Economie

LA FED’ ESTIME LE CHOMAGE AUX ÉTATS-UNIS À 16%



Mercredi 2 Septembre 2009

LA FED’ ESTIME LE CHOMAGE AUX ÉTATS-UNIS À 16%
Pardon, nous avions raison trop tôt
[Cécile Chevré - La Quotidienne de MoneyWeek - 01/09/2009]
Signaux contradictoire sur la solidité de la reprise“, titrent Les Echos, “La publication, désormais récurrente, de statistiques économiques encourageantes pousse les marchés financiers à une euphorie qu’ils n’avaient pas connue depuis plus de deux ans. Pourtant, les économistes pointent du doigt les nombreux risques qui pèsent sur la reprise“.
Sérieusement ? Il y aurait donc quelques nuages menaçants dans le ciel radieux de l’économie ? Pour ceux qui nous lisent régulièrement cette annonce n’a absolument rien d’étonnant. Bien au contraire.
Parmi les points noirs soulevés des deux côtés de l’Atlantique : le chômage. Je vous éviterai, cher lecteur, de vous rabâcher une fois de plus nos inquiétudes sur la montée du taux de chômage, nous en avons déjà largement traité dans de précédentes Quotidiennes. Voici ce qu’en disent Les Echos : “La hausse du chômage constitue, outre la source de drames personnels, un frein à la croissance, lié à la baisse de la consommation, à la hausse de l’épargne et au coût de l’assurance-chômage“.
Et le constat est le même pour les Etats-Unis : “L‘impact du chômage à 9,5%, dont le nouveau chiffre pour août sera annoncé vendredi et pourrait atteindre 9,8% selon les analystes, est la principale inconnue. Certains analystes redoutent un impact durable sur le comportement des consommateurs, avec une forte tendance à l’épargne“.
Un taux de chômage d’autant plus inquiétant que, comme nous le rappelions le taux de chômage officiel est bien en-deçà du taux réel. C’est cette fois la Fed elle-même qui confirme ce que nous soupçonnions par la voix d’un de ses responsables Dennis Lockhart, cité par Le Monde : “Si l’on prend en compte les gens qui voudraient un emploi mais ont cessé d’en chercher un [les travailleurs dits 'découragés'] et ceux qui travaillent un nombre d’heures inférieur à ce qu’ils souhaiteraient, le taux de chômage passerait des 9,4% officiels à 16%”
http://www.moneyweek.fr/conseils/01360/chomage-crise-france-etats-unis.html


Mercredi 2 Septembre 2009


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires