Société

L'omerta vaccinale vacille quand les parents se bougent



Samedi 7 Septembre 2013

L'omerta vaccinale vacille quand les parents se bougent
Une mère perchée sur le toit de l'école à Allevard-les-Bains (Isère)
 
Par Céline Aubert (France 3), le 5 septembre 2013
 
Troisième rentrée sans école pour les enfants Guéret. Depuis 2011, Tiwan et Kali sont déscolarisés. A l'origine, parce qu'ils n'avaient pas reçu le DT Polio, vaccin obligatoire. Aujourd'hui ils pourraient être scolarisés, dans un autre établissement. Impensable pour les parents.

 
A 8 heures ce jeudi 5 septembre au matin, Stéphanie Guéret s'est hissée sur le toit du gymnase de l'école d'Allevard-les-Bains. Maman de trois enfants dont deux en âge d'être scolarisés, elle et son compagnon Rémi sont entrés en guerre contre la direction de l'établissement qui refuse d'admettre Tiwan (8 ans) et Kali (6 ans) depuis deux ans. 

Les parents affirment aujourd'hui que l'aîné présenterait bien tous les vaccins obligatoires (en 2011 il n'avait pas reçu le dernier rappel du DT Polio), pour la fillette ils disent avoir obtenu un certificat de contre-indication. L'Inspection académique accepte donc de les scolariser, mais à Saint-Maximin, les rapports avec l'école d'Allevard étant trop tendus. Pour les parents, c'est inacceptable. Ils ne comprennent pas pourquoi leurs enfants ne peuvent pas aller à l'école dans leur village.  
 
Deux ans de tension 
 
Deux ans donc que la tension monte entre les parents Guéret et la direction de l'école d'Allevard-les-Bains. A l'origine de la mésentente, le DTPolio, que Stéphanie et Rémi Guéret auraient refusé de donner à leur fils Tiwan, car celui-ci était devenu asthmatique juste après un rappel de vaccin. Pour autant, les parents ont toujours nié être des "anti-vaccins". C'était en 2011. Les parents avaient alors manifesté devant l'école pendant près de 15 jours, faisant mine de faire cours dans la rue, banderoles brandies à bout de bras. 
 
En 2012, nouvelle rentrée sans école. Stéphanie Guéret fait classe à ses petits à la maison. Tiwan et Kali ne sont toujours pas scolarisés. L'aîné a pourtant tous ses vaccins, d'après les parents. Quant à la fillette, ils expliquent avoir un certificat de contre-indication, comme le veut la loi. Problème, le carnet de santé a été perdu par les parents, le document de contre-indication égaré par l'Inspection académique.  
 
Cet après-midi, un conseiller du recteur a tenté de dialoguer avec Stéphanie Guéret, mais celle-ci refuse de descendre tant qu'elle n'aura pas en mains les certificats de scolarité de ses enfants à Allevard.
 
Source : France 3 (= diverses vidéos sur cet épisode)
  
Un grand BRAVO à ces parents et à tous ceux qui sont déterminés à ne pas laisser la tyrannie vaccinale encore gagner un peu plus de terrain !
 
Dans un état normal, avec un public suffisamment mature et conscient des enjeux, ces parents seraient nettement plus soutenus que ce qu’ils sont déjà car il y va de l’avenir, de la liberté et de la santé de toutes les générations futures.
 
Alors que ces enfants respectent les critères des lois en vigueur, on crée un régime d’exception qui permet à la tyrannie vaccinale de gagner encore du terrain. Dans le même temps, il ne faudrait pas non plus l’oublier,  cette même tyrannie vaccinale a encore grignoté du terrain en supprimant l’ancien vaccin obligatoire DTP sans aluminium pour imposer à tous de l’aluminium notoirement neurotoxique et ce encore plus, à fortiori, pour de jeunes enfants.
 
L’aluminium peut favoriser les troubles du développement et de l’apprentissage, l’autisme et l’hyperactivité (entre autres nombreux méfaits !) et donc qu’un établissement scolaire accepte de cautionner pareil empoisonnement forcé et idéologique est plus qu’affligeant. Mais n'est-ce pas là un fameux indice qu’une bonne partie des enseignants et des établissements n’ont même pas la saine tournure d’esprit indispensable quand on prétend participer à l’éducation de générations futures lucides, intelligentes et responsables?
 
Au lieu de cela, l’éducation se transforme en véritable « lavage de cerveau », comme le montrent notamment divers programmes de télévision (pour ne pas dire d’endoctrinement) à destination des jeunes enfants, dans le but de leur faire gober presque dès le berceau le baratin vaccinal !
 
L’omerta vaccinale vacille parce que de plus en plus de parents vont parler, dénoncer, réclamer réparation ou le respect de leurs droits actuels et ceux de leurs enfants. C’est TOUS ENSEMBLE que nous pourrons renverser pareille tyrannie. Cela n’est plus qu’une question de temps. Dès lors, si tous les gens un peu timorés pouvaient comprendre l’importance et l’intérêt « d’apporter leur pierre », ce serait une énorme avancée sanitaire et démocratique que nous pourrions offrir aux générations futures et cela dès que possible. Le plus tôt sera vraiment le mieux!
 
 
 Voir aussi les articles connexes suivants:
 
Acharnement inacceptable sur les parents Guéret, dans l'Isère
 
Après les enfants Guéret, c'est la petite Luna qui est exclue de l'école pour cause de vaccin DTP indisponible!
 
Effets du vaccin ROR: des parents en détresse jettent une bouteille à la mer


http://www.initiativecitoyenne.be/article-l-omerta-vaccinale-vacille-quand-les-parents-se-bougent-119914864.html


Samedi 7 Septembre 2013


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires