ANALYSES

LA BOURSE OU LA VIE


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:49 Le prix de la rétrogradation

Lundi 17 Octobre 2016 - 11:17 Olivier Roy : « Le djihad et la mort »


« Si je ne l’avais pas fait, d’autres l’auraient fait. »
« Ce qui le caractérise, (le milliardaire) c’est l’absence totale de sentiment de culpabilité. » George Soros.
Avec la crise qui s'incruste les profiteurs redoublent d'activité, et la destruction de l'économie, de la société et de la planète reprend de plus belle.


inventin@no-log.org
Vendredi 5 Juin 2009

Les marchés des changes (Forex) sont en pleine extension. Les prédateurs spéculent sur la valeur des monnaies ou des marchandises, et même sur la valeur de ces valeurs. Il s'y échange près de 4 000 milliards de Dollars par jour (BRI, 2004), hors produits dérivés négociés de gré à gré, souvent automatisés par ordinateurs, qui eux, représenteraient un volume de plus de 84 000 milliards de dollars, mais peut-être beaucoup plus. Sur ces marchés les accapareurs peuvent bénéficier d’un effet de levier de 100:1, contre seulement 2:1 sur le marché actions, ne payant que 1% des sommes qu'ils jouent effectivement. On achète ce que l’on n’a pas et l’on vend ce que l’on pourrait détenir, la réalité devient virtuelle. Les opérations des produits dérivés se déroulent directement entre intervenants, sans connaissance par qui que ce soit des positions de chacun. La traçabilité est impossible et personne ne sait exactement de quoi on parle. Donc le risque global n’est ni mesurable ni contrôlable. De fait, ces fonds sont des investisseurs qui spéculent sur la hausse ou la baisse des marchés. Qu'il s'agisse d'actions, de titres de dette ou de matières premières, ils accentuent la flambée ou le plongeon des valeurs. Surtout, pour doper leurs profits, ils font jouer cet "effet de levier", c'est-à-dire qu'ils empruntent massivement, jusqu'à cent fois les montants investis. Dans une période où plus rien n'est prévisible, cette abondance de dette fait planer un risque systémique, autrement dit une mise en péril de tout le système financier, économique et social. Ce n’est pas un accident de parcours, mais bien l’aboutissement du capitalisme libéré, les soubresauts d'une agonie devenue normalité. Quand l'espoir et la confiance disparaissent, la révolte tend vers l'infini, et un changement de perspective émerge un peu partout. Lukas Stellahttp://inventin.lautre.net;


Vendredi 5 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par VIRGILE le 05/06/2009 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Capital "libéré" signifie de ne plus mettre de référence à la valeur de l'argent, via une totale dérégulation. La première étape fut la création de la FED en 1913 par une poignée de banquiers privés circoncis. Puis des fortunes colossales par ces mêmes familles de banquiers se sont montées en organisant une séries de guerres révolutionnaires et mondiales, armant les uns et les autres, "sans complexe", à l'image des massacres organisés en Irak, Liban, Gaza, Afghanistan, Afrique, etc. Les Fils du diable se déchainent.

Puis ce fut le temps de la dérégulation "dollar/or" sous l'ère Nixon/Reagan, totalement manipulés par les mêmes familles de banquiers (Rotschild/Rockefeller, Worms, etc.).
Il ont fait en sorte que l'Homme passe du statut divin d'Enfant/Créature de Dieu à celui de marchandise. Tout est "spéculable" à fort taux d'usure. Puis le nec le plus ultra est d'imposer cette meurtrière perversion par la force (PNAC US), le tout sous-mené par les doctrines de Léo-Strauss, mysticisme post-platonicien édulcoré et soutenu par le Talmud babylonien (falsification diabolique de la Torah), afin de justifier le statut divin d'Elu et d'asservir, de spolier tous les Goyim, en vue du (PSS) Gouvernement Mondial talmudique et son terrifiant Kahal. Tout opposant est déclaré "Terroriste" ou "Anti-Sémite" !

En tremplin, toutes les grandes institutions sont créées et infiltrées par ces mêmes manipulateurs névrotiques et viscéralement Anti-Messie (ONU, FMI, banque mondiale, OTAN, U.E., etc.). Tout s'achète, tout se vend, même son âme au diable pour 30 deniers, pour assurer sa vie...
Des faux docteurs aux cruels impies incrédules, tout est déjà Ecrit. Simplement, nous vivons une accélération vers...vous savez quoi !!!
Mais rendons grâce que la Grâce et la Vérité ne s'achètent ni ne se vendent. L'Amour étant plus fort que la mort et la cupidité. Ca c'est pour les vrais Elus, dans l'humilité et la "re-connaissance"...Mais qui a encore la "foi" ?

2.Posté par Habakuk le 05/06/2009 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous nous parle d'eux: Evangile de Jean, 8.44: "Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge".

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires