Analyse et décryptage

LA DÉBÂCLE DU MONDE ARABE : L’Islam est-il responsable?


Dans la même rubrique:
< >

Le monde arabe, combien de divisions?

(Propos attribués à Staline, à propos du Vatican)


Chems Eddine CHITOUR
Vendredi 23 Octobre 2009

Depuis la chute de l’empire soviétique, il est apparu que la guerre froide, n’ayant plus raison d’être, des idéologues américains ont cherché et trouvé «un Satan de rechange». Ceci a donné lieu, notamment après l’invasion de l’Irak et l’incantation de Bush père de l’avènement d’un «Nouvel ordre mondial» à des floraisons d’étude. Cela va de «La Fin de l’histoire» de Francis Fukuyama, à Samuel Huntington avec Le Clash des civilisations qui désigne le péril vert et le péril jaune comme adversaires de la civilisation judéo-chrétienne. L’Islam, «Le tiers exclu de la révélation abrahamique» est le bouc émissaire des maux actuels de l’Occident. Il n’est pas étonnant de ce fait, de soupeser le poids de l’adversaire en le dimensionnant ce qu’a fait The Pew Forum on religion & public life qui a publié, ce mois-ci, une étude détaillée sur les musulmans du monde, intitulée Mapping the Global Muslim Population. A report on the Size and Distribution of the World’s Muslim Population.  
 
      Première leçon de cette étude, si l’on compte 1,57 milliard de musulmans (23% de la population mondiale), l’Asie représente la plus grande proportion d’entre eux, soit plus de 60% du total. Les quatre pays les plus peuplés de musulmans sont, dans l’ordre: l’Indonésie (202 millions), le Pakistan (174 millions), l’Inde (160 millions) et le Bangladesh (145 millions). Le pays arabe le plus peuplé de musulmans n’arrive qu’en cinquième position, c’est l’Egypte (78 millions). L’Afrique du Nord et le Proche-Orient ne comptent que 315 millions de musulmans (à peine plus de 20% du total), suivis de l’Afrique subsaharienne (240 millions). 80% des musulmans habitent des pays où ils représentent une large majorité.(1)
 
         Dans le même ordre de la connaissance de l’Autre, un ouvrage important est écrit par John L. Esposito, un des meilleurs spécialistes américains de l’Islam, et Dalia Mogahed, une analyste travaillant pour l’institut de sondage Gallup: Who speaks for Islam? What a billion muslims really think («Qui parle au nom de l’Islam?»). Cet ouvrage est intéressant à plus d’un titre, pour la première fois, à notre connaissance une image de la situation des musulmans dans le monde est donnée. Alain Gresh, qui le présente, écrit: «Cet ouvrage s’appuie sur une très large enquête d’opinion, à travers plus de 35 pays et représentant, selon les auteurs, plus de 90% des 1,3 milliard de musulmans. L’idée est de faire parler les musulmans eux-mêmes et pas les responsables ou les experts. Les auteurs résument ainsi les principaux résultats de leur enquête.»
 
 «Les musulmans n’ont pas une vision monolithique de l’Occident. Ils jugent les différents pays en fonction de leur politique, pas de leur culture ou de leur religion. Leur principal rêve est de trouver du travail, pas de s’engager dans le djihad. Ceux qui approuvent des actes de terrorisme sont une minorité et cette minorité n’est pas plus religieuse que le reste des musulmans ».(2)  
 
           « Ce que les musulmans admirent le plus dans l’Occident, c’est sa technologie et la démocratie; ce que les musulmans condamnent le plus en Occident, c’est la "décadence morale" et la rupture avec les valeurs traditionnelles (dans des proportions similaires à celles des... Américains).
Les femmes musulmanes veulent à la fois des droits égaux et le maintien de la religion dans la société. La majorité ne veut pas que les dirigeants religieux aient un rôle direct dans l’élaboration des Constitutions, mais est favorable à ce que la loi religieuse soit une source de la législation ».
Pour la majorité des musulmans (plus de 90% dans certains pays), la religion est un aspect essentiel de leur vie.» «Beaucoup considèrent la religion comme un aspect primordial de leur identité. L’Islam n’est pas, pour ses fidèles, ce qu’il apparaît aux ob-servateurs étrangers, une simple carapace de règles contraignantes et de punition. Pour beaucoup de musulmans, c’est une boussole mentale et spirituelle qui donne un sens à la vie, les guide et leur donne de l’espoir. Une proportion importante des personnes disent que leur vie a un but important (90% pour les Egyptiens, 91% pour les
Saoudiens).»(2)  
 
     «Les auteurs montrent les changements de la situation des femmes depuis quelques décennies, avec leur intégration massive dans l’éducation (notamment au niveau de l’université). Elles veulent toutes plus de droits et notamment l’égalité juridique avec les hommes, le droit de vote en dehors de toute pression familiale, la possibilité de travailler à n’importe quel poste en fonction de leur qualification (c’est notamment le cas de 76% des Saoudiennes). Désirent-elles pour autant être "libérées par l’Occident"?
Pourtant, quand on leur demande si adopter les valeurs occidentales ferait avancer leur cause, seules 12% des femmes indonésiennes, 20% des Iraniennes et 18% des Turques sont d’accord. Elles pensent que l’attachement à leurs valeurs spirituelles et morales est un élément important dans les progrès que leur situation doit connaître. "Travailler pour le progrès des femmes en s’appuyant sur la charia plutôt qu’en l’éliminant est un thème qui renaît dans les sociétés musulmanes contemporaines." Les femmes musulmanes veulent à la fois le respect de leur religion et leurs droits; alors qu’elles admirent certains aspects de l’Occident, elles n’adoptent pas toutes les valeurs de l’Occident; la majorité des femmes musulmanes considèrent avec suspicion les défenseurs occidentaux des droits des femmes.»(2)  
 
           De l’analyse rapide des deux études précédentes, on peut déduire que l’essentiel de l’Islam est asiatique. Les pays musulmans asiatiques semblent se développer dans l’ensemble, selon les règles de la démocratie et connaissent des taux de croissance à deux chiffres (Malaisie, Indonésie). De plus, l’alternance est consacrée (Turquie, Malaisie, Inde, Pakistan). Il est donc faux d’attribuer les problèmes des sociétés arabes à l’Islam qui est de ce fait innocent des avanies que subissent les musulmans arabes en son nom. Pourquoi alors, le monde arabe est-il dernier partout comme le martèlent chaque année les Rapports du Pnud? Pourquoi l’alternance se fait-elle toujours par l’émeute?  Pöurquoi le Monde arabe dansson ensemble, traduit moins de livres que la Grèce ?
 
         Dans les années 60, Le Monde dit « arabe »  était relativement mieux placé au niveau des indicateurs de développement économiques et sociaux que l’Amérique latine. En quarante ans, la régression est patente à la mesure du désarroi des sociétés et des individus privés de repères et de règles de jeu,soumis à un autoritarisme permanent, asservis dans un climat de répression qui fait que l’impasse paraissant durer mille ans [on a calculé qu’en moyenne un potentat arabe restait au pouvoir une vingtaine d’années, le record du Guinness est détenu sans conteste par El Gueddafi], le désespoir gagne des couches sociales de plus en plus importantes. Résultat des courses:
les pays prennent un retard qui n’est pas linéaire, mais exponentiel.  
 
           On aurait pensé, écrit Hicham Ben Abdallah El Alaoui, que sur le plan économique, les «ajustements structurels» (y compris les privatisations et la réduction des subventions étatiques), les accords de libre-échange, l’appel aux investissements et les incitations à entreprendre allaient enfin faire émerger de nouvelles classes moyennes. (...) Vingt ans plus tard, le bilan de ces espérances dans les différents domaines (politique, économique, idéologique et relations internationales) est affligeant.(...) L’islamisme, sous ses différentes formes, est arrivé à apparaître comme le meilleur porte-parole des mécontentements et des exigences de changement, même parmi des groupes traditionnellement de gauche et laïques, comme les étudiants ».  
 
       « Si les voix laïques et islamistes font partie d’un même grand choeur exigeant la démocratisation, les uns chantent la mélodie d’un ordre social fondé sur le droit et sur les principes politiques modernes universellement admis, les autres psalmodient les principes d’un ordre politique fondé sur un ensemble de préceptes coraniques. Bref, les «réformes» infligées à notre région depuis quinze ou vingt ans - sous la pression de l’Occident - n’ont pas conduit sur ce chemin qui mènerait inexorablement de la libéralisation économique à la démocratie, en passant par la modernisation et la sécularisation. (...) L’Etat fait feu de tout bois, il crée ses propres médias, son propre simulacre d’une société civile. Il s’agit d’une mise en scène, d’une rationalisation limitée de l’ordre politique. L’Etat autoritaire n’a pas été transformé par la démocratisation, il s’est affublé de ses accessoires. On pourrait, par dérision, le nommer «autoritarisme 2.0». (3)  
 
            « (...) Les facteurs géopolitiques pèsent sur ces évolutions.
(...) A partir de 2001, l’administration de M.George W.Bush a opté pour une nouvelle lecture du pacte avec la région: la priorité des Etats-Unis ne serait plus la stabilité, mais l’instauration de la démocratie, au besoin par la force. Cet abandon d’un vieux principe a effrayé nombre de régimes, mais l’opinion arabe l’a vite senti: cette ferveur démocratique n’était que le camouflage d’un programme d’interventions dans le seul intérêt des Etats-Unis et d’Israël. Les régimes locaux ont vite appris à déchiffrer les déclarations contradictoires venues d’Occident et retrouvèrent leur confiance. Une façade démocratique allait leur suffire, à condition d’apporter leur pierre à la «guerre contre le terrorisme» et de ne pas s’opposer trop vigoureusement à l’hégémonie des Etats-Unis ni aux intérêts d’Israël.(3)  
 
          Burhan Ghalioun, dans un premier livre, explique le malaise des masses arabes à la fois par des causes exogènes (les interférences multiples) et endogènes (la chape du pouvoir). Dans le monde moderne, écrit-il, en perpétuel changement, voué à la globalisation, à l’instabilité, à la confusion, à la pauvreté, à la présence de menaces multiples, les peuples cherchent dans leur patrimoine davantage des repères qui manquent, un sens de l’enracinement dans l’histoire des références, et un recours que des valeurs de piété.  Avec l’avènement de la modernité, la pensée politique arabe se trouve tiraillée entre deux angoisses: d’une part, la peur que les sociétés musulmanes soient exclues du processus de modernisation, et d’autre part, la crainte qu’elles soient obligées à renoncer à leur religion et donc à leur identité. Ainsi, le débat politique s’est structuré en deux tendances principales: l’une, d’inspiration religieuse, que l’on peut appeler la tendance musulmane ou islamiste, et l’autre, à caractère séculier, que l’on peut qualifier de moderniste ou laïciste. A l’heure actuelle, alors que des désordres émergent, plusieurs questions resurgissent:
quel rôle joue la religion dans la communauté nationale moderne? Quelle place doit avoir l’État et quel rapport doit-il entretenir avec la religion?...(3)
 
 
          Le véritable mal dont souffrent les sociétés musulmanes ce n’est pas l’Islam mais la gestion politique. «L’absence de catéchisme dans l’Islam fait dépendre l’enseignement religieux du pouvoir politique. Or les politiques culturelles ne sont nulle part innocentes. Elles reflètent des stratégies de pouvoir et répondent aux conditions de la reproduction des systèmes de domination sociale. (...) La formation d’une pensée déstructurée, qui est aujourd’hui la règle, est le fruit d’une stratégie éducationnelle et au-delà, politique. Elle fait partie de cette même entreprise qui voue le reste de la population à la marginalisation et à la clochardisation. Ces politiques ne sont pas séparables de l’ensemble des mécanismes sociopolitiques du système en place qui sanctionne, l’honnêteté, l’esprit d’initiative et la créativité. Il favorise le clientélisme, l’hypocrisie et la soumission aux chefs. Bref, il faut chercher la clé de la conscience déstructurée, désorientée, désaxée, désemparée et déstabilisée qui tend trop à définir la conscience musulmane d’aujourd’hui dans l’assujettissement de tout savoir, de toute culture, de toute religion, de toute littérature, de tout enseignement à la stratégie du
pouvoir.»(4)  
 
            Burhan Ghalioun ajoute à toute ces tares, que l’instrumentalisation de tous ces Etats arabes dont le «tout-sécuritaire» est l’unique raison d’être, font subir à la religion, d’une part (réduite au seul aspect de la Shari’a) et au laïcisme proposé comme une nouvelle religion étatique, d’autre part. Pendant de longues décennies, l’Islam était considéré incompatible avec les valeurs de la démocratie.
Quel est l’impact réel de l’Islam dans l’évolution politique des pays musulmans, en particulier les pays arabes du Moyen-Orient? (...) Il est aussi faux de dire que l’Islam est incompatible avec la démocratie que de soutenir le contraire. (..) Les musulmans sont, comme dans toutes les sociétés, divisés entre libéraux et radicaux, cléricaux et laïcistes, républicains et monarchistes. (...) (5)  
 
          «  Quelle serait la Solution? «Les facteurs qui favorisent une issue démocratique sont, à mon avis, poursuit Borhan Ghalioun, quatre: la faillite des systèmes autoritaires sur tous les plans: national, économique, politique et culturel, l’émergence de la pensée critique, de nouveaux espaces de sociabilité, de nouvelles forces politiques et civiles. L’éveil de l’opinion publique, sous l’effet de la mondialisation des médias et de la popularisation à travers Internet, des moyens d’information, avec pour conséquence la naissance de nouvelles aspirations et de fortes motivations pour la changement. (...) L’incertitude quant à la possibilité d’obtenir un soutien international cohérent et à long terme est avérée. En effet, il n’est pas certain que les puissances euro-américaines qui bénéficient d’une position privilégiée dans la région y croient vraiment. D’où la volonté d’exercer une sorte de contrôle continu sur l’évolution politique de systèmes et d’essayer d’imposer aux sociétés de la région des équipes ayant de bons rapports avec les puissances occidentales. (...)»(5)  
 
          Comment, en définitive, dépasser l’impasse majeure depuis l’échec du réformisme: l’angoisse de l’exclusion de l’histoire moderne et celle d’un abandon de valeurs et référents religieux et culturels, cette fameuse double errance dont souffre en particulier les Algériens ballotés entre une métropole moyen orientale qui a montré ses limites et qui instrumentalise la religion d’une façon rétrograde et un Occident tentateur qui ne fait pas dans le détail pour broyer les identités grâce à la puissance de ces «industries du plaisir» que «l’Unique» pour citer son errance, tente d’imiter en programmant à la fois Foursane el Kor’an et l’équivalent de la Star Ac erstatz libanais de la Star Ac elle-même pâle imitation d’émissions de variétés outre-Atlantique. On le voit, la «solution» ne peut pas être exogène, au contraire, les interférences occidentales font tout pour maintenir en l’état les masses arabes. Seule l’éducation  et le savoir pourront voir émerger un jour-, avant qu’il ne soit trop tard – au sein des différents peuples qui ont en commun l’usage de l’arabe,  des  élites  fières de leurs identités muliples et respectives et de leur appartenance à l’Islam, sans en faire naturellement un fond de
commerce,    fascinées par les multiples conquetes de la science . Elles
donneront à n’en point douter la pleine mesure de leur talent. Un  petit vœu seulement : Que l’Occident s’arrête  de s’immiscer dans le destin des peuples et aide ces élites endogènes à s’affirmer en militant pour un principe : un seul ! l’alternance. Il est vrai  qu’il devra opter pour la
vraie démocratie, le veut-il seulement ?     
 
 1.Alain Gresh. Musulmans du monde - Le Monde Diplomatique - 16 octobre 2009,
 
 2.Alain Gresh: Que veulent les musulmans? Le Monde Diplomatique - 1er avril 2008,
 
 3.Hichem .Ben Abdallah - Les régimes arabes modernisent l’autoritarisme. Le Monde diplomatique. 04 2008  
 
 4.Burhan Ghalioun. Islam et politique. P.182. Editions La Découverte 1997
 
 
 5.Borhan Ghalioun
http://critique-sociale.blogspot.com/2005/islam-et-dmocratie-venise
 
 Pr Chems Eddine CHITOUR   
 
 Ecole Polytechnique enp-edu.dz



Vendredi 23 Octobre 2009


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

54.Posté par Freeman le 27/10/2009 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si s'était le manque de formation et d'éducation ?

L'inde pays sous dévelopé ou en voie de développement possède 5500 universités.
L'ensemble de 57 pays de l'OCI n'en ont que 500 !!

Lorsque l'on choisi ses priorités on choisi aussi son avenir.

53.Posté par kamel le 27/10/2009 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ sharaf,

Le cheikh Abdel Waahid Yahya,du vrai nom René Guénon est un franc macon,tu peux faire tes recherches si tu veux...

Il s'est converti dans les milieux esotériques avec des gourous des djinns et tout le bazar...
Dans sa biographie il raconte qu'il a eu une discussion avec le Très Haut,il s'est planté,il a discuté avec les djinns et s'est fait berner...Depuis quand le spirituel a besoin de parler? Justement le spiritisme trouve son essence dans la pensée et non dans la discussion et la danse(ce que vous appelez élevation)...

Je dis cela parce que cela faisait un moment que je lis tes comms sunnitophobes,anti savants,anti dirigeants arabes(je te l'accorde) etc...Et tu viens ensuite nous parler de ton mentor,ce fameux sheikh,qui n'est que franc macon,il faudrait revoir tes classiques et ta base idéologique,sans cela c'est le mélange des genres...

Le mal de l'Islam est intérieur,avec des barjos qui dansent avec des Corans sur la tete,des cinglés qui se flagellent,des abrutis qui appliquent la sh'aria à 2vitesses et interdisent à leur femme de conduire une bagnole,les ésotériques qui causent avec les djnouns en tournant sur eux meme,le maghreb remplir de s'hir et de sorciers,les mariages temporaires,priére non orienté vers la Kaaba,etc...

Voilà le grand mal de Notre religion,la tentative d'assasinat de la Sunnah a été programmé il y a bien longtemps,Shaytan ne pouvant rien faire sur le Coran s'est rabattu sur des faibles pour leur faire comprendre ce qu'ils veulent,ils pratiquent ce qu'ils veulent,pensent ce qu'ils veulent et auront la place qu'on leur donnera surtout,et ce jour là finit de faire ce qu'on veut,au nom du mysticisme et autres courants tous autant stupîdes les uns que les autres...

Revenez à la tradition et cherchez l'ennemi interieur


52.Posté par soravardi le 24/10/2009 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand l'algérie était dirigé par les turcs,il n'y a jamais eu de pogrom ou de tyrannie,

Quand à savoir si l'islam est un facteur de probléme ou de régréssion,prenez l'exemple de bagdad au 9 siécles avec la maison de la sagesse du calife al-Mansûr,

Le probléme actuel, pour certain pays viendrait de leur maudite richesse naturelle et de ces dirigeants qui n'ont pas toujours les mains libres pour entreprendre.Un pays riche en pétrole ou en gaz et la poule aux oeufs d'or pour les pays industrialisés ,on s'arrangera toujours pour leur vendre des biens d'équipements clé en main de toute sorte s'en les laisser eux même se dévelloper et leur faire faire des économies substantiel .Le cas algériens est le plus révélateur qui soi.L'algérie débourse chaque années des milliards de dollars dans l'éducation et la formation,mais est incapable de garder ces élites .

51.Posté par Alif le 24/10/2009 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

jacques,
Avec les turques,les arabes partagent au moins une religion,une histoire et une géographie,de plus les turques n'etaient pas des barbares comme les ecolons européen
qui je te rappele à fait disparaitre toute une civilisation amerindien et en plus ce que tu appelles la colonialisme turque est un truc oublié de l'histoire par contre la colonisation
barbare sioniste et occidentale est toujours d'acctualité.

ton intention ne trompe que ta persone ?

50.Posté par Un lecteur le 24/10/2009 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut placer le contexte de cette citation tout court, elle est reprit sans ce contexte qui est fondamentale, il a dit exactement (les citations proviennent du livre en ligne sur marxists.org) :

« La détresse religieuse est, pour une part, l’expression de la détresse réelle et, pour une autre, la protestation contre la détresse réelle. La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans coeur, comme elle est l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple. »

Bien que je sois d'accord pour dire qu'il est contre toute forme de religion*, c'est d'ailleurs la seule chose qui ne me plaisent pas dans le marxisme, cette citation n'est pas si virulente qu'on veut le faire croire. Il laisse l'impression de comprendre pourquoi les hommes, de son point de vue, ont eu et auront encore la religion.

Il ne fait pas de différence entre les adeptes d'une religion ou d'une autre : "Si, a priori, tout ce qui contredit votre foi est erreur et doit être traité comme tel, qu’est-ce qui distingue votre prétention de la prétention du mahométan, de la prétention de toute autre religion ?". Il admettait tout de même que le christianisme dans son essence, celui des premiers siècles, fut un mouvement des masse et quelque chose de proche de l'idéal communiste. il note entre autre que ses premiers adeptes partageaient leurs biens quand ils rejoignaient la communauté etc....

Personnellement je trouve que le point de vue d'un George Habache, qui se définissait chrétien socialiste et marxiste, est plus terre à terre, plus juste. Son mouvement était vu par certains comme athée car marxiste alors que pour lui on pouvait être les deux à la fois.

A part ça, quelques citations intéréssantes et pertinentes soit de Marx ou Engels, on les oublie souvent celles ci car bien que critiques à l'égard de la religion (particulièrement chrétienne car c'était leur environnement) ils disaient tout de même - les citations viennent aussi du livre en ligne .pdf sur Marxists.com :

"Le christianisme s’est emparé des masses comme le fait le socialisme actuel, sous la forme de sectes multiples et plus encore par le canal d’opinions individuelles contradictoires — les unes plus claires, les autres plus confuses, ces dernières formant la grande majorité — mais toutes hostiles au système dominant, « aux puissances existantes ». " Engels p. 191 du livre en ligne sur la religion.

"Comme tous les autres grands mouvements révolutionnaires, le christianisme est l’oeuvre des masses. Il est né d’une manière qui nous échappe totalement, en Palestine, à une époque où sectes nouvelles, religions nouvelles, prophètes nouveaux surgissent par centaines. De fait, il ne s’agit que d’un phénomène moyen, né spontanément des frictions réciproques des plus progressistes de ces sectes, qui se transforma ensuite en une doctrine, par l’adjonction de théorèmes du Juif alexandrin Philon et plus tard par de fortes infiltrations stoïciennes." p. 192

"L’histoire du christianisme primitif offre de curieux points de contact avec le mouvement ouvrier moderne. Comme celui-ci, le christianisme était à l’origine le mouvement des opprimés ; il apparut tout d’abord comme la religion des esclaves et des affranchis, des pauvres et des hommes privés de droits, des peuples subjugués ou dispersés par Rome. Tous deux, le christianisme aussi bien que le socialisme ouvrier prêchent une délivrance prochaine de la servitude et de la misère ; le christianisme transpose cette délivrance dans l’au-delà, dans une vie après la mort, dans le ciel ; le socialisme la place dans ce monde, dans une transformation de la société. Tous les deux sont poursuivis et traqués, leurs adhérents sont proscrits et soumis à des lois d’exception, les uns comme ennemis du genre humain, les autres comme ennemis du gouvernement, de la religion, de la famille, de l’ordre social. Et malgré toutes les persécutions, et même directement servis par elles, l’un et l’autre se frayent victorieusement, irrésistiblement leur chemin. Trois siècles après sa naissance, le christianisme est reconnu comme la religion d’Etat de l’Empire romain : en moins de soixante ans, le socialisme a conquis une position telle que son triomphe définitif est absolument assuré." p. 296 Contribution à l’histoire du christianisme primitif

« Tout autre était le caractère de l’hérésie qui était l’expression directe des besoins paysans et plébéiens, et qui était presque toujours liée à une insurrection. Elle comportait, certes, toutes les revendications de l’hérésie bourgeoise concernant les prêtres, la papauté et le rétablissement de la constitution de l’Eglise primitive, mais elle allait aussi infiniment plus loin. Elle voulait que les conditions d’égalité du christianisme primitif soient rétablies entre les membre de la communauté et reconnues également comme norme pour le société civile. De « l’égalité des hommes devant Dieu », elle faisait découler l’égalité civile, et même, en partie déjà, l’égalité des fortunes. Mise sur pied d’égalité de la noblesse et des paysans, des praticiens, des bourgeois privilégiés et des plébéiens, suppression des corvées féodales, du cens, des impôts, des privilèges et, en tout cas, des différences de richesse les plus criantes, telles étaient les revendications posées avec plus ou moins de netteté et soutenues comme découlant nécessairement de la doctrine chrétienne primitive. » p. 95-96

« Egalité. Justice. — L’idée que l’égalité est l’expression de la justice, le principe de l’ordre politique et social parfait, est né de façon tout à fait historique. Dans les communautés naturelles, elle n’existait pas ou, du moins, n’existait que d’une façon très limitée, pour le membre n’existait que d’une façon très limitée, pour le membre d’une communauté particulière, jouissant de la plénitude de ses droits : elle était entachée d’esclavage. Idem dans la démocratie antique. L’égalité de tous les hommes, Grecs, Romains et Barbares, hommes libres et esclaves, nationaux et étrangers, citoyens et clients, etc., n’était pas seulement une folie pour le cerveau antique, mais même un crime et son premier début fut logiquement persécuté dans le christianisme. Dans le catholicisme, d’abord l’égalité négative de tous les hommes devant Dieu comme pécheurs, et dans une conception plus étroite l’égalité des enfants de Dieu rachetés les uns comme les autres par la grâce et le sang du Christ. Les deux conceptions fondées dans le rôle du christianisme, — comme religion des esclaves, des bannis, des réprouvés, des persécutés, des opprimés. Avec la victoire du christianisme, ce motif passa au second plan et l’opposition entre croyants et païens, orthodoxes et hérétiques devint tout d’abord l’essentiel. Avec l’apparition des villes et par suite, des éléments plus ou moins développés de bourgeoisie et de prolétariat, la revendication d’égalité devait forcément recommencer à poindre peu à peu comme condition de l’existence bourgeoise et la façon prolétarienne de conclure logiquement de l’égalité politique à l’égalité sociale devait s’y rattacher. Cela, naturellement sous forme religieuse, s’est exprimé nettement pour la première fois dans la Guerre des paysans. » p. 140

Dans un passage Engels est lucide sur ce qui motive et cache réellement les guerres religieuses - contrairement à la critique commune de nos jours :

« Même dans ce que l’on appelle les guerres de religion du XVIe siècle, il s’agissait, avant tout, de très positifs intérêts matériels de classe, et ces guerres étaient des luttes de classes, tout autant que les collisions intérieures qui se produisirent plus tard en Angleterre et en France. Si ces luttes de classes avaient, à cette époque, un caractère religieux, si les intérêts, les besoins, les revendications des différentes classes se dissimulaient sous le masque de la religion, cela ne change rien à l’affaire et s’explique facilement par les conditions de l’époque. » p.92

Bref dans tous les cas le vide spirituelle et idéologique en Occident se comblera tôt ou tard. Il n'y a plus d'aspirations commune, ni en politique, ni ailleurs, les idéologies et la religion avaient le mérite de combler cela.

49.Posté par jacques le 24/10/2009 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je pense que les problemes du monde arabe proviennent du fait qu'ils ont ete et continuent a etre victimes du colonialisme . D'abord le colonialisme turc pendant plus de dix siecles qui a ettoufe toute veleite de progres , puis , de la domination turque , ces pays sont passes a la colonisations anglaise et française qui ont installe des routelets a leur solde . Le petrole loin de leur apporter la liberation a constitue plutot un fardeau et les a maintenu sous l'emprise de l'occident .

48.Posté par sharaf le 24/10/2009 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

今、午前十二時 休みます
- اطلبوا العلم و لو بالصين
رواه مسلم في صحيحه
" Cherchez la science , fût-elle en Chine " -( parole du prophèteص ,chez muslim)
Car un Oriental modernisé est pire qu' un Occidental moderne !
-c' est de nous , inspiré du cheikh Abdel Waahid Yahya ,رضي الله تعالى عنه)
اللهم وحد كلمة المومنين يا رب العالمين وصلى الله على محمد و آل محمد )

47.Posté par Alif le 24/10/2009 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


kairouan,

IL faut palcer "la religion c'est l' opium du peuple" dans son contexte historique.Marx visait le viatican qui est une institution politique et religieuse et qui etait toujours du coté de la bourgoisie européenne mais aussi la conception protestante du salut - aprés la peché originel d'Adam dont tous les humains sont responsables- qui s'achete par le travail,ce qui a permis à l'aristocratie protestante,anglo-saxon dans sa majorité,d'instrumentaliser cette doctrine pour exploiter les masses.

46.Posté par Ghyslaine ROC le 24/10/2009 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"LA DÉBÂCLE DU MONDE ARABE : L’Islam est-il responsable?"

Un titre qui donne envie de vomir!

45.Posté par kairouan le 24/10/2009 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

karl marx disait ;"" la religion c'est l' opium du peuple '' quelques temps apres Mao
Tse Toung ,que dieu ai leur ame, disait "" la religion affaiblie la race et freine le progres"" , Mais maitenant que les peuples sont reveillés surtout en occident, les pouvoirs en place et surtout pour garder la place ferment les yeux sur la consommation des drogues qui touche de plus en plus jeunes et fait des ravages sociaux inexcusables. Tout çà parceque il n' ya pas de religion alors les drogues
legales et prohibés remplace dieu . En verité , marx et mao ont bien raison ,a leur epoque respective la religion etait dominante et determinante , les injustices etaient attribuer a des puissances naturelles divines comme l' etait la misere . Mais , il faut pas oublier que l'histoire europeenne a connue l' inquisition par la persecution et la coercition des intellectuels qui se livraient a la critiques de l' ordre religieux qui etait
fanatiquement implacable. Il a fallu au moins quatres siecles de luttes pour aboutir a la "" republique democratique et laique "" L'islam n' a pas connue cette periode parcequ' il a etait combatu et que personne ne peut savoir ou n' aurait pu savoir
si son developpement aurait connu le sort que celui des société occidentales. Arretons despeculer !!!!!!

44.Posté par Alif le 24/10/2009 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le monde musulman vivait dans le décadence depuis des siécle,normal,il ne fait que suivre le rytme et la logique de l'evolution de son histoire.Aprés les beaux jours viennent les mauvais,c'est une constante de l'histoire de toutes les civilasations humaines.Mais là où l'occident porte une certaine résponsabilité des probléme dont soufre le monde musulman,c'est sa maniére brutale et agresive avec laquelle il est allé à la rencontre du monde musulman,il a cassé le rytme de son evolution,car pour sortir de la décadence vers le progrés,il faut que plusieurs facteurs se reuinissent,on ne change pas du jour au lendemain,il faut des années,sinon des siécles de transformations,or le monde musulman n'a pas eu cette chance car il etait contarint d'agire vite face à une civilisation occidentale trés agressive,c'est pour cette raison qu'il a commencé par inventer n'importe quoi pour répondre au defit que lui posait cette pensées occidental sophistiquée et malefique.Une tentative a été initié par les frére musulms et a été avorté par le nationalisme arabe qui ne fesait que copier le modéle occidental et le coller à une société orientale,chose qui ne marchera jamais.

Oui, l'occident est en grande parti responsable des malheur des musulmans,il n'est pas allé à leurs rencontre en tant que civilisateur comme il pretent mais en tant que vengeur barbare,massacrant les peuples de rencontre,s'appropriant leurs richesses,leurs passé et leurs histoire,cette barbarie n' jamais cessé depuis jusqu' à aujourd'huit,par les armes,par les coups d'etats,par les injonctions culturelles et politiques dans les affaires d'un monde musulman qui subit d'enormes pressions et malheurs aprés malheurs depuis presque 3 siécles.

Si les musulmans sont aussi résponsable de leurs situation,le premier pas vers la resolution de leurs probléme suppose que l'occident leurs foute la paix,sinon leurs probléme ne se regleront jamais,à moins qu'une main divine invisible intervient ou la revolte.

43.Posté par cielétoilé le 24/10/2009 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A franc-tireur , vos propos sont un bel exemple de "distorsion de la réalité" , comme j'en parlais dans un autre sujet . C'est par ce genre de propos que nous ne parvenons pas à améliorer les relations humaines et que les marchands d'armes se frottent les mains . Quand nous en serons sortis ,de toutes ces "légendes urbaines" alors l'humanité sera prête à construire son âge d'or .

42.Posté par franc-tireur le 24/10/2009 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l'auteur,

Le monde arabe est corrompu, plein de vice, violent, rabaisse ses femmes, menteur, traitre....tout ce qui contraire à l'Islam.

Donc vous posez cette question est tout de même triste, ça montre l'état de la conscience humaine concernant le monde arabe.

Certains vous diront que c'est à cause de l'occident....ça n'est pas vrai non plus...

Les arabes ou arabo-berberes sopnt seuls responsable de leur décadence...

41.Posté par cielétoilé le 24/10/2009 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

robocup555: rusé mais pas assez pour semer la discorde . Servir, c'est se mettre en état de soumission . La notion de soumission entraîne alors un rapport de force et d'obéissance et est contradictoire avec la notion de liberté . Or pour aimer Dieu, il convient d'être libre et non soumis à l'argent-"Roi" . Il s'agit de ne pas reconnaître l'argent comme le "souverain" , par contre rien ne vous empêche de commercer si vous respectez les autres , si votre échange est éthique et si vous utilisez votre travail pour améliorer la société autour de vous , en aidant des proches comme des plus éloignés .Dans l'ancien Français , "avoir commerce" , cela signifiait "avoir un échange ou une relation" avec quelqu'un , cela pouvait même avoir pour signification un "échange galant" . Commercer, c'était relier , c'est-à-dire avoir un lien , un pont entre les humains . Le commerce n'est pas une mauvaise chose s'il respecte des règles de moralité et de droit juste .

40.Posté par robocup555 le 24/10/2009 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

. "On ne peut bien servir en même temps Dieu et l'argent-Roi" ou "on ne peut adorer Dieu et Mamon" a été une conception Chrétienne et Juive, puis laique et affairiste. L'Islam dit que "ce sont les pieux qui réussissent", que le commerce est non seulement licite mais il doit être encouragé, le Prophète ayant été voyageur-commerçant. C'est l'usure ou intérêt usuraire qui est illicite ( voire les conséquence des spéculations notamment boursières sur la crise économique).

39.Posté par Un lecteur le 24/10/2009 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En complément de ce que dit sharaf :

http://www.pheniciens.com/persos/europe.htm
http://www.mythologie.ca/heros/europe.html

38.Posté par cielétoilé le 24/10/2009 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On note déjà qu'ils étudient le rapport des populations à l'Islam , puis aussi leurs échelles de compatibilité avec le monde occidental . Ils cherchent donc des clés pour dompter l'Islam qu'ils jugent trop divers, trop peu compréhensible, trop libre, difficile à cerner et aussi difficile à contrôler et à faire évoluer dans leur sens . Il n'est pas "under control" . Ils savent que les idées , les religions sont à la base de la contestation possible et même que le pouvoir ne peut se faire que par l'idée .Ils veulent des institutions représentatives, des doctrines, des écoles mais bien cadrées afin d'éviter cette liberté et même cet état de nature . Parviendront-ils à dénaturer l'Islam ? Ils ont déjà réussi à corrompre des gouvernants . On ne peut bien servir en même temps Dieu et l'argent-Roi . Bien que n'étant pas des musulmans car je n'ai pas la même conception sur la nature de Jésus , j'admire leurs piliers comme le jeûne, l'aumône , la prière , par exemple, qui peuvent construire une société qui ne se polarise pas sur le gavage de nourriture , d'argent et autres excès .

37.Posté par sharaf le 24/10/2009 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

لا لا الطبالة الغياطة و ما كين غير الله و النبي و هو الكلام الصحيح و تكلم مع المجدوب
il n' y a que la sincérité de vrai ! la Vie Traditionnelle ./

36.Posté par sharaf le 24/10/2009 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

نغطو الشمس بالغربال - مثل عربي
voiler le soleil à l'aide d'un tamis !
dicton arabe maghrébin.

35.Posté par sharaf le 24/10/2009 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les premiers Musulmans Sages et Victorieux disaient toujours :
SeigneurAllaah , accordes la victoire à l' Islaam et aux musulmans yaa Rabb !
اللهم انصر الاسلام و المسلمبن يا رب العالمين
et encore maintenant , on ose parler des arabes !
Quels arabes ?
ceux des orientalistes ?
نغطو الشمس الغربال
الله الله

34.Posté par sharaf le 24/10/2009 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ SABER

Qu'Allaah te bénisse Saber ta patience d' amour pour le combat intérieur en Dieu m'a touché ...car je rédigeais en meme temps que toi soubhaana llaah !!!
و السلام عليكم تحية ايمانية خالصة

33.Posté par sharaf le 24/10/2009 08:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Savez-vous que " EUROPE * " étymologiquement signifie "ARABE " de la déesse Grec hellénique EUROBA , à l'époque antéislamique l'arabie était une région des iyoniens greques ?
-* (le Robert historique et étymologique de la langue Française , dit de l'herbeux ancien , et "moi" je dit que l'araméen et l'arabe c'est kif kif !!! ils ont les mêmes racines sémantiques et toc ! )
zid ya llah !

32.Posté par sharaf le 24/10/2009 07:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Seul le St. Coran et la sunnah sont une référence pour tout musulmans qui se respecte , notre unique but ici , c'est le très haut سبحانه و تعالى -ainsi que la victoire de la Ummah Muhammadyah لا غير, j' ai bien dit et redit , de ne pas me parler de la langue arabe ,sacrée ,miraculeuse et céleste لغة القرآن الحكيم
-Il y a 11 versets qui parlent de la clarté de cette langue ÉLOQUENTE لسان عربي مبين
par opposition à A'jamii signifiant - inéloquente -, ou inexpréssive , malhabile ,mal rédigé etc , enfin " non arabe " , il s'agit de la langue du Livre de Dieu !!! s:41-v 44 في سورة فصلت
-il n'y a pas de " peuple arabes "dans le Coran !
Il y a les bédouins :
- s 56 v 37 = عربا 'ourubanes
- s 9 v 90 -v 97, v 98 , v 99 , v 101 , v bref: 10 versets sur les A'raabes الاعراب
en tant que personnes humaines , ou identité sociale : قوم ورجال
il y a les musulmans مسلمين و المسلمات
--------les Croyants : المؤمنين والمؤمنات
--------les bienfaisants : الصالحين والصالحات
Donc une vraie conversion à l'Islaam s'impose pour notre salut !
جددوا ايمانكم يا احبائي و نعود بالله من الشيطان الر جيم
و لا حول ولا قوة الا بالله العلي العظيم
من اخوكم في الله و رسوله شرف الدين الادريسي الهاشمي المقيم في اليابان تحية ايمانية
و صلى الله على محمد آله الطاهرين وصحبه المثقين البررة

31.Posté par Saber le 24/10/2009 07:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le premier reproche que je pourrais formuler contre les élites est qu'ils utilisent la langue arabe dans les journaux sans syntaxe comme si tous les arabophones sont sensés comprendre le message délivré qu'il soit informatif ou éducatif alors que la réalité est tout autre car c'est une minorité qui s'adresse à une minorité et c'est là le drame à mon avis.

Imaginez un instant qu'un texte écrit en arabe le soit avec tout ce qu'elle exige la quintescence de la grammaire arabe tant dans la syntaxe et la conjugaison etc..., non seulement le lecteur pourra comprendre un langage qui lui parle et mettre son acquit linguistique à l'épreuve mais aussi les plus érudits pourront s'adresser à une masse de personnes du plus grand nombre qui parmi elle il y aurait des esprits de qualité qui ne se laisseront pas abuser par les inflexions de l'orientation tant dans le domaine de la politique et de l'éducation etc dans bien d'autres domaines.

Le deuxième grief est qu'il y a un fossé énorme entre la fluidité de la langue arabe du coran et celle que pratiquent la majorité des arabes laissés pour compte sur tous les plans.

Comment est-ce possible qu'une poignée de mercantis du pétrole et de la linguistique usent de tant de mépris envers ceux qui parmi eux est arrivé certes un illettré mais le meilleur éducateur de tous les temps à savoir Mohammed salla allahou alyhi wa salam ?.

Pour les arabes, voilà ce qui est dit dans le livre divin :

Le Repentir - Al-Tawbah
[9:90]
Ceux des Bédouins qui allèguent des excuses sont venus demander la permission [de ne pas combattre], et ceux qui ont menti à Dieu et à Son Envoyé sont restés dans leurs foyers. Un châtiment douloureux frappera ceux d'entre eux qui ont mécru.

[9:97]
Les Bédouins sont les plus ancrés dans la mécréance et l'hypocrisie, et les plus enclins à méconnaître les limites que Dieu a révélées à Son Envoyé. Dieu est omniscient, sage.

[9:98]
Parmi les Bédouins, il en est qui considèrent ce qui se dépense en aumônes comme une charge onéreuse et qui guettent impatiemment vos revers. Qu'un méchant revers les atteigne, eux ! Dieu entend tout, Il sait tout.

[9:99]
Parmi les Bédouins, il en est qui croient en Dieu et au Jour dernier, et qui considèrent ce qui se dépense en aumônes comme des moyens de s'approcher de Dieu et de s'attirer les prières de l'Envoyé. Leurs offrandes leur seront certainement comptées. Dieu les fera entrer dans Sa Miséricorde. Dieu, certes, est pardonneur, clément.

[9:101]
Parmi les Bédouins qui vous entourent, il y a des hypocrites, et parmi les habitants de Médine certains sont endurcis dans l'hypocrisie. Tu ne les connais pas, mais Nous, Nous les connaissons. Nous les châtierons par deux fois, puis ils seront livrés à un tourment rigoureux.

[9:120]
Il ne sied pas que les habitants de Médine et les Bédouins qui vivent autour d'eux restent en arrière de l'Envoyé de Dieu et préfèrent leur propre bien-être à sa personne. Car, en fait, ils n'endurent ni soif, ni fatigue, ni privation dans le chemin de Dieu, ils ne font aucun pas qui suscite la colère des mécréants et ils n'obtiennent aucun avantage sur un ennemi sans que, pour cela, une bonne œuvre soit inscrite à leur actif. Dieu ne laisse pas perdre la récompense de ceux qui font le bien.

Les Coalisés - Al-Ahzâb
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[33:20]
Eux pensent que les Coalisés ne sont pas repartis. Et, si les coalisés revenaient, ils aimeraient se retirer au désert, parmi les Bédouins ; ils demanderaient alors de vos nouvelles ; et même s'ils restaient parmi vous, ils ne combattraient que faiblement.

La Victoire - Al-Fath
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[48:11]
Ceux des Bédouins qui sont restés en arrière te diront : " Nos richesses et nos familles nous ont accaparés ; demande pardon pour nous ! " Ils disent avec leurs langues ce qui n'est pas dans leurs cœurs. Dis : " Qui donc pourrait vous aider en quoi que ce soit contre Dieu, dès lors que Lui vous voudrait un mal ou vous voudrait un bien ? " Sachezle, Dieu est parfaitement instruit de ce que vous faites.

[48:16]
Dis à ceux des Bédouins qui sont restés en arrière : " Vous serez bientôt appelés à combattre des peuples très puissants jusqu'à ce qu'ils se soumettent à Dieu [= embrassent l'Islam]. Si vous obéissez, Dieu vous donnera une belle récompense ; mais si vous tournez le dos comme vous l'avez fait auparavant, Il vous infligera un châtiment douloureux ".

Les Appartements - Al-Hujurât
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[49:14]
Les Arabes du désert disent : " Nous croyons ! ". Dis leur : " Vous ne croyez pas , mais dites plutôt : "nous avons embrassé l'Islam," car la foi n'est pas encore entrée dans vos cœurs. " Si vous obéissez à Dieu et à Son Envoyé, Dieu ne vous fera rien perdre de vos [bonnes] actions. Dieu est pardonneur, clément.

30.Posté par robocup555 le 24/10/2009 06:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le Coran, le mot "arabe" du verset traduit en français comme suit : " Nous l'avons fait descendre en langage arabe clair" ne veut pas dire "langue" ou race ou ethnie; l'origine du mot arabe est "aarraba" qui veut dire "franc". Le Coran est descendu en langage "franc" ( en toute vérité, Bil Al Haq, en toute vérité, Bila 3iwaja, sans tortuosité S19 V1); Cette traduction est la même pour "français" dont l'origine est "franc". D'où Français= Arabe en traduction parfaite. Arabe = franc est le contraire de "3ajami" mot également contenu dans le Coran et qui veut dire "incompréhensible".

Par ailleurs, le Coran ne s'adresse pas aux "arabes" mais au départ à "Ahl Al Qora" qui sont les gens de la Mecque avant de s'adresser à toute l'humanité; mais comme tous les arabes ne sont pas musulmans, mais aussi chrétiens et juifs, tous les musulmans ne sont pas arabes, au contraire, les arabes sont minoritaires ( 20 % d'après l'article).

Mais je ne vois pas où vous voulez en venir, le nationalisme arabe a été surtout nassérien pour forcer les indépendances et la nationalisation. du Canal de Suez; la création d'Israel a également renforcé ce nationalisme en créant un "ennemi commun".

29.Posté par robocup555 le 24/10/2009 05:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@l'auteur,

1 - Le titre de l'article plait aux détracteurs de l'Islam, car dans la question il y a une suspicion; il y a même pire, une confusion et un amalgame entre les mots ( et les maux) débâcle, arabes, islam, responsable

2 - La Malaisie et l'Indonésie connaissent des taux de croissance à 2 chiffres parce que elles sont intégrées dans une économie asiatique tirées par la Chine et l'Islam n'a rien à voir.

3 - L'histoire du Bangladesh est hors sujet, les musulmans en Inde sont exclus de la croissance ce qui n'est pas relevé, le Pakistan et l'Afghanistan sont occupés, quelle crédibilité donner à une "enquête d'opinion" ?

4 - Le "Monde Arabe" est analysé du point de vue Occidental.. Sa "débâcle" est historique : elle est liée à sa rupture avec les sciences et la philosophie dés le XIII ème siècle avec la destruction de Bagdad par les Mongols en 1258, elle est liée à l'inquisition espagnole et aux croisades, elle est liée aux colonisations et aux divisions ( en micro états pétro-monarchiques aux mains des compagnies pétrolières occidentales), elle est liée à l'humiliation de la Palestine, à l'humiliation de la destruction et de la colonisation de l'Irak., elle est liée à la dépendance de nos économies ( et donc de nos politiques) vis à vis de la "métropole". Notre faiblesse, (notre débâcle) ne pourra être surmontée que par la voie iranienne : l'Islam, voilà pourquoi l'Iran est combattu : parce qu'il donne le mauvais exemple ( de véritable indépendance avec une véritable foi).

5- Taper sur les dirigeants arabes comme s'ils sont descendus de Mars ne fait qu'accentuer les divisions; Kaddafi avec ses 40 ans de pouvoir et ses 5,5 millions de citoyens a plus de pouvoirs ( et d'intelligence politique) que beaucoup de dirigeants. On l'a toujours accusé de "folie unioniste", pourtant seule de véritables politiques d'unions régionales constituant des blocs homogènes pourront nous sortir de notre débâcle, l'Islam aidant comme foi et force fédératrices

6- Votre titre aurait du être : La débâcle du Monde Arabe : l'Islam, un guide de réussite

28.Posté par sharaf le 24/10/2009 04:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J' ai rencontré le site d'Alterinfo le premier jour du Jeûne du mois passé , avant celà j'étais sans PC et anti ordinateur pour communiquer , je préfère toujours les livres en papiers jaunes de nos ancêtres les Traditionnels lisants par terre ...
Beaucoup d' ignorants pensent qu' un arabe est automatiquement musulmans , et c'est celà que je tente de dénoncer ... car c'est lui qui nous a nommés " Muslimûnes " par le passé ..
s 22 v 78 الحج
s12 v 101 سورة يوسف
il y a plus de 43 versets sur les musulmans , citez-moi un seul verset sur les Arabes ? svp
comme ceci : العربي او العرب
et non pas sur la langue parlée لسان عربي qui est le Grand Miracle de notre glorieux prophète :
و صلى الله على محمد وآل محمد

27.Posté par redk le 24/10/2009 03:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que j'aurais aimais lire cela, quand moi même, j'ai inviter tout Musulmans qui se crêpée le chignon ici même, toi y compris, la petite guerre intra musulmane, chiites contre sunnites, etc ect ...tu t'en souviens?, j'avais aussi joint une petite vidéo du respectable sheikh abdel hamid kishk , rappellent que nous somme avant tout, Musulmans!

26.Posté par sharaf le 24/10/2009 03:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

جزاكم الله خيرا
La langue arabe est certes Sacrée et de sourse divine , comme le sanscrit ,l'araméen et l' hébreu , لغة سموية كجميع اللغات السموية
Historiquement il y a la Ummah Islamique et des tribus antiques arabes قبائل عربية قديمة و صغيرة في تاريخ الجزيرة العربية للعهد الجا هلي
Ne pas confondre la langue et le prophète ( ص ) , Quraichi, hâchimy-arabe avec les Arabes de l'ici maintenant , qui ne sont que arabophones avec des coutumes et modes de vies divers selon les régions géographiques , pour moi personnellement , ma seule identité nationale c' est l'Islaam et sa haute spiritualité évolutive , ...c'est l'arabisme le problème , cette invention moderne , venue de l'occident avec les états nations !!!
évitons les provocations infructueuses s'il vous plait !
il n'y a point de différence entre arabe et non arabe ,si ce n'est par la Piété .
Et cette Piété التقوى vient de l'Islaam de l'Iimaane et de l'Ihssaane selon le prophète seau des arabes et non arabes , sans parler des : أعراب
و الله اعلم


25.Posté par Carlos le 24/10/2009 02:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Islam n'est pas responsable de la situation que traverse les pays arabes dirigé par cette clique de pantin de dirgeants incompétents, bras cassés et corrompus dont les sheikhs leurs sont soumis !

Ils ont oublié Allah et Il les a alors oubliés.

نسوا الله فنسيهم

24.Posté par redk le 24/10/2009 02:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Si Nous en avions fait un Coran en une langue autre que l'arabe, ils auraient dit : "Pourquoi ses versets n'ont-ils pas été exposés clairement? quoi? Un [Coran] non-arabe et [un Messager] arabe?" Dis : "pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison". Et quant à ceux qui ne croient pas, il est une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés aveuglement en ce qui le concerne; ceux-là sont appelés d'un endroit lointain". le Saint Coran, Les versets détaillés (Fussilat) Sourate 41, verset 44.

Je ne sait, sharaf, se que tu cherche a pointé du doigt les arabes dans pratiquement tout tes posts, c'est quoi ses exemples de merde?( tu m'excusera, mais ici j'ai toujours us mon franc parler!!), animistes arabe, marxiste arabe, criminelles arabes...., c'est quoi? les arabes ont toutes les tares et ne doivent pas êtres considérais comme musulmans?, pourquoi cette exemple tu le fait pas avec des iraniens?, je suis sure que l'ont peut y trouver des juifs(pas une tare), des marxistes, ou mêmes des criminelles, non ?, c'est juste réserver aux arabes?, je vais pas me rabaisser au niveau de l'égout avec toi, je respecte tout homme, musulmans ou non, premièrement, secundo, le monde arabe veux dire une zone géographique avec une histoire, langue et culture et une religion commune l'Islam, qui s'étend de l'ouest de l'Atlantique du Pacifique à la mer d'Oman et du golfe Arabique à l'est , viens pas y insufflé un quelconque "jeux des sionistes", maintenant que les gouvernants des ces pays ne sont qu'incompétences, c'est une autres histoire, mais arrête avec tes généralité fumeuses sur les arabes!!

23.Posté par sharaf le 24/10/2009 01:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1.

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
2.

الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ
3.

الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
4.

مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ
5.

إِيَّاكَ نَعْبُدُ وَإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ
6.

اهدِنَا الصِّرَاطَ الْمُسْتَقِيمَ
7.

صِرَاطَ الَّذِينَ أَنْعَمْتَ عَلَيْهِمْ غَيْرِ الْمَغْضُوبِ عَلَيْهِمْ وَلاَ الضَّالِّينَ
---------------------------
Tout est dans cette Sage sourate du livre Saint :
La Liminaire الفاتحة
s 1 - avec 7 versets ou chapitre de la louange : سورة الحمد
à méditer tout le temps .

22.Posté par sharaf le 24/10/2009 00:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Savez-vous qu'il y a des Juifs d'origine arabes ?
de même qu'il y a des Chrétiens arabes , des Marxistes arabes , des animistes arabes , des boudhistes arabes , des sionites arabes , des criminels arabes , des arabes de toutes sortes ! non ?
mais il n'y a qu' un seul bien aimé de Dieu , celui qui est la composante des "3 qualités de salut ", c'est à dire : muslim wa mûmine wa muslih en langue arabe celà se dit :
مسلم و مؤمن ثم صالح و مصلح
Le monde Arabe est une invention moderne récente pour diviser les musulmans de l'intérieur en les coupants comme en puzzles nationalistes , pour satisfaire ainsi le Jeu des sionistes bien unis à l' ONU .
Ex: Je peux être Esquimaux , mais d' abord Musulman , non ?!
اللهم اجعلنا من المسلمين المؤمنين الصالحين
C' est quoi pour vous les arabes ?
Ça veut dire quoi monde arabe ?
Dieu ne parle pas des arabes , ou des martiens ,il nous parle des muslimiines , des
mûminines , et des Sâlihînes .
ou de UMMAH ISLÄMYAH
و السلام على من اتبع الهدى في طريق الله و رسوله و صلى الله على محمد و آل محمد

21.Posté par Hijack le 24/10/2009 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Saber,

Je te cite :
JAMAIS L'OCCIDENT NE PORTERA DANS SON CŒUR L'ARABE QUE SI IL SE DÉTOURNE DE SON ISLAM

Tu te trompes ... l'occident n'a jamais porté dans son coeur les arabes qui ne sont pas fiers de l'être (y'a qu'à voir le Benalia / affaire Hortefeux), n'a jamais porté dans son coeur les harkis etc ...
L'occident respectera l'Arabe quand ce dernier vivra avec son siècle ... abandonnera toutes ses traditions séculaires (qu'il peut tjrs conserver à titre privé) et évolue et concurrence l'occident dans tous les domaines autres que les tapis ... L'Arabe bénéficie de terres non hostiles et riches ... malgré ça, il achète tout, demande tout ... bref, tout cela n'apporte pas le respect !

Ils n'aimes pas les russes, mais les respectent par exemple. Pareil pour les chinois, même si le respect envers les chinois est en train de se construire.

20.Posté par Hijack le 24/10/2009 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La débâcle du monde Arabe est à mon humble avis de leur faute ... plus exactement leur façon d'aborder et de vivre leur religion comme s'ils vivaient à moitié à notre époque et à moitié comme il y a 14 siècles est responsable de leur déchéance technologique, scientifique, militaire etc ...

De plus, je constate que quoi qu'ils disent, les religieux (et non les croyants simplement) sont toujours moralement de droite.

Je dis tjrs, que sans révolution (de l'âme et de l'esprit, de sa vie politique et sociale) il ne peut y avoir d'évolution ... et qui dit religion dit anti-révolution ! Les exemples ne manquent pas.

Exemple : pour combattre le sionisme, il faut plus d'hommes armés et d'armes efficaces et à la pointe de la technologie que des prières ; en effet, dans le cas des palestiniens, le vrai combat sera comme une prière au yeux de Dieu... pas de se faire massacrer, enterrer ses morts et tirer quelques rafales en l'air ... et recommencer à se faire massacrer ... (y compris par les siens) et tjrs prier ... et ainsi de suite !

Cela dit très brièvement.

19.Posté par lecteur le 24/10/2009 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

va falloir faire une différence entre le monde arabe et l'islam, le monde arabe était en débâcle avant l'arrivée de l'islam, tout est dans l'histoire, et grâce à l'islam que le monde arabe a tout réussi, ils ont tout de même établi l'ordre dans ce monde, ils ont fait disparaitre la famine, la pauvreté, les musulmans d'avant étaient créatifs inventeurs, ils ont initié tout ces inventions actuel, ils étaient une sorte de précurseurs pour que ce monde s'épanouisse, tout et dans l'histoire, mais malheureusement depuis que le musulmans se sont battus contre eux pour le pouvoir et ça 700 ans après la mort du prophète, depuis il vont mal et ils se sont dissocié en tribus comme ils étaient avant, pourtant le prophète le leur a bien signalé ce fléau, mais vous savez quand on s'attache de plus en plus à la vie,et on devient matérialiste bah on foutra la merde là on passe , et même tout ces problèmes actuels dans ce monde ont apparu à cause des musulmans ( pas l'islam), tout est dans l'histoire, et comparez de ce que je dis avec ça "b[Et ceux qui n'ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n'agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre" S.8.73.]b
mais bon heureusement que l'islam sache se débarrasser de tous ce qu'on lui colle.

18.Posté par Saber le 24/10/2009 00:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


avec un tableau pareil....

http://www.dailymotion.com/video/xawis9_ou-se-trouve-la-mosquee-sacree-y-tu_lifestyle

17.Posté par Alif le 23/10/2009 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et s'il n' y avait personne,il n'y aura rien,le probléme avec le rien,c'est qu'il n'engendre que le rien,la non responsabilité devant rien,ça peut causer beaucoup de dégats.

16.Posté par Alif le 23/10/2009 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


L'Islam n'est pas un homme qui pense,ce sont les hommes qui le pensent,c'est eux qui le valorisent ou le divalorisent.Il n'est pas non plus un modéle economique ou politique,c'est un ensemble de valeurs et principes qui guident l'action de ceux qui y croient,l'organisation de la vie d'ici bas est à la charge des musulmans,c'est à eux de se montrer creatifs en inventant des modéles sociaux qu"ils jugent necissaire et qui ne contredient pas les principes de leurs foi.
Mais avec une pensée occidentale trés agressive qui le guette,rien n'est gagné d'avance.

15.Posté par Nicole le 23/10/2009 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alif et s'il n'y avait personne ?

14.Posté par Alif le 23/10/2009 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On finira avec dieu et on mettera Darwin à sa place,on ira en avant surement mais pas trop loin.

13.Posté par Saber le 23/10/2009 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler




KHOULIQA ALINSANA JAHOULA

LIRABBIHI LA KANOUDA


IMITER LA DÉMOCRATIE ET LA LAÏCITÉ OCCIDENTALE C'EST SE COMPORTER EN PERROQUET PROGRAMME PAR CELUI QUI A UN MODEL DE PROGRAMMATION.

SI LE MONDE MONDE ARABE EST EN DÉBÂCLE C'EST QU'IL N'A RIEN DE MATÉRIEL NI D'INTELLECTUEL A OFFRIR A PART LE MAUDIT PÉTROLE ET SI L'ISLAM NE FAISAIT PAS UN ÉCRAN INVISIBLE ET PROTECTEUR IL AURA SUREMENT ÉTÉ COMPLÈTEMENT PIÉTINE ET DISPARU COMME BEAUCOUP D'AUTRE PEUPLE.

LA COMPÉTITION ENTRE LES CIVILISATIONS NE SE FAIT PAS SUR LE PLAN RELIGIEUX QU'IL FAILLE IMPOSE MAIS PAR LES PENSÉES PHILOSOPHIQUES ET MATÉRIELLES AVEC COMME DYNAMIQUE LA PENSÉE ISLAMIQUE POUR LES MUSULMANS OU SATANIQUES ET ATHÉES COMME CELLES DE L'OCCIDENT.

JAMAIS L'OCCIDENT NE PORTERA DANS SON CŒUR L'ARABE QUE SI IL SE DÉTOURNE DE SON ISLAM.

12.Posté par Nicole le 23/10/2009 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

entre tous les dieux qui sont implorés de partout va falloir qu'ils accordent leurs violons quand nous serons tous aux cieux ;-)

faudra attendre longtemps à mon avis...

11.Posté par UNjourVIENDRA le 23/10/2009 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ALLAH ijazikk ya sharaf,tu as tout a fait dit justement ceux que certain ignorent "musulman" devraient comprendre . CHANGEONS NOTRE COMPORTEMENT ET NOTRE ATTITUDE POUR QU ALLAH CHANGENT NOS DICTATEURS INCOPETENT (QUI NE PENSENT QU A SE GAVER COMME DES SUMOS ) PAR DES GOUVERNEURS JUSTES CRAIGNANT ALLAH.

10.Posté par Nicole le 23/10/2009 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand on en aura fini avec les religions on pourra peut être aller de l'avant !

9.Posté par Ahmed le 23/10/2009 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non, l'Islam n'est pas responsable.

8.Posté par yassine le 23/10/2009 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le meilleur conseille que je puisse te donner Mer Chems Eddine CHITOUR c'est d'arrêter d'écrire et de nous bassiné avec ta démocratie et ta propagande a deux sou.

7.Posté par tartuz le 23/10/2009 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La débacle du monde arabe est un aboutissement programmé.Croire que l'islam sans islamiste aurait été epargné par les ococcidentaux et l'etat criminel d'israel et pur tartuferie.L'islam n'a jamais été accepté par les judéo chrétien comme les chrétiens n'ont jamais et ne seront jamais reconnu par les juif hebreux mais se sont coaliser pour mettre a mal l'islam qui leur fait peur de se voir disparaitre d'ou l'equation aboutit islam=islamiste=extremiste= terroriste=criminel.De là tout leur est permis.En ce qui concerne les laches gouvernats arabes leur perennité ils la doivent tant qu'ils obeissent au doigt et a l'oeil de l'occident avec le pantalon toujours baisser a moitié.L'intelligence des uns est, forcement la bêtise des autres mais se sont toujours les memes qui souffrent les peuples.LES GOUVERNATS ARABES EXCELLENT ET SONT TRES FORT QUAND IL S AGIT DE PERSECUTER LEUR PEUPLE LES TORTURER MAIS DEVANT LES OCCIDENTAUX ILS COURBENT L ECHINE TOUT EN FAISANT DES COURBETTES ILS RAPPELLENT CES HOMMES QUI FRAPPENT LEUR FEMME ETQUI DEHORS SE LA FERME ET S ECRASENT.

6.Posté par Le Kabyle le 23/10/2009 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Islam c'est la religion parfaite pour l'humanité.Se poser ce type de question(cad l'impact de cette religion) relève de la débilité la plus absolue:est ce que c'est l'Islam qui a gouverné ou qui gouverne actuellement ???

La question qu'il faut se poser: comment se fait-il qu'"on"a mis à la tête des peuples arabes des raclures les plus corrompues de la planète et qui travaillent pour les intérêts américano-sionistes?

5.Posté par sharaf le 23/10/2009 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Afin d'éviter tout verbiage inutile , il n'y a ni monde Arabe ni peuple Arabe ! ni pays Arabes...!
il n'y a qu'une Langue qui dit clairement ceci :
1) Al-Islaam- - - - - الاسلام
2)Al-Iimaane- - - - - الايمان
3)Al-Ihssaane- - - - الاحسان
C'est la troisième qui est exigée de nous tous , celle de la proximité avec Dieu seul سبحانه و تعالى par la pratique du bien, devenir un bienfaisant sur terre ici-bas,un parfait obéissant de Dieu , par les merveilleux actes recommandés dans la première, ensuite la seconde et enfin la vrai identité nationale et universelle : l'Ihssaane ( la Perfection ) , cette troisième station de la réalisation spirituelle qui vise ce but ultime qui est la " Sainteté " ou l' amitié spirituelle avec le très haut. من اولياء الله الصالحين
Donc ,- Arabe- signifie exclusivement la langue sacrée de la révélation Divine ,comme c'est écrit dans le Coran lui-même, cité 8 fois :s12-v2 , s13-v37,s20-113 , s39 -v28 , s41-v3, s42- v7, s 43- v 3 , s 46- v12 , ./ par contre il y a" Daaru Al-Islaam " دار الاسلام والله اعلم
-"La Maison de l'Islaam de la Ummah ilaamyah"- ou Nation de l'Islaam ou république Islamique , Royaume Islamique , ...ce qui a relation directe avec Dieu ,comme unique but .
والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته

1 2
Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires