Politique Nationale/Internationale

LA FRANCE COLONIALE, UN ETAT VOYOU ?


Toute la France vit à l’heure de l’élection présidentielle d’avril-mai 2007, le couple Jacques CHIRAC fait ses confidences aux français avides de petits secrets intimes et prépare les cartons de déménagement. L’après-Chirac a déjà sonné sans que CHIRAC ait réussi à finaliser et à formaliser le traité d’amitié France-Algérie auquel il tenait. La réalisation de ce projet de traité a été stoppée par de nombreux incidents de parcours, notamment par le refus de la France de présenter ses excuses pour toutes les actions criminelles qui ont entaché la période coloniale. Ce refus n’est peut-être que circonstanciel car la pêche aux voix pour la présidentielle et pour les législatives qui suivront ne peut s’accommoder d’un heurt frontal avec les rapatriés. C’est d’ailleurs ce souci de la pêche aux voix et cette hantise exacerbée de vouloir séduire afin de courtiser toutes les tendances existantes dans l’électorat en France qui a conduit le candidat Nicolas SARKOZY a dire que si la France devait présenter des excuses, c’était aux fils de Harkis. C’est auprès des harkis et de leurs enfants qu’elle se devait de faire acte de repentance. L’un n’empêche pas l’autre et tout observateur avisé s’interrogeras sur les raisons qui n’ont pas amené le premier flic de France, qui est à l’origine de la création d’une police politique même officieuse qui procède à des arrestations dans l’arbitraire (Semi KEBA), à vociférer sur ces nouvelles prises de position choquantes lors de sa visite écoulée en Algérie.


PHENIX512001@YAHOO.FR
Mercredi 14 Février 2007

LA FRANCE COLONIALE,
UN ETAT VOYOU ?


Toute la France vit à l’heure de l’élection présidentielle d’avril-mai 2007, le couple Jacques CHIRAC fait ses confidences aux français avides de petits secrets intimes et prépare les cartons de déménagement. L’après-Chirac a déjà sonné sans que CHIRAC ait réussi à finaliser et à formaliser le traité d’amitié France-Algérie auquel il tenait. La réalisation de ce projet de traité a été stoppée par de nombreux incidents de parcours, notamment par le refus de la France de présenter ses excuses pour toutes les actions criminelles qui ont entaché la période coloniale. Ce refus n’est peut-être que circonstanciel car la pêche aux voix pour la présidentielle et pour les législatives qui suivront ne peut s’accommoder d’un heurt frontal avec les rapatriés. C’est d’ailleurs ce souci de la pêche aux voix et cette hantise exacerbée de vouloir séduire afin de courtiser toutes les tendances existantes dans l’électorat en France qui a conduit le candidat Nicolas SARKOZY a dire que si la France devait présenter des excuses, c’était aux fils de Harkis. C’est auprès des harkis et de leurs enfants qu’elle se devait de faire acte de repentance. L’un n’empêche pas l’autre et tout observateur avisé s’interrogeras sur les raisons qui n’ont pas amené le premier flic de France, qui est à l’origine de la création d’une police politique même officieuse qui procède à des arrestations dans l’arbitraire (Semi KEBA), à vociférer sur ces nouvelles prises de position choquantes lors de sa visite écoulée en Algérie.


Excuses et repentance auprès des harkis et de leurs enfants ?. Pourquoi pas ?. Beaucoup de harkis, ces supplétifs de l’armée française en campagne en Algérie, en guerre contre le mouvement national algérien, beaucoup de harkis sont des « malgré eux ». L’armée Française les a recrutés, les a envoyé au casse-pipe, les a utilisés comme chair à canon. Primates pour beaucoup d’entre eux, ils ont cru se ranger du côté du plus fort, du manche, plutôt que de la cognée. Les colonels et généraux français leur ont répété que « l’Algérie, c’est la France ». Ils leur ont fait miroiter des promesses, monts et merveilles pour s’en servir à profusion, ils leur ont fait le serment que la France n’abandonnerait jamais l’Algérie. Oui, la France doit des excuses aux harkis auxquels elle a menti, qu’elle a envoyé au casse-pipe.

Mais si la France se doit de faire acte de repentance auprès des harkis, elle doit le faire surtout auprès de l’état et du peuple algérien. Plus de 130 ans d’occupation militaire, d’exécutions sommaires, d’humiliations, d’injustices, d’enfumades, de tortures, de viols, de bombardements, d’utilisation du napalm. Tout a été dit, tout se sait et la France n’a pas à jouer à la vierge effarouchée. Qu’elle assume et qu’elle s’assume !.

La France, du temps des « événements » (appellation pudique de la guerre d’Algérie) désignait les combattants et résistants algériens de terroristes, de fellaghas, d’assassins, d’égorgeurs, de hors-la-loi. Elle, c’était la candeur, la paix, le respect de l’autre, la prêcheuse de moral et de vertu.
Ne serait-ce que pour la vingtaine d’essais nucléaires qu’elle a réalisés en Algérie, la France devrait présenter ses excuses car elle a pratiqué le terrorisme de masse. Le 1er essai nucléaire du 13 février 1960 à Reggane a vu la mise en œuvre de l’équivalent de 70 kilotonnes de TNT. La bombe du Sud algérien était 3 fois plus puissante que celle d’Hiroshima au Japon. Les nombreux essais nucléaires français ont affecté la population, la faune et la flore. Des prisonniers, des femmes, des enfants ont servi de cobayes, plusieurs d’entre eux ayant été attachés à des poteaux comme prisonniers. Tamanrasset et Adrar ont subi des dégâts collatéraux.


BUSH, s’il avait existé à l’époque, aurait traité la France, d’état voyou, elle qui a pratiqué la politique de la terre brûlée et le terrorisme d’état. La France fera un jour ou l’autre acte de repentance. Elle n’aura pas pour autant gagné le pardon de ceux qu’elle a fait souffrir.


Minou99
Militant des droits
De l’Homme
Le 14 Février 2007






Mercredi 14 Février 2007


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 14/02/2007 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

AUJOURD HUI RIEN A CHANGER : LES SIONISTES OCCUPENT DES TERRITOIRES COLONISER ET ACCUSENT LES RESISTANTS D ETRE DES TERRORISTES MAIS PAR CONTRE TSAHAL EST SOIT DISANT UNE ARMEE QUI RESPECTE LES CIVILS INNOCENTS. NOUS AVONS EU UN APPERCU DE LA FACON DE RESPECTER LES CIVILS PENDANT LE CONFLITS CETTE ETE. ET CHAQUE JOUR EN PALESTINE. TOUTE PERSONNE DOUER D INTELLIGENCE A COMPRIS QUE LES TERRORISTES SONT BUCH BLAIR OLMERT. ILS DEVRAIENT ETRE JUGER POUR CRIME CONTRE L HUMANITE ET POUR CRIME DE GUERRE. LARNATOLLAH BUCH BLAIR OLMERT ET VOS VALETS.

2.Posté par Halim le 14/02/2007 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je tiens tout de même à préciser que le pardon n'est pas demandé au peuple Français mais aux élites et à tous les bourgeois qui ont fait leur richesse sur le dos de l'Algérie.......
Les Français "de souche" avec qui nous partageons notre quotidien n'y sont pour rien, arrêtons de les accabler systématiquement....
Je trouve qu'une certaine communauté les traite déjà assez de collabos sans aucune justification...
Halim...

3.Posté par Fadel le 15/02/2007 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hier, l'Algérie, l'Afrique noire, l'Asie
Aujourd'hui, la palestine, l'Irak et ailleurs toujours les mêmes prédateurs, les mêmes criminels qui enrôbent leurs crimes de vocables aussi faux que liberté, justice, démocratie.
Toutefois, Halim a raison. Il ne faut jamais généraliser, ne pas confondre les peuples et les dirigeants. Ces peuples sont aussi quelque part des victimes. C'est du rang de ces peuples que s'élèvent des voix d'hommes et de femmes courageux qui dénoncent les agissements des barbares qui se prennent pour des gens civilisés.
Ce sont ces hommes et ces femmes courageux qui, parfois bravent des dangers pour porte les dossiersporter ssur les plans diabiliques à la connaissance du monde favorisant ainsi la mobilisation générale.
Ce qui urge maintenant, c'est de trouver les voies et moyens d'empêcher les bandits de grand chemin (entendez bush le boucher et ses grands délinquants d'acolytes de mettre à exécution leur nouvelle folie d'attaquer l'Iran.
En attendant, maudissez les. Que Dieu mette toujours des grains de sable dans leurs plans machiavéliques. Que Dieu fasse mordre la poussière à bush et ses acolytes.
Que les pays arabes qui prêtent leurs sols et mers aux envahisseurs pour stocker leurs armes de destruction massive se le disent, ils n'échapperont pas aux conséquences de la guerre nucléaire contre l'Iran. Les gaz et les vapeurs ne s'arrêteront pas à leurs frontières. La colère de Dieu s'abattera sur ces traitres et leurs richesses ne les sauvera pas.
bush et les criminels de son espèce n'ont pas d'amis. Puisse Dieu faire en sorte que leurs complots se retournent contre eux mêmes.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires