MONDE

LE DEVOIR CIVIQUE, BOBENGAMI KONGOLAIS DE LA DIASPORA


«L'Occident, les Etats-Unis et même de leurs partisans congolais devrait avoir honte de la façon dont ils foiré le Congo nouvellement indépendant par le meurtre de Patrice Lumumba. Grâce à son leadership, le Congo aurait été en maintenant le plus prospère et bien pensée de pays dans le monde. Les responsables sont à l'heure actuelle pourrir dans les Abysses (ou seront les rejoindre prochainement) qui est un endroit que nous appelons communément «l'enfer». Soyez assuré de ce fait!
Tout ce que Patrice Lumumba RIP demande de vous en ce moment n'est pas au désespoir mais regarder vers un avenir meilleur en réunissant à nouveau ensemble comme une tribu, mais sans le recours à la violence, cette fois! Allez et faites des changements à votre pays et votre peuple, NOW! »


richard.debourg@gmail.com
Mardi 22 Septembre 2009

LE DEVOIR CIVIQUE,  BOBENGAMI KONGOLAIS DE LA DIASPORA
LE DEVOIR CIVIQUE BOBENGAMI KONGOLAIS DE LA DIASPOR
 
  (tanga pe tangisa basusu)
   
 LE DEVOIR CIVIQUE  
 
 
 Si nous devons quelque chose à notre patrie, c'est qu'elle nous fournit sans cesse de nombreux avantages; mais nous lui sommes redevables encore d'une quantité de forces, de sentiments, d'idées par quoi s'expriment l'effort héréditaire des ancêtres et l'esthétique de la patrie; par quoi notre personne tout entière, depuis le vêtement jusqu'à l'idéation, se colore d'une teinte bien nette qu'on appelle la nationalité.
 
 Le patriotisme est un sentiment sain et vrai; les devoirs qu'il implique sont bien réels et inéluctables; les gouverneurs des incarnations réservent des pénalités à ceux qui essaient de les éviter. En somme, si le génie de notre peuple n'avait pas voulu de nous, nous n'aurions pas pu nous incarner. C'est le sol natal qui nous a fourni notre corps, notre fierté; avec l'air que nous respirons entrent en nous les concepts et les manières de sentir; et les âmes de nos ancêtres nous hantent, sans que nous le sachions, et nous entraînent vers la ligne d'existence qui caractérise le collectif ethnique dont nous sommes les peuple d'un grand pays le Kongo.
 
 On ne doit donc refuser ni les cries de secours de son peuple, de ça terre maire, la terre de ses ancêtres.
 
 
 Ne pas satisfaire à l'un de ces devoirs, surtout au premier, nous ramène irrésistiblement sur terre, une fois de plus, pour réparer le dommage que cause notre désengagement total de la situation actuel du pays natal, notre Kongo mabele ya bana leo.
 
 Toutefois, celui dont la personne entière ne contient aucune substance venue de la planète où il se trouve n'a pas de dettes envers sa patrie apparente.
Tel fut le cas du Christ, tel est celui de ses amis, les hommes libres, qui surgissent, ici ou là, de temps à autre, pour une mission. Cependant, par humilité, comme exemple, ils assument tout de même les charges sociales.
C'est pour cela que Jésus fait trouver à Pierre une pièce de monnaie dans la bouche d'un poisson.
 
 Puisque ceux-là, en qui cependant rien n'est lié à ce monde se soumettent au joug qu'ils ne méritent pas de porter, à plus forte raison nous autres devons-nous obéir. Au point de vue absolu, des injustice. Au point de vue national, la déstabilisation des grande puissance de notre maire patrie, il peut y avoir des lois tyranniques ou injustes. Mais elles ne nous commandent que par la permission d'un groupe des hommes puissant sans scrupule et malhonnête pour aliéné un peuple en perdition total ; on doit agir vite est efficacement sans tarder plus de 5.000.000 de mort c'est trop.
 
 Le plus sage est donc de faire ce que tous citoyen doit rendre à ça patrie.
LE DEVOIR CIVIQUE, les pouvoir occulte qui déstabilise notre pays (Rwanda), son persuadé que l'instabilité du Kongo est le produit de sa seule intelligence, bien qu'il n'ait été que le très modeste collaborateur, un marionnette de l'invisible (occident). Ogarnisons nos force, nos capacité intellectuel, seul l'union d'un peuple est capable de renversé la situation actuel au pays.
 
 Ensemble nous arriverons à contourné le système qui ronge notre terre et humilie notre peuple, nous empêcherons ainsi la tyrannie d'accabler d'autres de nos frères, et la souffrance qu'elle nous impose, on réussira un jour est on arrêtera la barbarie imposer au Kongolais, on donnera la première étincelle d'une amélioration future.
 
 Peuple Kongolais Agisons le pays est malade.
 
 Richard Lumumba


Mardi 22 Septembre 2009


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires