Flagrant délit media-mensonges

LE COLONEL KADHAFI, L’HOMME DE LA PROVIDENCE ET LE BAILLEUR DE FONDS


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 12:55 LE 4ieme POUVOIR AU SERVICE DES OLIGARCHIES

Mercredi 7 Septembre 2016 - 15:34 Will'ow be back


Sarkozy, englué dans ses stratégies de bas étages, qui a courtisé le leader libyen afin de donner un nouveau souffle à l’économie française très mal en point et décroché une moisson de contrats lucratifs n’aurait-il pas donné des consignes à RAMA YADE, telle un nouveau RIMBAUD pour venir s’exprimer avec emphase, éloquence et un verbe romantique prosaïque sur la visite du colonel libyen en France d’autant plus qu’elle n’a pas été remise à l’ordre par celui qui sait jongler admirablement dans des plans élaborés minutieusement à l’avance et peaufinés en catimini ?.


SEDDIKALI2007@YAHOO.FR
Samedi 15 Décembre 2007

LE COLONEL KADHAFI, L’HOMME DE LA PROVIDENCE ET LE BAILLEUR DE FONDS
DONT LA FRANCE NE PEUT SE PASSER




A l’heure de l’annonce par l’Elysée de la visite du colonel Kadhafi dans l’Hexagone, les médias suivis du cortège des détracteurs de ce qu’ils ont surnommé le dictateur peu respectueux des droits de l’homme sont tous montés au créneau pour accorder leur violons afin de brocarder l’image de cette homme d’état qui sera pourtant, à l’origine de nombreux contrats juteux qui seront décrochés par la France et qui permettront aux investisseurs français d’avoir pignon sur rue en Libye, une manne comparable à une authentique entreprise lucrative. Force est de constater que l’inertie et la tétanie de l’Union Européenne devant les crimes atroces des Israéliens en Palestine et au Liban et des Américains et Britanniques en Irak et en Afghanistan n’ont pas soulèvé pas leur indignation et n’ont pas provoqué un tollé général et mobilisé les dirigeants politiques qui se sont mobilisés et déchaînés contre un homme qui va relancer l’économie française et faire fructifier le chiffre d’affaire des investisseurs appelés à faire du business avec la Libye. Ces mêmes médias accompagnés par plusieurs députés de l’UMP et du PS qui ont dénoncé cette visite ont la mémoire courte au point ou ils auraient passé sous silence le colloque qui devait se tenir avec le criminel de guerre condamné aux Etats-Unis, qui n’est autre que Moshe Yaalon de l’extrême droite israélienne accompagné de Benyamin Netanyahou, venus tous deux récolter des fonds pour "l’empire" israélien, via le lobby juif et qui s’obstinent résolument à vouloir poursuivre le génocide des Palestiniens, diriger le monde, mais cette odieuse invitation n’était bien sûr pas relayée par la télévision, ceci s’était fait en catimini afin de ne pas susciter l’ire et la réprobation unanime des Français. Et pourtant la visite des criminels de guerre qui se sont succédés en France n’ont jamais provoqué tout un tollé et une vaste campagne d’indignation dans la classe politique que les parlementaires se sont bien au contraire accommodés, sinon félicités des pires hommes coupables d’avoir perpétré des crimes contre l’humanité et qui sont toujours en exercice dans leur sale besogne. Le colonel Kadhafi qui n’a absolument rien de comparable avec ces nervis et qui a pourtant reçu l’onction du président Nicolas Sarkozy ne sera pas épargné par la campagne de dénigrement ayant visé sa personne alors que cette homme providentiel aidera et contribuera sûrement à relancer la croissance et l’appareil économique français en souffrance par le biais de contrats juteux signés entre la Libye et la France et concomitamment à relancer le pouvoir d’achat français.



- LA LYBIE A LA RESCOUSSE DE L’ECONOMIE FRANCAISE.



Les criminels de guerre israéliens ne sont pas les bienvenus en France, encore faut-il que les détracteurs du dirigeant libyen en aient pris conscience et bonne note ou alors sont-ils de connivence avec les terroristes qu’ils protégent et adulent!
L’association France-Israël, « Avocats sans frontières » et la revue Controverse ont organisé un colloque le lundi 10 décembre à Paris. Des responsables et promoteurs des crimes de guerre israéliens y ont été invités pour conférer sur le « processus » de paix. Outre les propagandistes de l’extrême-droite israélienne, dont notamment le leader et ancien premier ministre Likoud Benyamin Netanyahu, le Général Moshé Yaalon figure parmi les intervenants pour affirmer son appartenance indéfectible au terrorisme radical. Le Général Yaalon a été chef d’état-major de l’armée israélienne du 9 juillet 2002 au 1er juin 2005, directement sous les ordres d’Ariel Sharon.


Il faudrait rappeler à notre chers compatriotes et à tous ceux qui se sont mobilisés contre la venue du colonel Kadhafi en France que note cher pays qui n’est sûrement pas un exemple en matière des respects des droits de l’homme et d’une démocratie sans reproches que toutes nos institutions sont gérées par les sionistes qui, après de longues années de "magouilles" souhaitent à présent mettre "le paquet" en bâillonnant physiquement, socialement et intellectuellement le système français pour faire taire toutes voix discordantes et mettre au pas les récalcitrants comme Sémi KEBA qui voue une haine incommensurables contre les sionistes qui ont pris pied en France et ne l’oublions pas, dans l’appareil judiciaire français ! Le voyou de la diplomatie française, déserteur du Parti socialiste, Bernard KOUSHNER aurait prétexté une visite à Bruxelles pour ne pas se joindre à un dîner offert en l’honneur du président libyen à l’Elysée alors que le docteur MENGELE se trouvait précisément à PARIS et que cet homme de toutes les controverses (KOUSHNER) très accroc au pouvoir et au déclenchement des guerres a été incontestablement contraint de faire ce que le CRIF et autres loges, notamment maçonnique lui ordonnaient de faire à cet homme des deux terroirs, la France et Israël ! Ce pitoyable pantin au service des intérêts d’ISRAEL aurait jugé que les propos du colonel Kadhafi sur les droits de l’homme étaient pitoyables. Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, qui s'avère un hôte difficile à gérer pour Nicolas Sarkozy, a jugé le 12 Décembre que sa visite en France était "historique" après avoir rencontré pour la seconde fois le président français alors que la gauche a dénoncé une « mascarade » après l'avoir contredit sur le sujet « ultra-sensible » des droits de l'Homme, dans un climat de plus en plus crispé et frôlant les règles d’hospitalité et de la bienséance. Et puis, pour clore le sujet, la France vient de franchir le rubicond quand le président de l’association « Avocats sans frontières de France » a décidé de porter plainte pour « tortures » contre le leader libyen. La presse qui va s’emparer de cette affaire ne manquera sûrement pas de faire le parallèle avec d’autres affaires similaires pour affirmer que cette association demandera ultérieurement des compensations financières à Tripoli qui regorge de capitaux.


Mais il ne faut pas se leurrer en disant que tous ces contrats faramineux signés avec le Maroc, l’Algérie, la Chine et la Libye vont systématiquement profiter aux Français car à voir comment les richesses sont très mal distribués dans ce pays et l’ont toujours été ; il ne faudrait pas s’étonner que les vrais coupables qui mettent la terre à feu et à sang (dont la France en Afrique) dans le seul but de s’enrichir davantage jusqu’à la folie sont justement ceux qui nous gouvernent ! Nous voyons bien aussi que l’accroissement de la misère et du mal être dans notre pays, sert nos élites pour diviser le peuple, par les classes, l’esprit communautariste, la couleur, l’origine et les religions, surtout il ne faut pas tomber dans ce piège savamment orchestré. Est-il vrai que les contrats signés entre les deux pays seront destinés à donner du travail à ceux qui n’en ont pas en France ou bien au contraire à seront-ils destinés à accroître le chiffre d’affaire des patrons (y compris les patrons voyous) et des élites très peu soucieux d’investir et de répartir équitablement les richesses dans un pays qui souffre des disparités sociales ou à enrayer la problématique des délocalisations ?


Il serait illusoire de penser que tous ces contrats décrochés par la France iront dans la poche des classes défavorisées et des ménages nécessiteux. Le président libyen, brocardé par le Parti Socialiste qui a vu les éléphants déserter ce parti est stigmatisé par ses détracteurs du PS en mal de notoriété et de pouvoir. Il est de notoriété publique de savoir que le leader libyen va pourtant considérablement renflouer les caisses de l’état, les caisses publiques alors qu’on on assiste dans la métropole à un concert d’indignation à l’occasion de la venue du leader libyen, un leader soucieux de donner la meilleure image de lui-même et de négocier avec des partenaires raisonnables ou des moralisateurs de tous acabits qui n’ont pas à faire de leçons de droits de l’homme s’érigent sans vergogne en reprenant à leur compte un vieux leitmotiv (droits de l’homme et démocratie) alors que chez eux, ils sont bafoués, notamment chez les immigrés qui sont victimes quotidiennement de discrimination en matière d’accès à l’emploi et au logement et cela se passe dans le pays des droits de l’homme et le « sanctuaire » de la démocratie débridée aujourd’hui.


On assiste dans la métropole à un concert d’indignation à l’occasion de la venue du leader libyen. Un concert d’une haute et grande hypocrisie des uns et des autres et qui en dit long sur la vraie nature de nos amis européens en général et aidés en cela par quelques nègres de service toujours présents en ces circonstances qui hésitent de fustiger des dictateurs avec lesquels la France entretient de bonnes relations. De Hollande à BHL en passant par la pathétique Rama Yade, c’est la France hypocrite, fourbe, qui s’insurge de voir le colonel Kadhafi fouler son sol et s’exprimer publiquement sans attiser la controverse de ceux qui l’ont crucifié.


Il faut le dire, Kadhafi n’est pas plus "moins respectueux des droits de l’homme" que ne l'est la France elle-même et le monde civilisé qui a crée un chaos indescriptible au Proche Orient par le truchement du terrorisme fomenté par les services secrets américains via, leur chasse gardée incontournable au Proche Orient.

Ces dirigeants politiques qui versent abondamment dans le ridicule et la surenchère s’opposent à la visite du leader libyen qui va aider la croissance française à prendre un nouvel élan. Nous apprenons de la bouche de nos moralisateurs que se défendre de l’oppression des bombes et autres armes à destruction massive, que possèdent les Européens et leurs amis, c’est du terrorisme et qu’on leur dénie de posséder des armes conventionnelles ou nucléaires devant la menace qui pèse sur eux. Lorsqu’au Portugal Kadhafi soutient le droit des opprimés à se défendre, les moralisateurs l’estampillent comme terroriste. Mais quel est donc le terrorisme de Kadhafi à côté de celui que Geoges Bush, Ehud Olmert, Tony Blair et les présidents français respectifs distillé à travers le monde.


Kadhafi a le mérite de ne pas se faire tirer par le bout du nez comme le sont les Bongo, Biya, Abdoulaye Wade et cela ne plaît pas. Comme Mugabe, il reconnaît et désigne sans ambages les fossoyeurs de l’Afrique et cela n’a pas le don de plaire aux moralisateurs à géométrie variable qui donnent des leçons de droits de l’homme à la terre entière. Voit-on en Europe des propriétaires terriens Noirs ? Voit-on en Europe les richesses d’un pays concentrées entre les mains de quelques Noirs ? Pourquoi l’Afrique n’aurait-elle pas droits aux compensations du fait du pillage dont elle a été et continue d’être la victime ? C’est sûr que lorsque l’on pose ce genre de questions, on est forcément dictateur.
Comme Robert Mugabe, Kadhafi n’a pas de leçons de respect de la dignité humaine à recevoir de ceux là même dont l’existence est basée sur la négation de l’autre, du mépris de l’africain, et par extension du noir et du pillage des richesses du continent africain.
Le président de la République Française est allé en Chine, pays de la peine de mort et du parti unique pour y signer de nombreux contrats en "oubliant" d’embarquer dans ses bagages ses ministres chargés de la défense des Droits de l’Homme afin de rappeler aux dirigeants chinois leur devoir en matière de respect des droits de l’homme et d’avancer progressivement sur le chemin de la démocratie. Pourquoi Rama Yade s’est éclipsé ou alors pourquoi Sarkozy n’a pas daigné lui dire qu’elle devait faire le voyage avec lui pour rappeler aux dirigeants chinois qu’ils leur restaient un chemin abrupt à franchir en matière des droits de l’homme. On se rappelle que Michelle ALLIOT MARIE avait critiqué Ségolène ROYAL pour ne pas avoir dénoncé les violations des droits de l’homme en CHINE lors de son voyage qu’elle avait effectué dans ce pays avant l’élection présidentielle. Pourquoi MAM s’est-t-elle ratatinée et à fait piètre figure en évoquant ce sujet qui fâche préférant donner la prédominance aux contrats juteux signés entre la France et la Chine, reléguant de facto le problème des droits sine dié.


Mais l’Europe et les occidentaux doivent comprendre que ces rapports de domination sont révolus et ne sont plus supportables et les peuples sont prêts à défendre leur droit à la vie par tous les moyens, quitte à nommer ceci terrorisme en raison des rapports de force disproportionnés. Si ce terrorisme permet de vivre et de survivre pour combattre les oppresseurs, alors ils en useront et en abuseront à satiété. D’ailleurs des pays puissants comme la Russie, conscient de leur encerclement par l’OTAN et le futur bouclier antimissile qui sera implanté en Pologne et en Tchéquie ont décidé de rompre des pactes auxquels ils étaient liés. D’ailleurs, les pays de l’OTAN ne pourront pas répliquer à la décision de suspension par la Russie du traité sur les forces conventionnelles en Europe.


Il n’y a pas plus terrorisme que de nier l’existence même des peuples et à les soumettre à l’indigence comme le font les Européens ou les États-Uniens ou Israël etc…
L’Europe et la France devraient plutôt réviser leur comportement et leur indignation quand elles jugent les autres alors qu’eux–même ne sont même pas un exemple d’imitation et un parfait modèle de démocratie. L’histoire et l’actualité sont inondées de faits qui devraient pousser à plus de décence, de pudeur comme le rappelait François Fillon depuis l’Argentine. Comme Robert Mugabe, Kadhafi n'a pas de leçons de respect de la dignité humaine à recevoir de ceux là même dont l'existence est basée sur la négation de l'autre, le mépris de l’autre et l’exploitation de l’autre.


Il faut peut-être rappeler aux indignés et contestataires d’aujourd’hui que : pendant les heures glorieuses de l’Apartheid, c’est-à-dire ce système qui, en plus de les tenir en dehors de la société, exterminait physiquement les Noirs, la France était, avec Israël et bien d’autres, l’un des partenaires économiques privilégiés de cette Afrique du Sud oppressante et meurtrière et entretenait des relations ouvertes avec le dictateur togolais du nom d’Eyadema. Le président CHIRAC, confronté à d’insolubles problèmes judiciaires nous rétorquera en son for intérieur qu’il existe de bons dictateurs et des dictateurs exécrables qu’il faut vouer aux gémonies.


Minou99
Militant des droits
De l’homme
Le 15 Décembre 2007










Samedi 15 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par magali le 15/12/2007 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous êtes d'une mauvaise foi qui dépasse les limites de la décence.

2.Posté par al akl le 15/12/2007 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Kadhafi vient de mettre le doigt dans le même engrenage que Saddam à son époque.
Finira t il de la même façon ?
Avec de tels "soutiens" sionistes il y a de fortes chances. Le faux développement promis par Sarko est un prologue à une destruction massive, et à la balkanisation de l'Afrique du nord.

Kadhafi joue avec le feu de l'enfer en serrant la main à ces criminels. Il est en train d’engager son pays sur la voie de la destruction.

3.Posté par la souris de la nuit le 15/12/2007 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Suis bien d'accord avec al akl

4.Posté par la souris de la nuit le 15/12/2007 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

magali! va au diable!!!

5.Posté par msawri le 16/12/2007 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellente analyse nous donnant du plaisir à la parcourir. Certains français par leur indignation devant la présence de Gaddafi sur leur sol, nous font rappeler la fable de Lafontaine : nous faisons de nos défauts la panse de derrière et nous réservons la panse du devant pour les défauts d’autrui. L’exposé nous donne une leçon par un exemple frappant sur la partialité pratiquée par ces faucons égoistes qui n’ont du soucis que pour le succès de leurs affaires personnelles et la satisfaction de leur ambition. Cependant…

Cette analyse semble défendre notre ami Gaddafi surtout pour les milliards dont il vient de gratifier l’état français pour permettre la relance de son économie. Un proverbe populaire dit qu’on ajoute toujours de la graisse à l’engraissé. Cet illuminé de président ne cesse depuis son coup d’état de dilapider en de futilités la fortune de son peuple qui vit dans la précarité. Le prix de ces contrats passés avec le Maroc, l’Algérie et la Libye auraient dû avoir d’autres priorités, le développement de leur économie intérieur, ne serait-ce que pour nous épargner la honte de l’immigration clandestine.




6.Posté par KEVIN le 17/12/2007 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon tous est magouiller il travail ensemble le plus bizarre c'est que c'est un pay plutôt pauvre qui donne de l'argent à un pay riche.

Et la France est un pay riche mais les riches pique tous pour eux et il fond croire au francais que le pay s'appauvrit et tous c'est que des connerie la France n'as pas besoin des autre pay pour subvenir à ses besoin mais les riches veulent tous pour eux (les multinational et tous sa)
Bizarre 1 pour cent de la population mondial possède 50 pour cent de la richesse du monde
j'aurais honte à leur place jamais vu des radins pareil plus ont en as plus on en veux
mais de toutes façon tous se paie dans la vie un jour il finirons en bas de l'échelle et recevrons se qu'il on semer c'est la loi universelle et personne n'y échappe

7.Posté par Narcisse BOLONDA le 17/09/2008 07:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le président Kadhafi est un nationaliste, un patriote qui aime tant son pays. Celui qui considère le colonel Kadhafi comme étant un dictateur ou un violateur des droits de l'homme, se trompe. Nous vivons dans un monde où tout le monde viole les droits de l'homme. Il n'y a aucun Etat, ni une Nation, ni un individu qui peut prétendre être un donneur des lecons, car tout le monde viole les lois tant nationales qu'internationales. La démocratie n'est pas non plus un signe ou une condition de développement,pas du tout. J'ai toujours approuvé l'attitude, les arguments et le comportement du colonel Kadhafi, surtout lorsqu'il s'agit de parler sur l'Afrique. En tant qu'africaniste et africain, il plaide pour la cause de l'unité africaine et pour son développement, en donnant sa position claire sur l'Union pour la méditeraannée qu'il s'agirait d'un appel à l'impérialisme américano-européen. C'est un président courageux, décisif, positiviste, visionnaire, déterminant et enfin patriote.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires