettes. Et sa première rencontre eut lieu en 1976 pour tenter de résoudre les problèmes de paiements du Zaïre.  
 Les africains n’ont pas encore compris que l’aide extérieure est un piège. Pis, il ne semble pas toujours acquis aujourd’hui qu’ils veuillent s’en débarrasser. C’est la raison pour laquelle, dans son livre «L'Aide Fatale», l'économiste Dambisa Moyo s'insurge contre l'assistance portée au continent noir. Dans sa démonstration, elle n’y va d’ailleurs pas avec la tendresse qu’on connait aux femmes. Selon elle, Il faudrait fermer les robinets, en finir définitivement avec l'aide au continent noir et ce, pour le bien de l'Afrique, pour la sauver, l’aide étant la cause de tous ses maux, de son sous-développement. Pour Dambisa Moyo, les occidentaux ont notamment eu tort de prêter de l'argent à Jean Bedel BOKASSA, le dirigeant de la Centrafrique qui, mettait les têtes de ses ennemis dans son frigo.
 Pour clore ce paragraphe, nous empruntons deux citations de deux présidents africains sur la question de la dette.
 
 Dans une interview accordée à Time, le président Paul Kagamé a déclaré :
« maintenant il faut poser une question à nos donateurs et partenaires qui ont tant dépensé d’argent : qu’est ce que cet argent a changé en Afrique ?
Dans les 50 dernières années vous avez dépensé 400 milliards de dollars sous forme d’aide. Mais quels sont les résultats visibles ? ». Tout aussi flamboyant, Abdoulaye Wade aurait dit en 2002: «Je n'ai jamais vu un pays se développer grâce à l'aide et au crédit. Tous ceux qui ont réussi, en Europe, en Amérique, au Japon, ou en Asie —comme Taiwan, la Corée, Singapour— ont cru au marché. Il n'y a pas de mystère ici. L'Afrique s'est trompée de route après l'indépendance». C’est donc dire que le juste et fol espoir de l’endettement est berne.
 Mais une fois qu’on a dit ceci, se pose alors la sempiternelle question de l’attitude à adopter. Une des premières solutions est la réappropriation de nos richesses.  
 
 LA REAPPROPRIATION DE NOTRE CONTINENT ET DE SES RESSOURCES
 
 
 Les africains sont de plus en plus contre l’exploitation de matières premières abondantes sans qu’en résulte un véritable décollage du continent et singulièrement dans l’espace francophone, pourtant bien doté.
Pétrole au Gabon, au Congo, au Cameroun, au Tchad, en Cote d’ivoire. Dans presque tous les pays africains, il ne reste que moins de 20% des royalties. Le Tchad perçoit 12,5 % des revenus totaux, sous forme de royalties, le Congo de Sassou N’Guesso, 17 % alors que Lissouba voulait porter ce pourcentage à 33%.
Or dans ce pays, les recettes pétrolières représentent 60 % des ressources internes mobilisables.  
 Ces matières premières sont le plus souvent exploitées abusivement par des multinationales françaises. Il est temps de mettre définitivement fin aux pactes coloniaux sur le continent. Comment comprendre ce paradoxe : les pays qui détiennent le plus de matières premières sont ceux-là qui accusent le plus grand retard en matière de lutte contre la pauvreté. Le scenario est connu, il est clair et simple. Pour les pays ayant le pétrole en offshore, les majors du pétrole ont tout simplement provoqué chez eux des guerres civiles afin de « privatiser » d'une manière unilatérale l’exploitation. Ils arrosent les différents seigneurs de guerres, en leur fournissant les armes. On en trouve moult exemples sur le continent africain.  
 Des pays africains, comme le Congo Brazzaville, possèdent une richesse pétrolière qui devrait faire leur prospérité, et pourtant tous les indicateurs de développement humain y sont au rouge.  
 La France a la réputation de soutenir envers et contre tout, les dictateurs de l’espace francophone : pour ne citer que les défunts, pour ne pas allonger la liste, Jean Bedel Bokassa (Centrafrique), Joseph Mobutu (République Démocratique du Congo), Gnassingbé Eyadema (Togo), et Omar Bongo (Gabon). Et ces soutiens n’ont pour seul dessein le pillage systématique des fabuleuses ressources de l’Afrique. Encore une preuve, s’il en était besoin, que les aides occidentales n’ont aucune vocation à nous aider. Mieux, Lumumba fut assassiné le 17 janvier 1961, moins de sept mois après la déclaration d’indépendance du Congo dont il était Premier ministre, pour le remplacer par Mobutu Sesseko. Marien N’Gouabi, l’homme qui avait pour seul devise « Tout pour le peuple, rien que pour le peuple » a été assassiné le 18 mars
1977 et remplacé par Yhombi Opango, lui aussi renversé le 5 février 1979, par Sassou Nguesso. L’assassinat de Thomas Sankara le 15 octobre 1987, pour le remplacer par Blaise Compaoré. Laurent Kabila, fut assassiné et remplacé par son fils Joseph, plus accommodant avec les intérêts financiers occidentaux.  
 Nous devons lutter pour notre survie car toujours selon Napoléon, « La mort n’est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c’est mourir tous les jours.
».
 L’enjeu est d’importance : il s’agit de lutter pour notre survie et notre humanité.  
 
 L’INTEGRATION REGIONALE REELLE COMME NOTRE ISSUE DE SECOURS
 
 
 La grandeur tragique de l’Afrique, c’est de n’avoir jamais su mettre un mouchoir sur ses certitudes. Si les indépendances ont conféré à chaque pays, une autonomie politique de juré, celle-ci peine à se concrétiser tant les inégalités sociales et l’illégitimité de certains régimes alimentent guerre et instabilité. Nous avons dit plus haut que l'Afrique devait d'abord compter sur elle-même, et non sur l'aide extérieure.
 La renaissance africaine doit prendre une ampleur neuve, elle doit dépasser le simple cadre de l’esthétique pour redéfinir le rapport de « l’homme africain » au monde. Cette année, pas moins de dix-sept pays d'Afrique sub-saharienne célébreront un demi-siècle d’indépendance.  
 Il est insoutenable de voir nos frères mourir dans les eaux territoriales européennes. On estime chaque année, qu’environ deux millions de personnes essaient de rentrer illégalement sur le territoire de l’Union européenne.
Sur ce nombre, environ deux mille périssent en méditerranée, et autant dans les flots de l’Atlantique. Pour dit-on « refuser la misère du monde », les européens ont mis sur pied une organisation semi-militaire, le Frontex pour défendre l’Europe contre ces migrants. Face à cette palissade dressée par ceux qui viennent squatter nos richesses, les africains gagneraient à créer une sorte d’organisation pour lutter contre le pillage légalisé, cette fois de nos matières premières, par les multinationales.  
 Aujourd’hui les pays africains ont le devoir de bâtir des économies génératrices de prospérité et propices à la création d'une classe moyenne
- laquelle est l'assise indispensable de toute démocratie. Il n’est pas difficile de tenter de dresser un bilan politique et économique du continent depuis les indépendances. Les faits sont sacrés et parlants : le développement de l’Afrique est embryonnaire en dépit de ses ressources. Son développement serait sans doute moins décontenancé si des mesures vigoureuses étaient prises.  
 Il est urgent que les pays africains révisent les contrats pétroliers qui font la part belle aux entreprises occidentales. Cette tache n’est pas simple quand on sait qu’elles entretiennent des rebellions et guerres afin d’exploiter gratuitement les ressources du continent. Il nous faut explorer une nouvelle voie : celle du « jeu collectif » pour reconquérir nos richesses.  
 Il serait donc profitable pour les africains, d’établir au sein des regroupements régionaux (UEMOA, CEMAC, par exemple) un niveau minimum de royalties, appliqué par tous les membres aux majors du pétrole et autres produits stratégiques. C’est le seul moyen d’éviter que ces vautours de multinationales punissent les gouvernements moins accommodants.  
 
