Sciences et croyances

LA CRÉATION DE L’UNIVERS : Ce que disent la science et les religions


«Essayer d’expliquer le début de l’apparition de la vie par le hasard, c’est admettre que lors de l’explosion d’une imprimerie, il ait pu se former un dictionnaire tout seul.»

Edwin Couklyn, biologiste américain


Chems Eddine CHITOUR
Jeudi 10 Septembre 2009

LA CRÉATION DE L’UNIVERS : Ce que disent la science et les religions
En ce mois de Ramadhan, de ressourcement spirituel s’il en est, nous présentons, après les précédentes contributions sur le temps et les religions, le soufisme dans l’Islam, une réflexion sur le sens de la vie à la lumière des données sur la création de l’Univers. De tout temps, les hommes se sont posés les questions suivantes fruit d’une inquiétude
légitime: qui sommes-nous? D’où venons-nous? Où allons nous? Comment expliquer l’ordre superbe de l’Univers, depuis la délicate harmonie d’une humble fleur des champs, jusqu’à la splendeur sombre de la voûte étoilée?
Suffit-il de laisser agir les lois de l’Univers pour qu’à partir du hasard naisse naturellement la vie - ou faut-il imaginer qu’au-delà des choses visibles, il y a encore autre chose, une Intelligence discrète- un dessein-, qui animerait la matière et lui donnerait souffle?(1)  
 
           Depuis les premières interrogations de prêtres égyptiens il y a de cela plus de quatre mille ans, l’histoire de la découverte du ciel et des étoiles, a évolué constamment: le big bang semble être une théorie qui se tient. L’astronome Edwin Hubble établit par ses observations au télescope en
1924 la nature extragalactique des nébuleuses. L’Univers venait encore de s’agrandir. Pourtant, cet immense univers se révéla n’être qu’un tout petit hameau perdu au sein d’une immense galaxie. Et maintenant, cette immense galaxie elle-même n’était plus qu’une goutte parmi une infinité d’autres gouttes, contenant chacune une infinité d’étoiles. Avec dans l’une des gouttes de cette pluie cosmique, notre Soleil, microscopique, quelconque, anonyme, entraînant autour de lui ce misérable atome de pierre et d’eau qu’est notre Terre.  
 
        Mais, imaginons alors ce qu’était l’Univers il y a mille ans, par
exemple: il était évidemment plus petit, puisque depuis mille ans les galaxies se fuient les unes les autres. Et de même, il y a un million d’années, ou un milliard d’années, l’univers était encore plus petit...En remontant le temps de cette façon, on arrive nécessairement à un instant où toutes les galaxies étaient réunies en un seul point; de la même façon que si on filme l’explosion d’une grenade qui projette des éclats dans toutes les directions, lorsqu’on passe le film à l’envers, on voit tous les éclats revenir en arrière et se réunir à nouveau en un seul point. Ainsi, les observations de Hubble semblaient indiquer que l’univers dans son entier était en expansion, depuis cet instant lointain où, pour la science, il avait jailli du néant.  
 
         Le big bang nous a fait découvrir une histoire imprévue et fantastique. Il a eu une naissance, grandiose, il grandit maintenant, et peut-être connaîtra-t-il un jour la vieillesse, et la mort. L’histoire connue commence alors que l’univers avait déjà atteint l’âge de 10-43 secondes. - le temps de Planck- Avant, on ne sait rien. Cette période inconnue est d’une brièveté inouïe: a cet «âge» de 10-43 secondes l’univers était vraiment tout petit: il était alors des millions de milliards de fois plus petit qu’un atome! Il était chaud, une fièvre gigantesque, cosmique!
Des milliards de milliards de degrés! Puis, pour une raison inconnue que les scientifiques ne s’expliquent pas, le vide si vivant s’est mis à enfler.
C’est comme si quelqu’un a donné le signal du début. En moins de temps, nous dit Françoise Harrois-Monin, qu’un battement de cil (entre 10--43  et
10-32 seconde), son volume a été multiplié par 1050 (10 suivi de 50 zéros)!
Et sans que l’on sache pourquoi, sont apparues les premières particules de
matière.(2)  
 
     Après cette barrière fatidique des trois cent mille ans, des nuages de gaz se sont formés. Ils donnèrent naissance aux milliards de galaxies pendant près de 15 milliards d’années (les estimations varient de 14 à 16 milliards selon les différentes «écoles»). Il a donc fallu attendre des milliards d’années, attendre que protons et électrons s’unissent en atomes d’hydrogène, attendre qu’ils s’assemblent en étoiles, pour voir naître enfin ces atomes plus lourds, nos atomes; et c’est donc d’une «chose» minuscule que le monde est apparu, lors d’une explosion initiale. Les éléments qui composent notre corps sont ceux qui naguère fondèrent l’univers. «Nous sommes vraiment les enfants des étoiles. Nous sommes donc arrière-petits-fils du big bang»(3)  
 
       Entre 5,5 et 10,5 milliards d’années, notre soleil est formé, ainsi que les planètes du système solaire dont la Terre. De 6,2 à 11,2 milliards d’années, Il y a émergence de la vie. Les toutes premières cellules commencent à peupler la terre. Les premiers vertébrés apparaissent pendant l’Ordovicien. Suivent les dinosaures, les reptiles, les mammifères et les plantes. Il y a environ 7.000.000 d’années, des hominidés commencent à peupler l’Afrique. Homo sapiens se manifeste il y a plus de 100.000 ans. Le langage, la culture et les sociétés humaines sont créés. Quel est l’âge de la Terre? Les estimations les plus sérieuses à cette époque reposaient sur le texte des Ecritures. Il y était écrit que la terre avait été créée pour l’homme; «...car la terre m’appartient et vous n’êtes pour moi que des étrangers et des hôtes.» «(Bible: Lévitique, 25, 23) En reprenant ces textes, l’archevêque James Ussher parvint à établir en une vie de labeur, en 1654, que la terre avait été créée le 26 octobre 4004 avant Jésus-Christ; à 9 heures du matin....»
 
 Le réglage fantastique de l’apparition de la Terre, et de la vie
 
           Le cosmos tout entier repose sur un petit nombre de constantes, inférieures à 15 (Constante de Planck, vitesse de la lumière, gravitation de Newton, zéro absolu, densité etc.). S’il y avait eu la modification d’une seule de ses constantes et le monde tel que nous le connaissons n’aurait pas pu se constituer. Un autre exemple de l’extraordinaire réglage: en augmentant de 1% à peine l’intensité de la force nucléaire qui contrôle la cohésion du noyau atomique nous supprimons toute possibilité aux noyaux d’hydrogène de rester libres: ils se combinent à d’autres protons et neutrons pour former des noyaux lourds. Dès lors, sans hydrogène, plus de combinaison possible avec l’oxygène pour produire l’eau indispensable à la naissance de la vie.  
 
     Si nous diminuons légèrement cette force nucléaire, c’est la fusion des noyaux d’hydrogène qui devient impossible, et alors, sans fusion nucléaire, plus de vie car plus de source d’énergie, plus de soleil. De même pour la force électromagnétique ou la force de gravité. Quels que soient les paramètres, disent les frères Bogdanov dans Dieu et la science, la conclusion est toujours la même: «Si l’on modifie un tant soit peu leur valeur, nous supprimons toute chance d’éclosion de la vie et si le taux d’expansion de l’univers à son début avait subi un écart de l’ordre de 10-40, la matière initiale se serait éparpillée dans le vide: l’univers n’aurait pu donner naissance aux galaxies, aux étoiles et à la vie.»  
 
       Les plus éminents mathématiciens ont procédé à des expériences de nombres aléatoires grâce à des ordinateurs, ils ont programmé des machines à produire le hasard. Les lois de la probabilité ont indiqué que ces ordinateurs devraient calculer pendant des milliards de milliards de milliards d’années (l’esprit ne peut envisager cette durée que comme infinie) avant qu’une combinaison de nombres comparables à ceux qui ont permis l’éclosion de la vie puisse apparaître. Autrement dit la probabilité pour que l’univers ait été engendré par le hasard est pratiquement nulle. Ilya Prigogine, prix Nobel de Chimie, affirme que le désordre n’est pas un état naturel de la matière mais, au contraire un stade précédent l’émergence d’un ordre plus élevé. Qu’est-ce qui peut provoquer la naissance d’une structure ordonnée au sein d’un chaos?  
 
     Pourquoi l’univers est-il apparu? D’où vient cette colossale quantité d’énergie à l’origine du big-bang? Aucune loi physique déduite de l’observation ne permet de répondre Ainsi, «pour expliquer la fabuleuse précision du réglage, il faut postuler l’existence d’un principe créateur et organisateur». Telle est la conclusion de l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan auteur de la «mélodie secrète». Il compare même la probabilité que notre univers soit issu du hasard à celle d’un archer réussissant à planter sa flèche au milieu d’une cible carrée de 1 cm de coté, et située à l’autre bout de l’univers! Contrairement à Jacques Monod qui décrivait la vie comme un hasard de l’histoire et la venue de l’homme comme un «événement» qui aurait pu ne pas avoir lieu.  
 
        Autant dire que cette probabilité est quasi nulle, et que «l’origine de la vie paraît tenir actuellement du miracle, tant il y a de conditions à réunir pour la mettre en oeuvre.» (Francis Crick, prix Nobel de biologie). A ce stade, nous atteignons les limites de la science. L’étape suivante n’est pas de son ressort, mais de celui de la foi. Le fondement du monothéisme se résume à la règle suivante: tout être humain ne peut vivre sans un principe porteur de sens c’est-à-dire sans transcendance. Les religions révélées sont posées comme des révélations infaillibles. La Bible, les Ecritures et le Coran sont porteurs du sens de l’histoire dont la notion est nécessaire à toute espérance, celle du croyant comme celle de l’athée. Ces notions sont nécessaires pour découvrir les valeurs propres à tout ce qui est humain, toutes cultures confondues.
 
 Ce que disent les religions  
            
        La science laisse des multitudes de question sur le démarrage de la création, sans réponse. Est-ce-là que la foi intervient pour rassurer l’Homme quant à l’omniprésence d’une force immanente? Ou est-ce que nous sommes en présence d’une loterie; tout aurait pu ne pas avoir lieu. Le pape Pie XII, déclarait en 1951: «...il semble en vérité que la science d’aujourd’hui, remontant d’un trait des millions de siècles, ait réussi à se faire le témoin de ce "fiat lux!" initial, de cet instant où surgit du néant, avec la matière, un océan de lumière et de radiations...» Saint Augustin sera troublé par le problème de la création: Dieu ne venait-il pas d’être surpris en flagrant délit d’oisiveté, d’oisiveté éternelle:
«Que faisait Dieu avant de créer le ciel et la terre? S’il était oisif, inactif, pourquoi... ne l’est-il pas resté dans la suite des temps, de même qu’antérieurement il s’abstenait de toute oeuvre?» (saint Augustin Les Confessions, XI, X). Pour lui, «le temps serait une "chose" comme une autre; il n’existerait pas par lui-même, et aurait été créé, au même titre que toutes les autres choses, le "jour" de la création. Il est donc vain de s’interroger sur l’histoire de l’avant-création, puisqu’il n’y avait alors ni temps, ni événements, ni histoire; il n’y avait que le néant et Dieu».  
 
         Pour Tsevi Mazeh professeur d’astronomie à l’université de
Tel-Aviv: «La science ne peut nous dire ni le pourquoi ni le pour quoi; elle se limite, en un sens, aux détails techniques du fonctionnement du monde. Affirmer que Dieu était à l’origine, qu’Il a mis le monde en mouvement et fixé ses lois, ne pose, à mon avis, aucun problème. Quant aux interventions divines postérieures à la Création, j’y crois, mais je ne les comprends pas pleinement.» «Ma religion [le judaïsme orthodoxe] n’influence pas mon travail d’astronome, mais elle me conduit à admirer Dieu et la beauté du monde.»  
 
           Il semble que dans le Coran et tout en se méfiant du Concordisme, l’idée d’expansion de l’Univers est relatée par le passage suivant: «Le ciel, Nous l’avons construit par Notre puissance: et Nous l’étendons
[constamment]: dans l’immensité». (Coran. Sourate 51. Verset 47). «Nous l’étendons», signifie: «Nous le rendons plus vaste, Nous lui donnons un volume plus grand». Voici ce que dit Maurice Bucaille à ce sujet:. Ce qui a été traduit par «Nous l’étendons», est le participe présent du verbe «musieûna» du verbe «awsaea» qui signifie: élargir, rendre plus vaste, plus spacieux, lorsqu’il s’agit d’objets.(4) BR>«Les incrédules, n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Nous les avons ensuite séparés et Nous avons créé à partir de l’eau, toute chose vivante. Ne croiront-ils pas?» (Coran. Sourate 21. Verset 30). Les cieux et la terre s’appliquent à l’Univers. Le mot «Ratqan» signifie une masse compacte comme soudée. Le terme «Fafataqnahouma» s’applique à l’action de rompre avec une notion de puissance et de force.  
 
          En définitive, le récit de la création est basé sur un Dieu transcendant. Il crée et recrée sans fatigue ni besoin de repos. Il ne se désintéresse pas de sa création dont le but est sérieux. Elle n’est ni l’effet d’un accident ou du hasard, ni un jeu ou une distraction pour lui,
(Coran: III, 59; X, 3, 34; XXI, 16; XXXII, 5; XL, 68; L, 4; LV, 29). Cette création est l’oeuvre et la propriété de Dieu. Il la «cerne» de son omnipotence, de son omniscience, de sa volonté et de sa sagesse et tout entière elle le loue et le glorifie, (Coran: I, 1; X, 3; XL, 7; XVI, 4, 5; XVII, 70; XXI, 16; XXIV, 35,45; IV, 33; LXII, 1). Elle se situe dans le temps.
Il lui est antérieur et son devenir est incessant; ce qu’il faut entendre par création en six jours,(Coran VII, 54; X, 3,31; XXV, 59; XLI, 9). (5)  
 
         Le récit du commencement est la description d’un comment. Le récit de l’origine est la révélation d’un pourquoi. On pourrait dire, avec une certaine approximation, que le discours scientifique est celui de la causalité et le discours de la foi celui de la finalité. Le récit du commencement parle à la lumière d’une science qui évolue de découverte en découverte et qui corrige périodiquement son discours. Cette claire distinction du domaine de la science et de celui de la foi a elle aussi son histoire. Mythes, religions et sciences s’avèrent complémentaires pour répondre à l’éternelle énigme:
pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien? La religion n’est pas là pour combler les lacunes de notre savoir. C’est l’une des forces motrices de l’inspiration scientifique.(6)
 
    
 
 1.Chems Eddine Chitour: Science, foi et désenchantement du monde. Réed. OPU
2007
 
 2.Françoise Harrois- Monin: L’énigme de l’origine: Le Figaro Magazine:
Cahier n°3, 1998.
 
 3.D.Simmonet, H. Reeves, Joël de Rosnay,Y. Coppens: La plus belle histoire du monde, le secret  de nos origines. Editions du Seuil. 1996.  
 
 
 4.Maurice Bucaille:La Bible, le Coran et la science. Editions Sned Alger 1978.

 
 5.Hamza Boubekeur, ancien recteur de la mosquée de Paris. Site Internet
 
 6.Marcelo Gleiser: The Dancing Universe: From Creation Myths to the Big Bang Plume, 1998.
 
 Pr Chems Eddine CHITOUR  
 
 Ecole Polytechnique enp-edu.dz



Jeudi 10 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par Muslim le 10/09/2009 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voila plus precisemment ce ce que dit l islam:

http://67.15.194.37/download/10/14/063e3a473fc2c5cc63dc21942e22a8dc/Creation.zip

Gloire a Allah!



2.Posté par Moimême le 10/09/2009 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas mal ce texte. L'essentiel est là.

3.Posté par Le Kabyle le 10/09/2009 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Texte pertinent ,réponse- aux laico-athéo-satanistes qui veulent mettre l'homme au centre du monde et de tout.
Le laicisme intégriste tente de diaboliser la religion et d'évacuer Dieu de la sphère des êtres humains.

4.Posté par soravardi le 11/09/2009 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand dieu dit :
Le ciel, Nous l’avons construit par Notre puissance
Cette action suppose que le ciel soit terminé puissque la conjugaison est au passé composé

ensuite dieu dit :
et Nous l’étendons
Cette action semble s'inscrire toujours dans le présent
Donc une action passé et aboutit subirait une transformation continu !!! Il doit forcément y avoir une erreur de traduction .
Si j'ai construit une maison cela veut dire qu'elle est terminé
si je construit une maison c'est qu'elle n'est pas terminer et je l'étends par la suite .Ou alors j'ai construit une maison et je vais l'étendre par la suite

Autre chose quand dieu a crée l'univers et son expansion a t-il crée initialement les conditions nécéssaire pour que cette expansion agit en toute "indépendance"?Comme une toupie qu'on lancerait mais qui ne s'arrêterais jamais !

Ou dieu agit-il de lui même par sa propre action interne constament et toujours depuis le début .

5.Posté par rachidttoi le 11/09/2009 02:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@soravardi

Avez vous pensez a l'orage?

Cordialement

6.Posté par soravardi le 11/09/2009 02:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

autre chose quand dieu dit

Les incrédules, n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Nous les avons ensuite séparés et Nous avons créé à partir de l’eau, toute chose vivante.

Cette masse compacte (univers et terre) formaient un ensemble soudés mais tout cet ensemble était bien renfermer lui meme dans quelque chose ?Et ce quelque chose matiére ou antimatiére était une chose aussi crée par dieu car si on suit la chronologie ce vide sidérale ne peut pas étre antérieur a dieu .
Dieu étant en dehors de tout .Donc il a fallut d'abord crée un contenant ou un vide à partir de rien ensuite une masse compacte a l'intérieur pour ensuite la scindé et généré une expansion continu de cette univers en meme temps que le vide s'accroit .




7.Posté par Crab2 Crab le 11/09/2009 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

POURQUOI (du); et du COMMENT...
.
Paris:Saint-Germain-des-Prés, devant l'illustre coupole Sceptique rencontre Changelejeu. Les deux amis se saluent.
.
En finir avec les idées reçues.
.
Sceptique mi rieur demande à Changelejeu:-Ne me dites pas que vous alliez rentrer dans l'Académie?
.
-[Un grand rire]Pas de souci je ne m'imagine pas un instant siéger à coté d'un fondamentaliste.
.
-De qui parlez-vous?
.
-De René Girard.
.
-Vous en aviez parlé dans votre critique du mimétisme violent selon R Girard''.

-Oui en effet! Une tentative de sa part de démontrer que le mimétisme violent est inhérent aux monothéismes sauf ''comme de bien entendu'' quand il s'agit de la crucifixion.
Il agit comme tous les théologiens ou hadiths soucieux de prosélytisme. Autant de tentatives banales infantiles pour chacun d'eux de placer leur religion comme supérieure à celle des autres.
.
-Oui je vous connais suffisamment pour deviner que l'incroyant que vous êtes sans tient à plus que cela.
.
-Vous avez parfaitement vu tenez lisez cette coupure de presse.
.
Sceptique prend le texte et le lit à voix haute:''Pour René Girard, dans son monde habité par Dieu, et un dieu non seulement qui signale sa présence mais qui lui fait signe, dans ce monde, forcément, tout a un sens. Et quand son interlocuteur lui demande : « Même le Sida ?», sans sourciller, René Girard répond, tenez vous bien :''Certainement, ça a un sens. Le sida rappelle que les interdits sexuels des mondes primitifs avaient leur raison d’être.''(Quand ces Choses commenceront, p.126) N D.
.
-Stupéfiant non!? Voilà qui laisse méditatif.
.
-Oui. Je dois dire que je ne m'attendais pas à lire des propos fondamentalistes sous la plume d'un personnage qui passe pour un chrétien bon teint et membre de la fort prestigieuse Académie française !
.
-Vous savez parmi ''les biens pensants'' il n'est guère plus extrémiste que ceux qui ''par respect'' prétendent que la religion répond au pourquoi et la science au comment.
.
-Très juste ami Changelejeu ce n'est dans le meilleurs des cas rien de mieux qu'une forme de politesse conventuelle.
.
-C'est une erreur que beaucoup d'incroyants et de scientifiques commettent de laisser accroire cette idée car ils n'en pense pas un mot.
.
-Je vous l'accorde face à l'offensive des marchands de l'illusion, l'heure est désormais, de poser la correctement chaque problématique.
L'on sait que la première cause des guerres civiles ou entre états ont pour la plupart des cas une cause économique mais sans l'appui de la religion ils ne parviendraient pas à embrigader les populations dans le moindre petit conflit.
.
-D'où, si je vous ai bien suivi, devenue nécessaire la critique sans relâche des croyances et surtout d'en finir avec cette ineptie qui consiste à dire que c'est exclusivement le domaine de la religion d'apporter une réponse au pourquoi.
.
-C'est bien de cela dont il s'agit; en effet sur le problème de dieu; Pourquoi dieu?
.
-Vous avez raison cette question est scientifique.
.
-Le fait ami Sceptique que la science dans l'état actuel des connaissances n'y a pas répondu.
La religion en dehors de raconter une fable n'a toujours pas apporté le moindre début de preuve de l'existence d'un dieu. Et encore moins d'un dieu qui fait tout où serait en toutes choses.
.
-D'autant que la balance des probabilités penche considérablement du coté d'une transformation lente que plutôt du coté d'une création.
.
-C'est vrai que les délires religieux prêteraient à sourire imaginer qu'un dieu crée les lois de la physique et les changerais selon son bon plaisir si ce n'était extrêmement grave de savoir qu'ils mettent cela dans la tête des enfants.
.
-En Iran, à la demande du ''guide suprême'' ils vont islamiser les cours de science.
.
-Oui mais en France (il y a quelques mois de cela) lors d'un reportage présenté à l'heure du J T une enseignante déclarait qu'elle donnait la version scientifique de l'évolution et en suivant la version religieuse.
.
-Oui j'en ai entendu parler. Mais elle n'a pas pris soin de préciser que la physiologie démontre l'impossibilité de la conception virginale! [suivi d'un rire moqueur]
De l'existence de dieu ou non dans tous les cas la preuve ne peut-être que scientifique.
.
-Donc toute question qui commence par pourquoi est une question valable pour le scientifique.
.
Nos deux amis non sans s'être mis d'accord pour organiser et surtout développer le sujet dont ils viennent de s'entretenir dans les prochains jours sur ce même fil.
Puis décident de visiter une exposition de portraits en noir et blanc qui se tient dans le Studio Harcourt.
http://www.gralon.net/articles/vignettes/thumb-le-studio-harcourt---un-lieu-mythique-2603.gif
.
Crab.


8.Posté par rajwiya le 12/09/2009 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Texte, certes, très intéressant et suggérer que la moindre variation de force de cohésion atomique ou ionique aurait remis en cause l'apparition de la vie est aussi vrai.
Mais le problème est initialement mal posé.

Il faut peut-être admettre que l'univers a existé de tout "temps" et que des milliards d'essais ont eu lieu dont l'un ou quelques uns ont abouti à l'émergence de la figure rare induisant la vie.

Si vous tentez de lâcher une épingle au-dessus de l'entrecroisement de 4 carrelages, vous y arriverez certainement en disposant de milliers d'essais.

avec le temps et la loi des grands nombres toutes les fugures d'univers sont possibles.

9.Posté par UnPassant le 12/09/2009 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@soravardi
qu'il n'y ai pas de quiproco le ciel n'est nullement l'univers ce sont des choses bien distincte, de plus on peux tout aussi bien construire une maison et continué d'etendre son jardin ;)

10.Posté par soravardi le 12/09/2009 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut construire sa maison est étendre son jardin effectivement mais dans le versets cités il s'agit d'un ciel construit et qui s'étend il s'agit toujours d'une seul chose.Le ciel est prit comme terme générique pour englober tout un ensemble

11.Posté par goc le 14/09/2009 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous partez des le départ d'un axiome faux

"Essayer d’expliquer le début de l’apparition de la vie par le hasard, c’est admettre que lors de l’explosion d’une imprimerie, il ait pu se former un dictionnaire tout seul"

cette phrase part du principe que le temps n'a rien a voir dans la creation de la vie, que tout est immediat et que cette vie ne peut apparaitre que d'un seul coup (comme un distionnaire qui apparaitrait par magie, en oubliant qu'avant on a créé le langage, puis l'ecriture, puis l'imprimerie).

la vie tel qu'on la connait aujourd'hui n'est que l'évolution physico/chimique de phénomènes à l'origine tres simples, et ce apres quelques milliards d'années soit pour les phénomènes les plus rapides quelques milliards de milliards de milli-secondes.

c'est l'eternel problème des creationnistes, ils refutent toute idée d'evolution et ne peuvent imaginer l'homme que comme espece apparue du neant, en son etat defintif, alors qu'il est le fruit d'une evolution de plusieurs millions d'années.

la seule chose qui doit nous interpeler c'est l'idée que nous venons d'un defaut de coherence de l'univers, de ces grumeaux qui ont cree les galaxies, les etoiles, les planetes et la vie.

Et puis l'autre problème, c'est que rien ne nous dit qu'on n'est pas dans un cycle "normal"
explosion, expansion, puis rétractation jusqu'au stade ultime, stade engendrant une nouvelle explosion, expansion, etc... Bref rien n'interdit de penser que dans quelques centaines de milliards d'années il n'y aura pas quelque part, sur une planete perdue, un individu en train de repondre sur un site d'information, tout comme je le fais et comme l'ont peut-etre fait des milliards d'individus avant moi.Et alors là, avec votre dieu, vous aurez l'air un peu con!!

12.Posté par fenêtre ouverte le 15/09/2009 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ont peut commencé un création et l'étendre, tous comme des villes ont été créer et continue de s'étendre ,
pour ce qui est de l'existence du tous puissant, comment expliquer autrement que par sa grandeur notre existence avec peu ou une grande conscience de ce qui nous entour, regardons la mesure avec laquelle tous la nature est en harmonie , en fait le problème ce n'est pas l'existence du maitre des mondes , mais plutôt l'absurdité des hommes qui cherche à l'effacer , en prônant le négationnisme et l'élimination de la Religion du monothéisme , et l'autre problème c'est que l'ignorant ignore son ignorance,

13.Posté par stockencoke le 24/09/2009 05:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

allez donc vous instruire de la vérité sur cette invention d'iblis qu'est le bigbang!

Big Bang & islam Vétité ou égarement ???


http://www.youtube.com/watch?v=V7QPpp4Q3n4

http://www.youtube.com/watch?v=7cEHSXhx1Lw

Pauvre Oumma .... Que Dieu vous guide!

14.Posté par Soravardi le 24/09/2009 06:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

13. Posté par stockencoke le 24/09/2009 05:47
Si tu avais un peu de courage,tu aurais surement participer a cet échange en laissant des commentaires écrit de ta main.
Cette technique de diversion me semble pas du tout approprié pour déconstruire tes liens vidéos .
Parce que des erreurs dans ton film,il y en a .

15.Posté par Alain Cocarix le 19/11/2009 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sujet: "Ora et Gad" et le cerveau de toutes les sciences.

Madame, Monsieur,

Lisez cette parabole galactique, laquelle, n'étant pas une fable, peut porter la remise en cause des anciens modes de pensée.

"L'odyssée Ora et Gad" : le cerveau de toutes les sciences, est un raccourci prodigieux pour arriver à mettre en une page ce qui demande un volume à d'autres.

Un récit corrélé au LHC du CERN à Genève. La plus grande machine scientifique de tous les temps «la machine à expliquer l'Univers».

Il s'agit d'un voyage encyclopédique, du passé vers le labyrinthe du futur, mais aussi un exode qui permet à l’esprit de voguer sur des voies inédites.

Bien cordialement,

Alain Cocarix
L'auteur

Liens à suivre :
http://cocarix1.blogspot.com/

16.Posté par T. E.M le 04/01/2010 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que la seule raison pour laquelle les gens se tournent plutôt vers le créationnisme est que la science est incapable de répondre à leurs attentes. Et pour cause! Leurs attentes sont, sinon disproportionnées, incompatibles avec la marche de la science. La religion donne toutes les réponses, tout de suite, sans besoin de recherche. Alors que la science ne les donne pas: elle les cherche, sans pour autant tenter de rivaliser avec l'idée de Dieu. Les hommes ont besoin de Dieu car c'est le seul qui répond à la question du "pourquoi". La science n'a pas cette vocation, et la question du "pourquoi" lui est vaine, car l'Univers vu par la science est déterministe, auto-géré.

C'est pourquoi aussi A. Einstein croyait en Dieu malgré son savoir scientifique avancé: la science ne répond pas aux questions humaines existentielles. N'avait-il pas dit, sur son lit de mort: "Je pars sans savoir comment Dieu a créé le monde." ?

Parce que le "pourquoi" relève de la foi, et le "comment", lui, incombe à la science, PAS A LA MYTHOLOGIE quelle qu'elle soit.


A bon entendeur, notamment les donneurs de leçon d'astrophysique mixée à la métaphysique, n'ayant lu que deux ou trois sourates et qui veulent concurrencer plus de 2600 années d'avancement scientifique ...

17.Posté par Daniel PIGNARD le 10/04/2010 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ce que Dieu a fait est mesuré comme l’indique ces paroles de la Bible :

« Qui a mesuré les eaux dans le creux de sa main,
Pris les dimensions des cieux avec la paume,
Et ramassé la poussière de la terre dans un tiers de mesure ?
Qui a pesé les montagnes au crochet,
Et les collines à la balance ?
Qui a sondé l’Esprit de l’Eternel,
Et qui l’a éclairé de ses conseils ?
Avec qui a-t-il délibéré pour en recevoir instruction ?
Qui lui a appris le sentier de la justice ?
Qui lui a enseigné la sagesse,
Et fait connaître le chemin de l’intelligence ? » (Esaïe 40 :12-14)

http://www.biblegateway.com/passage/?search=%C3%89sa%C3%AFe%2040:12-18&version=LSG

La création s’est donc bien passée en 6 jours comme Dieu nous l’a fait connaître, et dans l’ordre qu’il a dit. Tout assertion qui piétinerait les paroles de la création mènera son auteur à la confusion le jour venu. Voyez (lien ci-dessous) quand on prend la Bible pour vraie, tous les renseignements précieux que nous pouvons en tirer pour élaborer un scénario des évènements de l’origine. Et celui-ci ne ressemble en rien à celui qui est officiel actuellement parce que ce dernier a été construit en négligeant totalement les connaissances historiques qui sont données dans la Bible et aussi confirmées par le déluge de Gilgamesh qui est remisé dans les légendes pour ne pas avoir à se contredire.

http://www.alterinfo.net/Recherche-sur-le-deluge-et-la-derive-des-continents_a40870.html

18.Posté par Arthur Gohin le 10/04/2010 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gog
Pour moi Dieu la personne que je rencontre dans la prière en premier lieu. C'est à partir de cette rencontre que le vois créateur et maître de ce monde. Je ne crois pas que des arguments puissent démontrer sa présence, ni qu'Il ait créé ce monde pour l'homme.

Par contre on peut aisément voir que les lois physiques ne sont que des définitions présentées sous forme de loi. Un manque de discipline d'esprit en quelque sorte. Mais pour le voir il faut être un minimum compétent en physique.
On peut sans grannde compétence comprendre que le temps futur est une abstraction, que rien ne nous assure que demain sera , que aujourd'hui n'est pas le dernier jour, et qu'ainsi il n'y aura pas de demain. Nous verrons, c'est tout.
De même le temps avant les témoignages humains n'est qu'une abstraction. le temps a pu très bien commencer avec le premier homme, et un univers à peu près comme il est maintenant. L'imaginer autrement n'est qu'une imagination, aussi cohérente soit-elle.
Pour moi je ne crois pas que Dieu ait fait un temps avant l'homme... ni qu'Il en fera un après.

19.Posté par Observeur le 10/09/2010 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsque nous observons les humains, nous constatons leurs comportements irrationnels.
Ces attitudes remontent très loin dans le temps.
Pour comprendre pourquoi il en est ainsi, nous nous contenterons de constater ce que les humains ressentaient face aux phénomènes naturels. Les humains préhistoriques n'avaient pas nos connaissances et ne comprenaient pas la nature. Cependant, ils cherchaient à donner une signification aux phénomènes naturels en faisant des relations arbitraires entre ce qu'ils voyaient et ce qu'ils ressentaient.
Comme nombre de phénomènes naturels leur faisait peur, ils les attribuaient à des forces surnaturelles qu'ils ont personnifié par des dieux. Il suffit de voir les diverses mythologies qui ont été développées au cours des millénaires. La peur des phénomènes naturels et de la mort, sont à l'origine du sentiment religieux.
Dans les tribus, il y avait des dominateurs qui ont exploité cette crainte pour assouvir leur pouvoir et leurs ambitions. D'où toutes sortes d'attitudes pour s'attirer les faveurs des déités inquiétantes et de rassurer les naïfs. Au fil des siècles, les dominateurs-manipulateurs ont structuré toutes sortes de religions. De nombreuses religions ont disparu, mais quelques unes se sont imposées par la force. Il suffit de s'informer sur l'histoire des religions et de leurs méthodes pour s'imposer.
Comme l'Humanité s'est développée dans cette ambiance superstitieuse durant des millénaires, sa psychologie en est imprégnée au point que s'en est devenue une momification dont peu de personnes sont capables de se défaire. Il faut beaucoup de caractère et de personnalité pour se débarrasser des irrationalités qui encombrent et étouffent une très grande majorité des humains.
Devenir et rester libre penseur est difficile, mais lorsqu'on y est parvenu, c'est la joie de la libération et de la sérénité car on n'a plus de craintes irrationnelles.

J'ai eu des conversations avec de nombreuses personnes. Voici ce que j'ai constaté :
les gens vivent selon leurs besoins d'illusions. Si vous leur faites perdre leurs illusions, ils ne le supportent pas car cela perturbe leur équilibre psychologique. Pour beaucoup de personnes la rationalité est insupportable. Nous le voyons partout : les gens avalent très facilement un gros mensonge et refusent une petite vérité parce que cela les dérange.

De nombreuses personnes désespérées de supporter leurs souffrances, qui ne peuvent être soignées par la médecine, se tournent vers toutes sortes de charlatans qui en profitent pour s'enrichir. La recherche de satisfactions irrationnelles ou d'apaisement de craintes et d'inquiétudes se traduit par l'achat de livres stupides ou la visite de voyantes qui les maintient dans l'ignorance et la superstition. L'exploitation de l'ignorance et de la superstition est une source inépuisable de revenus. Comme la plupart des personnes sont conditionnées et qu'elles ne veulent faire aucun effort pour se libérer, elles se vautrent dans leur attitude béate.

Nous sommes dans la nature, et tôt ou tard, tous les phénomènes s'expliquent naturellement. Cependant, nous n'avons pas tous la même façon d'examiner l'irrationnel pour le ramener au naturel rationnel. Ce n'est pas parce que des phénomènes sont incompréhensibles qu'il faut en déduire que le rationnel est illusion. Tout ce qui se passe peut avoir une explication naturelle et rationnelle. De nombreux phénomènes qui étaient considérés inexplicables et incompréhensibles jadis, ont eu une explication grâce aux progrès scientifiques. Mais notre science est encore très insuffisante pour tout expliquer.

20.Posté par louis le 26/12/2013 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour a tous
Que de paroles pour tenter d'expliquer ou d'essayer de convaincre ce qui ne peut l'être. Certes la compréhension de tous ces phénomènes après ce bing bang sont important a tous point de vue mais ne pourrons jamais de quelques façons que ce soit expliquer ce petit point qui sera toujours présent lors de l'aboutissement de toutes réflexion et ce demander qui la façonné et ordonné pour que toutes créations existent visible et invisible. Ce ? Pour qui le temps n'existait pas, Ce ? Qui pour des raisons que nous ignorons avait besoin de créé il faudra bien admettre son existence est-ce si difficile?
N'est-il pas plus important de s'intéresser à cette question quand nous disparaissons que devenons-nous?

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires