ALTER INFO

L'union européenne doit aborder le racisme dans ses propres rangs


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



ertf@coe.int
Vendredi 2 Mars 2007

Strasbourg, le 1er mars 2006 -- À l'occasion du lancement d'un nouveau rapport sur le racisme en Europe par l'Agence Européenne des Droits Fondamentaux de l'UE récemment créée, Rudko Kawczynski, le président du Forum Européen des Roms et des Gens du Voyage (FERV), a invité les États Membres de l'UE à commencer à prendre au sérieux le racisme dans leurs propres rangs.


" L'Europe s'est trop long comportée comme si le racisme et la xénophobie étaient liés essentiellement au pré-modernisme, se considérant immunisée contre de telles tendances. La réalité anti-Bohémienne est le meilleur exemple de la fausseté de cette supposition. ", a dit Rudko Kawczynski en se référant à la continuité des lois contre les Bohémiens du début du 20ème siècle, à la persécution des Roms sous le National-Socialisme, et au fait anti-Bohémien actuel avec des discours de haine et de violence contre les Roms.


" En tant qu'homme pratique, je ne suis pas du tout étonné par les résultats du rapport, qui documentent une forte hausse du racisme en Europe. Nos organisations reçoivent quotidiennement des témoignages de discrimination et de violations des droits de l'homme contre les Roms ", a dit le président du FERV. Il a précisé que le fait anti-Bohémien est de plus en plus institutionnalisé, avec les institutions d'états devenant les principaux auteurs de ce délit. Etant donné l'omniprésence de la violence anti-Roms en Europe, Kawczynski a fait valoir le droit des Roms à choisir librement leur lieu de résidence. Il a fermement condamné le récent refoulement de chercheurs d'asile Tziganes des nouveaux Etats Membres en Irlande et en Suède. Il a prévenu dans le même temps les nouveaux États Membres de ne pas utiliser la politique de frontière ouverte de l'UE pour se débarrasser de leurs citoyens Tziganes non désirés.


Commentant le lancement de la nouvelle Agence des Droits Fondamentaux, Rudko Kawczynski a dit qu'il partageait les soucis exprimés par d'autres, que le centre élargi de la nouvelle agence pouvait être aux dépens du travail sur le racisme et la xénophobie fait autrefois par l'Observatoire Européen des Phénomènes Racistes et Xénophobes (EUMC). " Nous avons juste vu un changement positif dans le travail de l'EUMC avec l'observatoire accordant considérablement plus d'attention à la discrimination et à la violence contre les Roms, " a dit Kawczynski. " Nous voulons que l'Agence des Droits Fondamentaux assume ce travail avec la surveillance des actes anti-Bohémiens en tant que partie explicite de son mandat ", a conclu le président du FERV.


Établi en 2004, le FERV est la représentation internationale des intérêts Tziganes qui rassemble les principales organisations internationales Roms d'Europe et plus de 1.500 organisations adhérentes de la plupart des Etats Membres du Conseil de l'Europe. L'organisation a signé un accord d'association avec le Conseil de l'Europe qui prévoit des relations spéciales entre les deux corps. Pour de plus amples informations et des entrevues veuillez contacter :


European Roma and Travellers Forum
c/o Council of Europe
F – 67 075 Strasbourg

Tel.: 00 33 3 90 21 53 50
Email: ertf@coe.int

Traduit pour Alter Info par Pétrus Lombard

Original: The European Union Needs to Tackle racism Within its own Ranks

The European Union Needs to Tackle racism Within its own Ranks

Strasbourg, 1 March 2006. On the occasion of the launch of a new report on racism in Europe by the newly established EU Fundamental Rights Agency, the president of the European Roma and Travellers Forum, Rudko Kawczynski called on the EU member states to start taking serious racism within their own ranks.

“Europe has too long behaved as if racism and xenophobia were essentially linked to pre-modernism, considering itself immune against such trends. Anti-Gypsyism is the best example for the erroneousness of this assumption.”, Rudko Kawczynski said referring to the continuity between the anti-Gypsy laws of the early 20th century, the persecution of Roma under National-Socialism, and present-days anti-Gyspysim including hate speech and anti-Roma violence.

“As a practical man, I am not at all surprised at the report’s findings, documenting a sharp increase of racism in Europe. Our organisations receive every day witness of discrimination and Human Rights violations against Roma”, the president of the European Roma and Travellers Forum said. He pointed out that anti-Gypsyism is increasingly institutionalised with state institutions becoming one of its main perpetrators.

Given the all-pervasiveness of anti-Roma violence in Europe Kawczynski asserted the Roma’s right to freely choose their place of residence. He firmly condemned the recent refoulement of Romani asylum seekers from the new member states in Ieland and Sweden> At the same time he warned the new member states not to use the EU’s open border policy to get rid of their unwanted Romani citizens.

Commenting of the launch of the new Fundamental Rights Agency, Rudko Kawczynski said that he shared the concerns expressed by others that the extended focus of the new agency might go at the expense of the work on racism and xenophobia formerly done by the European Monitoring Centre on Racism and Xenophobia (EUMC). “We have just seen a positive shift within the EUMC’s work with the observatory paying considerably more attention to discrimination and violence against Roma,” Kawczynski said. “We want the Fundamental Rights Agency to take on on this work with the monitoring of anti-Gypsism as an explicit part of its mandate”, the president of the European Roma and Travellers Forum concluded.



Established in 2004, the European Roma and Travellers Forum is the international Romani interest representation which gathers Europe’s main international Roma organisations and more than 1,500 member organisations from most of the Council of Europe member states. The organisation has signed a partnership agreement with the Council of Europe which provides for special relations between both bodies.



For further information and interviews please contact:

European Roma and Travellers Forum
c/o Council of Europe
F – 67 075 Strasbourg

Tel.: 00 33 3 90 21 53 50
Email: ertf@coe.int



Vendredi 2 Mars 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires