Opinion

LE MAHATMA GANDHI, BARACK OBAMA, AMINATOU HAÏDAR : Trois poids trois mesures


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 15 Novembre 2017 - 11:43 L'arbre qui ne cache plus la forêt

Mardi 24 Octobre 2017 - 11:16 Algérie, Maroc, seul l’essentiel nous incombe


«Quelle différence cela fait-il aux morts, aux orphelins et aux sans-abri que la destruction aveugle ait été amenée au nom du totalitarisme ou au nom sacré de la liberté et de la démocratie?» «Il y a beaucoup de causes pour lesquelles je suis prêt à mourir mais aucune cause pour laquelle je suis prêt à tuer.»

Le Mahatma Gandhi


Chems Eddine CHITOUR
Lundi 14 Décembre 2009

LE MAHATMA GANDHI, BARACK OBAMA, AMINATOU HAÏDAR : Trois poids trois mesures
Barack Obama a reçu officiellement, ce 10 décembre 2009 à Oslo, son prix Nobel de la paix. Empêtré dans deux conflits en Irak et en Afghanistan, il est néanmoins distingué par l’académie norvégienne du prix Nobel. C’est, dit-on, une héroïque infirmière militaire britannique, qui convainquit Alfred Nobel de créer un prix de la paix pour compenser le mal fait par la dynamite dont il était l’inventeur. Or, parmi les lauréats qui ont reçu le prix depuis sa création, en 1901, quelques-uns ne s’étaient pas montrés particulièrement rétifs à l’utilisation militaire des explosifs. À commencer par le président américain Théodore Roosevelt, prix Nobel en 1906 qui, en dépit de son aimable sobriquet de «Teddy», était un militariste avéré, de même que certains en vrac : l’Egyptien Anouar al-Sadate, l’Israélien Menahem Begin, le Palestinien Yasser Arafat, l’Américain Henry Kissinger, ou encore le Vietnamien Le Duc Tho, qui devait, lui, prudemment le décliner. Avec 21 prix Nobel de la Paix à ce jour, les Etats-Unis détiennent le record du genre, devant le Royaume-Uni et la France. Mais de Jimmy Carter à Barack Obama, Washington aura initié nombre d’opérations militaires dans le monde entier, parfois comme en Irak, sans motifs justifiables a posteriori. Les archives du comité Nobel s’ouvrant au bout de 50 ans, on connaît maintenant les finalistes auxquels le prix a échappé dans la dernière évaluation. Ainsi Adolph Hitler a-t-il été proposé en 1939, Mussolini en 1935 et Staline par deux fois, en 1945 et 1948.
 
 Le Nobel de la paix au pays de la guerre On sait aussi que le Nobel est avant tout une récompense de ceux qui sont dans la mouvance de la doxa occidentale.
Pendant la guerre froide, toutes les méthodes de déstabilisation de l’Union soviétique ont été utilisées. Souvenons-nous du prix Nobel de littérature attribué à Boris Pasternak pour un manuscrit sorti de derrière le rideau de fer, par la CIA, dans des conditions rocambolesques. Souvenons-nous de Soljenitsyne à qui on a attribué le prix Nobel pour lui donner une réputation d’intouchable et qui fut par la suite récupéré par l’Ouest. Ce fut par la suite durant l’ère Reagan, l’électricien Lech Walesa qui déstabilisa la Pologne, eut le prix Nobel, devint président mais ne fit pas illusion trop longtemps, il fut balayé au bout d’un mandat. Ce fut aussi Mgr Belo [inconnu jusqu’alors] qui eut à lutter contre l’Indonésie pour l’indépendance de son île, le Timor oriental, et le prix Nobel lui a donné une dimension planétaire. Je citerai pour mémoire les deux prix Nobel de la honte acceptés par Sadate et Arafat pour reddition en rase-campagne devant Israël. Seul Jean-Paul Sartre eut la dignité et le courage de refuser le prix Nobel.
 
 Peut-on recevoir le Nobel de la paix tout en faisant une guerre en Irak et en Afghanistan? Barack Obama n’a pas cherché à esquiver la polémique en recevant jeudi son prix à Oslo, en Norvège. Le président américain a accepté sa médaille avec «une profonde gratitude et humilité». Relevant l’ironie qu’un président d’un pays «au milieu de deux guerres» reçoive le Nobel de la paix, le démocrate a souligné «la dure vérité qui veut que les conflits armés ne seront pas éradiqués de notre vivant». «Dire vouloir la paix ne suffit pas à l’obtenir», a asséné le président américain, ancien professeur de droit. «Si la paix est l’objectif, la guerre est parfois justifiée», a-t-il insisté. «Un mouvement non violent n’aurait pu stopper Hitler ou persuader Al Qaîda de déposer les armes», a-t-il cité en exemple.
«Dire que la violence est nécessaire n’est pas cynique mais une reconnaissance de l’histoire et des imperfections de l’homme.» «Avec le sang de nos citoyens, nous avons oeuvré à un monde plus juste, de l’Allemagne à la Corée. Nous avons amené la démocratie dans les Balkans.
Nous n’agissons pas par intérêt mais nous voulons un avenir meilleur pour nos enfants.»
 
 Rappelant que la paix suppose non seulement le respect des droits politiques et civils mais aussi la «sécurité économique», le président américain a exhorté le monde à faire face au changement climatique et aider les pays pauvres. «Il faut tenter d’atteindre le monde tel qu’il devrait être, atteindre l’étincelle de divin qui est en chacun de nous», a lancé le chef d’Etat américain. «Nous pouvons comprendre qu’il y aura encore des guerres mais encore et toujours poursuivre la paix. Nous pouvons y arriver, c’est l’histoire du progrès humain.» Ovations de l’assistance.
 
 Obama a défendu le concept de «guerre juste». Il se prend pour saint Thomas qui, dans «La Somme Théologique», définit les principes d’une guerre juste
: «Si la paix est l’objectif, la guerre est parfois justifiée», a-t-il insisté. «Avec le sang de nos citoyens nous avons oeuvré à un monde plus juste de l’Allemagne à la Corée. Nous avons amené la démocratie dans les Balkans. Nous n’agissons pas par intérêt mais nous voulons un avenir meilleur pour nos enfants.» «Même confronté à un adversaire qui ne respecte aucune règle, les Etats-Unis doivent rester la référence en matière de respect du droit dans la conduite de la guerre.»
 
 On l’aura compris : Obama étend sa guerre juste à l’Afghanistan et au Pakistan. «Il y a une semaine,écrit Barry Grey dans son discours de l’Ecole militaire de West Point, le président Obama cherchait à présenter son escalade de la guerre en Afghanistan comme un prélude à un retrait rapide des troupes américaines. Il est de plus en plus clair aujourd’hui que ce discours n’était rien de moins qu’un exercice visant à tromper la population. Mardi
8 décembre, le journal a rapporté qu’avant le discours d’Obama, son conseiller à la Sécurité nationale, le général James L.Jones, a rencontré le chef de l’armée pakistanaise et celui des services de renseignements et leur a dit qu’à moins que le Pakistan ne bouge rapidement pour étendre l’offensive militaire contre les insurgés au Baloutchistan et au Waziristan du Nord, «les Etats-Unis étaient prêts à agir unilatéralement pour étendre les frappes de drones Predator au-delà des zones tribales et, si nécessaire, recommencer les raids des forces spéciales d’opérations dans le pays contre Al Qaîda et les chefs talibans»(1).
 
 « Dans un éditorial parsemé d’arrogance impérialiste et publié mardi, le Times a demandé que les Pakistanais «arrêtent de chercher à gagner du temps et se lancent pleinement dans le combat». L’éditorial a poursuivi en déclarant qu’Obama se devait de persuader les Pakistanais que «les Etats-Unis seront là pour une longue période cette fois-ci». On voit se dessiner un programme d’agression militaire américaine sans précédent pour transformer l’Afghanistan et le Pakistan en protectorats américains. C’est ce que signifie la récente déclaration du conseiller à la Sécurité nationale, Jones selon qui : «Nous ne quittons pas cette région. Nos intérêts stratégiques sont immenses en Afghanistan et à l’est de l’Afghanistan, au Pakistan...» «(...) La guerre en Afghanistan n’est qu’une partie de la stratégie mondiale de l’impérialisme américain pour assurer leur domination sur une région où le pétrole et le gaz naturel abondent et qui est d’une importance géostratégique cruciale pour la suprématie sur le continent eurasien. Les conséquences de cette nouvelle aventure seront catastrophiques pour les peuples de cette région qui subiront d’innombrables morts, la dévastation sociale et l’oppression néocoloniale.(1)»
 
 Voilà donc la personnalité à qui le Comité Nobel, présidé par le mystérieux Thorbjorn Jagland, a remis un prix censé être un prix couronnant un combat incessant pour la paix et non pour une guerre incessante. Si l’attribution du prix Nobel de la paix, écrit Thierry Meyssan, a donné lieu à un concert de louanges parmi les dirigeants de l’Alliance atlantique, elle a aussi suscité le scepticisme dans le monde. Plutôt que de débattre des bonnes raisons qui pourraient a posteriori justifier ce choix étonnant, Thierry Meyssan expose la corruption du Comité Nobel et les liens unissant son président, Thorbjørn Jagland, aux collaborateurs d’Obama. «Ce matin, en écoutant les nouvelles, ma fille est entrée et m’a dit : ´´Papa, tu es prix Nobel de la paix´´» Telle est la touchante histoire que le président des États-Unis a raconté à des journalistes complaisants pour attester qu’il n’avait jamais souhaité cette distinction et en était le premier surpris. Sans chercher plus loin, ceux-ci ont immédiatement titré leurs journaux sur «l’humilité» de l’homme le plus puissant du monde.(2)
 
 Pourquoi Gandhi n’a jamais eu le Nobel?
 
 «À vrai dire, on ne sait ce qui doit le plus surprendre : l’attribution d’une si prestigieuse distinction à Barack Obama, la mise en scène grotesque qui l’accompagne, ou encore la méthode utilisée pour corrompre le jury et détourner ce prix de sa vocation initiale. (...) Ainsi, Barack Obama aurait été le plus méritant des militants de la paix en 2008 et n’aurait commis aucune atteinte majeure au droit international en 2009. Sans parler des personnes toujours détenues à Guantanamo et Bagram, ni des Afghans et des Irakiens confrontés à une occupation étrangère, qu’en pensent les Honduriens écrasés par une dictature militaire ou les Pakistanais dont le pays est devenu la nouvelle cible de l’Empire?» Il faut lire l’article de Thierry Meyssan pour comprendre les liens de l’administration avec le Comité Nobel, on ne sera pas alors surpris de cette attribution comme l’est Obama qui a beaucoup travaillé au Ghana avec le président du Comité Nobel...
 
 Que penser alors de la politique de Obama si l’on se réfère à la non-violence de Gandhi qui a perturbé l’Occident au point de ne pas lui attribuer le prix Nobel? «Dès que nous perdons la base morale, écrit Gandhi, nous cessons d’être religieux.» «Les paroles de Mahomet sont un trésor de sagesse, pas seulement pour les musulmans mais pour l’humanité entière.» «Je suis hindouiste, je suis aussi un chrétien, un musulman, un bouddhiste et un juif.»
 
 Gandhi pouvait admirer les avancées technologiques et le bien-être économique que donnait la civilisation occidentale moderne, mais pointait également ses lacunes et les nouveaux risques et besoins qu’elle apportait à l’individu. Dans son livre Hind Swaraj or Indian home rule (Leur Civilisation et notre délivrance) où il fait la critique du développement et de la notion même de civilisation telle qu’idéalisée par la Grande-Bretagne et les Occidentaux, Gandhi montre que chaque progrès réalisé d’une part, correspond à une aggravation des conditions de vie, de l’autre, que la civilisation occidentale a laissé de côté la moralité et la religion, qu’elle a créé de nouveaux besoins liés à l’argent et impossibles à satisfaire, qu’elle accroît les inégalités et voue à l’esclavage une grande partie de l’humanité. Pour lui, ce type de civilisation est sans issue
: «Cette civilisation est telle que l’on a juste à être patient et elle s’autodétruira.» Time Magazine a nommé Gandhi la «Personnalité de l’année» en 1930 et Gandhi fut derrière Albert Einstein comme «Personnalité du siècle» en 1999. Le magazine a désigné le dalaï-lama, Lech Wa³êsa, Dr Martin Luther King, Jr, Cesar Chavez, Aung San Suu Kyi, Benigno Aquino, Jr, Desmond Tutu et Nelson Mandela comme enfants de Gandhi et héritiers spirituels de la non-violence. Gandhi a été nommé en 1937, 1938, 1939, 1947 et 1948 au prix Nobel de la paix, mais sans jamais l’obtenir. Plus tard, certains membres du comité regretteront publiquement que le prix ne lui ait jamais été accordé. Le président du comité dira, au cours de la remise du prix au dalaï-lama en 1989, que le prix est remis en partie à la mémoire du Mahatma Gandhi.
 
 Si le conflit du Sahara occidental intéressait l’Occident, si Aminatou Haïdar était chrétienne, toutes les foudres du monde s’abattraient sur le Royaune chérifien? La militante des droits de l’homme, qui eut plusieurs distinctions, a été persécutée et réprimée par les autorités marocaines à plusieurs reprises. En 1987, alors âgée de 21 ans, elle a participé à une manifestation dont le but était de demander l’organisation d’un référendum pour l’indépendance du Sahara. Elle a alors été mise en détention dans la prison pour une durée de 4 ans. En 2005, elle a été condamnée par la justice marocaine à un séjour de 7 mois dans une prison à Laâyoune.
 
 Pour les indépendantistes du Polisario, cette femme de 42 ans est «la Gandhi sahraouie». Une chose est sûre : Aminatou Haïdar, refoulée sans ménagement le 13 novembre de l’aéroport de Laâyoune - ville où elle habite avec ses deux enfants - en direction des îles Canaries, et, depuis, déclarée persona non grata au Maroc, est une militante déterminée.(...) La militante sahraouie est très affaiblie par ses 25 jours de grève de la faim. Elle a réaffirmé jeudi sa «revendication» de rentrer au Sahara occidental, «morte ou vivante, avec ou sans passeport», lors d’une conférence de presse à l’aéroport de Lanzarote. A l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme, elle a lancé «un appel urgent en faveur des droits de mon peuple, en faveur du peuple sahraoui». Mme Haïdar «ne peut être laissée mourir à petit feu sur un territoire européen», écrit Mohamed Abdelaziz dans une lettre adressée à M.Sarkozy.
 
 En 2008, l’Afsc, (Américain Friends Service Committee) a proposé sa nomination au prix Nobel de la paix. La lutte du peuple saharaoui est complètement escamotée au point de demeurer un conflit oublié. Il est à craindre que la militante meure et l’Occident portera à la fois dans cette mort injuste pour la paix et plus largement, une responsabilité quant aux souffrances du peuple sahraoui depuis 1975.
 
 1.Barry Grey -Samedi 12 Décembre 2009
http://thetruthorthefight.files.wordpress.com/2009/03/obama-terrorism-pakistan_0preview.jpg
 
 2.Thierry Meyssan : Le dessous du prix Nobel de la paix 2009 -Réseau Voltaire
13 octobre 2009
 
 Pr Chems Eddine CHITOUR
 
 Ecole Polytechnique enp-edu.dz



Lundi 14 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par zyty le 14/12/2009 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En ce qui concerne la soit disant militante ( polisario) ,c'est une fabrication algérien, je suis unsahraoui marocain .
Je pose toujours la question pourquoi l'algérie n'a pas voulu soutenir le Maroc contre l'epagne pour le problème de l'ile LAILA, pourquoi l'algérie a demmandé aux sociétés qui prospectent au Maroc pour la recherche du petrole de quitter le Maroc et venir en algerie.
l'algerie a commandé des voitures chez la marque renault, mais elle a posé comme condition qu'elles ne soient pas fabriquées au Maroc.
l'algerie au lieu de soutenir les tchetchenes et les palestiniens et les somaliens ,elle n'a jamais dépensé un sou.

2.Posté par alain le 15/12/2009 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben le prix nobel de la paix a perdu toute cédibilité.
UN nobel de la paix à quelqu'un qui va faire la guerre!!! N'est ce pas une manière de legitimer l'impérialisme américain et de soutenir obam dans son extermination du peuple afghan et du peuple irakien.

Je souhaite sincérement une belle défaite des terroristes de l'OTAN.

3.Posté par IDRISSI AHMED le 15/12/2009 01:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EN GUISE DE PENDULES A METTRE A L'HEURE CET


APPEL A MME AMINATOU HAIDAR,
LA PASSIONARIA DES SABLES MOUVANTS
POUR DEPASSER DES BAVURES MONDIALISEES

VERS UN RETOUR A LA VERITE HISTORIQUE,
A LA CONSCIENCE ET AUX DÉBATS CONSTRUCTIFS



AMINATOU,

Bien sûr, il est impossible que ton entourage puisse te montrer tout ce qu’on écrit sur toi dans la toile du Web que tu occupes ! Tes amis ne te montreront pas non plus ce message, ni les propos de sagesses, qui pourraient te convaincre de freiner ta dérive ou de nuancer et calmer tes humeurs et de comprendre les propos et les actes qui t’ont poussée à la révolte contre ton pays. C’est de bonne guerre ! Mais je l’écris quand même, par compréhension, par civisme et acquis de conscience.



AMINATOU,

Les pantins sentent-ils les fils et les doigts qui les manipulent ? Notes en vrac, pas besoin de rimes, car il n’y a pas de quoi chanter ! Voici une réflexion et un appel, que je titre « le calvaire d’une marionnette » et que j’écris à l’adresse d’Aminatou Haïdar !




Aminatou, il fait froid, il y a l’hiver et la grippe et on pense à toi ! On pense à tes sentiments survoltés, à ces ressentiments, dont tu es la cause première et aux soucis et prurits que tu nous donnes, ici ! Mais ici, il fait moins froid que dans les tombes et les limbes de l’oubli !
Mon cœur a besoin de tes bras pour soupirer, mon cœur a besoin de son amie pour s’exprimer ! Liberté ! J’ai vécu, le carcan au cou et les pieds entravés. Mon corps sans ailes ne peut quitter sa terre. Dans la tombe, garde-t-on le licou et le torticolis ? Liberté, chérie, pourquoi veux-tu m’immoler ?
Aminatou, tu s un objet dont on se moque, une agnelle que l’on veut sacrifier ! Certains hérauts de la scissiparité, profèrent à ne plus les étancher et insistent sur les « Droits inaliénables du peuple sahraoui à l'autodétermination » ! C’est le slogan obsédant, qui est tapageusement promotionné par le Polisario, le fils culte de l’Algérie ! La créature a une histoire qui date des années de plomb et des deux blocs ! La crise fut fomentée par une soixantaine d’étudiants et activistes sahraouis. Ils furent manipulés et financés pour déstabiliser la monarchie.
Il y a 35 ans, l’Espagne, l’URSS, Cuba, la Lybie et l’Algérie, se sont conglomérés, chacun avec ses visions, autour d’étudiants marocains sudistes, férus de Che Guevara qui luttait contre l’impérialisme...C’était la mode pour les étudiants, comme le Viet Nam et la Palestine ! Les lectures de Marx et de Lénine aussi ! Il se faut rappeler par la même les agissements des ennemis de Hassan II, notre défunt roi qui essayait de remembrer le territoire, l’unité et le pouvoir de la monarchie. Ses adversaires, locaux et étrangers, étaient mus non seulement par le socialisme, mais aussi la volonté de partager le pouvoir et d’en limiter la concentration autocratique, qui seul, les détenait !
A l’extérieur, nous étions minés par une animosité revancharde, par la haine et la jalousie ! Au départ cela n’avait rien à voir avec les sables, mais seulement les idéologies ! Il faut rappeler que l’après guerre avait installé dans le monde des chefs qui se sont dotés de larges pouvoirs. Souvent ces généraux et leaders se sont évertués dans leurs pays, comme présidents à vie. Si les grands pays se sont réunis, les plus frêles continuent à se disputer à cause des frontières héritées. Les réminiscences de ces struggles persistent et continuent de leurs vieux échos à nous menacer.
Oui, à l’autonomie ou à l’autodétermination de tous les originaires du Sahara ! Sans exception et nous avons tous du sang saharien dans nos veines ! Ces tribus qu’on appelle peuple, aux racines diverses et dont le parcours nomade depuis des millénaires, ont sillonné à l’horizontale ce vaste désert d’Afrique du Nord. Le Sahara, va de l’Atlantique au Golfe. A l’indépendance de l’Algérie, une grande partie lui en revenue ! Demandez aux Turcs Ottomans, au Français, qui y ont régné et l’ont colonisée! Où s’arrêtaient les pouvoirs d’Alger et ses terres ? Où étaient celles de Marrakech, des Maures, le Maghrib, qui allait porter le nom du Maroc, depuis ?
Vous voudriez faire un sondage des sahraouis ! Que l’on procède au référendum des Hommes Bleus et en Kabylie ! A commencer par les habitants de cette immense partie qui a été englobée par la France à son ancien département d’Algérie !
Au moins, les nôtres de Sahraouis, ont un passé commun avec le reste du Maroc du Nord, fait de langues et de patois communs, d’us, de traditions, de religion et de représentation des souverains. N’ont-ils pas conquis au nom du Maroc, deux règnes pour deux dynasties ? Les Almoravides et les Almohades ?
Je suis un ancien de la Marche Verte. A ce titre et à celui d’ancien étudiant des grèves et des années 65, j’ai mon mot à dire. Bien des étudiants Sahraoui s’agitaient à l’époque dans nos amphithéâtres ! Oualalou et ses prédécesseur dirigeaient l’UNEM, encadrant les étudiants de Gauche…Il est devenu enseignant, professeur du Roi, ministre , théoricien, responsable du Parti…La Mauritanie, ses anciens étudiants, qui venaient à Rabat chercher des appuis, elle-même était dans le sillage millénaire de nos territoires avant qu’elle ne soit désolidarisée ! Je me souviens de ma prof française à l’école Lala Nouzha de Fès, où j’étais inscris, durant la guerre d’Algérie, qui au CM2 nous disait que le Maroc, c’est 800 000 km2 de surface !
C’est la volonté des puissances coloniales, si c’est ainsi, que nous avons été colonisés, mis sous séquestres, entre fers et barrières, avant de nous libérer ! Maintenant les douanes tombent et ne restent que le mur d’Israël, celui qu’il faut balayer au Sud, et la frontière avec l’Algérie, qu’il faut d’abord lever ! Un jour viendra où l’Afrique du Nord sera réunie ! Nos petits enfants regretteront les retards imposés ! Ce sera vital et incontournable ! L’Europe qui a empoisonné le monde par ses deux Guerres Mondiales, s’est unie malgré les différences de langues et d’autorités !
A ce titre, j’ai un mot à dire à Aminatou HAIDAR, d’abord de renter dans son pays ! Cesse ta grève et revient vite ! Beaucoup admirent ton courage et tes idées. Nous te respectons tu sais ! Tu es chez toi malgré le coup de tête qui t’a rendue plus chaude, plus fragile, mais encore et plus fière et plus connue. Participe aux pourparlers de paix et aux rencontres, cesse de jouer toi et tes copains dans la rue ! La patrie est clémente et miséricordieuse, malgré les errements de ceux qui l’ont combattue et un jour, par erreur abandonnée ! Combien de cadres et de hauts fonctionnaires, ont réintégré le Maroc au sud et au mord, pour participer à ses progrès, sa défense ! Et combien de milliers de nos frères kidnappés, lors de la Marche Verte, puis séquestrés, pourraient rentrer si les décideurs-militaires-algériens cessaient de les emprisonner et de les embrigader !! Tout simplement, pour le bien de tous, que nos voisins changent de vision à l’égard de ce peuple de paix ! De leurs frères que sont les Marocains ! Nous autres, qui même avec les étrangers, somme pacifiques et hospitaliers !
Sémillante icône sur mon pays a jeté ton dévolu ! Tu t’es lancée la provoc et le débat sur l’identité sahraouie ! Pyromane du désert quand d’aucuns brulent et parlent de toi comme leur passionaria ! C’est le moment de discuter de la région, du futur, du drapeau commun et de l’autonomie. Ce n’est pas le moment de déjanter, ni de jeter son passeport, comme une serpillière ou un vilain papier ! C’est le moment de préparer le travail pour tous, dans la paix et non de multiplier les outrages et les stratagèmes pour transformer les vieilles erreurs, les querelles stupides, en guerres et hostilités !
La traitrise et les tergiversations sont des erreurs de jeunesse ! Des jeunes états et de leurs hommes ! Ultime interdit en politique, l’imposture est une tare, pardi ! Ces manigances, ces ‘’attouchements’’ avec nos adversaires, en temps de conflits, sont des actes de trahison. En temps de conflit ce sont les pires duplicités ! Elles jettent l’opprobre sur ton pays et le couvrent de huées. Sont-ce là tes remerciements pour ta nation et ceux qui t’ont élevée ? Sont-ce des actes de revanche ? Ceux d’une femme de caractère, qui a été outragée ! Une militante qui n’a pas supporté les sanctions subies ?
Ou préfères-tu être traitée de traitresse des camps où l’on séquestre et torture ! A Tindouf qui pour certains est devenue la prison en Algérie ! Comme tu as oublié ta famille et que tu veux mourir, en délaissant tes gosses. Ta famille est une partie de ta patrie ! On se demande ce que dit ton père dans son cœur de marocain vrai, éventuellement ce que regrette ton mari. Tu es une belle femme, certes, la pub t’a embellie ! En tant qu’entité, en tant que personne, tu as un avenir, et le droit et le devoir de regagner ton foyer ! Pas celui de la martyre, mais de la combattante qui a réfléchi et qui ‘est assagie, pour le progrès de la région et de toute l’humanité.
Tu ne vas pas renier tes propres frères et donner toute ta passion aux mercenaires. Tu te trompes de scène et tu agites le vent et dérapes ! Lanzarote est une étape de la vie, qui doit cesser ! Essaie de conquérir les autres Marocains et d’en faire des amis ! Nous ne sommes pas ingrats, ne refuse pas l’autonomie, nous tenons à notre pays, le Maroc. Le grand Maroc de tes ancêtres et des nôtres, qui n’est pas ennemi de l’Algérie !
Les entretiens des grandes puissances sont en cours, tu le sais. Peu d’entre-elles recommandent le Référendum, la plupart, en amitié pour le grand Maghreb, sont pour le compromis et le principe, qui nous a été conseillé, de l’autonomie ! Enorme concession du Maroc ! Un arrangement politique et pacifique, pour contenter, le Polisario, ses amis et l’Algérie ! Seulement, l’adversaire qui s’est construit une idéologie, veut plus pour son obstination, et plus pour satisfaire sa volonté de puissance et sa créature servile et entêtée !
Faut-il pour cela rentrer en guerre en s’aliénant l’Algérie ? Elle est l’axe physique de l’Afrique, le ténor du Maghreb et la future puissance amie. Oui, ce sont des points que l’on comptabilise, car nous restons réalistes, malgré notre droit, et prêts à nous sacrifier pour les grandes causes et les amis !
Le moteur à finances, la Prusse autochtone, dont la diplomatie, belliciste et guerrière doit voir ces qualificatifs classés dans le passé ! Depuis des lustres les Marocains veulent éviter cette avanie.
Tu as fauté, Haïdar, tu as été pardonnée et puis réconciliée, comme des milliers de militants des droits de l’Homme. L’IER, l’instance étatique et royale, de réparation et d’équité, espérait ta résilience ! Tu as a joui des réparations, symboliques mais moralement précieuses et élevées, de l’instance. Et tu es en plein droit, à ta demande, de retrouver, ce que tu n’as jamais perdu, tes papiers et ta nationalité. Sollicite-les vite et reviens ! Trahir ou se perdre, n’est pas un sport, ni un métier, ni un spot de télé.
Pour la séparatiste, la sécessionniste, que tu es, est-ce une plus value ? Ton aura est indéfectible. A Lanzarote, tu fais la grève de la faim. Tu es plus décharnée que tu ne l’étais ! Sache, quels que soient ton sort et ta façon de t’en sortir, que le parjure est une infamie. Reviens près des tiens et construit le Maroc et l’Afrique !
Le flambeau de la mafia sahraoui doit s’éteindre en flammèches. Si tu as renié ta marocanité, toi la fille de Tata, n’oublie pas ta marocanité ce serait un monstrueux mensonge ! On dira de toi, la Tataouie, la félonne ! Et on regrettera ton erreur et ton parti pris. Voyageuse, tu as jeté ton ‘’passe’’ dans la marre et l’impasse politique ! Toi, grandie, gonflée à bloc par la propagande, en mal d’images, tu es devenue, l’icône, la Ghandi en sari. Toi, la mujer, la Maja aux yeux de sirène pour les paparazzis, la presse à sensations, tu l’as fascinée et envoutée ! Ni sorcière politique, ni Mandela endiablée, ni Malcom XX, te voilà transformée en Marianne pour le Sud sahraoui !
Le désert va de l’Océan atlantique à l’Algérie en dépassant la Tunisie et la Lybie. Là tu n’as que des amis ! Un espace, immense et libre pour nos descendants, où on devrait être une Nation exemplaire, une seule entité, dans ses sables unie. Nous n’avons nulle concession refusée à l’Algérie ! Les étrangers viennent et s’implantent, concourent au progrès avec leurs richesses pour plus de travail pour nos jeunes et plus de profits. Qui refuserait ces aménagements économiques aux capitaux venus d’Algérie ?
Si tu continues de psalmodier ‘’Referendum’, un refrain galvaudé, tu devrais débarrasser l’Algérie du nord de sa zone Sud, aussi ! Des hommes bleus, des kabyles et des berbères, tant qu’on y est ! C’est juste un arrangement, un projet de société, pour permettre à ces minorités de vivre dans des territoires détachés d’Alger ! Si ce pays voisin continue de dicter la partition de notre pays, de fomenter la dissidence, la sécession, la subversion et la révolte!
Vois Google-Map plus pour affermir tes notions de géographie ! Tata, ta ville de naissance, comme Zag, comme Tantan et Ifni, c’est parmi les régions que le Maroc, malgré, le protectorat a toujours régi ! tu es marocaine de droit comme moi qui suis de Fès et qui pour la Marche verte a encadré comme médecin les Volontaires de Guercif, de Taza, de Tahla et de Ahermoumou !
Tel Abdelaziz le preux Marrakchi, qui officie comme mercenaire au Polisario, l’enfant d’Alger ! Fringante et pimpante, toi la lubie dans ta tête charmante, tu as un charisme particulier ! Tu es photogénique mais tu es une ingénue ! Tu as oublié que ses pieux et sévères ancêtres, sur leurs chevaux et méharis. Ils ont conquis les cœurs et les sables, au nom de l’islam et d’Allah et consacré l’unité. Ils ont jeté, tes ancêtres sahraouis, les bases d’un grand état sur les terres de la Maurétanie
Piège ou show planifié, arnaque dans les droits de l’Homme, du jamais vu ! Qu’on l’oublie c’est déjà demain et c’est du passé ! Tu veux retourner dans ce pays que tu as renié mais qui est le tiens et où tu as des amis ! La gréviste de la faim au péril de sa vie, c’est déjà un titre dépassé ! Fantasme ou arnaque, tu as fait chanter et regretter nos amis !
Oui, la passionaria, félicitations pour les prix que la diplomatie algérienne et ses lobbies t’ont concoctés ! Il y a un mérite qui te revient, quelles que soient les intentions cachées de tes supporters ! Tes commanditaires, experts en diplomatie du chèque, ont le bras long, beaucoup de moyens et nous autres, pas que des amis ! Des Kennedy à l’Onu, en passant des Pays Nordiques au Parlement de Lusitanie, le monde a été sensible à ta détresse, c’est bien joué ! Le SG général de l’ONU, Ban Ki Moon lui aussi ! Mais, il a oublié les milliers que se font tuer et s’inquiète en grande pompe du repas non pris, oubliant le passé trouble, l’injure à son pays de la madone sahraoui !
Que dire des méfaits que supportent ceux dont on ignore le nombre, grossi ? Les reliques humaines de Tindouf, ces séquestres de la guerre froide et camps de concentration d’Algérie ! Des soldats et civils marocains qui y ont trépassé ! Oui monsieur Ban Ki Moon, il faudrait réparer ça aussi ! Pas seulement le cas, l’incident banal et grossi de l’intrigante lubie, marocaine, sahraoui ! Sais-tu Ban Ki Moon qu’il y a des millions comme celle-ci, qui ont le même sang que nous et qui partagent l’identité, l’ADN sahraoui ! Et que le Maroc est un pays de partage, de passage, une nation souveraine de fiers métis !
Puis Zapatero et les franquistes, pas de veine là aussi ! Le Roi Charles des Ibères, Sarko et Vanzetti, zut, Sarko de Carla et de Paris, des centaines de journaux, ont publié ta photo à la une ! Il y a même Hillary la blonde de Clinton notre éternelle amie, qui en a ri ! Et l’UE, elle même au pluriel, est de la partie !
Désolé pour leurs silences envers certains, leurs accointances et autres partiales remontrances envers nous ! Car, ils oublient dans leurs déclarations, faites à chaud, a part de la manip et de l’info ! Ils oublient en étant avec toi, le sort des milliers qui se font flinguer, brûler, chaque matin, en Afrique et en Orient ! On ne retient qu’Aminatou Haïdar, on oublie la peur, la famine, l’ignorance, la grippe et la couche d’ozone !
On ne veut que ternir l’image du Maroc, les interventions de ses chefs et lui faire regretter un acte banal, un incident, qu’est celui naturel de refouler celui ou celle qui jette son passeport, ou signe de travers les documents. Celle qui ostensiblement, née marocaine, préfère travailler pour l’ennemi et dire ‘’merde’’ à son pays ! Le même acte que toute frontière respecte, le même papier ailleurs, donnerait les mêmes effets !
Le moindre des civismes est de rejoindre sa famille et de travailler pour son pays. S’il faut le mépriser ou le trahir, le premier geste est d’aller ailleurs, pour l’insulter ! Alors pourquoi faire la guerre au lieu d’aller bouffer, à la Hmada, les denrées qui restent des dons qu’on a mendiés puis volés !
Haïdar refuse les papiers espagnols et veut mourir en martyr ! Un choix noble d’une victime éperdue ! Ça ressemble aux extrémistes de tous les fronts, de tous les temps qui ceinturés de dynamite sur le ventre, se font éclater. Le pessimisme et l’erreur mènent au suicide ou à l’extrémisme ! Lutter et oublier la souffrance et la mort doit se faire en toute liberté et non sous les flots de mensonges et de propagande qu’on a ingurgité ! Ton chef Abdelaziz Al Marrakchi, Haïdar, comme ses prédécesseurs morts sur le champ d’honneur ou des regrets, est un marocain de pure souche !
Pourquoi cette animosité ? L’opposition contre le pouvoir marocain s’est cristallisée en lui et il a été instrumentalisé, contre les siens, son roi et son pays ! Abdelaziz n’est qu’un opposant de cette vieille gauche parmi des milliers ! Faut-il que chaque militant qui a une idée derrière la tête, aille la vendre à l'adversaire pour l’armer ! Nos voisins et frère d’à côté, ne nous font pas la guerre froide par éthique politique ou ni autre idéologie, ou moralité ! Ils en veulent à nos sables ! A notre pouvoir, à notre unité, à notre entité ! Ils ne font pas ça pour réunir les Algériens, derrière une idéologie ! Ni pour le plaisir de gâcher les milliards du pétrole que le sol, leur a donné !
Alors, la dialecticienne des libertés, à t’entêter, tu veux verser la région dans la guerre et le sang ? Tu cherches à plonger la région dans le suicide, à faire tuer les soldats et les civils par milliers ? Tu veux dynamiter le maintient de la paix onusienne et déclarer la guerre à la fratrie !
Scabreuse offense, caméras espagnoles et journalistes invités, ton opération est un acte prémédité ! Tu le sais ! Ton initiative est de blesser ton pays et de haranguer les médias. On peut le penser, tu as été piégée ! On s’en doute, cette conduite t’a été dictée ?
Une gifle à ton pays, tu as su nous la donner ! Tu fais les premières des magazines et les une des journaux ! Tu suscites l’émotion solidaire, tout un bouleversement politique pour un mirage humanitaire ! D’un pipeau, d’une bavure, tu fais l’affaire du siècle en matière de polémique !
Ah ça, tu ne manques pas de sang froid ni de toupet ! Le pamphlet universel ! Le clash entre pays amis, la vengeance inassouvie ! La propagande droit-de-l’hommiste, les ONG humanitaires, se sont faites les premières arnaquer ! On est aux petits soins avec toi, alors que les harragas, se noient en mers, s’ils ne sont pas parqués entre les frontières et se comptent par milliers ! Qu’auront fait pour eux les medias qui te montent en championne et te supportent ? Qu’auront fait ces chefs et ces organismes d’états, qui harcèlent Rabat et lui reprochent les faits ! Quels faits, madame la star de Lanzarote ? Tu as jeté sur notre pays les reproches des amis et la vindicte des ennemis !
Non Madame, tu cherches à nous causer des ennuis et à faire entrainer la région, toute la région, dans la guerre entre deux pays ! Avec les enfants du Polisario comme fantassins ! Et tu sais ce que ce sont les premières lignes ! L’abattoir et non le dortoir ! Faut-il te saluer, princesse du désert, comme criminelle de guerre et t’exécuter ? Non, tu es une sœur, on ne veut pas te sacrifier ! On ne veut pas de compromissions : on te demande de réfléchir et de revenir ! Parce que au-delà de ta vie, il y la situation et la vie de millions de personnes, plus sereines et plus assagies !
Il n’y a qu’à te déloger de Lanzarote, d’abord à t’hospitaliser, non pour t’enterrer ni t’interner, mais te redonner des forces, du courage et de la sagesse ! Pour te sauver de l’impasse et sauver la région. Une région explosive si fragile du fait des velléités folles, des va-t-en guerre, des extrémistes, des brigands, des mercenaires et des corrompus !
Et de te rappeler que toute cette histoire est une stupide avanie ! Une résurgence qui sert à Alger de médaille ou d’armoirie ! A toi, la rebelle, toi l’exemple de prosélytisme milicien, comme fait d’arme ! La rancune de la guerre froide récupérée par l’Algérie, pour contrer la monarchie hassanienne, sous la férule du gaucho le Che de Cuba et de chers amateurs et révolutionnaires de Lybie !
Le monde a-t-il oublié comment et d’où le Polisario est né ? Faut-il avec le reniement constant de la justice, du refus de témoigner de nos anciens colons, témoins et acteurs de nos déchirures, accepter le diktat algérien qui sanctifie le déni des frontières et qui veut se répandre et avaler les terres de ses voisins !
Souveraineté nationale et séparatistes, un paradoxe pas facile à gérer avec des révoltés apatrides dans nos murs. SM le roi sidi Mohammed l’a dit. Il faut faire un choix : être citoyen ou s’en aller ! On ne peut pas rester assis entre deux chaises ! Mauvais citoyen pour son pays et mercenaire et espion, pour l’ennemi ! Escroquer, arnaquer, tout un pays en lui volant ses gens du Sud, et la région visée, sont-ce des agissements de pays frères et voisins ou de féroces et déments ennemis ?
Non, nous refusons aux Algériens d’être nos adversaires ! Nous les voulons comme frères, comme partenaires, comme amis, respectueux et fiers ! Et à ce titre, la guerre froide héritée des deux blocs du passé, doit finir ! Elle doit estomper nos frontières, liquider les incompréhensions et rassurer nos citoyens maghrébins.
Nos concitoyens méritent de vivre dans la paix, pour le progrès et le bonheur auxquels ils ont droit. Et cela, dans la confiance et la loyauté, si ces termes veulent encore dire quelque chose. Une vie de gens civilisé et démocrates, dans le respect les uns des autres, sans déchirement de la nation ni de sa géographie ! Et ce, non seulement du fait par la proximité, mais des héritages communs, de l’histoire, de la religion et des langues qui nous lient ! En alimentant l’opposition, la sédition, la partition et les révoltes, l’Algérie s’est freinée comme nous, de faire de grands progrès ! Et cela encore, au moment ou les autres pays de la Méditerranée, ne cessent de prospérer et de s’entraider ! C’est une honte pour tous ! On doit redevenir humains ! Alors Aminatou, rentre pour t’engager dans l’Armée de la Paix !
Aminatou Haïdar, tu es en plein droit, à ta demande, de retrouver, ce que tu n’as jamais perdu, tes papiers et ta nationalité. Sollicite-les vite et reviens ! Trahir ou se perdre, n’est ni un sport, ni un spot de télé, encore moins un métier. Comme médecin, au plaisir de te savoir en sécurité !

Idrissi My Ahmed

4.Posté par bledmiki-99 le 17/12/2009 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ IDRISSI AHMED,

Questions :

1) aux premiers jours de l'indépendance de l'Algérie, pourquoi le Maroc a essayé d'envahir ce pays ?

2) pourquoi le Maroc a attendu que l'Espagne abandonne le Sahara Occidental, pour le revendiquer ?

3) que fait le Maroc pour libérer son territoire occupé, à ce jour, par l'Espagne ?

4) puisque d'après vous, tous les Sahraouis acceptent d'être Marocains, pourquoi ne pas organiser un referendum ? ce qui clarifierait la situation, non ?

Si ça peut vous rassûrer, je n'ai rien contre le Maroc, ni d'ailleurs contre aucun autre.

De toutes façons, tous les pays Arabes sont corrompus !



Je vous rassûre, je n'ai rien contre le Maroc, ni contre aucun autre pays. Vous avez bien raison de critiquer

5.Posté par DR IDRISSI MY AHMED le 17/12/2009 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

UN PEU LONG LE ROMAN !
C 'EST UN COURS D 'HISTOIRE OU DE POLITIQUE QUE VOUS DEMANDEZ LA ! ..

C' EST LE PROBLÈME DES FRONTIÈRES "' INTANGIBLES ''' DIT-ON HÉRITÉ DES COLONS...

1- TINDOUF ....
2- C EST L'ESPAGNE QUI A QUITTE LE SAHARA MAROCAIN A DEMANDE DU MAROC ET CE APRES UN ARRÊTÉ DE LA COUR INTERNATIONALE DE JUSTICE DE LA HAYE QUI A RECONNU LES DROITS DU MAROC ET SON ANCIENNETÉ HISTORIQUE DESSUS ET CE APRES LA MARCHE VERTE
3- PAS FACILES A DÉLOGER LES IBÈRES....ON N'A PAS LES MOYENS NI LE PÉTROLE ALGÉRIEN POUR LEUR FORCER LA MAIN... ATTENDONS LES TRACTATIONS POLITIQUES ...UN JOUR....
4-C EST VRAI : UN RÉFÉRENDUM honnête et général pas seulement sur les sables marocains, DE TOUS CEUX QUI ONT DU SANG SAHRAOUI....ET DIEU SAIT QUE CELA VA JUSQUE EN EGYPTE....

MERCI !

6.Posté par dik le 24/12/2009 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement, je ne comprends pas tout ce tintamarre autour de Aminatou! Une jeune femme se présente à la douane marocaine avec un passeport marocain; pour avoir ce passeport, elle a dû prouver sa marocanité; celle-ci lui a donc été officiellement reconnue, mais voilà, sur une fiche de renseignements pour la police de la douane elle marque comme nationalité : "Sahraouie"!

On retrouve ensuite cette jeune femme en Algérie entourée des séparatistes du Polisario qui applaudissent une profusion de propos anti-marocains!

Une femme quelconque, maladroite de surcroît, voire débile. Qu'est ce que cela a à voir avec Ghandi ou Obama?

J'appréciais le contenu et le style de l'auteur, il s'élevait dans mon imaginaire et levait les yeux pour le suivre, jusqu'au moment où il m'est tombé dessus en chute libre, lorsqu'il a abordé cette Aminatou. Dommage.

7.Posté par hassan le 24/12/2009 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam,
Perso je ne vois pas du tout le rapport entre A Haidar et M Gandhi... J'ai peut-être du ... dans les yeux mais quelqu'un pourrait me dire quelles sont les persécutions que subissent les sahraouis? Je le suis et je ne me sens pas du tout persécuté...

Vouloir l'indépendance est une chose (perso je ne suis pas d'accord en tant que sahraoui mais après tout c'est peut être ce qui fait que mon commentaire plus haut est subjectif) , mais dire qu'on est persécuté c'est autre chose. Si on lit l'histoire on réfléchit avant de comparer Gandhi à un indépendantiste saharoui ou ...allons y pendant qu'on est dans le hors sujet...indépendantiste corse! Tiens pourquoi pas couronner les indépendantistes corses par le nobel? Et oui tous ne sont pas des terroristes?

8.Posté par yaz.dz le 25/12/2009 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut respecter les lois internationales ! .Comme le Maroc et qui est un grand hors la loi du même gabarit qu'Israel.!.1976 les civils sahraouis , fuient le sahara occidental , chasser par la R.A.F à coup de napalm et trouvent refuge à Tindouf une région Algérienne , que l'Algérie concède aux réfugiés pour les sauver d 'une mort certaine..!.Le polisario récupèrera ensuite un tiers de leur territoire et jusqu'à aujourd'hui..!

9.Posté par dik le 25/12/2009 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@post 8

Je croyais que la désinformation éhontée était l'exclusivité de l'entité sioniste, mais voilà que cette maladie se répand comme une pandémie. Dès que les territoires du Sahara furent juridiquement reconnues marocaines de par l'allégeance séculaire de leur population au Roi du Maroc, l'armée algérienne, aidée par des colons résiduels espagnols, a voulu occuper les lieux militairement pour entraver le processus de leur libération pacifique. Mais c'était sans compter avec la vigilance des Forces Armées Royales. La bataille d'Amgala fut décisive pour le Maroc et, dans leur fuite vers leur frontière, Tindouf, les forces algériennes ont emporté avec eux, en otages, les civils qui ont eu le malheur de se trouver sur leur chemin.

Par la suite, pour gonfler le nombre d'otages, l'armée algérienne a ouvert ses portes aux émigrés des régions sub-sahariennes (Niger, Mali...) à coups de pétrodollars.

La preuve de ce qui précède est que les Autorités marocaines n'ont jamais eu de cesse de réclamer la libération et le retour de ses ressortissants parqués à Tindouf; la majorité des cadres du Polisario ont du profiter de quelque mission hors d'Algérie pour regagner leur mère-patrie le Maroc.

Toute cette mascarade algérienne seulement pour avoir un débouché sur la côte atlantique d'une part, encercler le Maroc et le couper de ses racines africaines d'autre part. Une vision, pour le moins, si peu fraternelle!

10.Posté par DR IDRISSI MY AHMED le 25/12/2009 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A M. DIK
Salut
Dès le début de ma lettre , datée du 12 avant le retour au Maroc de la rebelle, on comprend que l'auteur s'adresse à AMINATOU !

11.Posté par IDRISSI AHMED le 03/01/2010 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DE RETOUR CHEZ ELLE MME AMINATOU REMERCIE SES AVOCATS


BONNE LECTURE


LETTRE FICTIVE D'AMINATOU HAÏDAR A MME CLINTON ET SARKOSY...
POUR VOTRE LECTURE ET DÉTENTE


Dans le genre littéraire des philosophes et cyniques grecs, voici pour votre détente du nouvel an un essai de fiction dans l’air du temps.



Lettre fictive de Mme Aminatou Haïdar à Mme Clinton et aux Présidents Sarkosy et Ban Ki Moon




Avertissement

Dans le genre littéraire des philosophes et cyniques grecs, voici pour votre détente du nouvel an un essai de fiction dans l’air du temps. Il est basé sur les allégations des détracteurs de notre Sahara et de leurs revirements aux thèses de nos adversaires. Mieux vaut en rire , en espérant que les choses s'arrangent un jour entre nous !



« Lettre de fiction de Mme Aminatou Haïdar
à Mme Clinton et aux Présidents »

A

Mme Hilary Clinton et messieurs Obama, Sarkosy et Ban Ki Moon, de la part de votre soeur Aminatou Haidar


Chère amie et chers collègues !


Je viens vous remercier de votre sollicitude et de votre présence mondialisée à ce qui allait être mon chevet. De ma tombe, c’est une statue que vous avez dressée ! Toutes les ONG et toute la presse, les prix Nobel qui m’on précédé pour cette future distinction, je les remercie aussi ! Comme je remercie tous les souteneurs…Enfin, tous les soutiens, grands et petits, pas ceux des mamelles que je n’ai plus, à force d’être affamée, mais les soutiens et les sous vôtres, qui longuement et largement déployés, m’ont offert leurs vivats quand j’étais mortifiée ! Momifiée comme Cléopâtre par le pouvoir des pharaons maghrébins !

N’allez pas croire je parle de ceux qui m’ont soutenue, quand je n’avais plus de pattes ni de membres pour bouger ! Hormis les roues de la chaise qu’on poussait et le lit où je traînais, sous de chaudes cachâtes espagnoles ! Entendez les couvertures ! Il n’y que ça qui tienne au chaud ! Les maris, pacha ou gouverneurs sont occupés ailleurs ! Par leurs ouailles ! Mme Clinton en sait quelque chose, elle qui a dirigé l’Amérique et qui dirige le monde, maintenant ! De guerre lasse, j’ai offert la liberté au mien ! Je suis seule ! Je préfère la vie monacale, celle de la passion et du martyre, à celle du couple où l’on crève ‘’incognita’’ dans l’ignorance et la domesticité ! Cette vie crevante sans prestige d’aliénées, qui vous casse toute possibilité de révolte et de libertés ! Passionaria, ça me va comme rôle ! Même si je dois servir la bière ou le lait de chamelles aux combattants du Polisario !

A mon retour au Sahara, ce n’est pas un désert, une terra nullius du tout…Zut j’ai oublié de faire comme le Pape et Hassan II une prière à ma descente d’avion ! Laâyoune, c’est mes yeux et ma source…Tata, patati et patata, c’est le village oublié de ma naissance et nos ancêtres gaulois ! Zut ! Almoravides et Almohades ! C’est une séquence que je renie ! Vous me voyez faire la révolution, sous couvert des droits de l’homme à Tata ? Ouine tata ? Tata ouine ? Une ville naufragée dans le désert marocain ! Une femme inconnue dans un commissariat inconnu dans une ville méconnue ! Pas pour moi, merci, je préfère la grandeur, Vôtre Grandeur !

Laâyoune ? Il n’y a pas de doute, on y a ramassé bien des soldats en civil marocains, pour en faire une ville ! Pas si vile, je le concède ! Ce n’est plus ce marché de dromadaires avec deux espagnols de la guardia civil, sous un drapeau espagnol déchiqueté en lambeaux par les vents ! Il y a de grandes cités qui se sont développées depuis la Marche Verte ! 350.000 marcheurs en camions pendant que le reste des sahrouis on été livrés en masse au sanctuaire de Tindouf par les moyens algériens ! Qu’est-ce qu’on ne peut pas faire pour nous ! En fait, Laâyoune où je réside, quand je ne suis pas invitée çà et là pour recevoir un prix ou une médaille, est une grande ville du Maroc. Pardon du SahaRasd ! Maintenant, au Sahara espagnol, zut, marocain rezut, enfin au désert, je veux dire chez moi, je peux bien manger ! Car je ne supporte pas la bouf des aérogares espagnoles ! Il me faut juste un mari pour skipper avec lui de temps en temps entre deux aérogares et deux grèves ! El hamdoullah, j’ai deux enfants, il n’a pas à se fatiguer de ce côté-là !

Je suis rentrée à mes cuisines, grâce à votre entregent ! Je vous remercie madame, messieurs de votre geste humanitaire et de votre politique pugnace ! Si je suis native de Tata, je ne le crie pas sur tous les toits, ni trop fort, de peur d’être confondue dans une certaine marocanité ! C’est abominable d’être ce qu’on n’est pas ! Moi, je suis pour le distinguo. Le droit de parler d’identité de patrie, de nationalité et de refaire tout ça à la demande de la personne ! C’est ça la mondialisation ou pas ! Je n’ai pas de frontières ni de douane, ni de murs dans mon esprit pour m’embastiller ! Les murs je laisse cette peur aux juifs, aux chinois et aux marocains ! Cet esprit de peur d’autrui, je ce cède comme la marocanité aux autres ! Si on naît athée, juive ou musulmane, nous avons le droit de devenir chrétiennes ou bouddhistes ! Je suis née par erreur marocaine, ai-je le devoir de subir à vie ce macabre destin ?

J’ai le droit et vous le devoir de devenir européenne ou américaine. Le terroir, la culture, le territoire, la religion la philosophie, la géographie, la morale, l’ethnicité, ce n’est pas écrit sur mes chromosomes ! Ni sur mon visage. Je peux bien être iranienne, indienne, chilienne, mexicaine ou guatémaltèque ! Ah, être suédoise ou suissesse ? J’aurais aimé ! Mes supporters, mes amis angériens, algériens, mine de rien, ils ont du flousse là-bas, dans les sables, au fond des puits, dans les caves des suisses ! Mais il n’y pas assez de minarets ni de mosquées…Je risque d’être vite dépaysée ? Il y a trop de ringards, des suissards qui se rappellent encore des croisades. ! Moi je veux bien restituer le spirituel au temporaire, la nationalité au temporel ! Je ne suis pas née guenon ou singe pour rester dans ma fourrure ou ma forêt ! Je ne suis pas une chamelle, j’ai décidé de ma sahraouité ! Point barre ! Alors mon autonomie, je l’ai tout de suite gagnée, puisque les marocains veulent me la donner ! Je l’ai chopée, au passage, comme une gono à l’aérogare !

On vous parle de duplicité, de félonie, de renégate ! Foutaise ! La marocanité, n’est pas mon choix, je suis libre ! J’ai décidé de ma nationalité avant que Sarkosy ne parle d’identité ! La citoyenneté marocaine, je vous en fais cadeau !

Je ne suis pas une traitresse ! C’est un souvenir que je veux fuir et que je ne veux plus montrer ! Mon destin est de m’oublier et de me laver de ce qui me fait honte et qui colle à ma peau. Je veux me laver de l’humiliation des prisons pour offrir ma vie et mon âme aux hommes. Je veux leur offrir le sable et les oasis qui coulent dans mon corps ! Ma volonté, ma destinée est de m’intéresser au sort de ceux de ces prisonniers chez eux qui souffrent dans les villes du Sahara ! Mon Sahara !

Aujourd’hui mes fans à travers le monde, me qualifient de Gandhi des sables, de rose des sables, de lubie des mirages, de messagère ou de mégère du Polisario, d’égérie d’Alger. Certains disent que je suis une icône, ils savent pourtant que je suis loin d’être une conne ! Voyez, ça me fait sourire ! Si je vis la paix et le succès, c’est grâce au courage et à la passion que vous avez mobilisés ! Vous les chefs du monde, vous m’avez hissée au dessus du « tracteur » et des détracteurs ! Vous m’avez poussée alors que les marocains m’ont repoussée comme une serpillière ! Vous m’accompagnez dans mon défi, face aux forces du mal. Vous m’encouragez face aux forces occultes du moyen-âge qui nous emmurent et nous empêchent de rentrer chez nous, en Espagne, pardon au Maroc. Zut, vous m’avez comprise, au Sahara algérien ! Comprenez que si je fais des lapsus, dont je vous prie de m’en excuser ! C’est du fait de la grève de la faim. C’est le syndrome de Lanzarote !

On a le droit d’éplucher quelques chocolats sous la housse ! Des ébats en somme, hors cameras ! On a voulu me lapider et prétendre que j’ai fait une fausse grève de la faim ! Le principal de mon opération est basé sur la tromperie et la duplicité ! Le principal est dans l’action des acteurs et dans le scénario ! Si les gens ont été trompés, c’est le jeu de la mise en scène ! La guerre est aussi la tromperie ! Et si l’adversaire est tombé dans le panneau on ne va pas s’émouvoir ! Je ne vais pas leur offrir ma mort en spectacle pour recueillir leurs larmes ! Si les gens pleurent dans films, ils savent bien que les comédiens ne meurent pas ! J’ai fais semblant de maîtriser ma faim ! Je n’ai volé personne, je n’ai tué personne ! Alors trêve de moralité quand l’essence de l diplomatie tire sa révérence à l’hypocrisie !

J’ai pris avec moi les papiers d’emballage comme souvenir et surtout pour que les journalistes ne les voient pas ! Si vous venez au Maroc, pardon au Sahara du Nord, s’il vous plait apportez-moi du chocolat des mêmes marques qui m’ont sauvée de la faim ! Je n’ai trompé personne ni apitoyé personne ! A la guerre come à la guerre, ce n’est pas un montage, ni un abus ! On peut bien attaquer une banque avec un faux fusil ! Et quand on est Gandhi comme moi, on déteste la violence !

Mes chers amis, c’est grâce à vous que je suis devenue la star des mirages ! Mes détracteurs parlent de championne de la sédition ! C’est déjà bien que je sois, la championne de quelque chose, après être sortie entière de chez les gardes chiourmes. Cet acte fondateur qui m’a valu une reconnaissance publique nationale et quelques prix, sonnants et trébuchants. Une cinquantaine de millions de centimes, c’est trop peu pour ma chair, ma fierté et mon temps ! Un mérite banalisé pour avoir trébuché et fait de la prison sous Hassan II. C’est une page de mérites et de lauriers que j’ai glanés pour être reconnue comme égérie de l’opposition !

Si j’ai mon compte, franchement non ! Trop peu pour me taire, on me donne bien plus pour parler ! Moi j’ai des principes et je tiens aux grandes valeurs ! Il me manque quelques agréments de taxis ! Pour les faims de moi ! Les fins de mois, excusez, messieurs, dame ! C’est pour cela qu’ils m’enferment en prison avec des voyous et des casseurs! Je veux une pension et un Ministère des Pensions pour tous les Sahraouis ! On fait bien rentrer des dames au gouvernement, pourquoi pas moi ? Ainsi que les fils de la mouvance sahraouie ? Ne mériterais-je que les barreaux marocains et la neutralité espagnole ? Où est donc notre fichu protectorat ? Y en a marre ! On ne m’a pas comprise ! Il faut de l’équité avant l’autonomie ! L’équité c’et l’autoroute de l’autonomie ! Moi, c’est le RER de la sahraouité, la locomotive des droits de l’homme, la salubrité sur les sables, le salut sur les phosphates ! Moi, je suis le poisson, la sirène qui a su glisser ouvertement de ses écailles de marocanité.

Ils sont jaloux de mes idées d’avant-garde ! Voici une maja, une mujer qui a fait tomber des hommes et des frontières ! Il n’y aura plus de mur de Berlin ni de barbelés en Palestine, ni d’apartheid en Afrique du Sud. C’est Mandela qui vous parle et vous le redit. Ceux qui ont retourné leurs vestes, avec ou sans burnous ont trahi ! Ils se sont fourvoyés dans la compromission, la complicité, la gabegie, sans penser aux autres !

A mes frères renégats sahraouis, aujourd’hui rangés sous la coupelle du makhzen, en vous parlant, je leur dis ceci. Les slogans, les repères fondateurs, les valeurs que nous avons fondées, tout ce qu’ils ont appris à Cuba, en Lybie et à Alger, ils l’ont renié et jeté sous le paillasson du Sahara. Les carpettes se sont transformées en tapis volant ! Moi, ils m’ont vouée aux gémonies et bafouée quand vous, mes chers collègues et amis, vous m’avez reconnue et sauvée des griffes de la mort et des affres de la marocanité ! Vous m’avez sauvée du colon envahisseur et de ses transgressions des droits de l’homme. J’étais plombée par le makhzen de la métropole et vous avez libéré mes ailes et mon zèle ! Les vrais renégats les apostats ont gardé le silence, s’ils ne m’ont pas conspuée. Ils se sont pervertis, de façon égoïste, sans penser à leurs concitoyens ! Issus du mouvement estudiantin ou du Polisario, ils se sont fourvoyés, absorbés dans l’immatérielle administration marocaine !

Comment peut-on me taxer de marocaine, alors que j’ai le choix d’une autre nationalité ? Comment voulez-vous que je sois nationaliste d’un pays qui frappe d’impôts indirects les maladies, les médicaments et les malades, même quand ils sont pauvres et qu’ils chôment ! Un pays dévasté et colonisé qui veut nous dévaster et nous coloniser ! Un envahisseur impérialiste qui veut nous coller son timbre et ses imams, nous frapper avec sa monnaie et nous hisser dessus son drapeau pour profiter d’un Sahara, mis sous le séquestre de sa fallacieuse autonomie ! Nous avons de l’espace au Sahara pour vivre chacun dans sa ferme et son ranch et pour travailler sans se fatiguer pour son harem et ses chameaux.

Nous avons de l’espace à ne plus savoir où aller et des plages immenses pour nager habillés et courir des fantasias à dos de chameaux ! Nous en donnerons à nos amis et partenaires, protecteurs et parrains algériens, gratuitement, parce que nous partageons les mêmes valeurs et le même socialisme. Nous n’avons pas besoin d’habitants venus du Nord pour nous inculquer leur vieille monarchie ! En plus du phosphate, qui travaillera pour notre sécurité alimentaire, nous aurons le pétrole, incha allah ! Comme nos frères algériens, nous aurons la radio, la télé et le nucléaire ! Et à la place du gaz, nous aurons l’énergie écologique issue des rejets des chameaux et des fumées de poissons que nous faisons griller !

Du Maroc, qui nous a envahi, nous n’avons pas besoin de sa démocratie, de son autonomie ni de sa complexe et difficile monarchie ! Nous, on est comme vous camarades, des républiques ! Ses progrès on n’en a que faire ! De son confort, de son ouverture, de ses touristes, de ses femmes, de ses enfants, de ses techniques, peuchère ! On peut s’en passer, on n’en veut pas ! Nous étions tranquilles avec les Espagnols, qui nous donnaient du thé et du sucre et nous laissaient aller et venir, librement, dans la nature, à notre guise, sous les vents ! Demain, ce sera pareil, avec nos frères d’Algérie ! Pour le drapeau, nous avons le nôtre ! Pour le timbre, on est déjà assez timbrés comme ça ! Le soleil, ça tape fort et nous y sommes habitués !

Et puis nous sommes un grand peuple, avec au départ plus de 100.000 nomades. Et comme on bouge, ça fait beaucoup des fois ou presque plus rien ! Depuis la nuit des temps nous parcourons tout le désert saharien ! Comme les hommes bleus, nos frères du Sahara d’Algérie, nous sommes arabes, berbères et commerçants ! Oui, certes, on ne fait plus dans la vente des esclaves depuis que c’est interdit ! Les gens de villes ont depuis leurs ouvriers ! Nous sommes quantitativement prêts pour gagner le référendum et battre les marocains aux urnes ! Depuis que les algériens nous ont engrossés de maliens, de tchadiens, pour gonfler le nombre des refugiés, nous progressons dans la natalité ! Et mieux, on a de quoi payer et faire manger les mercenaires, thé, té pardi ! Il nous nous reste de la baraka et des deniers, des armes à revendre à nos amis d’al Qaïda et consorts !

Je vous vois venir avec vos questions insidieuses et votre sacrée mode de l’ingérence et d’intervention sur les pays tiers ! Nous ne sommes pas des inopportuns. Ce qu’ils font avec, ne nous regarde pas ! Ils sont libres de se défendre contre l’oppresseur marocain, de kidnapper les touristes étrangers, de les garder comme otages, de vendre les armes qu’on leur refile, de répandre la religion de nos ancêtres ! Le principal pour vous est qu’ils restent au Sud, sans noyer l’Espagne et l’Europe d’immigrés noirs, de blancs ou de métis ! Nous autres, nous ne nous occupons pas de vos modes de gouvernance ni de vos contribuables ! Alors laissez-les bricoler en paix, au lieu de nous harceler avec vos allégations de terrorisme ! Et même si c’et répréhensible, ce n’est pas directement dirigé contre vous ! C’est juste pour enrager les marocains et faire peur à leurs touristes ! J’espère que vous saisissez les nuances, entre mercenaires, militants, résistants et terroristes ! Nous, nous sommes des pacifistes épris de paix et de liberté ! Heim !

Pour revenir à mon trip aux Canaries ! Vous m’avez demandé d’observer la grève de la faim à Lanzarote ! Ok pour le cinéma, sauf que mon médecin d’aéroport, à cause de mon ulcère, m’a obligé de manger…Autrement je n’aurais pas pu garder la forme ni les apparences ! Le physique, ça compte pour une étoile ! Surtout que les nôtres aiment les femmes bien en chair et dodues ! Sauf que vous m’avez bien eue, ce n’est pas comme ‘’ dkhoul el hammame, khroujou !’’ Comment pourrais-je refaire le même coup demain ! Le même topo pour qu’on reparle de moi, des droits de l’homme, de la justice, du référendum et de ma cause sahraouie ! Une douane avertie en vaut deux ! Est-ce que je dois repasser par cette histoire de passeport foulés et de papiers froissés ? Ou simplement aller manifester devant le Parlement ou le Corcas ! Quitte à refaire un stage de martyr, derrière les barreaux ! Incognito ? Ce n’est pas digne d’une star ! Ce qui n’arrange pas les choses ! Et puis me refaire tabasser. Je n’y tiens plus ! Ils risquent de me gâcher le sourire cette fois-ci et de devenir très méchant! Je les connais, nos voisins !

Ils sont cholériques, vous savez, ils n’aiment pas trop qu’on s’essuie le parterre avec leur fichu drapeau ! C’est comme nous, ils ont de la fierté parfois, les marocains, et je ne tiens pas à être déportée…A moins que…la Corse…Madagascar…ma photo sur la lune ! Après tout j’aurais le repas et l’école de mes enfants assurés. Non je ne vais plus bouger, ‘’ je ne vais plus parler, je me cacherai là à te regarder faire …et puis mieux…’’ ! Je vais me faire oublier, le temps qu’on me dise quoi faire ! Je ne suis pas un pantin, ni une Marie honnête ! Et je verrais, ce que peut faire l’Algérie et le Polisario, sans moi !

Vous avez gagné, madame Clinton et vous aussi messieurs les grands intervenants, par la défense de ma cause. Ma cause est universelle, elle est aussi la vôtre ! Nous avons le même ennemi ! Si nous avons fait reculer le Maghreb, un peu plus le Maroc, nous avons fait avancer le monde ! C’est déjà ça ! Je ne vais pas traiter leur gouvernement et leur douane de tous les noms d’oiseaux ! Demain, il faut que je me méfie des envahisseurs disqualifiés ! Demain, avec leurs tergiversations, leur humeur versatile, leur éthique géométrique et leurs garde-fous flottants, pas faciles de les berner en solitaire ! Il me faudra vos garanties, pour m’épauler ! Il me faudra un garde corps, du moins pour ce qu’il en reste ! Il me faudra votre force de frappe, celle de vos armées, leur dissuasion, en plus de la pénétrance et des portefeuilles de votre diplomatie !

Et puis, je ne courrais plus à l’aventure, toute seule ! Toute aventure nécessite un compagnon ! Il me faudra voir les études de marché et de faisabilité avant de m’engager dans n’importe quelle opération ! En retour, je m’appliquerais à appliquer vos consignes ! J’allais y laisser la peau des fesses, du moins ce qu’il en reste, sans votre interpellation, Mme Cleantown et sans les conseils avisés de maître Sarkosy. Sa Sainteté le Pape, alarmé par mon frère es-renégaterie, Haj Abdelaziz, le patron du Polisario et des Rasdaouis et des Espagnols, allait jeûner et sortir une vulgate ! Vous voyez le Pape faire le Ramadan pour moi qui faisais dans la grève de la faim ?

Les Espagnols, par contre, ils ont été trop froids, trop neutres, tellement effacés, pour ne pas dire du côté de la plaque et du côté surtout des marocains ! Tout le monde sait qu’ils profitent du Maroc, tout en restant branchés sur le Polisario ! Ce n’est pas comme pour le caillou de Laïla ! Pas de fanfare pour moi ! Il n’y avait ni barcos ni marins, ni soldats ni vedettes espagnoles pour me sauver la face ! La seule vedette, c’était moi ! Tout le bataclan, les hélicos, l’armée, l’infanterie : c’était moi toute seule ! Hum ! Et comme Horace dans Corneille, ou vice versa, « moi seule, en être cause et mourir de plaisir » ! Ave Maria ! Un miracle a sauvé le Maroc de la Néron !

Vive la liberté, vive l’indépendance, vive la démocratie ! Merci à toi, ma chère consœur Hillary ! Ne riez pas de mes misères écrites en français ! Moi je suis hispano-phone ! Allo ! Ne rigolez pas trop de ma lettre et de mon accent hassani ! Vous m’avez trouvé le sourire narquois et sympathique et les lèvres pincées à la manière de la Joconde, en remerciements je vous offre et envois le sari que je portais sur cette photo.

Merci à vous chers frères présidents d’Europe et d’Amérique. Je vous revaudrais ça demain, quand je serais présidente à la place de l’un des Abdelaziz, le marocain des sables ou le grand Dzaïri ! Ou du Grand Maghreb ! Et qui sait, si ce n’est pas la Reine des rois d’Afrique et de Lybie!



Fait ce 01 01 2010 à Haïdarland.
PS : A propos bonne année !

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires