Conflits et guerres actuelles

L’offensive turque contre l’Irak, quel objectif ?



Mercredi 27 Février 2008

C'est une guerre qui ne dit pas son nom : les hauteurs de Qandil, au nord de l'Irak, où sont retranchés les guérilleros kurdes du PKK, est, depuis 60 jours, le cœur palpable de ce que les analystes qualifient, à juste titre, de « double jeu américain ». Voici l'une des plus performantes armées du monde, celle, en l'occurrence, de la Turquie laïque, qui décide, on ne sait sur la base de quel principe, d'envahir, un beau matin, le sol d'un pays souverain, sous le prétexte d'y extirper l'épine séparatiste qui endolorit sa chair, il est vrai, depuis longtemps. Elle y envoie, donc, et, en masse, des hommes de troupe -quelques 10.000, selon les chiffres officiels- dotés d'armes et d'équipements dernier cri, au mépris total de l'intégrité territoriale de l'Etat visé, qui, par malheur, se trouve, déjà, sous les bottes de l'occupant. Il va sans dire que, ni l'argument invoqué par Ankara, ni la méthode qu'il utilise, ne sont convaincants ; fait, qui, au demeurant, vient d'être souligné par les autorités irakiennes et le Conseiller à la sécurité nationale, Mouvafagh al Robaï, en tête, sous forme de reproches, de critiques, voire, même, de mises en garde. Mais où se place au juste les Américains ? Aussi étrange que cela puisse paraître, l'Amérique de Bush est le seul Etat au monde à avoir soutenu et encouragé l'offensive turque contre le Kurdistan, qui, soit dit en passant, demeure, à cette heure, l'unique province relativement paisible dans ce chaudron explosif qu'est l'Irak occupé. La chose paraît d'autant plus étrange que cette même Amérique est reconnue pour avoir été et pour être encore la tireuse de ficelles des sécessionnistes du PKK. Les mauvaises langues vont même jusqu'à dire que les pertes importantes que vient de subir l'armée turque sont dues, en partie, aux informations qu'auraient livrées les services des renseignements américains aux Peshmergas. Toujours est-il que dans ce jeu brouillon, la juste position semble être celle qu'a adoptée Bagdad, car la question du séparatisme ne date pas d'hier, pour qu'une intervention militaire, quelle qu'en soit l'ampleur, puisse la résoudre. Les Turcs ont donc tout intérêt à éviter l'escalade et à mettre un terme à leur offensive, à moins qu'ils ne cherchent, en Irak, autre chose que la simple répression d'une milice séparatiste.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 27 Février 2008


Commentaires

1.Posté par naciri le 27/02/2008 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi ce que je retiens de tt cette mascarade c que
*les turque ont collaboré avec le diable (usa)pour occuper l iark
*secondo les dirigeants plotique (laique)kurde,ont trahi leur peuple et leur nation et on facilité l occupations de leur terre ,sous pretexte que le diable leur a promis un etat independant au nord
bref,kurde comme turke,en tous ca les politique se sont fait pigené manipulé,laisser tenté par le diable,et maintenant c l heure de payer.
et comme d ab,c le peuple qui paye les conneries de ses collabo.

2.Posté par Al feanor le 27/02/2008 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand c'est Sadam hussein qui tuait des kurdes c'etait un genocide , quand c'est les turques c'est tout juste si on les applaudit pas.
On va voir la suite , peut-être que si la turquie envahit l'Iraq les USA n' auront même plus besoin d'occuper le pays , c'est tout benef.

3.Posté par Jordan le 27/02/2008 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"les turque ont collaboré avec le diable (usa)pour occuper l iark"
Je sais pas si ils ont collaboré mais en tout cas les Américains ferment les yeux sur ce qui se passe. Ils auront donc feu vert pour tout puisqu'ils ont le feu vert des Américains.

Mais pas étonnant que l'Amérique soit proche de la Turquie :
"L’armée turque est la deuxième en effectifs de l’OTAN après l’armée américaine"
( Source)

Mais leurs coopération, ou entente bien que pas parfaite ne date pas d'hier.

"Pour les partisans de l’adhésion de la Turquie, la puissance militaire turque -l'une des plus grandes armées du monde- pourrait augmenter la puissance diplomatique de l’UE et sa capacité à intervenir dans des opérations internationales. Parallèlement, elle devrait renforcer l’alignement militaire sur les États-Unis, la Turquie étant un allié dans le cadre de l’OTAN. Pourtant, la Turquie s’est opposée à deux reprises à l’entrée des troupes états-uniennes en Irak, depuis le territoire turc, en 2003." Source

Ce que cache le désir des Américains pour qu'ils rentrent en UE je le connais pas, mais je pense que c'est parce que c'est un territoire stratégique au niveau emplacement (aux portes du moyen orient) et que c'est une grande force armée, la faire entrée dans l'UE assurerait aux Américains que la Turquie soit d'un coté "fiable" pour eux (ne pas mal interpréter ce mot, j'entends par là que l'UE d'aujourd'hui c'est l'Amérique BIS) et surtout ça leurs éviterait d'éventuelles confrontations même si ce n'est pas d'actualité, un pays allié au portes du proche orient, qui plus est une puissance militaires énorme on peut donc mieux comprendre pourquoi ils veulent être alliés.

4.Posté par PAPOU le 27/02/2008 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne pas oublier les très bonnes relations qu'entretient Israel avec la Turquie surtout militaires. Voilà la boucle est bouclée

5.Posté par karine le 28/02/2008 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout à fait d' accord avec toi, Naciri
pour obtenir le pouvoir, les différents dirigeants, que ce soit au Moyen- Orient , au Magrheb, en Afrique ou en Occident, "pactisent avec le diable"; et ce sont les peuples, manipulés par ceux qui se prétendent leurs représentants, qui en paient le prix .
c' est à chacun de nous, donc, de ne pas tomber dans le piège des divisions; celles-ci sont réelles, mais ne méritent pas qu' on s' entretue pour le plus grand bénéfice de nos prédateurs; méfions-nous donc de ceux qui prétendent nous représenter et se battre contre "le gouvernement de l' ombre"; la plupart lui sont en réalité redevables de leur position de "leader" .




6.Posté par arthur le 29/02/2008 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la turquie na pas besoin du feu vert de l'USA pour rentré en Irak et detruire le pkk , vous savez tous que le pkk et un groupe de terroriste

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires