Politique Nationale/Internationale

LAROUCHE : « LA CRISE STRATÉGIQUE QUI S’ABAT SUR NOUS »



Le 14 juillet, veille du Sommet du G-8 à Saint-Pétersbourg, Lyndon LaRouche a rédigé un mémorandum stratégique, dont voici quelques extraits :


Solidarité et progrès
Mercredi 19 Juillet 2006

  LAROUCHE : « LA CRISE STRATÉGIQUE QUI S’ABAT SUR NOUS »



« Alors que le Congrès américain somnole depuis des mois, bercé par une illusion semblable à celle que Neville Chamberlain rapporta de Munich à Londres, le monde vacille au bord d’une crise que l’on doit comparer, au minimum, à l’éclatement des deux "guerres mondiales" du siècle dernier. Ce qui nous menace dans l’avenir immédiat, à moins d’intervenir dès maintenant pour l’empêcher, sera bien pire que l’une ou l’autre de ces guerres. (...) C’est une version adaptée à l’ère nucléaire des scènes cauchemardesques de l’"âge des ténèbres" qui fit irruption au XVIème siècle, suite à la répudiation par le roi d’Angleterre de ses dettes envers la Maison de Bardi de la Ligue lombarde.

« Alors que le sommet du G-8 est sur le point de s’ouvrir, le monde entre dans une vaste crise globale, plus que mûre pour l’éclatement. Certains événements intervenus cette semaine en Asie du Sud Ouest et sur le sous continent indien, s’ajoutant à l’intensification des problèmes déjà inscrits sur l’agenda de la conférence du G-8, ont allumé la mèche menant à une explosion stratégique globale d’une ampleur jamais vue dans l’histoire. (...)

« Les admirateurs des impulsions stratégiques du vice-Président Cheney se réjouissent peut-être de l’intention exprimée dans [les attentats de Mumbai] en Inde, vu que ces événements servent la même politique belliqueuse incarnée par l’association maléfique entre Cheney et l’israélien Benjamin Netanyahou. Plus grave encore, bien que la conspiration entre ces deux derniers soit la cause évidente de l’escalade de l’offensive guerrière lancée dans plusieurs directions par Israël, Cheney lui-même n’est qu’un vulgaire pion du jeu impérial joué par des forces bien plus haut placées que la présidence américaine elle-même, agissant à un niveau supérieur à celui du maître immédiat de Cheney, George Shultz. (...)

« Cette attaque stratégique contre l’Inde, combinée aux agissements de Cheney et de son complice Netanyahou en Asie du sud-ouest, constitue de fait, pour les participants à ce sommet du G-8 en Russie, le signal d’une menace globale imminente. (...)

« A cet égard, ma tâche consiste à permettre, notamment aux individus en charge de responsabilités très importantes, de saisir les rudiments d’une crise dont les pleines implications dépasseraient sans doute leur capacité de compréhension. (...) Il ne suffit pas d’énumérer les faits (comme je le ferai à la fin de ce rapport), je dois d’abord donner aux lecteurs les moyens de les comprendre. Pour se préparer aux menaces qui se profilent, le public doit, pour ainsi dire, évaluer la situation dans l’équivalent contemporain du Camp de Wellensteins. (...)

« Une chose est certaine. Le monde tel qu’il existera d’ici un an ou un peu plus sera déjà très différent, pour le meilleur ou pour le pire, du monde actuel - beaucoup plus que ce que les membres actuels du Congrès n’auraient le courage de l’admettre. La plupart des gens influents ayant aujourd’hui la cinquantaine, dont certains membres du Congrès, semblent nager comme des poissons que la marée a, en se retirant, rejetés sur la plage. Ces pauvres poissons tentent encore de nager pour se mettre en sûreté, comme leur expérience antérieure le leur a enseigné.

« Il existe un précédent opportun permettant d’’échapper au danger infernal qui nous guette. Il suffit de repenser à l’élection du président Franklin Roosevelt et à la défaite de la puissante conjuration formée au sein même des Etats-Unis, qui admirait Hitler et Mussolini et complotait le renversement militaire du gouvernement Roosevelt. Ce sont les précurseurs (parfois originaires des mêmes familles) qui posèrent les jalons pour les organisations financières et autres, notamment le Congrès pour la liberté de la Culture, qui constituent à nouveau la principale menace interne pour une Amérique de facto en faillite comme pour l’ensemble de la civilisation. Cette fois-ci, ceux qui sont prêts à comprendre la situation dans ces termes de référence doivent prendre la direction des événements, faute de quoi il n’y aura bientôt plus de république à défendre. »

(Le texte intégral de LaRouche est disponible, en anglais, sur le site larouchepac.com.)

http://www.solidariteetprogres.org/spip/sp_article.php3?id_article=2307 http://www.solidariteetprogres.org/spip/sp_article.php3?id_article=2307



Mercredi 19 Juillet 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires