PRESSE ET MEDIAS

LE PAN: L'INTERVIEW JOKER avec DIEUDONNÉ


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Dieudonné

Profession : Humoriste engagé

Age : 42 ans

Signes particuliers : Cloué au pilori de l’antiracisme bien-pensant ou adulé par les subversifs de tout poil, l’insaisissable Dieudonné M’Bala M’Bala a le chic pour provoquer des controverses sismiques. Jusqu’à se faire interdire de spectacle à Bruxelles. Honni par (presque tous) les médias, le dernier des saltimbanques franco-camerounais décoche ses flèches en exclu pour Pan. Politiquement corrects, s’abstenir !


Vendredi 24 Octobre 2008

LE PAN: L'INTERVIEW JOKER avec DIEUDONNÉ
« Il faut prendre le baptême de ma fille comme une performance artistique de très haut niveau »

Serez-vous sincère pendant cette interview ?

Oui.

Qu’en est-il du baptême de votre dernière fille parrainée par Jean-Marie Le Pen ? Vrai ou faux ?

Je crois m’en être déjà expliqué et j’ai même décidé de faire de ce sujet l’introduction de mon nouveau spectacle intitulé « J’ai fait l’con ». Spectacle que je joue sur scène, à Paris, dans mon théâtre de la Main d’or. La polémique qui a suivi ce baptême a d’ailleurs été le moteur de ma promotion. Il faut prendre ce baptême comme une performance artistique de très haut niveau.

Vous avez récemment déclaré que Le Pen « a joué le jeu ». Comment tout cela s’est-il mis en place et pourquoi ?

La première de « J’ai fait l’con » a eu lieu le 6 juin dernier. Quelques semaines auparavant, je cherchais un outil de promotion, une idée pour faire connaître mon spectacle. Je n’en trouvais pas de satisfaisante. Puis, à la naissance de mon fils, sa marraine, une personne très catholique, me dit : « Tu devrais le faire baptiser ». Aucun de mes enfants n’est baptisé, mais ça m’a travaillé. Baptiser mon enfant qui s’appelle Judas et dont le père s’appelle Dieudonné, c’était un bon début. Mais pour rendre la performance encore plus ambitieuse, il fallait un prêtre traditionnel, l’Abbé Laguerrie, et un parrain… Jean-Marie Le Pen. Ils ont tous deux accepté. Pas pour mon fils, mais pour ma fille, Plume, âgée d’un an. Je crois que l’idée de participer à cette provocation, plus artistique que politique, a motivé Le Pen. Faire réagir des médias en leur donnant un beefsteak piégé, sans qu’ils le sachent, a dû le séduire. Dès la diffusion de la rumeur, chacun a pu voir la réaction carnassière de cette presse vorace et aveuglée par l’odeur du sang. Cela a pris des dimensions qu’aucun des intervenants n’aurait pu imaginer. J’ai d’abord gardé le silence pour voir jusqu’où ça pouvait aller, pour laisser la mayonnaise prendre jusqu’à - pourquoi pas - la décision d’une pendaison en place publique ou la réouverture du débat sur la peine de mort (rire).

La création de cette nouvelle polémique correspond à votre désir de « violenter les médias ». Mais pourquoi faut-il les violenter ?

Avec le temps, j’ai appris à comprendre leur régime alimentaire. Leur comportement est assez simple, mais, lorsqu’on est artiste, cela prend un certain temps avant de les comprendre. Je pense effectivement qu’il faut les pousser à s’interroger sur leur propre travail, les mettre face à la réalité de leur incompétence. En réalité, ils s’enferment dans une autocensure qui rejette toute interrogation pertinente. Jamais ils ne s’interrogent sur le fait d’être bercé, porté ou emmené par ceux qui y ont intérêt. Ce qu’on a fait avec Le Pen et l’Abbé Laguerrie, c’était leur glisser des bribes d’informations. La majorité des médias a décidé d’en faire une affaire d’Etat alors qu’il s’agissait d’un baptême provocateur… C’était risqué, mais on a réalisé une véritable prouesse en réussissant à faire de cette performance humoristique l’ouverture du JT de TF1. Même Le Pen, pourtant doté d’une grande expérience médiatique, était soufflé de voir, que pendant des semaines, la première question qu’on lui posait était : « Etes-vous le parrain de la fille de Dieudonné ? ». Tout cela a montré à quel point l’univers politico-médiatique français est malade.

lire la suite


Vendredi 24 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par sam le 24/10/2008 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

continue dieudo

2.Posté par zdim le 24/10/2008 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

t'es le meilleur Dieudo !

ils commencent à comprendre que tu leur glissé une belle quenelle sur ce coup :)

chapeau bas l'ami !

3.Posté par redk le 24/10/2008 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravos dieudo !!, oui ils n'ont pas compris que leur domination est terminée, L'antisionisme est en train de grandir et de fédérer des unions à travers le monde !!

4.Posté par tonton le 24/10/2008 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très fine et intelligente cette arnaque.

Une belle démonstration de détournement. Par expérience, je peux confirmer que les médias ne cherchent pas à informer de manière saine et la plus objective possible aujourd'hui, mais de donner du sensationnel, de détourner l'attention de la population de ce qui se trame réellement. Tout ceci sous le contrôle bien veillant de Lagardère, Dassault...

5.Posté par Sébastien le 25/10/2008 00:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieudonné est le digne successeur de Coluche, adulé par les bobos parce que mort....

Donc regardez où serait Coluche s'il était encore en vie...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires