Propagande médiatique, politique, idéologique

LE PAPE, LE PRESERVATIF et la PREDATION SEXUELLE en Afrique



Jeudi 19 Mars 2009

Photo: http://www.camerounlink.net/
Photo: http://www.camerounlink.net/
Voila au moins un pape qui n’est pas adepte de la lobotomisation de la pensée à laquelle, tous les jours, nous sommes conviés par ceux qui, mieux que chaque individu, savent ce qui est bon et mauvais pour lui. Ceux qui un jour décrètent que le monde va bien et le lendemain décrètent qu’il va mal pour que tout le reste du bétail s’aligne.


On peut le trouver sympathique ou pas et là n’est même pas la question, Benoit XVI, a le mérite au moins, de ne pas marcher dans cette pensée unique globalisante et ambiante. Il sait souvent nous sortir de cet emprisonnement de la pensée unique pour nous inviter à plus de réflexion, à nous libérer du carcan dans lequel nous invitent les censeurs bienpensants.

En déclarant, que le problème du sida ne, je cite : « peut pas être réglé» par la «distribution de préservatifs» et qu’«au contraire, leur utilisation aggrave le problème », l’on nous fait croire que le pape a réussi à faire l’unanimité contre lui par ses propos. Mais qui donc est cette unanimité ? Qui décide donc de la stupidité des propos des uns et des autres selon que ceux-ci n’arrangent pas leur business ?
Sommes-nous dans un regard africain des déclarations du pape ou dans le prisme occidental de l’analyse des propos du pape ?

La levée de bouclier est venue de ceux et celles pour qui l’Afrique permet de sortir de l’ombre, des chantres du misérabilisme, pour qui s’enrichir sur le dos de l’Afrique est devenu un sport national et aussi un tremplin pour se voir décerner tel un titre d’expert, tel autre celui de spécialiste de l’Afrique. Nous posons calmement la question : Combien de cas de sida ont été résolus pas l’utilisation des préservatifs donc ? De combien a-t-il reculé ? Peut-on objectivement donner des chiffres ? NON !

Il n’est pas question de dire NON à l’utilisation du préservatif, mais d’insister sur le fait qu’une bonne éducation, une certaine prudence est toujours à mettre en évidence en lieu et place de l’encouragement de la sexualité débridée comme le laissent entendre les cris d’orfraie de ceux et celles qui voient le préservatif comme la panacée au grave problème pas seulement du sida, mais de la sexualité dévergondée, débridée qui sévit aujourd’hui partout ailleurs.

Ceux qui s’insurgent contre ces propos, semblent ignorer l’ampleur de la sexualité débridée dans certains pays africains, ampleur qui prend sa source dans l’utilisation des préservatifs comme gage de garantie d’une sexualité sans danger.

Des l’âge de 10 ans, on voit des jeunes filles se livrer aux rapports sexuels avec des touristes occidentaux armés de préservatifs et cela ne choque personne, car au moins c’est couvert. Les parents, en proie à une extrême pauvreté, cautionnent que leur progéniture soit la proie de quelques individus malintentionnés et deviennent des objets de satisfaction sexuelle avec en esprit au moins, le préservatif les protège. C’est cette réalité que les insurgés ne veulent pas voir en face.

Les politiques occidentaux qui crient au scandale, par rapport à l’Afrique, ne sont-ils pas les mêmes avec la complicité des industries pharmaceutiques qui empêchent l’accès à la trithérapie gratuite en Afrique parce que cela ne rapporte pas assez d’argent ? Le regard critique porté sur les propos du pape venant de l’occident, n’obéit pas aux mêmes règles que celui des africains et ces derniers doivent en être conscients. D’un côté il s’agit d’une équation financière pure et dure et se résume à la question : combien cela ne nous rapportera plus, si le produit n’est plus vendu ? Tout comme il s’agit de faire entrer dans les mœurs, que la pratique de l’homosexualité est aussi naturelle que les rapports entre un homme et une femme. Rappelons en passant que selon les mêmes experts, le taux de prévalence du sida chez les homosexuels est très fort.

Il faut sortir de ce regard misérabiliste et de pitié que l’on jette sur l’Afrique. Car l’Afrique n’a pas besoin de la pitié ou des indignations teintées d’hypocrisie. Les propos du pape doivent être compris dans une équation différente et ne pas la poser dans le même référentiel que celui des occidentaux.
Il est hors du propos ici de dire que le préservatif soit inutile, et dans le cas de l’Afrique, il est plus qu’encourageant. Mais cette nécessité est paradoxalement une invitation à des pratiques qui mettent en péril les sociétés. L’utilisation du préservatif a permis de mettre en place une forme d’exploitation de la misère en livrant de jeunes filles et garçons aux mains de prédateurs sexuels sans vergognes. Oui ! Il ne faut pas se voiler la face côté africain, le préservatif a aggravé les choses, on l’a instrumentalisé pour exploiter la misère helàs.

L’utilisation du préservatif en Afrique a favorisé la prédation par le sexe des jeunes africaines et africains prenant à revers le but premier de celui-ci qui était de se protéger. Les propos du pape ne sont pas combattus pour les mêmes raisons, selon qu’il s’agisse de l’Afrique ou de l’occident. Les africains doivent cesser de se faire prendre en otage par les indignations à géométrie variable de certains occidentaux. Oui ! Le problème du sida ne sera pas réglé par le préservatif, mais par l’accès aux soins à tous. Une fois cet accès garantie, le préservatif jouera son rôle premier.

Source:http://www.camerounlink.net/fr/newsforums.php?nid
http://mboangila.afrikblog.com/


Jeudi 19 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par tarci le 19/03/2009 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voila qui est bien dit.
Celui qui a ecrit cet article ne fait pas partie de ceux qui pronent un Nouvel Ordre Mondial Religieux..
Il a ma sympathie car il exprime une opinion a contre courant des milieux ambiants denues de bon sens.
Le commerce sexuel est reel dans ces pays. La solution simple c'est de bien sure se voiler la face et dire qu'il suffit d'un preservatif et l'honneur est sauf.
Il est sauf pour celui qui peut se payer le preservatif (plusieurs jours de travail en Afrique). Mais pour la pauvre fille ou le pauvre garcon souvent mineurs, il est tout autre.
Dans quel monde vit-on, je me le demande ?
Les gens riches veulent vraiment tout. C'est ecoeurant.

2.Posté par tarci le 19/03/2009 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La fiabilité du préservatif est par ailleurs remise en cause par diverses études qui montrent que des orifices de 10 à12 microns de diamètre y sont fréquents, permettant au virus de se propager d’un organisme à l’autre. Dès 1993, le professeur Lestradet (Académie de Médecine), souligne dans Le Quotidien du médecin qu’ « on sait aujourd’hui avec certitude que chez un homme séropositif, le virus est présent en abondance dans toutes les sécrétions sexuelles, c’est-à-dire non seulement dans le sperme, mais dans toutes les sécrétions prostatiques ou autres, qui apparaissent dès les préliminaires et en tout cas bien avant qu’une érection suffisante permette une mise en place correcte du préservatif. Il en résulte que, lorsqu’un homme séropositif met un préservatif, celui-ci sera automatiquement souillé sur la face externe par les manipulations indispensables. (…) Pour la femme, c’est donc la roulette russe. N’est-ce pas la raison pour laquelle dans le groupe des hétérosexuels, les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes ? »

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît un taux d’échec du préservatif en matière de contraception de 15%. Or le virus HIV est 450 fois plus petit qu’un spermatozoïde… Et la quatrième conférence francophone sur le VIH en mars 2007 a rappelé qu’aucune barrière mécanique, y compris le préservatif, ne protège à 100% du risque d’infection. Le risque de transmission résiduel du virus du VIH au cours des rapports protégés par préservatif est évalué lui aussi à environ 15%.

« Le SIDA est une épidémie de civilisation, rappelle Jean-Marie Domenach. Il a progressé à cause du vagabondage sexuel et considérer ce vagabondage comme allant de soi, considérer l’homosexualité et la toxicomanie comme allant de soi, c’est, de fait, contribuer à la propagation du mal. »

« On a trop exclusivement mis l’accent sur le rôle des préservatifs masculins, estime pour sa part, dès 1991, le professeur Luc Montagné, l’un des découvreurs du HIV avec l’Américain Gallo. Je souhaiterais des campagnes basées sur le thème : “Vous êtes responsables ! Ne faites pas l’amour avec un partenaire inconnu. Si vous aviez chacun moins de cinq partenaires sexuels dans votre vie, l’épidémie du sida s’éteindrait” ». Luc Montagné rappelle également qu’« il y a un risque beaucoup plus grand, y compris pour les femmes, de s’infecter par les rapports anaux. Dire cela, ce n’est pas adopter une position morale, homophobe, mais restituer les données médicales ». Des mises en garde qui avaient à l’époque provoqué quelques remous dans l’intelligentsia et ses relais médiatiques. Seule l’éminente qualité de découvreur du virus du sida avait protégé leur auteur d’une diabolisation en bonne et due forme…

3.Posté par Henker le 19/03/2009 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est de bon ton aujourd'hui de tirer à boulet rouge sur l'église et ses représentants.C'est sans doute pour nous faire "penser" à autre chose qu'aux racistes étasuniens et israéliens.le pape a raison:ce n'est pas avec des capotes que l'on arretera le sida,mais avec de l'argent.Les faits parle d'eux-même.

4.Posté par Yann le 19/03/2009 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Nouvel Ordre Sexuel Mondial.
Une autre mise en garde, émanant celle-ci d' un pur scientifique, le Pr Montagnier lui même ( excusez du peu ! ) : " le meilleur comportement vis à vis de la contamination du SIDA est , l' abstinence ou la fidélité ".

Quand on constate que l' incitation à la débauche en France, débute à l' école avec " l' éducation sexuelle" (qui, soit dit en passant, ne relève pas de la mission de l' Etat qui est d' instruire et non d' éduquer ), où la notion de péché ou de la simple responsabilité individuelle, est occultée ! L' acte sexuel est réduit à une banale copulation, un acte d' hygiène ( ! ) et une affaire de "tuyauterie " ! La sexualité , en dehors de toute considération religieuse, se transforme en un terrifiant et déshumanisant concept de simple "matériau à gérer ".
La révolution sexuelle ou plutôt " le nouveau désordre mondial sexuel" qui embrase les populations à travers le monde, est responsable de très graves désordres dans certaines sociétés africaines pauvres et dont les infrastructures sanitaires sont presque inéxistantes ( Bostwana etc.. ). Les sociétés dites " développées" ne sont pas en reste et connaissent elles-aussi, par leur laxisme, leur désir de "jouissance sans entraves", leur individualisme féroce, leur irresponsabilité accablante, leur absence totale de toute forme de spiritualité transcendantale, "un crash démographique" qui les verra disparaitre ou être réduits, dans leur propre pays à n' être plus que des minorités ethniques . Alfred Sauvy, le célèbre sociologue, avait dit cette terrible vérité en forme de sentence : " l' Allemagne n' exixte plus. Le problème c' est que les Allemands eux-mêmes, ne le savent pas.".

5.Posté par DURANDUPONT le 22/03/2009 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PAPE N'A FAIT QU'EXPRIMER L'IDEAL RELIGIEUX QUI CONSISTE A PLACER L'ACTE SEXUEL A UN NIVEAU SUPERIEUR QUE CELUI PRATIQUE PAR LE GENRE ANIMAL..RAPPELER LA FONCTION DIVINE DE LA PROCREATION PAR OPPOSITION A L'HEDONISME..DIRE QUE L'HOMME DETIENT LE LIBRE ARBITRE MAIS NON LE DROIT DE VIE ET DE MORT. .LA VIE QUE L'HOMME TRANSMET PAR PROCURATION DIVINE DOIT SE FAIRE DANS L'AMOUR POUR HONORER DIEU...LA BANALISATION DE L'USAGE DU PRESERVATIF BANALISE AUSSI L'ACTE SEXUEL CE QUI PAR EXTENSION AUGMENTE LA FREQUENCE DES RAPPORTS ANODINS ET FAVORISE LE DEVELOPPEMENT ACCIDENTEL DU SIDA.

6.Posté par bananamoon le 24/03/2009 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fait de mettre ou pas des préservatif ne reglera pas le pb du tourisme sexuel derriere lequel vous vous cachez. Il s'agit juste de ne pas étendre la maladie.
Bien sur que l'abstinence et la fidélité sont des solutions, mais ne revons pas, on est pas au pays des Bisnounours ! Les Hommes sont faibles. Il faut faire avec.
Le sexe ne peut pas etre uniquement un moyen de procréer, on n'est plus au moyen age ! Et la notion de plaisir vous en faites quoi ?
Chacun ses choix et son style de vie. Mais dire que les preservatifs ne feront qu’augmenter le problème du sida ... c'est criminel.

7.Posté par DURANDUPONT le 25/03/2009 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

.LE TOURISME SEXUEL EST UNE FORME DE L'ESCLAVAGE MODERNE UNE EXPLOITATION DE LA MISERE ..DIRE QU'IL FAUT REPECTER CE CHOIX OU CE STYLE DE VIE EST ENCORE PLUS CRIMINEL.

8.Posté par stef13 le 23/04/2009 02:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


en matière de promotion de l'homosexualité et de la pédophilie le clergé catholique ferait bien de fermer sa grande gueule ,,,,c'est dans leurs rangs qu'il y en a le plus ....et cela ne date pas d'hier ,,,

moi je suis désolé mais croire que sans capotes il y aurait moins de tourisme sexuel en Afrique c'est carrément ridicule
en plus d'être de mauvaise foi ,,, c'est réellement trouver de mauvaises raisons pour se justifier ,,,


la solution du pape contre le sida on la connait depuis longtemps ! faut plus baiser en dehors des liens sacrés du mariage ,,,,

on a des difficultés a imaginer quelque chose de plus con et de plus irréaliste que cette position,,,,qui nous ramène au moyen age ,,, bonjour la modernité ,,,,

enfin voir qu'il y a des gens pour justifier les élucubration de l'église ,et de leur chef ex Hitler jungen ....
alors la! on se pose vraiment des questions sur la santé mentale des gens,,,,

9.Posté par Kalix le 23/04/2009 02:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

stef13 ! T'as rien pigé, enfin que ce que ton égo te dicte ! une pure victime du système, t'as pas évolué depuis, cela semble difficile pour des cerveau comme le tien, pauvre damné !

10.Posté par zucker le 11/02/2010 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais c'est étonnant! Pourquoi ces gens sont contre le plaisir et l'amourr? Et pourquoi ils sont contre les preservatifs? Ils donnent des opinions sans raisonner. Comme c'est mystérieux.! "Fonction divine de la procréation", dit quelqu'un. C'est quoi cette chooose? Et un autre qui lance une blague : "l'homme détient le libre arbitre"...Allez, laissez baiser donc puisque c'est une fonction divine, laissez mourir, parce dieu aime la soffrance et la mort de ces créatures qu'il a crée pour s'amuser en les regardant se tortiller horriblement sur terre; laissez les gens aller en Enfer puisque dieu leur a donné le libre arbitre. N'essayez pas de saboter la volonté de votre dieu, si bon, lui..

11.Posté par Marie Juste le 28/09/2011 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A tous ceux qui sont des assoiffés des plaisirs sans fin:

"leurs auteurs feront toujours plus de progrès dans la voie de l'impiété, et leur parole étendra ses ravages comme la gangrène" (2Tim 2, 16b-17a)

" Sache bien, par ailleurs, que dans les derniers jours surviendront des moments difficiles. Les hommes en effet seront égoïstes, cupides, vantards, orgueilleux, diffamateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges, sans coeur, sans pitié, médisants, intempérants, intraitables, ennemis du bien, délateurs, effrontés, aveuglés par l'orgueil, plus amis DE LA VOLUPTE QUE DE DIEU, ayant les apparences de la piété mais reniant ce qui en est la force. Ceux-là aussi, EVITE-LES." ( 2Tim 3, 1-5)

" Car un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gré de leurs passions et l'oreille les démangeant, ils se donneront des maîtres en quantité et détourneront l'oreille de la vérité pour se tourner vers les fables" (2Tim 4, 3-4)

N'aie pas peur de la CHASTETE CHRETIENNE, elle te fait être un trésor pour tous les hommes!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires