Palestine occupée

L’opération de la pelleteuse, une confusion de versions



Lundi 7 Juillet 2008

L’opération de la pelleteuse, une confusion de versions
Les médias israéliens louaient le soldat qui avait tué celui qui a mené une opération (avec sa pelleteuse dans la ville occupée d’Al-Quds "Jérusalem"). Cependant, la radio de l’armée a affirmé qu’une enquête de la police confirmait que ce dernier avait été atteint de deux balles par une policière, et qu’il a perdu connaissance. Cela ne confirme que la fausseté du récit de ce soldat qui prétend que l’exécuteur de l’opération a appuyé sur l’accélérateur en criant "Allah Akbar" après avoir été atteint par le feu de la policière.

Le journal Yediot Ahronot exprimait un sentiment de victoire dans cette petite guerre qui s’est déroulée dans la rue Yafa, dans la ville d’Al-Quds (Jérusalem). Avec de grands caractères, le mot HERO a occupé sa première page. Il s’agissait de ce soldat qui était en vacances. Le mot était accompagné de sa photo portant un revolver alors qu’il montait sur ladite pelleteuse.

Le tribunal d’instance de la ville occupée d’Al-Quds (Jérusalem) a publié une sentence interdisant l’utilisation du mot "héro" quant à M. En fait, M est devenu un héro après avoir tué Hossam Doyat qui avait mené l’opération. Il a tiré sur lui trois balles, dans la tête, dit-il. Apparemment, les médias et la presse ignorent quatre personnes : trois policiers et un civil. Ce sont eux qui ont ouvert le feu sur Doyat et l’ont blessé. Ils étaient sur le point de le contrôler lorsque M est intervenu pour l’assassiner.

Sur ses premières pages, le journal Yediot Ahronot n’a pas mentionné les tués et les blessés de l’opération. Il continue cependant à vanter le héro. Avec un grand titre, il se trouve indigné : Ils ne veulent pas de lui dans l’armée. Sur la deuxième et la troisième pages, le journal détaille le refus de l’armée israélienne de l’accepter dans ses rangs. Il possède un casier judiciaire chargé. Il avait activement participé dans des actions contre le retrait unilatéral israélien de la bande de Gaza, en 2005. Ce héro est un diplômé d’une institution religieuse de la colonie Kariat Arbaa, un bastion de la droite extrémiste israélienne.

Le journal n’a pas donné un seul article pour analyser l’opération. Il a uniquement publié un article signé par le journaliste d’extrême droite Orbakh, sous le titre : Merci au héro !

Cependant, la radio de l’armée affirme qu’une enquête de la police montre que Doyat a été atteint par deux balles tirées par une policière. Il a perdu connaissance. Cela dévoile que le propos de M consistant à nous faire croire que Doyat a poussé sur l’accélérateur, en criant Allah Akbar, après avoir été atteint de deux balles, est faux. En réalité, il n’avait aucune raison de tirer sur la tête de Doyat. En quelques mots, les médias israéliens ont transformé un assassin en un héro.

De son côté, l’analyste politique du journal Maariv Chalom Yarochalmy a également vanté le héro. Il a attiré l’attention sur le fait que les opérations dans la ville de Jérusalem aient changé de forme. Il n’y a plus de kamikazes qui planifient leurs opérations et traversent la ville avec une ceinture lourde d’explosifs.

Dans les deux dernières opérations, celle de la rue Jaffa et celle de Markaz Haraf, les exécuteurs sont des gens connus par les habitants de la ville. Ils entrent et sortent de façon légale. Il se demande s’il y a une solution à cette situation, si la ville a été unifiée trop vite…

Et dans le même journal Maariv, l’analyste Rbabort écrit qu’il croit que la Cisjordanie et la ville d’Al-Quds (Jérusalem) connaîtront une escalade d’opérations d’attaque, suite à l’accalmie observée dans la bande de Gaza.

Il croit que le mouvement du Djihad Islamique est proche de l’Iran qui encourage la violence dans les territoires israéliens. Et malgré que les factions palestiniennes aient un intérêt à mener des opérations (de résistance), le vrai danger vient du nord, du côté du Hezbollah. Ce parti libanais veut certainement venger son chef Imad Moghniyah. Il y aura des opérations, sans que le Hezbollah ne laisse d’emprunte.

Et en ce qui concerne les enquêtes israéliennes, l’envoyé militaire du journal Haaretz Haril et le spécialiste des affaires palestiniennes du journal Sakharof écrivent que le service israélien de la sécurité générale (Chabak) concentre ses recherches sur les mobiles. Et « lorsqu’un terroriste fait son travail de façon individuelle, sans aucune infrastructure de soutien, et s’il ne raconte rien à un espion travaillant pour "Israël", il est difficile de l’empêcher ».
Article paru dans Al-Machhad Al-Israïli
Traduit et résumé par le CPI

L’opération de la pelleteuse, une confusion de versions

Des appels sionistes pour juger le membre de la Knesset, Baraka à cause de sa rencontre avec Mechaal

Plusieurs membres de la Knesset ont appelé, hier dimanche 6/7, au jugement du député arabe à la Knesset, Mohammed Baraka, président du front démocratique pour la paix et la justice, après des nouvelles autour de sa rencontre avec le président du bureau politique du mouvement Hamas, Khaled Mechaal.

Des sources médiatiques avaient parlé que le député Baraka a rencontré secrètement le président du bureau politique du mouvement Hamas, Khaled Mechaal, à Abou Dabi en marge d'une réunion à l'occasion de la 60ème commémoration de la Nakba du peuple palestinien.

Les sources ont dit que la rencontre était sérieuse et profonde.

De son côté, Baraka a refusé de présenter un commentaire sur sa rencontre en disant : "le sujet de la reprise de l'unité des palestiniens me préoccupe toujours, en conséquence, nous sommes prêts à prodiguer tous les efforts nécessaires dans ce cadre.

Le membre de la Knesset sioniste et président du parti extrémiste de la droite "Al Mefdal" a publié un communiqué en disant qu'il a appelé le conseiller juridique du gouvernement sioniste à l'organisation d'une enquête avec le député Baraka.

Baraka a répondu après les demandes à l'organisation d'une enquête avec lui, que le président du parti "Al Mefdal" est un raciste qui méprise l'homme arabe palestinien.

L’opération de la pelleteuse, une confusion de versions

Hamas : des pays européens ont proposé leur médiation pour l'affaire d'échanges des prisonniers

Le mouvement du Hamas a affirmé l'existence des médiations européennes et non européennes pour arriver à la libération du soldat israélien Gilad Chalit en échange des captifs, tout en soulignant que le Hamas acceptent tous les efforts et les médiations qui ont pour but d'accomplir les efforts égyptiens qui se déploient pour la réalisation de cette opération d’échange de prisonniers.

Lors de ses déclarations de presse publiées, le dimanche 6/7, le dirigeant du Hamas, Dr. Ismaïl Redwan a souligné que le Hamas a suspendu les négociations indirectes concernant l'affaire du soldat israélien, Gilad Chalit, à cause des violations de l'occupation aux points de l'accalmie.

En réponse aux rumeurs des masses médias qui ont prétendu que l'Égypte avait arrêté sa médiation pour la reprise du dialogue inter palestinien, Redwan démenti tout engagement réel égyptien dans ce dossier, en affirmant que le vrai obstacle à la reprise du dialogue inter palestinien est le veto israélo-américain qui ne veut aucun rapprochement des deux mouvements (Hamas et Fatah), dans le but de servir les agendas sionistes scandaleux dans toute la région.

Redwan a appelé le président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui a entamé une visite officielle à Damas, à refuser les pressions américaines et reprendre le dialogue général national, sous des auspices arabes comme il était le cas de la crise libanaise, où la ligue arabe a pu faire réussir le dialogue entre les différents côtés libanais qui étaient en désaccords.

L’opération de la pelleteuse, une confusion de versions

Al Qassam : nous sommes prêts à tous les choix et nos agendas sont pleins de scénarios et tactiques

Les brigades d'Al Qassam, la branche militaire de Hamas ont avertit l'occupation d'exécuter des incursions contre la bande de Gaza, tout en confirmant que le lancement des roquettes a été effectué d'une façon individuelle, non engagée et non responsable.

Lors de sa déclaration exclusive au correspondent du centre palestinien d'information publié, le dimanche 6/7, le porte-parole des brigades d'Al Qassam, Abou Oubeïda, a affirmé qu'il y a une entente nationale de toutes les factions palestiniennes pour la poursuite de l'accalmie, tout en affirmant que le lancement de quelques roquettes à partir de Gaza, ne viennent pas de la résistance, mais elles sont tirées d'une manière individuelle.
Abou Oubeïda a dit que l'occupation tente toujours de fuir ses obligations, et propage des rumeurs concernant le respect palestinien à l'accalmie, tout en soulignant que les palestiniens sont au niveau de leur obligation, alors que l'occupant sioniste prétend toutefois des allégations injustes pour violer ses promesses envers le peuple palestinien, notamment la levée du blocus et la réouverture totale des passages dont celui de Rafah.

Il a souligné que la résistance palestinienne est prête pour répondre fortement à toutes les violations de l'occupation, si leurs troupes armées vont penser à l'exécution d'une telle incursion contre la bande de Gaza.

Ces déclarations sont venues après la diffusion d'un document militaire par la branche des recherches de la direction générale de l'occupation et présenté au bureau des décisions sionistes, en décrétant la riposte de l'armée à tout lancement des roquettes, afin d'exécuter des assauts militaires contre la bande de Gaza, malgré l'accalmie qui est entrée en vigueur après l'accord de toutes les factions palestinienne et la médiation égyptienne.


L’opération de la pelleteuse, une confusion de versions

Le refus d'Abbas de rencontrer Mechaal montre les mauvaises intentions envers le dialogue

De hautes sources diplomatiques au mouvement du Hamas ont démenti l'existence des préparatifs pour une rencontre de sommet entre le président Mahmoud Abbas et Khaled Mechaal, le président du bureau politique du mouvement Hamas dans la capitale syrienne, Damas.

Le membre du bureau politique du mouvement Hamas, Ezzat Al Rachaq, a dit dans une déclaration de presse, que son mouvement est prêt à rencontrer le président Abbas à Damas, mais jusqu'à maintenant, il n'y a pas de préparatifs pour une rencontre de sommet entre Mechaal et Abbas et que les agendas du président du bureau politique ne comporte pas cette rencontre, alors que les responsables syriens, à leur tête le président Bachar Al Assad ont affirmé leur insistance sur l'unité du peuple palestinien et la réussite du dialogue inter palestinien.

Il a ajouté que les syriens ont a affirmé qu'ils vont prodiguer leurs efforts pour faire réussir le dialogue inter palestinien.

Al Rachaq a condamné les déclarations du porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeinah, qui a refusé la rencontre d'Abbas avec les dirigeants du Hamas et les autres factions à Damas, en soulignant que ces déclarations expriment des intentions négatives envers le dialogue national palestinien.

De hautes sources au mouvement du Hamas ont dit que les déclarations de certains proches d'Abbas expriment la continuation du Veto américo-israélien contre le dialogue national palestinien.

De son côté, le porte-parole du bloc "changement et réforme" qui représente le mouvement du Hamas au conseil législatif palestinien, Dr. Salah Al Bardawil, a considéré que le refus d'Abbas à rencontrer le président du bureau politique du mouvement Hamas, Khaled Mechaal, est l'une des conditions américaines imposées contre le président Abbas.

Dans une déclaration de presse, Al Bardawil a dit qu'il est bizarre que cette position vienne après son appel au dialogue national, en montrant que l'initiative d'Abbas ne verrait pas le jour tant que la ministre américaine des affaires étrangères, Condoleezza Rice refuse tout dialogue avec le Hamas.

Au sujet de la fin du mandant du président Abbas en janvier prochain, Al Bardawil a dit que le président du conseil législatif palestinien serait le président de l'autorité palestinienne, dans une durée de 60 jours, avant de choisir un autre président dès la fin du mandant d'Abbas, selon la loi palestinienne.

L’opération de la pelleteuse, une confusion de versions

Le gouvernement de Haniyeh condamne la décision américaine contre la chaîne d'Al-Aqsa

Le bureau d'information du gouvernement d'unité nationale dirigé par Ismaïl Haniyeh à Gaza a fortement condamné la décision des membres du congrès américain de considérer un ensemble de chaînes arabes dont la chaîne d'Al-Aqsa comme des organisations terroristes.

Le président du bureau Hassan Abou Hashish a considéré, aujourd'hui dimanche 6/7, dans un communiqué de presse dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, que cette décision vient dans le cadre de la politique américaine qui cherche à dominer le monde et à faire taire les consciences.

Il a ajouté que cette décision représente la continuation des violations américaines des lois et droits de l'homme, ainsi qu'une violation flagrante de la liberté d'expression et des médias, selon les lois des organisations internationales.

Abou Hashish a affirmé que la chaîne d'Al-Aqsa est une organisation palestinienne nationale qui travaille selon la loi palestinienne et qu'elle a obtenu toutes les autorisations nécessaires pour accomplir son devoir médiatique.

L’opération de la pelleteuse, une confusion de versions

Le Hamas avertit l'occupation d'effectuer une opération militaire contre Gaza

Le mouvement du Hamas a averti des menaces sionistes d'effectuer une opération militaire contre la bande de Gaza sous prétexte du lancement de missiles, et il a qualifiées de très dangereuses et a précisé que l'occupant doit beaucoup réfléchir avant de prendre cette décision.

Le porte-parole du mouvement du Hamas Dr. Sami Abou Zouhri a dit, dimanche 6/7, dans une déclaration de presse dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, que l'occupation ne respecte pas les points de l'accalmie et que les violations sionistes sont continuelles.
Il a souligné que le pourcentage d'ouvertures des passages est moins que celui enregistré avant l'accalmie et que la qualité des marchandises qui est entrée à Gaza n'est pas au niveau de celles qui étaient arrivées avant l'accalmie. Il a souligné que cela montre que l'occupation n'est pas sérieuse dans la mise en application des articles et des conditions de l'accalmie, et que cette politique tente de frapper le mouvement du Hamas et les autres factions palestiniennes dans le but de servir l'occupation et d'arriver à la libération du soldat Shalit.

Abou Zouhri a affirmé que ces mesures sionistes ont des conséquences négatives sur le dossier de Shalit, et il a indiqué que le mouvement du Hamas poursuit et discute, de façon continuelle, de la situation avec toutes les autres factions palestiniennes pour prendre la décision convenable, au moment venu, pour servir les hauts intérêts du peuple palestinien.

Au sujet des menaces sionistes de mener une opération militaire contre la bande de Gaza, Abou Zouhri a affirmé qu'elles sont très dangereuses à cause de leurs effets négatifs contre les Sionistes qui devraient réfléchir plusieurs fois avant de prendre ce pas très coûteux.

L’opération de la pelleteuse, une confusion de versions

Les déclarations de Pérès sont un coup à ceux qui croient que l'occupant veut un partenaire de paix

Le mouvement du Hamas rappelle de nouveau que l'ennemi sioniste négocie avec la partie palestinienne qui représente l'équipe d'Oslo en utilisant la manière forte, et il a souligné qu'il ne respecte pas son partenaire et qu'il ne veut pas de paix.

Le mouvement du Hamas a considéré, hier samedi 5/7, dans un communiqué publié en Cisjordanie dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, que les déclarations du président de l'entité sioniste Shimon Pérès, qui a dit que le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas a perdu la légitimité au sein de son peuple, le qualifiant de faible et disant qu'il ne peut effectuer d'accord sécuritaire, confirment que les dirigeants de l'occupation ne donnent aucune considération au président palestinien, sauf s'il est capable d'effectuer les accords sécuritaires et d'exécuter leurs désirs pour frapper le peuple palestinien et sa résistance.

Le mouvement s'est interrogé, dans son communiqué, après la qualification du criminel Pérès de la partie palestinienne qui négocie avec lui de faible, comment le négociateur palestinien peut toujours croire que les Sionistes veulent arriver à une paix réelle.

Le mouvement du Hamas a remarqué que les déclarations de Pérès sont un message bien clair aux négociateurs palestiniens qui rencontrent les Sionistes, et que cela doit les pousser à retourner vers leur peuple qui représente leur seule source de force.

Mechaal rencontre İhsanoğlu à Damas et insiste sur la nécessité de lever le blocus injuste

Le chef du bureau politique du Hamas Khaled Mechaal a insisté sur la nécessité de lever le blocus injuste imposé illégalement contre la bande de Gaza qui continue de rendre la vie difficile. Cela fait trois ans qu'il est imposé contre les citoyens palestiniens innocents dont les bébés, les malades et les vieux.

Un communiqué publié par le bureau d'information du Hamas dont le Centre Palestinien d'Information a reçu une copie, samedi 5/7, a souligné que Mechaal a rencontré, jeudi soir passé, le secrétaire général de l'organisation de la conférence islamique Dr. Ekmeleddin İhsanoğlu dans la capitale syrienne, Damas.

Mechaal a salué les efforts déployés par l'organisation de la conférence islamique qui tente d'améliorer la situation des pays et des peuples islamiques devant les défis internationaux, notamment pour la légitimité de la question palestinienne, tout en l'appelant à démasquer les violations incessantes de l'occupation contre les citoyens palestiniens et leurs droits légaux.

Mechaal a salué et estimé tout effort ou initiative que cette organisation désire déployer afin que les Palestiniens puissent reprendre leur entente nationale, tout en assurant en même temps la position du Hamas qui appuie toujours la reprise d'un dialogue inter-palestinien sérieux.

Le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal, a appelé le secrétaire général de l'organisation de la conférence islamique à continuer les efforts nécessaires pour parvenir à la levée du blocus injuste, imposé illégalement contre un million et demi de citoyens innocents dans la bande de Gaza. Il a souligné que ce blocus représente une violation criminelle contre toute l'humanité et qu'il va à l'encontre de toutes les lois, règles et chartes religieuses et internationales.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Lundi 7 Juillet 2008


Commentaires

1.Posté par yeux le 08/07/2008 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Honnêtement, la vidéo diffusée dans les médias m'intriguait.
Je voyais un homme avec une chemise bleue tirer dans l'habitacle d'un buldozer presque à l'arret.
si l'engin s'arrêtait, pourquoi abattre son conducteur dans ce cas ?
J'ai même eu l'impression que le conducteur était déjà KO au moment ou le type à tirer dessus. cela ressemblait à une exécution.
Je me suis dis que j'avais mal vu et qu'ils ne pouvaient pas montrer ces images pour ensuite dire qu'il s'agissait d'un héro sauvant des citoyens sans défenses. Ces images doivent encore être trouvable.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires