MONDE

L'offensive de charme de Barack Obama en Asie


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest



Lundi 16 Novembre 2009

L'offensive de charme de Barack Obama en Asie
Le Président américain, Barack Obama, a quitté, dimanche soir, Singapour, où il a participé au Forum Asie-Pacifique, pour se rendre à Shanghai, en Chine, troisième étape de sa tournée asiatique. Le président américain a poursuivi, dimanche, son opération de charme, en Asie, en saluant le rôle moteur de la région, dans la reprise économique. A Singapour, M. Obama a cherché à démontrer sa volonté de "travailler en partenariat" avec les pays de la zone Asie-Pacifique. Barack Obama a plaidé pour un engagement approfondi des Etats-Unis, en Asie, appelant, notamment, de ses vœux, la poursuite d'une coopération pragmatique avec la Chine et un renforcement des liens commerciaux avec les pays de la région.

Rappelant qu'il était né à Hawaï et qu'il avait grandi en Indonésie, Obama s'est présenté comme le premier président américain issu du Pacifique. Il a estimé que les Etats-Unis et la zone Asie-Pacifique étaient "plus étroitement liés que jamais par le passé". "C'est ici, en Asie, que nous réalisons la majeure partie de notre commerce et achetons un nombre important de nos biens. C'est ici que nous pouvons exporter nos propres produits et créer des emplois chez nous en retour.", a ajouté le président américain, devant une assemblée de 1.500 personnes. Les propos du Président Obama montre que, contrairement aux décennies passées, les Etats-Unis tournent leur attention, voire, leur intérêt politico-sécuritaire de l'Océan atlantique, vers l'Océan pacifique. Les indicateurs économiques montrent que l'Est de l'Asie est devenue la région la plus dynamique du monde avec des géants économiques. C'est la raison pour laquelle, disent les observateurs, le cœur des évolutions internationales ne battra plus dans la "vieille Europe", mais, dans la "jeune Asie".

Ceci étant, grande puissance de la région Pacifique, les Etats-Unis se heurtent à de nombreux défis. La concurrence entre les puissances de la région y est de plus en plus forte et complexe. D'une part, Washington continue de voir la région sous son angle sécuritaire, et, de l'autre, des puissances, telles que la Chine, le Japon et la Corée du Sud, qui se trouvent dans la zone dite ASEAN, cherchent à s'imposer davantage sur l'échiquier international, en raison de leurs potentiels économiques et industriels. Ce mouvement parallèle vient titiller les relations de Washington avec Tokyo, mais aussi, Pékin, voire, Séoul. Après un demi-siècle d'alignement sur la politique américaine, le Japon entend, désormais, adopter une politique indépendante, une intention bien palpable, notamment, au sujet du transfert des bases américaines sur l'île d'Okinawa.

Par ailleurs, plus le temps passe, plus le règlement du dossier nucléaire nord-coréen devient difficile pour les Etats-Unis, car une Corée du Nord disposant de l'arme nucléaire réduit, considérablement, les marges de manœuvre de Washington dans l'Est asiatique. Mais ce qui pousse le Président Obama à réfléchir à une nouvelle approche, à l'égard de la zone Asie-Pacifique, c'est tout de même la dépendance croissante de l'économie américaine à la région, en particulier, la Chine. Les Etats-Unis, qui, au cours de ces 50 dernières années, étaient le plus grand créancier du monde, est, aujourd'hui, le plus grand débiteur du monde, colportant, de surcroît, un déficit budgétaire colossal. C'est pourquoi, pour attirer l'attention de leurs créanciers, les Etats-Unis n'auront d'autre choix que celui de montrer un profil plus responsable en Asie-Pacifique.

Toutefois, il ne faut pas oublier de prendre en compte la contradiction qui existe entre le rôle politico-sécuritaire de Washington et son rôle économique, dans cette région, étant donné que ce grand débiteur cherche toujours à s'imposer comme la seule grande puissance. Cette contradiction pourrait entraîner des problèmes, dont l'issue, pour les Etats-Unis, serait de laisser de côté l'esprit unilatéraliste et interventionniste qui les anime.

http://french.irib http://french.irib



Lundi 16 Novembre 2009


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires