Néolibéralisme et conséquences

LA NATIONALISATION D’A.I.G. VIOLE LE DROIT DE LA CONCURRENCE


Interrogé aujourd'hui sur la radio BFM, Denis Kessler, PDG du réassureur français Scor (5ème réassureur mondial) vient d’annoncer que "la nationalisation de l'assureur américain AIG est une entorse assez grave à la concurrence. Il n'y a aucune raison qu'un assureur bénéficie du soutien de l'Etat alors que les autres assureurs doivent, eux, faire face à la concurrence et convaincre les marchés de leur santé financière".


Jeudi 18 Septembre 2008

LA NATIONALISATION D’A.I.G. VIOLE LE DROIT DE LA CONCURRENCE
Et Denis Kessler, qui est aussi ancien vice-président du Medef,.a enfoncé le clou : "Normalement, les sociétés d'assurance ne dépendent pas des banques centrales ! Voir une banque centrale prêter de l'argent à un assureur est extrêmement étonnant !! AIG souffre de la médiocrité de ses placements ainsi que des risques à laquelle elle s'est exposée de manière tout à fait volontaire. La distorsion de la concurrence entraînée par la nationalisation d'AIG se fait donc au détriment de ceux qui ont géré avec plus de prudence leurs actifs". MAIS QUE FAIT LA COMMISSION EUROPÉENNE ? Les événements en cours ne montrent pas seulement le cynisme absolu des autorités américaines, qui n’hésitent pas à nationaliser à tout va leurs établissements financiers dès lors que ceux-ci font des pertes abyssales. La logique immonde de ces opérations étant au fond la suivante : s'il y a des profits, ils vont uniquement aux actionnaires, mais s'il y a des pertes, tout le monde est prié de les rembourser, y compris et surtout les plus pauvres. Ces événements vont avoir aussi l’immense mérite de mettre la Commission européenne au pied du mur, elle qui a fait du droit de la concurrence l'un des tabous les plus absolus de son idéologie dévastatrice, et qui, au nom du droit de la concurrence, n’a jamais hésité un instant à torpiller des entreprises et des emplois, surtout lorsqu’ils étaient en France. Comme les y invite l’ancien vice-Président du MEDEF, nous attendons désormais que les autorités européennes, Mme Neelie Kroes, Commissaire chargée de la Concurrence, ouvre immédiatement un dossier contre A.I.G. et ses activités en Europe.

LA NATIONALISATION D’A.I.G. VIOLE LE DROIT DE LA CONCURRENCE
L’Union Populaire Républicaine va d’ailleurs saisir les parlementaires français de cette question.
Neelie Kroes, Commissaire chargée de la concurrence

Reproduction autorisée sur Internet en citant la source : Union Populaire Républicaine
et le lien cliquable :http://u-p-r.org/ab/index.php?page=article&id=65


Jeudi 18 Septembre 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires