Géopolitique et stratégie

LAMUKA, COALITION LAMUKA


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 4 Mai 2019 - 00:15 Le Congress veut sa guerre !


(Réaction à la genèse de la coalition Lamuka forgée par les opposants réunis à Genève du 9 au 11 novembre 2018 et à la nouvelle de la menace d’une attaque terroriste contre l’ambassade US à Kinshasa)


Samy BOSONGO
Mercredi 28 Novembre 2018

Comment celui qui dort peut-il se permettre de dire à ceux qui sont éveillés de se réveiller ? Un aveugle osera-t-il montrer la voie sur laquelle marcher aux bien-voyants ?
Il y a des choses étranges et surprenantes qui ne se font qu’en RDC où ce qui est noir est présenté comme blanc et ce qui est blanc est présenté comme noir.
Comment voulez-vous que les larbins des korrigans notoires de la RDC se croient ou se présentent devant le peuple comme ceux qui vont ou veulent le sauver ? Devons-nous, pour comprendre ce langage ou cette supercherie, convenir que le verbe sauver a changé de sens pour signifier enchaîner ou maintenir dans l’esclavagisme ou dans la domination ?
Ceux qui se font instrumentaliser par les prédateurs impérialistes sont, en réalité, ceux qui ont besoin d’être réveillés ou de se réveiller, car ce sont eux qui trahissent le peuple et qui servent de médiums ou de véhicules aux démons impérialistes. Sans eux, les démons impérialistes ne peuvent sévir ou se déployer en RDC. Ce sont eux qui servent d’apologistes serviles aux bourreaux du pays de Lumumba, pour que le peuple ne connaisse pas son vrai ennemi, de peur qu’il ne dirige sa haine et ses canons contre lui. Le peuple est constamment abreuvés d’impostures insidieuses sur les auteurs et les causes de ses malheurs à partir des sophismes infernaux qui sont conçus et diffusés méthodiquement à ce sujet. Il en advient que le groupe des Congolais nationalistes qui veulent sauver la RDC malgré leur faiblesse sont regardés comme ennemis exclusifs du peuple. Les démons impérialistes sont ainsi assurés que les obstacles à leur envolée de dominer la RDC sont combattus par les Congolais eux-mêmes. La haine qui aurait du leur être vouée est alors dirigée contre la poignée des Congolais nationalistes qui ne pèchent que parce qu’ils exigent la souveraineté effective de leur pays et la jouissance des richesses congolaises au niveau voulu par les compatriotes de Kimbangu.
Un esclave des antivaleurs ou de la trahison, n’est-ce pas qu’il dort ? Comment peut-il lancer l’appel à l’éveil à ceux qui n’agissent, ni ne parlent comme lui ? Par la magie des a priori, le mal est présenté comme bien aux Congolais moyens ou sous-informés. Les élections l’obligeant, puisqu’il faut battre campagne, on lance l’appel aux Congolais à se réveiller, non pas parce qu’ils dorment, mais parce que les traîtres veulent malignement faire croire au peuple qu’ils sont dans le bon ou du bon côté. Une marionnette des prédateurs impérialistes, n’est-ce pas que si elle prend le pouvoir, ce sera pour servir en priorité et obligatoirement les intérêts des Occidentaux impérialistes ? La coalition de tous les traîtres de la RDC dit-elle au peuple sous quelles clauses ils signent des contrats avec les impérialistes pour que le peuple sache à quoi s’en tenir ? Est-ce le peuple qui envoie cette coalition se faire instrumentaliser par les impérialistes pour que soient pillées les richesses de la RDC et son intégrité territoriale menacée pour autant que les besoins d’exploiter les richesses du pays de Lumumba sont incompatibles avec une RDC grande, une et unie.
Ceux qui ont besoin d’être réveillés lancent l’appel au réveil des Congolais ! Cette insulte exécrable à la mémoire de tous les martyrs de tout temps de la RDC et cette atteinte au droit des Congolais de disposer d’eux et de leur pays comme ils le veulent ne sont compréhensibles que dans le contexte de la quête du pouvoir par tous les traîtres congolais utilisés avec leur pleine volonté par les impérialistes. Le voyez-vous ? L’égocentrisme, l’inconséquence et les fantasmes de la gloire des traîtres congolais génèrent les malheurs de la RDC. Ces tares poussent les judas congolais à accepter l’inadmissible pour avoir un lopin de pouvoir dans le pays de M’zee avec l’aide des impérialistes notoires. Ils acceptent de chambouler leur pays, de faire tuer leurs frères et sœurs, d’être complices des exactions contre les Congolais, de l’errance continuelle des Congolais, des viols et violences générales en RDC, rien que pour être supportés par les Occidentaux qui donnent le pouvoir en RDC en lieu et place du peuple congolais, alors que ces impérialistes se disent dépositaires de la démocratie et des droits de l’homme dans le monde. Ne sentent-ils pas la charge dans leurs consciences quand ils collaborent ainsi pour le succès des plans impérialistes en RDC ? Qu’est-ce que ça fait à la conscience de tous les traîtres congolais quand ils réalisent et se disent qu’il y a tueries des Congolais à l’Est parce qu’ils collaborent à plan contre la RDC ou qu’un objectif des impérialistes occidentaux doit être atteint ?
La tragédie congolaise est d’autant plus paradoxale que ceux qui font tuer ou qui connaissent le secret des tueries font semblant d’en être le plus touchés, diabolisant ceux qui peinent à les arrêter en luttant contre des plus puissants qu’eux pour garantir la sécurité aux Congolais !
Traîtres congolais, vous avez assez trahi votre pays et fait tuer vos frères et sœurs. Le pouvoir et l’enrichissement que vous cherchez ne vous donneront pas de gains éternels ou spéciaux. Nous aurions compris que vous vous lanciez à ces vanités si elles vous donnaient des profits pérennes. Pourquoi vous acharnez-vous à trahir votre pays puis que vous n’obtenez rien d’extraordinaire ? Vous êtes si minables et détestables parce que vous trahissez en âme et conscience et persévérez dans cette trahison, malgré toutes les conséquences contre la stabilité, la paix et la prospérité en RDC.
Traîtres de Lamuka, réveillez-vous, car vous êtes complices d’un plan funeste contre votre pays. Vous savez vous-mêmes que ce ne sont pas les Congolais qui vous ont poussé à collaborer avec leurs pires ennemis de tout temps pour prendre le pouvoir dans leur pays. De quel droit votre démence têtue va-t-elle être à l’origine du malheur congolais ? La connaissance des Congolais sur les méthodes de domination ou du déploiement impérialiste croît de sorte que vous courez vous-mêmes les risques de vous faire lyncher par le peuple, vous qui collaborez au lynchage, des suites de vos intox, de la classe nationaliste congolaise par des hordes bernées.
Sans corps ou un véhicule humain, aucun démon ne peut se manifester ou sévir. Ainsi, sans les traîtres congolais, les démons impérialistes auront du mal à réussir leurs objectifs au Congo. Même quand ils recourent aux Etats-gendarmes qui sont nos Etats voisins, la collaboration des traitres congolais est toujours fondamentale pour faire croire aux empoignades inter congolaises. Traîtres Congolais, écoutez vos consciences et réveillez-vous ! Il y a péril en la demeure en RDC parce que seulement vous trahissez. Aucun trouble n’est spontané et il ne peut y avoir trouble que si vous planifiez de le créer au cas où les objectifs de vos maîtres impérialistes ne sont pas atteints au terme des élections du 23 décembre 2018. Quoi donc, vous obstineriez-vous à collaborer avec les impérialistes qui planifient l’holocauste ou l’apocalypse en RDC, si leurs objectifs n’y sont pas atteints au bout de ces élections ?
Voilà que déjà ils forgent des alibis pour justifier leur intervention musclée en RDC afin de faire échouer des élections que leurs pions, qui évoluent maintenant en ordre dispersé, risquent de ne pas gagner. C’est une pluie des malheurs en perspective dans le pays de Béatrice Kimpa Vita. Traîtres congolais, vous savez tout ce qui se trame contre la RDC avec la prétendue menace d’attaque contre l’ambassade américaine à Kinshasa. Vous savez qui fait quoi à Beni dans le Nord-Kivu pour divers objectifs, mais vous continuez à accepter de servir les causes impérialistes. Qui donc, pensez-vous, a besoin d’être réveillés sinon vous d’abord ?

Samy BOSONGO, Journaliste poète-essayiste, +243811530303


Mercredi 28 Novembre 2018


Commentaires

1.Posté par Ruddy Mutombo le 27/12/2018 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le communiqué de la décision N° 05, du 27 décembre 2018, de la CENI congolaise vient d’interpeler toute la conscience congolaise responsable qu’elle soit tant de la majorité fictive au pouvoir, de la minorité de l’opposition mature que de la majorité réelle de la population congolaise sur toute l’étendue de la République.
Cette décision n’a pas, non plus, laissé les communautés régionales africaines auxquelles la RDC a librement adhéré telles que la SADC et la CIRGL dont les deux Ministres des Affaires étrangères des deux pays qui en exercent la présidence présentement, à savoir, respectivement la Namibie et le Congo Brazzaville parce qu’il y a péril en demeure en RDCongo. Les vies humaines sont menacées. La politique de la terre brûlée envisagée par Mobutu à la fin de son régime est, de nouveau, envisagée par Joseph Kabila. Raison de son entêtement et de son indifférence à l’endroit de ses pairs Chefs d’Etat de la SADC et de la CIRGL.
Dans la logique de la majorité fictive au pouvoir, de la même manière qu’il a été décidé de reporter au 30 décembre 2018 parce que les élections présidentielle et législatives ne pouvaient se faire le 23 décembre 2018, à Kinshasa, à la suite de l’incendie du dépôt des matériels électoraux utilisés au suffrage de 2011. Reporter au mois de mars 2019 les élections à Beni, Butembo et Yumbi est contraire à cette logique qui n’est plus que subjectif et ce pour des raisons qui sont en rapport avec le doute qui envahit la majorité fictive au pouvoir à chaque jour qui la rapproche de la date réelle des élections.
La décision optimale prise par LAMUKA, ce jour, est la meilleure : « LA JOURNEE MORTE sur toute l’étendue de la République ». Prouver à la majorité fictive au pouvoir qu’elle est réellement une minorité à quarante huit heures de la date fatidique. Réussir une journée morte, ce vendredi 28 décembre 2018, aura l’impact juridique sinon légitime d’un référendum sur le changement du système KABILA KABANGE.
Le principe politique de changement de régime dans un sous système d’un système politique entraîne de changement dans tout le système. Alors que le changement s’attend légalement et légitimement à la tête de la République Démocratique du Congo, après celui qui est intervenu, par la force des circonstances, à la tête de la République Sud Africaine, Zimbabwéenne et constitutionnellement à la tête de l’Angola, Joseph Kabila doit accepter les conséquences justifiées de ce principe politique dans le système politique de l’Afrique australe dont la RDCongo est partie prenante. Son entêtement à refuser ce changement inéluctable est la raison pour laquelle des Chefs d’Etat des pays de cette région politico économique sud africaine ont été à Brazzaville, ce 26 décembre courant.
Comme il y a à craindre son entêtement à admettre ce qui arrive à son pouvoir parce la Troisième législature a un retard de deux ans déjà pour son avènement, il ne va pas hésiter à utiliser l’armée contre la population congolaise. Il n’y a jamais eu de balles perdues. Le plus souvent, on les retrouve dans les corps des victimes qui en sont blessées ou mortes.
C’est pourquoi, il est requis que l’appel à la journée morte demain et son application largement sur toute l’étendue de la République, est la meilleure des décisions prises, jusque là, par LAMUKA : un référendum contre la présence du système KABILA à la tête de la RDC et ce pacifiquement pour son départ aussi pacifique.
Et comme illégalement, il a décidé avec NANGA que les trois dites circonscriptions à savoir : Beni, Butembo et Yumbi ne doivent aller aux élections qu’après la publication des résultats, que ces élections se déroulent sur le reste de la République. Si la journée de demain réussissait comme journée morte sur toute l’étendue de la République, la population se serait exprimée légitimement contre le système KABILA Joseph au même titre que les élections prévues. Et on doit prendre toute la communauté internationale à témoin. Les journalistes en RDC sont pris à témoin pour répercuter à l’extérieur ce qu’ils auraient à vivre le vendredi 28 décembre 2018.
Raison pour laquelle, au bénéfice de la participation massive de la population à ce référendum à la congolaise, il est demandé à :
• Joseph KABILA d’arrêter ce qu’il est entrain de faire pour bloquer les élections normales. Sinon il serait jugé après pour haute trahison. La constitution congolaise est claire là-dessus ;
• A LAMUKA de traduire ce communiqué et de le publier largement cette nuit aussi dans les quatre langues vernaculaires de la République Démocratique du Congo ;
• Aux Etats majors des FARDC et de la Police Nationale de ne pas obéir aux ordres illégaux qui seraient donnés contre l’intérêt supérieur de la Nation congolaise ;
• Qui le peut, de traduire ce message en sa langue maternelle pour une large diffusion de ce communiqué ;
• La MONUSCO de protéger la population congolaise contre tout dérapage policier le 30 décembre 2018.
Rendez-vous le 30 décembre 2018 pour les élections.

2.Posté par Jean-Paul Ringnouin le 08/01/2019 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De mon expérience de la politique africaine et individuellement de la RDC: la Coalition Lamuka est ‘’fortement en danger’’ dans son acquisition du pouvoir en RDC, qu'il a eu au travers des élections libres. Les dirigeants africains, notamment de la RDC sont corrompus et plus particulièrement ‘’le camp de Joseph Kabila’’ qui durant plusieurs années a eu cette joie de tuer librement les congolais sans hésiter. La preuve de corruption est aussi dans le milieu de l’opposition avec les faux diplômes du dirigeant de l’UDPS qui se rabat aujourd’hui au camp de la kabilie et sans honte. Comment cette Coalition de Lamuka qui fait charmer plusieurs congolais et d’autres personnes à l’extérieur va-t-elle se maintenir dans une crise politique issue des élections de 2018 ? Et afin pouvoir régner au Congo RDC ?
On sait déjà que l’UDPS va rejoindre la FCC de Joseph Kabila en donnant le pouvoir au président de l’UDPS quel est alors le plan B de la Coalition Lumuka et le peuple congolais ? Les vielles chicanes entre Joseph Kabila et Moïse Katumbi sont en relief l’une des causes qui fait qu’on ne donnera pas le pouvoir à Martin Fayulu ! Joseph Kabila préfère mourir que de voir Moise Katumbi l’emporter sur lui et sur son monde. J’aurai appris que des militaires américains sont au porte de la RDC : vont-ils être ce plan B afin de remettre de l’ordre dans la vérité des urnes ? Car Joseph Kabila s’est bien préparé pour affronter les élections de 2018 : il a les tribunaux ainsi que l’armée et le peuple n’a rien pour se défendre !

3.Posté par Jean-Paul Ringnouin le 25/01/2019 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Coalition Lamuka désormais est la meilleure opposition officielle que le Congo RDC n’a réellement jamais eue après la mort tragique de Tshisekedi Wa Mulumba. Une opposition qui reflète l’exemple des vrais fils du pays dans l’amour des congolais et qui aime réellement le Congo en tant qu’état-nation de leurs ancêtres.
Je sais que la science politique est une vérité objective mais je vais vous dire une autre vérité surprenante et non scientifique qui m’a été communiquée dans la nuit de vendredi 25 janvier 2019 par le Seigneur Jésus-Christ, et je sais aussi qu’aujourd’hui, il y a des faux prophètes, et qu’on en a marre des hommes de Dieu qui disent des choses mais sans vérité scientifique et ou quelques fois cette vérité n’est que du vide spirituel.
Le problème ce que pendant la campagne présidentielle congolaise qui s’est conclut le 23 décembre 2018 : je l’ai suffi avec beaucoup d’admiration et scientifiquement correcte, en tenant compte des sondages et de la carrure politique de Martin Fayulu : je savais qu’il sera le 5e prochain président de l’ancien Zaïre. Mais nous le savons tous que cela ne s’est pas passé de cette façon. Et dans mon temps de prière approfondie : le Seigneur va me révéler les couloirs de la sorcellerie du pouvoir congolais.
Il y a une jeune fille congolaise qui avant les résultats des urnes a vu que Martin Fayulu sera gagnant de la présidentielle : elle avait vu juste mais seulement la moitié de la vérité de Dieu et moi, je vais vous donner l’autre partie de la même prophétie : ‘’pourquoi Martin Fayulu n’a pas pu devenir président quoique qu’élu’’, mais ne sera pas malheureusement le 5e président de la RDC.
Un congolais de chez vous disait que « Joseph Kabila est le problème des congolais et la solution ». C’est aussi une vérité dans cette même démarche que j’ai vais vous afflouer : le Seigneur Jésus-Christ m’a dit que Joseph Kabila avait fait deux alliances mystiques lourdes de conséquence avec le monde des ténèbres congolais pour gouverner le grand Congo RDC :
- D’abord un Lien Mystique (sorcellerie noire) avec le pouvoir du Congo RDC ;
- Ensuite un autre Lien Mystique (sorcellerie noire) avec la Terre du Congo (droit de terre ou droit ancestrale). Ce deuxième lien mystique nous fais comprendre que s’il a fait cela : c’est parce qu’il n’est pas du pays (il n’est pas FILS du pays mais un étranger). Cependant le Seigneur ne m’a pas dit de quel pays il appartient.
Donc, avec ces deux attaches mystiques de la sorcellerie puissante de la RDC, il surpasse même les belges, pays colonisateur de la RDC, et y compris même les États-Unis.
Martin Fayulu ne pouvait donc, rien faire devant lui et de même quelqu’un d’autre.
Voilà pourquoi la prophétie de cette jeune fille congolaise n’a pas aboutie et que l’on voit dans YouTube mais elle avait vu juste.
Et durant plusieurs années tant que cette situation ne sera pas réglée par des vrais hommes de Dieu congolais, la Coalition lamuka ne doit pas rêver au pouvoir congolais, car ce pouvoir est entre les mains d’un PUISSANT homme : Joseph Kabila.
Moi, je suis à l’étranger et je ne suis pas congolais, et de rentrer en guerre contre Joseph Kabila dans une manière spirituelle, ‘’ça demande un grand effort spirituel que moi à l’étranger je ne peux vous fournir mes frères et sœurs congolais’’.
Joseph Kabila est fort mystiquement mais il n’est pas invisible : ‘’il y a forcément son pied d’Achille’’.
Donc, on peut le vaincre.
Avant de travailler pour les Congolais, Lamuka doit d’abord régler cette question de sorcellerie de Joseph Kabila, et je ne vous conseil pas d’aller voir quelqu’un d’autre (sorcier ou prêtre, etc.) si ce n’est des vrais pasteurs qui ont l’amour du Congo RDC et non pour l’argent.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale


Publicité

Brèves



Commentaires