 Bien-aimés frères et sœurs d’Afrique, notre devise doit être « nulli concedo » c’est-à-dire n’appartenir à personne. Mais ce à quoi nous devons aspirer pour notre continent, c’est son droit à une vie honorable, à une dignité sans tache, à une indépendance sans restrictions.  
 Dieu bénisse l’Afrique !
 
 Séraphin PRAO
 Docteur en économie monétaire
 Spécialiste des Pays Africains de la Zone Franc  Président du MLAN  www.mlan.fr  


Jeudi 7 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par la truie qui file le 07/01/2010 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bel article seigneur docteur ! mais cela ne nous dit rien !!!!! qu'un resumé bien redigé de votre titre universitaire qui n'a RIEN d'africain mais TOUT de la technocratie écrasante sioniste qui écrase la plupart des occidentaux et ravage la planete .


@@

Quel est le point commun entre le SOUS- developpement de l'Afrique le minitel et les trains corails ?


Il y a quelques années comme beaucoup d'autres nous avions en location un minitel IIb pour disposer de l'annuaire et en plus pour tester des applications puisque nous avions écrit le code d'un serveur minitel...

Le minitel servaient comme chacun s'en souvient peut etre à faire des applications de consultations et pour les plus prisées des messageries en ligne roses et des predictions astrologiques pour gogos !

Belle surprises quand on sait que les plus nombreuses connexions se produisaient entre 9h et 9h30 ou 13h30 et 14 h 30 lors de l'arrivée des cols blancs dans leurs burlingues , le reverse tracking de statistiques vous le garantit pur truisme !

Revenons à nos pauvres brebis Africaines :

Quand nous avons laissé le métier de developpeur micro , notre ligne telecon a étés resiliée mais nous avons demandé en souvenir au responsable de france-telecom de nous vendre notre minitel à un prix symbolique pour plus de 10 ans de location.

Et bien NON ce n'etait pas possible,
le terminal etait facturé 3500 francs à l'epoque pour la simple raison que ces petites machines etaient expédiées dans leur etat d'obsolescence (apres reconditionnent d'un lifting de carcasse )en AFRIQUE ....pour faire des messagerie rose - noire mais au prix du neuf ...et cela quand on sait qu'il n'y presque pas de lignes RTC !!!
.....................
Prenant souvent le train et faire quelques economies souvent nous avons empru nté le train corail . Ensuite ceux ci ont etes remplacés par des TVG ( le progres partagé par tous avec le porte monnaie !) assorti de supplements augmentant jusqu'a 90 % le prix du billet ..
Peut importe mais nous avons demandé à un haut responsable ce qu'etait devenus les trains corails ?
REPONSE = L'AFRIQUE NOIRE mais bien sur sans les lignes ferroviaires qu'il faudrait pour aller de dessus et vendus sous forme de dettes pour le prix du corail tout neuf bien sur !

Alors la dette-arnaques de ces états d'Afrique et son developpement nous fait sourire d'un certain humour jaune ou noir au choix .

Mais , il n'y a pas que le bwoana-blanc qui soit un fameux requin :

Des carcasses de PC nous en avons vu passer ...mais aussi ces bons africains diplomés-de-france qui demandent ces épaves pour les "filer" au pote au pays ,sachant qu'une carcasse comme celle trouvée dans les poubelles est vendu presque le prix d'un neuf de maintenant au pays ....

Idem les telephones portables les vielles caisses pourries , les machines de toutes sortes qui font l'objet d'un juteux traffic de cette nouvelle economie de depottoir et de truand . Maintenant ce n'est pas la peine à Abidjan d'avoir un telephone portable . Dans la rue il suffit de claquer des doigts et quelques enfants d'un dizaine d'année qui trainent toujours vont venir proposer de telephoner avec le grosgros portable qui leur sert de gagne-misère .

Au moins ceux la nous esperons ne finiront pas prostitués pour ses types pedophiles dans les hautes sphères qui vendent des corails et des minitels au prix du neuf ( quand ce n'est pas des armes !!!!)

Alors ce n'est pas comme cela que ce beau continent va pouvoir se developper tant que des tas de systemes et de combines plus que douteuses sont tellement repandues qu'elles sont la norme normale et normalisée tout comme le code du travail francais mais en version 19 eme seulement !!!! l'epoque ou les enfants travaillaient dans les mines legalement !!!! applicable aux africains
50 heures par semaine pour un salaire "normal" mais indemnisable en cas d'absence pour 20 euros par mois à Madagascar !!!!!


Nous revons d'un autre avenir pour ces pays et cela passe par redonner la place qu'elle mérite à toutes le traditions en train de se diluer dans ce pan- américanisme de mauvais aloi et cette vaine esperance d'un mode de vie aussi débile que celui des occidentaux .

C'est autant valable pour l'agriculture , la petite industrie avec seulement suffisamment de cette modernité mais seulement adaptée et non imposée comme les cadeaux pourris de la fondation gates en donnant des semences OGM . Nous preferons ces iniatives comme celle de Kokopelli qui au moins offre des semences anciennes .

Mais le meileur dans tout cela c'"est quand ces femmes et ces hommes recultiveront les especes qui poussent naturellement sur leur terroir et trouveront un developpement personnel et harmonieux tenant compte autant de l'environnement que des hommes et cela pour preserver leur avenir !

Les mines d'or certains en revent encore mais pour nous c'est du mercure ou du cyanure pour recuperer le metal et pour tuer les petits africains autant que leur environnement ....il vaudrait mieux laisser ce metal ou il est en attendant de savoir transmuter les métaux ...mais certainement pas pour faire du bénéfice !

A ce moment là, personne n'aura d'autre desirs que d'aller simplement se promener et de rencontrer des tas d'amis sur un merveilleux continent sur une merveilleuse planete bleue comme un joyau !

Vous ne le croyez peut etre pas mais pour certains metaux il y en a qui savent deja les transmuter et ce sont des cellules vivantes comme celles de vertébrés qui preferent le sodium du sel à l'or !

2.Posté par Nenuphar le 07/01/2010 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Amha, il n'y a qu'un seul motif à la situation de l'Afrique : tous les pays la composant sont dirigés par des dictateurs qui n'ont qu'une seule idée, s'enrichir à l'étranger avec ses ressources, quitte à tuer toute la population en cas d'opposition.

3.Posté par Flam le 07/01/2010 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La truie qui file,

Les minitels et les trains corails ne seront jamais même par milliers les raisons de sous-developpement de l'Afrique,comme ton pseudo l'indique si bien tu as l'art de savoir glissé loin du sujet et te perdre dans ta fertile imagination...

Le passé récent (esclavage,colonialisme) donc destruction totale des structures sociales,cultureles,diminution drastique de sa population ont des conséquences qu'on voient encore aujourd'hui en Afrique.
Les multinationales occidentales et le néocolonialisme font le restent voilà en quelques lignent les raisons véritables de la situation actuelle de l'Afrique..

Venir parler ici des "dictateurs" qui ne sont dans aucun classement des hommes les plus riche de la terre pour expliquer pourquoi l'Afrique est sous-developpé,c'est comme ces "bwanas" qui disent que ce sont les Noirs qui ont vendu les esclaves pour s'exonérer...
Le butin des Noirs qui ont soit disant vendu n'a jamais été retrouver ,celui des "bwana"acheteurs par contre tu en profites jusque aujourd'hui (va voir dans les musées et les banques)
Eh oui la colonisation était positive!

alors arrête ton discour de "bwana" imbu de paternalisme et d'Eurocentrisme ethnique crachant le mépris...

4.Posté par piese auto le 07/01/2010 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yes. A continent rich but poor at the same time. other industrialized countries do not let him develop

5.Posté par Larguet le 07/01/2010 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel paradoxe Mr. le docteur. La France pour développer sa démocratie a mit deux siècles. Comment voulez vous que l'Afrique se développe et ce mettre au niveau des autres pays en 40 ou 50 ans. Sachant que cette Afrique a les bâtons dans les roues.
Ces mêmes responsables européens critique l'Afrique pour son retard, et de l'autre côté ils créent des problèmes à ces pays africains qui veulent sortir de leurs misères.
Quand cette même Europe décrète et participe au pillage des cadres dont cette Afrique que vous mettez à l'indexe à besoin.Quand de l'autre côté de hauts responsables Américains font tout pour freiner ces pays Africains de percer. Plusieurs pays africains ont demandé une participation des sociétés européennes pour leur développement. Réponse : du mépris.

6.Posté par Toto le 07/01/2010 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtez-vous un instant de comparer la richesse d'un pays ou d'un continent avec de la monnaie. Regardez vos trains et vos TGV, vos biens en tout genre et demandez d'où proviennent tous ces matières... Il en reste encore dans les gisements mais les autres, ceux qui ont eu l'idée de créer de la monnaie, vont tout exploiter et transporter chez eux, eux qui n'ont rien que du papier imprimé comme l'échange.

7.Posté par la truie qui file le 07/01/2010 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Flam
Si vous etes integre veuillez verifier le dit de "la Truie qui file" ,tout ce que vous avez lu plus haut , rien ne sort en rien de son imagination et ce n'est qu'un tout petit exemple imagé pour être plus "parlant" .

Et nous n'avons pas evoques des choses bien pires qui ne servent à rien .

Avez vous si peur que l'on devoile ainsi l'arnaque , la magouille , le scam et la corruption à tous echelons pour temoigner d'une telle absence de contre argumentations à part la meme litanie marxiste qui fabrique les meilleurs tyrans de toutes les epoques .

Si les multinationales profitent sans vergogne ce qui est vrai , qui en retire les marrons à part des dictateurs qui peuvent faire semblant d'être encore Africains quand ils exploitent , volent et tuent leur propre frères ?

Qui soutient les peuples d'Afrique et sa terre est probablement plus Africain en realité que ceux qui y sont nés et qui les exploitent .

Vous ne le saviez pas ? Tous nos ancètres humains sont Africains et quand on est respectueux on respecte ses ancètres et toute sa parenté !


8.Posté par n'dikitolè le 07/01/2010 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi la traite négrière ou le commerce des noirs d'Afrique a t'elle durée 5oo ans! Répondez à cette question et vous comprendrez le drame actuel de l'Afrique

9.Posté par Flam le 08/01/2010 01:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La truie qui file,

INTEGRÉ?? dans quoi? et pourquoi? quand le"bwana" va en Afrique qui lui demande de s'integrer? encore de l'arrogance...

Non,l'exemple imagé ne tient pas la route,le diagnostic n'est pas le bon.
Lorsque Total prend à lui tout seul 90% des revenus du pétrole Gabonais par exemple pour ne laisser que 10% aux Gabonais,on ne peut pas imputer le pillage aux "dictateurs" ok?
Et LÀ EST LE PROBLÈME pas ailleurs.
La France s'éclaire en grande partie grâce aux centrales nucléaires (près de 70%) la France est une puissance nucléaire mais d'où vient l'uranium ? il est pillé au Niger et au Tchad,qui eux vivent en grande partie dans l'obscurité, allez voir au Gabon la catastrophe écologique près des mines d'uranium abandonnées,les Gabonais en meurent jusqu'à aujourd'hui pour que les "bwana" de France puissent se chauffer en Hiver et jouir de tout le confort possible, là sont les raisons du sous-développement de l'Afrique...
Pourquoi selon vous les Rwandais se sont massacrés? Mittérrand lui le sait...
Pourquoi les Congolais se sont entretués? Chirac lui le sait...
Et je peux continuer ainsi pendant très longtemps alors lorsque vous venez me parler des Minitels c'est que vous n'avez rien compris du tout, comme la grande majorité de ce côté du monde...

L'Afrique n'a besoin ni d'aide, ni d'amis, on lui a assez fait de mal comme ça,tout ce qu'elle a besoin c'est qu'on la laisse tranquille et elle se portera mieux.

Nos ancêtres sont Africains? c'est drôle et pourquoi se portent-ils si mal?

10.Posté par la truie qui file le 08/01/2010 05:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@flam
Integre , intégrité !!! ce n'est pas vraiment la meme chose qu'intégrer !

Pour le reste nous sommes d'accord qu'il y a effectivement des multinationales qui pillent l'Afrique et pas seulement l'Afrique ...
Mais ce que vous refuser de reconnaitre c'est qu'il y a d'autres coupables en Afrique et les exemples sont innombrables ce qui provient de la nature humaine quand elle se laisse inculquer une morale fausse à la place de l'ETHIQUE UNIVERSELLE .

Ce qu'il faut savoir c'est que c'est ces meme multinationales qui menent le monde que ce soit en Afrique ou en Europe ou ailleurs ...par la corruption voire pire . ET LA LUTTE CONTRE CELA DOIT ETRE UNIVERSELLE !!

Car s'il y a de la corruption, il y a aussi des corrompus c'est à dire ceux qui signent au nom de leur peuple des accords bidonnés moyennant une retro commission versé a ceux qui sont les decideurs en place notamment ceux que vous citez , mais il y a tous les autres que vous ne citez pas .


Quand au fait que les humains sur terre n'ont pas besoin d'être solidaires et sensibles à la cause de la pauvreté et de la pollution causée par des organisations politico -industrielles sans scrupules c'est n'est pas à vous d'en decider ! Cette cause EST UNIVERSELLE !

Et si vous tentez si bien de dissuadez les gens integres de s'interesser aux autres et à leur souffrances pour essayer d'enrayer ces memes souffrances
simplement parce qu'il faut repeter sans cesse les memes litanies qui n'ont rien donné que des revolutions inutiles et en voulant faire oublier les revelations genantes
qui est présomptueux monsieur ?


11.Posté par la truie qui file le 08/01/2010 05:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@@ et a propos de l'esclavage , il dure toujours en Afrique et ailleurs

500 ans , ce n'est pas 500 ans c'est des millenaires et cela dans une grande partie du monde .


Et cela continue avec les enfants et les femmes et pas qu'en Afrique mais aussi en Asie et meme en Europe de l'Est !!!!

Et Qui sont tous ceux qui ont perpétués ce monstrueux traffic pendant des siecles ? Qui sont ceux qui continuent à le perpetuer encore de nos jours ?

Et c'est singuliement restreindre un debat qui devrai s'etendre à la servitude moderne :

Certains ne donnent pas l'impression d'etre esclave mais ils portent la cangue et les fers dans leur tete et c'est probablement pire que les chaines de fer car ces chaines sont plus dures à briser puisque ceux qui les portent ne le savent pas et meme en font quasiment l'eloge .




12.Posté par Flam le 08/01/2010 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La truie qui file,

Mettre sur le même pied d'ágalité ceux qui prennent 90% et ceux qui n'en prennent que 10% c'est ce que j'appelle noyer le poisson et là est notre point de discorde...
Les "coupables" en Afrique? ça ne regarde que les Africains,sinon personne...
En France vous avez élu Mr Sarkozy? personne ne vous juge pour cela,c'est une question de souveraineté,c'est votre problème...
Vous avez un MINISTÈRE DE l'IDENTITÉ NATIONALE??? EN 2010!! à ma connaissance on ne parlait ainsi que sous Hitler ,Mussolini,Franco.
Qui vous parle de vos fascistes? ça ne regarde que l'Europe.
Alors les "coupables"comme vous dites laissez les aux Africains voulez vous? car même à ce niveau l'occident a encore une part de responsabilité énorme sur les "coupables" qui sont reçus en grande pompe au palais de l'élysée,mais passons...
Vous voulez aider l'Afrique?
Elle n'a pas besoin d'aide,l'aide lui fait plus de mal que de bien ;en plus ceux qui prétendent l'aider vivent plutôt sur son dos...demandez aux Boloré,bouygue et consorts.
L'aide internationale est après les multinationales la seconde cause de sous-developpement de l'afrique toujours avant vos"coupables d'afrique"
Vous voulez aidez l'Afrique malgré elle? alors c'est en occident la lutte pas en Afrique.

Éthique universelle??
c'est quoi encore ces mots? la truie qui file ces mots n'ont aucune valeur pour un Africain,un indien sur son tas d'immondice,un Aborigène dans sa reserve ravitaillée en alcool et drogue on ne sait par qui,mais suivez mon regards moi je sais par qui...

Éthique universelle? je suis mort de rire!
C'est un jargon d'occidental comme les droits de l'homme,la communauté internationnale etc,etc fait pour les "bwana" par les "bwana" de grâce épargner nous!
Autre chose,le sionisme et le colonialisme ou néo c'est la même chose fait par les même gens pour les même gens je veux dire le "bwana"
Partout où va le "bwana",il y'a racisme,sionisme ou colonialisme conclusion?
C'EST LE "BWANA" LE PROBLÈME!

13.Posté par Flam le 08/01/2010 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La truie qui file,
"À PROPOS D'ESCLAVAGE"

Il n'ya jamais eu d'esclavage en Afrique avant l'arrivé des Arabes,d'une part et des "bwana" d'autre part.
Je connais bien l'histoire Africaine,que le "bwana" à tout fait pour cacher.
Donc l'esclavage "le pire" si vous permettez est celui du "bwana" car les arabes aux moins "intégraient " leurs esclaves ceux qu'on appellent aujourd'hui Arabes sont un mélange entre Arabe et Noir,mais celui pratiqué par les occidentaux brrrr! fait froid dans le dos.
L'esclavage se pratique en Afrique? ah bon? les être humains sont vendus sur la place publique? où? s'il vous plait?
La servitude oui! elle existe et à toujours exister,mais come vous le dites si bien elle existe même en occident...


14.Posté par akemyst le 08/01/2010 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à la Truie et Flam
bonsoir
... j'interviens trop rarement mais bon ,ce soir c'est festival (rire),juste un mot pour dire à Flam:... non y'aurait trop à dire et je suis flemmard quand il faut tapoter un clavier,
pour la TRUIE, félicitation, belle expression même si Flam vous trouve incomplète ... VOUS PARLEZ tous deux de la même chose ou presque , nous sommes tous d'accord, vous deux dites des vérités , je regrette juste que Flam s'enflamme contre Truie :=( si vous avez envie de vous exprimer allez y pas la peine de prendre à partie violemment quelq'un qui dit quelque chose de censé, au début vous critiquez que l'on accuse le "bwana" et vous finissez par reconnaitre que c'est lui le problème !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
sans vouloir faire de psychologie de comptoir Mr capitaine FLAM a besoin d'écouter l'autre plutôt que de chercher à crier le plus fort, de toute façon on vous lit pareil!! pour lier les deux discours je vais juste rappeler à Flam que les dictateurs sont formés par les bwanas et que les 10% qu'ils touchent des bwanas sont les 90% qui suffisent à les établir dans le pays, donc vous qui prétendez bien connaitre l'Afrique(!!!!!) vous sauriez à minima que le pouvoir s'exerce par la force sans beaucoup de dollar, ... bref je commence à parler plus que je ne le voudrait : il y a tellement à dire
en tout cas vos"véritables raisons" Mr FLAM sont aussi universitaire que l'auteur de l'article ,en tout cas très impersonnel pour quelqu'un de connaisseur ,qu'incriminez vous?
LE COLONIALISME et l'esclavagisme puis le néocolonialisme, certes vous avez raison: on lit ça même dans VSD ou paris match sans doute ,mais pour comprendre ces maux vous irez cherchez dans la structure psychologique même de la vie africaine où le contentement d'une vie simple est un préalable à une vie sinon heureuse au moins acceptable, et ça les bwanas et dirigeants le savent et l'exploitent, ... et ce n'est pas en cherchant à entrainer les africains dans le tourbillon de l'accès à la consommation que l'on règlera quoi que ce soit, nous même déjà en souffrons... et puis bref pour comprendre le fond des choses allez voir AVATARS!! si au moins vous comprenez l'afrique , vous en apprécierez la beauté imagée du rapport qu'elle cherche à préserver à travers ce film américain... MERCI encore à la truie.

15.Posté par Flam le 09/01/2010 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

akemsyt,

Pour quelqu'un de flemmard quand il faut tapoter, vous tapoter plutôt beaucoup...
Une contradiction qui se retrouve tout au long de votre récit.

"Flam s'enflamme contre la truie"
-vous avez trouvez ça tout seul? bravo!

""prendre à partie violemment"
-ça n'engage que vous.

"Quelqu'un qui dit quelque chose de sensé"
-pour vous certainement,mais sensé par rapport à quoi?

"au début vous critiquez que l'on accuse le bwana"
-Vous êtes sûr d'avoir bien lu? si oui dites moi où et quand je critique que la
truie d'avoir accusé le "bwana".
-même l'article de Mr Prao est mal compris,dites la lecture vous pose
problème?

Vous êtes venu féliciter la truie? faites monsieur vos motivations sont claires mais de grâce épargnez moi votre psychologie de bas étages.
Lorsque la truie dira des choses intelligentes autres que nous sommes tous frères et le monde est beau je serais d'accord avec lui d'ici là souffrez que je lui dise ce que je pense.

Nous ne sommes pas tous frère! et le monde n'est pas beau du tout.
Depuis la nuit des temps le "bwana"va partout exterminer,pillé et semér la haine et aujourd'hui veut faire ami-ami avec le reste du monde,mais attention en gardant le butin de ces multiples rapts...ça ne se passera pas ainsi.
Le reste du monde a ouvert les yeux et le futur proche est sombre,très sombre pour le "bwana".

"que les dictateurs sont formés par les "bwana"que les 10% qu'ils touches des "bwana"sont les 90% qui suffisent à les établir dans le pays,vous prétendez bien connaître l'Afrique!!!! vous sauriez à minima que le pouvoir s'exerce avec force sans Dollar" ???
-C'est quoi ce charabia?
non mais c'est quoi ce raccouci? faudra m'expliquer la reflexion complète
parce que j'ai dû louper des étapes du developpement logique...
et c'est vous qui parlez d'impersonnel monsieur le connaisseur?

"structure psychologique africaine" ???
-Encore un spécialiste de l'afrique! d'ailleurs tous les "bwana" le sont ils élisent
chez eux des babouins qui savent à peine écrire leurs noms et osent venir
donner des leçons aux Africains?
C'est vrai vous êtes bien placé pour parler d'Afrique puisque vous vivez sur son
dos.

"Avatars"???

- je laisse cela aux personnes avec QI d'huitre en plus où est le rapport?
Avec tous ces faiseurs de brouillard qui vous gouvernent et vous entubent à longueur de journée vous trouvez encore le temps d'aller vous abrutir?

Akemyst j'attendais que vous demontiez mes thèses... que vous apportiez les preuves du contraire que neni! déjà que vous lisez avec l'esprit embêtant!
Monsieur on lit avec ces yeux et surtout sa tête.

En parlant d'Avatars le "bwana" a toujours perçu la nature comme hostile et tout fait pour la donmter c'est pourquoi le reste du monde est obliger de payer les conséquences de Mr"bwana".

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires